Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

filtre/tamis


  • Veuillez vous connecter pour répondre
11 réponses à ce sujet

#1 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 258 messages

Posté 15 avril 2011 - 04:19

Bonjour à tous,

En "démontant" (par curiosité !) une cartouche filtrante de carafe Brita™ en l'occurence, je me suis aperçu que le dessus de la cartouche comportait une trés fine grille pour éviter que l'intérieur (billes de résine et charbon actif) ne passe dans la carafe. Il doit s'agir de Nylon ou autre plastique, mais c'est trés fin ! D'où l'idée d'utiliser ce morceau d'environ 4 cm sur 8 comme filtre ou tamis pour séparer par exemple des diatomées d'autres débris...

Voici ce que donne une image au X 15 ; au dessous se trouvent les divisions d'une lame de Malassez (50µ entre chaque petite division) on voit donc que la maille est de l'ordre de 0,2mm !

amitiés,
JMC
IMGP2471_tn.jpg
  • 0

#2 speculoos

speculoos

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 113 messages

Posté 15 avril 2011 - 09:47

Pour info, les filtres à café réutilisables en plastique (2 euros) me donnent des mailles de 15 µ qui se touchent, d'une disposition différente, tressée comme les paniers d'osier,et avec des fibres de même texture.
Je vais essayer ta trame comme préfiltre pour les moûts.
  • 0

#3 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 258 messages

Posté 16 avril 2011 - 07:43

Bonjour Speculoos,

Pourrai tu nous faire une photo des filtres à café dont tu parles ? Ceux que j'ai trouvé (en forme de cône) ont des mailles plus grosses que 15 µ . Il faut trouver un bon compromis pour éviter le colmatage rapide ou faire des tamis à plusieurs étages du plus gros au plus fin !

amitiés,
JMC
  • 0

#4 speculoos

speculoos

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 113 messages

Posté 16 avril 2011 - 01:19

oups pardon JMC confondu avec la fiche du microscope.
je suis pas équipé en photo, oculaire 10X et réticule, sous loupe bino 2X, avec la lame j'ai 47 barres gradicule (100 X 0,1) pour 100 gradations oculaire, 24 en passant en 4X.
je compte 30 mailles (points de soudure tous contigus sans lumière) en 2X pour le gradicule. = 4700 / 30 = 156µ.
épaisseur de la fibre 6 unité en 4X,
comme les mailles sont alternées, la lumiere entre 2 fibres de dépasse pas 1 unités en 4X. 24 µ selon l'angle.
avec les filtres coniques, (papier, tamis, tissus ...),en gravitation le colmatage est inévitable, il faut alterner 2 filtres pour intercepter les débris végétaux, mais laisser passer les levures.
je laisse le filtre immergé dans le bocal de reception, comme une théiere, en agitant doucement.
Là je viens de refaire un jus ( pelures de pommes + sucre de canne brut + volvic) porté à ébullition 2X, pour le rendre turbide.
Dés qu'il est refroidi, je l'ensemence, je ferai un comptage débris/cellules dans quelques jours vaprés filtration.
  • 0

#5 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 18 avril 2011 - 08:58

Bonjour à tous,

L'exploration fine des objets du quotidien, nous réserve bien des surprises microscopiques!

Félicitation à tous ceux qui ont cette curiosité et en l’occurrence, à Jean-Marie .

Cette curiosité est très intéressante, car elle procède d'une interrogation, "comment c'est fait?",
Et dans le domaine des objets du quotidien, cela implique une technologie humaine, un savoir faire.

Le microscope peut nous en dire plus sur les procédés et nous révéler, en partie, les préoccupations des ingénieurs ou des artisans à l'origine de tous ces objets qui agrémentent notre vie.

Dans un autre domaine, mais avec le même état d'esprit ,l'étude au microscope des stries d'usure, d'outils du paléolithique nous renseignera sur l'usage de cet outil et nous mettra en connexion directe avec celui qui l'a fabriqué et utilisé...

Cordialement.

Pour la clarté du sujet, mes réponses de porté générale mais HS ici, ont été supprimées.
Un sujet a été créé à la place, dans MikrOscOpia est à votre écoute :


Confidentialité des données personnelles dans MikrOscOpia.

Modifié par mPx, 19 avril 2011 - 06:40 .
mes HS ont été supprimés.

  • 0

#6 speculoos

speculoos

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 113 messages

Posté 18 avril 2011 - 02:20

En analysant les trames, Jean-Marie s'inscit bien dans la grande tradition des microscopistes amateurs : Van Leeuwenhoek était drapier!

La dissociation d'éléments microscopiques de leur milieu, entre autres par filtration et flottaison est une des techniques de base, notamment de la coprologie (parasitologie), identification des spores, oeufs et larves de nématodes ou de strongyles. La plus connue est le test de Baermann.
Toutes ces manipulations nécéssitent du matériel fiable mais peu coûteux, qui peut être jeté après emploi.
Je ne pense pas que l'usage du lave-vaisselle soit apprécié, tant par la verrerie de laboratoire que par l'entourage.
  • 0

#7 speculoos

speculoos

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 113 messages

Posté 18 avril 2011 - 07:19

Bonjour speculoos,
(Si je pouvais t'appeler par ton prénom, ce serait mieux pour moi :) )

Mon prénom est Didier, mais je pensais que c'était dans le formulaire d'inscription.
Mon pseudo vient de mes années d'étudiant vu mes origines Belges.

Bien entendu, la coprologie est utile à la médecine, mais certainement peu utilisée par les amateurs.

