Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
* * * - - 1 note(s)

Chilodonella et compagnie (1)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 patrice dx

patrice dx

    Batracien

  • Membre Modérateur
  • 519 messages

Posté 18 avril 2010 - 11:27

Prélevés dans le canal de drainage (avec l'algue Cladophora) des Chilodonella. Plusieurs espèces sont présentes. Ces ciliés font partie de la classe des Phyllopharyngea, sous classe Phyllopharyngia et de l'ordre Cyrtophorida. Il s'agit de la classification utilisée dans Protist information server.

"Cyrtophorida" fait étymologiquement référence à ce que les protozoaires de cet ordre ont une stucture pharyngienne particulière : il s'agit du "cyrtos" sorte de nasse constitué d'un pharynx en entonnoir souvent recourbé et garni d'une armature, des némadesmes, ces ensembles de microtubules parallèles et organisés de façons paracristalline, renforcent les parois. Ce cyrtos est présent aussi dans d'autre groupes de protozoaires, dont le genre Nassula.

Le cyrtos quoique présent et souvent fort visible n'est donc pas un caractère distinctif du genre Chilodonella. C'est la structure des cinéties qui caractérise le genre : je cite Dragesco, (Dragesco, les ciliés p. 276)

Ciliés hypostomes pourvus d’une face ventrale plane ciliée et d’une région dorsale assez
bombée. L‘infraciliature est constituée par deux champs de cinéties parallèles : un champ droit
qui contourne l’aire orale et vient rencontrer, au niveau apical gauche, les cinéties du champ
gauche (les deux champs sont séparés par une aire glabre médiane). I1 existe une courte cinétie
marginale droite et une courte cinétie dorsale. L‘infraciliature est constituée par trois cinéties
orales : une pré-orale et deux circum-orales. L’ouverture buccale est située dans le tiers antérieur
et le cytopharynx est armé de puissants némadesmes. Le macronoyau est de type hétéromère.


Entre les deux champs gauche et droite, on discerne des cinéties périorales qui vont de la zone apicale gauche jusqu'au cytostome. on les distingue bien en contraste de phase lorsque la mise au point est effectuée sur cette région

quelques illustrations et dessins:

chilodonella1.jpg

vlc-0410-chilodonella-sp-00538.jpg

vlc-0410-chilodonella-sp2-00538.jpg

je dois m'interrompre maintenant...
je compléterai le sujet par :
1. un examen plus exhaustif des cyrtos chez diverses espèces
2. des observations de Chilodonella cucullulus

cordialement,
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!