Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Caprelles et hemolymphe


  • Veuillez vous connecter pour répondre
7 réponses à ce sujet

#1 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 258 messages

Posté 31 octobre 2011 - 10:45

Bonjour,

bien que ce ne soit pas un crustacé mais un amphipode, j'ai eu l'occasion d'observer des caprellidés (connues aussi sous le nom anglais de "skeleton shrimp" ) et pour lesquelles vous allez bientôt voir un article sur Microscopies.com.

Une observation curieuse est la circulation de ce qui constitue le sang des ces amphipodes et autres à savoir un liquide: l'hémolymphe dépourvu de globules rouges( les échanges gazeux de faisant de liquide à liquide par diffusion de l'oxygène au travers de branchies). Par contre on peut y voir des éléments circulants les amoebocytes qui jouent le rôle de nos lymphocytes : voici une petite animation en GIF où l'on voit ces éléments qui défilent au rythme de ce qui constitue le "coeur" assurant cette circulation .

amitiés,
JMC

GAMO40.GIF
  • 0

#2 Daniel Dive

Daniel Dive

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 34 messages

Posté 31 octobre 2011 - 12:33

Désolé pour la classification, si le terme de crustacé a disparu de la phylogénie moderne, les amphipodes restent des crustacés à part entière.


Position :
• Ecdysozoaires
o Panarthropodes
 Arthropodes
 Mandibulates
 Pancrustacés
 Malacostracés

• Eumalacostraca
• Péracarides
• Amphipodes - gammares, etc.

Ou alors j'accepte d'avaler mes diplômes de certificats de Zoologie Générale et de Zoologie Approfondie


En dehors de cela, qui reste un détail, ta vidéo est superbe et très instructive.. si je trouve des caprelles dans mon coin, je vais essayer de faire l'observation.... mais il y a peu de rochers favorables à leur implantation.. je vais chercher.


Amicalement
Daniel

Modifié par Daniel Dive, 31 octobre 2011 - 12:34 .

  • 0

#3 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 258 messages

Posté 01 novembre 2011 - 09:05

Bonjour Daniel,


merci de tes précisions, et de tes encouragements ! je ne suis pas trés fort en taxonomie, et il est vrai que la classification a beaucoup évolué en partie grâce à l'apport de la biologie moléculaire.

Pour les caprelles j'ai remarqué (coincidence ?) qu'elles semblent affectionner la présence de bryozoaires ou hydrozoaires à tel point qu'il est souvent difficile de les en séparer tellement elles s'accrochent à eux ! Peut être est ce une forme de commensalisme, les caprelles récupérant les particules brassées par les cils des bryozoaires et trop grosses pour eux ?

amitiés,
JMC
  • 0

#4 Daniel Dive

Daniel Dive

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 34 messages

Posté 01 novembre 2011 - 10:27

Les caprelles se trouvent en effet particulièrement sur les substrats rocheux ou solides divers. J'ai pu en observer à de nombreuses reprises sur les plages du nord pendant mon DEA, et aussi en Bretagne... Outre qu'elles peuvent se dissimuler plus facilement sur les animaux dont tu parles (mimétisme), elles doivent y trouver en abondance leur nourriture. ce sont des animaux carnivores (larves planctoniques), happant leur proies avec leurs pattes antérieures.

Pour la taxonomie, pas de problème. Avec la classification moléculaire, les zoologistes formés à la vieille école ont parfois du mal à s'y retrouver, mais on finit par comprendre, car l'essentiel est conservé, sauf pour quelques groupes particuliers.

Pendant mon DEA, j'ai travaillé particulièrement sur les amphipodes fouisseurs du sable. Dès que mon micro sera réparé, je ferai quelques photos à partir de quelques lames que j'ai faites à cette époque, pour vous en présenter quelques uns.

Amicalement
Daniel
---------------------------------

Bonjour Daniel,


merci de tes précisions, et de tes encouragements ! je ne suis pas trés fort en taxonomie, et il est vrai que la classification a beaucoup évolué en partie grâce à l'apport de la biologie moléculaire.

Pour les caprelles j'ai remarqué (coincidence ?) qu'elles semblent affectionner la présence de bryozoaires ou hydrozoaires à tel point qu'il est souvent difficile de les en séparer tellement elles s'accrochent à eux ! Peut être est ce une forme de commensalisme, les caprelles récupérant les particules brassées par les cils des bryozoaires et trop grosses pour eux ?

amitiés,
JMC


Modifié par Daniel Dive, 01 novembre 2011 - 11:09 .

  • 0

#5 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 02 novembre 2011 - 09:17

Bonjour à tous,

J'ai enfin mis l'article de Jean-Marie en ligne sur le site après plusieurs péripéties (Plantage du forum cet après midi et un problème de lien dans le PDF qui me mettait le sujet en "invisible" !!)