Le grand public a une idée ... du monde rural et des métiers de l'élevage.
Vous seriez étonné du niveau des cours et TP en Productions animales, ou techniques environnementales.
Un des piliers est la prophylaxie. Et avec ma douzaine de chiennes plus les autres, et qui chassent, l’examen parasitologique est routine, alors quand il y a suspicion ...

Toutefois ses méthodes peuvent être extrapolées à d'autres sujets et notamment aux denrées alimentaires pour notre plus grand bonheur.
C'est étonnant, le nombre de corps étrangers que l'on peut trouver dans la nourriture industrielle surtout quand elle prétend s'inspirer des modes "bio" !

Sans rentrer dans les SVT, une grande partie des intervenants a ici le niveau pour consulter des ouvrages, du type "Microbiologie du vin" , et y trouver des sujets d'observations microscopiques sans risques pathogènes particuliers.
(ces ouvrages sont hors de prix, mais en fouillant dans une bibliothèque de prêt).

NB : je ne critiquais pas de Jean-Marie, ma femme est au delà du stade dubitatif quand je fais les courses ... ou la poubelle!
  • 0

#8 speculoos

speculoos

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 113 messages

Posté 19 avril 2011 - 06:09

Pourrai tu nous faire une photo des filtres à café dont tu parles ? Ceux que j'ai trouvé (en forme de cône) ont des mailles plus grosses que 15 µ . Il faut trouver un bon compromis pour éviter le colmatage rapide ou faire des tamis à plusieurs étages du plus gros au plus fin !

Bon, Si les HS sont virés on y verra plus clair
Alors, j'ai obtenu çà en sortant la tête bino, l'objectif du Reflex, prise à main levée sur l'image intermédiare. Pardon pour l'éclairage et la MAP, mais je suis pas Shiva, en plus, il faut caler le cône. 10X NPL Leitz Laborlux etc ..
[img]https://lh4.googleusercontent.com/_H6zk5GGhj_w/Ta3Ads-8e4I/AAAAAAAAA3A/V_ib0BevmuU/filtre_a_cafe.jpg[/img]
  • 0

#9 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 258 messages

Posté 20 avril 2011 - 09:16

Bonjour Didier,

en effet ton filtre est très fin.. Il y a aussi une autre source de "filtres" : les tissus nylon pour rideaux fins .. j'en avais trouvé avec maille de 250 µm pour faire un filet à plancton (on en trouve des chutes pas chères mais il faut y aller avec sa loupe !!)

amitiés,
JMC
  • 0

#10 speculoos

speculoos

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 113 messages

Posté 20 avril 2011 - 10:13

Bonjour JM,
on en revient au fil, sans jeu de mot.
L'ancêtre de ce type de filtre est le bas de femme.
en particulier les renforts de talons . Les peintres les utilisaient pour filtrer la peinture au pistolet.
Par contre, pour mesurer la taille des lumières du tissage jersey, c'est pas de la tarte.
Néanmoins, on peut mesurer la taille des particules filtrées.

Aussi il faudrait connaitre et la taille des éléments à récolter et leur densité. Je n'ai vu qu'une fois une diatomée en vrai.

Je pense que le bricolage d'une grosse bouteille en plastique renversée en position verticale, filtre immergé et collecteurs à différentes hauteurs, remplissage lent et décantation devrait te donner un premier tri efficace, en laissant déborder doucement, tu dois pouvoir filtrer un arrosoir sans changer de filtre.
On peut aussi modifier la densité du milieu, à voir sur un autre fil.

NB : on peut aussi se servir des bas pour le filtrage optique, les microscopistes qui sont passés par les miroirs et lampes punch les ont utilisés.
Le retro de ma dodoche en a un aussi pour la position nuit, La polarisation du pauvre.
Amicalement.
  • 0

#11 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 06 mai 2011 - 09:02

Bonjour Jean-Marie et tous,(1)

une cartouche filtrante de carafe Brita™

Je ne sais pas ce que tu appelles une cartouche filtrante.
Par contre j'ai trouvé un 'truc' qui s'appelle Padfilter (Dosettes Permanentes ) de Melika.
Il s'agit de petites boites en plastique dans laquelle on introduit du café (en poudre je suppose) et qui communiquent avec l'extérieur par deux filtres en nylon (je suppose).

Cafe.jpg


Je ne suis pas équipé pour faire des photos, mais je suppose que la partie filtre est identique quant à la taille des mailles?

Amitiés.

(1) Bien entendu les "toutes" sont incluses dans les "tous" selon les règles de la grammaire française.
  • 0

#12 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 258 messages

Posté 09 mai 2011 - 05:20

Bonjour à tous ,

Bonjour Michel,

La cartouche filtrante dont je parle s'insère dans la partie intermédiaire d'une carafe et permet d'extraire le chlore, métaux lourds etc pour avoir une eau plus pure (ça marche en tous cas avec le chlore, ça enlève bien le gout !) Elle contient des billes de résine fixatrice d'ions et du charbon actif.

Pour rester dans les filtres à café( je vais me renseigner sur ceux de ta photo), j'ai démonté une dosette de café compatible Nespresso™ vendue dans une autre marque. Au fond il y a une centaine de petits trous relativement précis comme le montre la photo ci jointe. En médaillon l'enveloppe de la capsule une fois vidée.

Ce que je cherche à faire c'est un moyen de tamisage des espèces planctoniques en empilant des filtres étagés de plus en plus fins. Du plus gros au plus fin on pourrait ainsi séparer (je dirait plutôt enrichir le prélèvement )les petits crustacés sur le premier filtre, les diatomés sur le suivant, les protozoaires sur le suivant etc...Cela dèjà existe en bien plus grand dans les systèmes de tamisage industriels..

amitiés,
JMC

Image273_tn.jpg
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!