Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
* * * * - 1 note(s)

Tuber sp. (truffe) - spores


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1 réponse à ce sujet

#1 patrice dx

patrice dx

    Batracien

  • Membre Modérateur
  • 519 messages

Posté 23 août 2010 - 12:54

Durant ces vacances ardennaises, j'ai eu l'occasion d'examiner une truffe fraîche, récoltée en Croatie... évidemment, l'intérêt fut surtout ... gastronomique mais j'ai pu disposer d'un fragment pour examen microscopique, avec en vue l'identification précise de l'espèce. Je n'ai pas d'expérience mycologique et ma connaissance (gastronomique ou mycologique) des truffes très limitée... pour moi, c'est une découverte.

Sur le web, il y a une documentation assez abondante sur l'identication des truffes. Je me base essentiellement sur le tableau présenté sur truffière.org, et sur les informations présentées sur mycologie.com - Ce blog présente aussi de bonnes descriptions

Extérieurement, le spécimen est de forme irrégulière, le péridium est noir, verruqueux, un diamètre moyen de 5 cm... les verrues sont polygonales, irrégulières, 5 ou 6 facettes, pyramidales, tronquée. A la loupe bino, on observe parfois des stries ponctuées claires transversales. La taille des verrues est de l'ordre de 5-6 mm. Je n'ai pas pensé à observer la présence ou non d'une fossette basilaire
la chair (gleba), de consistance ferme, est de couleur chocolat (ou café crême si vous préférez) finement veinée de blanc cassé. Les veines sont nombreuses.

Au microscope.

j'ai prélevé une fine lamelle de la gleba dont j'ai extrait un fragment écrasé sur lamelle et observé en milieu aqueux, sans coloration, Les spores, dans leur asques, sont présents dans les zones sombres.
Les asques sont ovoides, globuleux ou subglobuleux, transparents, maintenu au mycelium par un pédoncule. Ils contiennent de 1 à 7 spores. Le nombre le plus fréquent est de 3 ou 4, souvent 5. On rencontre parfois un spore unique, de grande taille, dans un asque,
A l'évidence les spores, jaune-brun, sont réticulo-alvéolées.

Cela permet d'amblée d'exclure T. melanosporum (la truffe noire du Périgord) et T. brumale; dont les spores sont épineuses (échinulées)

M. Lecomte a publié sur le forum des photos de spores de Tuber maculatum Vittadini, qui sont aussi réticulo-alvéolées, mais - heureusement sur le plan gastronomique - je ne pense pas qu'il s'agisse de R. maculatum... les alvéoles sont plus irrégulières, et apparemment plus grandes.

Les spores - qui sont ovoides - observés ont une dimension variable longueur 25 à 30 microns pour la plupart, les plus grandes atteignent en longueur 40 microns. Les cretes d'ornementation ont une profondeur de 4 microns environ. (ces mesures sont faites sur base de l'échelle que j'ai établie et calculée sur la base de clichés de lamelles de 0.17 mm, vues par la tranche - il y a probablement une marge d'erreur)

photos :

spores et asques - 20 x -

vlc-tuber-spore-00102.jpg

asques isolées

vlc-tuber-spores-00079.jpg

asques et spores - 40 x champ clair

vlc-tuber-spores-00094.jpg

une spore unique, de grande taille, dans son asque.

vlc-tuber-spore-00099.jpg

pour compléter le dossier voici quelques photos pris à 100x immersion

vlc-tuber-spore100x-00120.jpg

vlc-tuber-spore100x-00125.jpg

vlc-tuber-spore100x-00133.jpg

vu transversalement, les crètes semblent recourbées, ce qui caractérise plutôt T. uncinatum. On voit aussi qu'aux alvéoles, s'ajoutent des crètes incomplètes.

Quelle espèce ?

La présence de fines striations transversales - peu nombreuses pas visibles à l'oeil nu - la taille des verrues, la finesse des veines blanches, me conduit à écarter T. mesentéricum. Cela pourrait être T. aestivum (ce qui correspond à la période de récolte), mais si la gleba n'est pas très claire, (couleur crême moka), ce serait plutôt T. uncinatum... qui se récolte plutot en automne, je crois. Je suis évidemment attentif à l'avis de mycologues (ou de truffo-philes/phages) plus avertis

voir aussi http://www.trufamani.../las-trufas.htm - ce site espagnol décrit les espèces avec de bonnes micrographies des spores.


cordialement,

Modifié par patrice dx, 23 août 2010 - 05:53 .
ajout de photos à 100x immersions et rectification d'identification proposée

  • 0

#2 jmaffert

jmaffert

    Batracien

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPip
  • 584 messages

Posté 02 janvier 2014 - 04:29

Bonjour, j'ai fait un peu de recherche. Avec les spores réticulées, comme vous l'avez dit, on peut hésiter entre trois espèces : tuber aestivum, mesentericum et uncinatum. Voici un peu de documentation :

 

Tuber aestivum

Tuber aestivum.jpg

 

Tuber mesentericum

Tuber mesentericum.jpg

 

Ces deux images sont extraites de Elaphomycetales de Arturo Ceruti

 



Suite

Encore Tuber mesentericum

Tuber mesentericum 2.jpg

 

Enfin Tuber uncinatum

Tuber uncinatum.jpg

 

Ces dernières images extraites de "Truffes blanches et noires" de Joseph Astier

 

D'après votre description, aestivum serait plutôt à écarter par sa grande taille et ses très grosses verrues (au moins 7 mm de large). Mesentericum a une sorte de cavité à la partie inférieure, contrairement à uncinatum; qu'avez-vous vu ?

 

Mesentericum et uncinatum se distinguent microscopiquement par les aiguillons en crochet de la spore d'uncinatum. Ce n'est pas si clair ni dans les photos d'Astier ni dans les vôtres, mais vous avez observé ces crochets, alors c'est bien uncinatum, aussi appelée truffe de Bourgogne.

 

L'adjectif latin uncus signifie en forme de crochet.

 

Cordialement


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!