Au sujet de l'hémolymphe je me pose quelques questions.
Quelle est la composition de cette hémolymphe en éléments figurés ?
Quelqu'un a-t'il fait un frottis coloré de ce tissus?

D'autre part, s'il y a des branchies chez cet animal, comment fonctionnent-elles ?
Je me souviens fort bien de la circulation du sang dans les branchies des larves de Tritons de mon enfance, sous mon microscope, mais le but de ces branchies était bien de transmettre l’oxygène de l'air (dans un sens) aux pigments des globules rouges du Triton.

Comment les échanges gazeux s’effectuent-ils chez ces Caprelles, quel est le transporteur des gaz respiratoires ?

Le dernier point est une remarque.
Dans un capillaire, le sang est en quelque sorte "dilué" dans l'espace car le capillaire est très fin, ce qui donne une impression de vide important entre les éléments figurés.
Sur ce petit film, on a l'impression d'une très grande dilution.
Connait-on la "numération" de ces cellules ?

Par contre, dans de plus gros vaisseaux, et chez des animaux à sang chaud, un objectif de microscope, si l'observation était possible, ne verrait rien, tant le nombre des éléments figurés est grand.

Ce qui m'amène aux animations dont on a parlé précédemment, je trouvais qu'elles montraient un sang extrêmement raréfié qui rappelle la vidéo de Jean-Marie, mais en aucune manière la réalité d'une circulation humaine, ce qui me fit dire que ces animations étaient "simplifiées".

Amitiés.
  • 0

#6 Daniel Dive

Daniel Dive

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 34 messages

Posté 03 novembre 2011 - 08:42

Dossier intéressant ces vidéos.... on en redemande.


Chez de nombreux crustacés et mollusques, le pigment qui transporte l'oxygène est l'hémocyanine (contenant du cuivre)et non l'hémoglobine (contenant du fer). Il n'y a pas de cellules spécialisées dans le transport de l'oxygène (globules rouges). L'hémocyanine est dissoute. C'est ce qui explique que l'hémolymphe apparait très clairsemée. Dans le sang humain, les globules rouges occupent pratiquement 50% du volume du sang (5 000 000 /mm3) alors que les cellules blanches sont quelques milliers. C'est ce qui fait l'opacité du sang en dehors des capillaires.

Pour les personnes intéressées,j'ai trouvée l'adresse d'une thèse sur le système immunitaire inné chez un crustacé isopode terrestre. Il a y de nombreuses informations. C'est un fichier pdf qu'on peut enregistrer.

http://hal.archives-...hese_juline.pdf


Pour la circulation sanguine, elle est passionnante à observer dans les capillaires de la queue d'un jeune têtard de grenouille. On le place dans une lame à concavité avec la queue dépassant du creux et on recouvre d'une lamelle... cela marche très bien chez le têtard jeune, car on est moins gêné par les chromatophores.

Amicalement
Daniel
  • 0

#7 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 258 messages

Posté 04 novembre 2011 - 11:25

Bonjour à tous,

Bonjour Daniel et merci pour ces précisions sur l' hémolymphe. Ce qui est visible ce sont les amoebocytes que l'on peut observer dans l'image ci dessous (antenne de Gammare)au x 40 pour les images statiques et dans la petite animation (X 15). Je me rappelle avoir observé la circulation dans la queue d'un tétard : là il y a des globules qui se bousculent !

amoeb13.JPG

hemogam.GIF

amitiés,
JMC
  • 0

#8 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 04 novembre 2011 - 12:08

Bonjour à tous,

Merci à Jean-Marie, pour ces vidéos d'hémolymphe et à Daniel pour ces explications sur l'hémocyanine.

si j'ai évoqué les deux points sur la densité des éléments figurés circulants et l'hémolymphe c'est parce qu'il semblait constituer des éléments intéressants dans le prolongement du sujet et dans l'esprit du forum.

Pour l'hémolymphe, c'est très important d'en parler car elle constitue dans le cadre de l'évolution une première solution trouvée par la nature pour transporter l'oxygène et éliminer le gaz carbonique, bien avant qu'elle ait trouvé l'hémoglobine et les cellules spécialisées pour la transporter.

Daniel fait bien de rappeler que le "noyau" de la molécule d'hémocyanine est du cuivre (au lieu du fer dans l'hémoglobine) ce qui lui confère une couleur bleue par opposition à la couleur rouge du sang.
D'ailleurs dans érythrocyte il y a erythros = rouge et dans hemocyanine, il y a cyanos qui veut dire bleu.

Cela m'amène à des souvenirs...
Pour tester l'absence de pyrogène dans du matériel médical que nous développions, nous utilisions le Limulus Test, fabriqué à partir d'hémolymphe de Limule, cet "Aristocrate des mers au sang bleu"...
Magnifique animal !

Amitiés
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!