Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

conservation lames plancton


  • Veuillez vous connecter pour répondre
9 réponses à ce sujet

#1 cortex31

cortex31

    Acide aminé

  • Membre
  • 4 messages

Posté 24 mai 2011 - 03:56

Bonjour,

quelqu'un pourrais t il me dire comment faire pour conserver une lame de plancton ? Habitant loin de la mer, je souhaiterais pouvoir conserver un certain nombre de lame pour pouvoir faire des TP sans prélèvement frais.
J'ai bien pensé au traitement classique: bouin -> rincage -> GG
mais je crains que tout ce petit monde quitte la lame au moment du rincage...
Auriez vous une meilleur idée ?
merci
  • 0

#2 Dominique Voisin

Dominique Voisin

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Superviseur
  • 3 141 messages

Posté 24 mai 2011 - 08:42

Bonsoir,
je tenterais de fixer à la chaleur pour éviter le rincage (40°) mais ça ne tiendra pas très longtemps... directement sceler la lamelle au verni a ongle ça tient quelques jours...
fixer directement à l'alcool, laisser s'évaporer, monter...
tout dépend aussi de ce que tu veux fixer... diatomées, crustacés, ciliés... tu peux tenter différentes méthodes

Cordialement

Dominique

#3 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 261 messages

Posté 25 mai 2011 - 05:54

Bonjour Cortex *

J'utilise le Bouin + GG et j'ai des lames de 12 ans qui n'ont pas bougé. Le seul défaut qu'on peut trouver c'est une transparisation de certains objets avec le temps . Mon protocole est le suivant (tout sur la lame) trés peu de Bouin ( 1 goutte ou moins avec une micropipette) laisser agir, ajouter 2 ou 3 gouttes d'eau distillée, laisser reposer, puis avec un coin de mouchoir en papier et sur le haut de la goutte retirer l'excédent d'eau (on peut observer avec le faible grossissement pour voir si les objets ne se déplacent pas), ajouter trés peu de liquide glycériné, laisser évaporer, puis monter à la GG avec une platine chauffante (surtout pas sur une flamme !).

Avant le liquide glycériné on peut colorer: éosine ou bleu de méthylène pour lutter contre la transparisation.

On a parfois des surprises agréables telles ces caprelles dont seuls les muscles des pattes ont été colorés sélectivement par l'éosine avec le temps alors qu'à l'origine la coloration était uniforme ..

Amitiés,

JMC

* PS : un prénom serait plus sympa !!
Image250.jpg
  • 0

#4 cortex31

cortex31

    Acide aminé

  • Membre
  • 4 messages

Posté 25 mai 2011 - 07:01

merci pour ces infos.
je vais essayer de suivre ton protocole.
Est ce que tu rince après la coloration ?
d'autre part, ce que j'ai récupéré, croyant que c'était du bouin, a une couleur très jaune, je ne retrouve pas ça dans ta photo. Les 3 gouttes d'eau distillé ont suffies à éliminer la coloration ou alors c'est mon bouin qui n'en est pas ? mon "bouin" a la composition suivante: 25ml formol, 0.7g acide picrique, 69.3 ml eau distillée, 5ml acide acétique.
Dernière question, je fait mon rincage à l'eau déminéralisée, et non distillée, est ce que cela fait une grosse différence ?
  • 0

#5 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 261 messages

Posté 26 mai 2011 - 08:56

Bonjour,

oui en effet je rince après la coloration pour que seul le sujet reste coloré mais pas le fond , du moins pour les sujets relativement gros. Le Bouin est fortement coloré en effet (par l'acide picrique, la formulé donnée est bonne) , mais la coloration doit partir après le rinçage. Il faut mettre peu de fixateur en fonction de la taille du sujet et éventuellement rincer 2 fois. Pour le rinçage l'eau déminéralisée convient aussi (mais pas l'eau adoucie qui contient du sel et peut donner des cristaux en séchant). Certains sujets ont moins besoin d'être fixés que d'autres (diatomées par exemple..). Une petite précision concernant le Bouin : il est acide et si on fixe des sujets à structure calcaire (larves pluteus d'oursin par exemple ... elles deviennent toutes molles !!

