Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

Nigrosine


  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
Aucune réponse à ce sujet

#1 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 02 juin 2011 - 08:26

Ceci n'est pas une étude complète sur la "coloration" à la Nigrosine, mais un petit rappel de notions de base.

Il semblerait que cette substance soit assez répandue, peut-être dans des kits de démarrage fournis avec certains microscopes, (en tout cas c' était souvent le cas autrefois), mais il semblerait que le protocole soit ignoré.


Historique :
C'est Bresslau en 1921 qui introduit la technique de coloration négative sur des frottis secs d'infusoires.
Pour cela différentes substances ont été employées.

Le Cyanochine (Cyanosine et bleu de Lyon)
L' Opalblau (bleu de gentianne à l'eau)
La Phloxine-Rhodamine.

C'est en 1923 que Georges Deflandre introduit la Nigrosine en substitution aux autres substances précitées.


Technique:
On fait une solution de Nigrossine à 5 à 10 % dans l'eau.
On mélange aux infusoires (ou autres)
On étale en frottis.
On sèche rapidement.
On monte au Baume du Canada.

Conclusion:

La Nigrosine n'est pas à proprement parler un colorant, mais un moyen de donner une image négative du sujet en colorant le fond, un peu comme le FN (Fond Noir)
Son intérêt est de mettre en évidence des détails de la ciliature, mais aussi certaines structures cellulaires comme les vacuoles contractiles.

Disons pour simplifier que c'est un colorant négatif.

Nigrosine.jpg


Notez bien:
Vous pouvez discuter du sujet dans la partie réservée aux Membres du forum.
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!