Amitiés,
JMC
  • 0

#6 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 26 mai 2011 - 09:29

Bonjour,

Je recommande la lecture de notre excellent Magazine microscopique:

http://www.microscop...cles/THEMES.htm

Presque tout y est dit, mais cela n'empêche pas, bien au contraire, les très enrichissantes discussions du forum.

Je rajouterais pour le Bouin, qu'avant tout, il est utilisé pour recueillir des échantillons biologiques, avant de les analyser.
C'est donc à la fois un liquide de fixation et de conservation.
Il faut préciser qu'il existe une grande variété de fixateurs et de procédés de fixation et que chacun a des indications particulières.
Pour comprendre les mécanismes de la fixation, il faut entrer dans le monde de la biochimie.
Avant tout la fixation consiste à éviter la dégradation des structures cellulaires par des agent extérieurs (comme les bactéries) et internes (comme les enzymes)

mais je crains que tout ce petit monde quitte la lame au moment du rincage..


Je crois que mets l'accent sur une double problématique.
En effet on confond (dans le sens de confusion, mais aussi de fusion) toujours les deux aspects donnés au mot fixation.

A: La fixation, comme moyen de prévenir la dégradation des structures cellulaires.
B: La fixation au support!

En effet , il est très difficile de colorer sur une lame de tout petits éléments s'ils ne sont pas fixés au support qu'est la lame.
Ils risquent fort de disparaître au premier rinçage.
Dans un autre domaine on dit qu'il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain...

Là encore, pour fixer à la lame, il n'existe pas de technique universelle.
La chaleur par exemple, est un bon procédé pour les bactéries, mais détruira les éléments figurés du sang.

Il faudrait peut-être essayer, si ce sont des protozoaires que tu récoltes dans ton plancton, de les coller à l'albumine ?

Je donne un lien sur la fixation et le collage à l'albumine des coupes histologiques, pour donner une idée.

http://histologie.eu...ml#Anchor-50568

Cordialement.
  • 0

#7 cortex31

cortex31

    Acide aminé

  • Membre
  • 4 messages

Posté 26 mai 2011 - 09:40

merci pour toutes ces précision.
Concernant les fiches du magazine, j'en ai lue pas mal, mais je doit avouer qu'étant donné que mes connaissances en bio et en chimie ne sont constituées que de vagues souvenir de terminales, j'ai un peu de mal à intégrer tout ca. J'apprend donc sur le tas.
Je vais faire quelques testes, et avec le temps je ne peux que m'améliorer !
  • 0

#8 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 26 mai 2011 - 09:50

Re,

Il est rare que les articles du Magazine nécessitent un important pré-requis culturel.
En général, ces articles sont des articles d'amateurs, pour des amateurs (contrairement au lien que j'ai donné sur la confection de coupes histologiques)

Le forum est justement là pour apporter tout complément utile à une manipulation ou à une observation.
Le forum est aussi là pour discuter des articles.
Au cas ou un point paraîtrait obscur, les auteurs sont là pour apporter un complément .
Ils s'en feront un grand plaisir.

Cordialement.
  • 0

#9 prototruc

prototruc

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 27 messages

Posté 26 mars 2015 - 10:12

Bonjour,

Avez vous idée de la durée de validité d'une fixation bouin pour des observations correctes utlérieures par microscopie ? Peux t-on parler en semaine ou en mois ?.

 

Avez vous de l'expérience avec du Glutaraldéhyde ?

 

Cordialement


  • 0

#10 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 261 messages

Posté 26 mars 2015 - 07:39

Bonjour

j en ai qui ont tenu 10 ans sous gélatine glycérinée mais avec augmentation de la transparence. (Copepodes, larves crabes..etc)
Amities
JMC
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!