Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

puces d'eau & cie HD


  • Veuillez vous connecter pour répondre
8 réponses à ce sujet

#1 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 347 messages

Posté 01 janvier 2012 - 02:48

elles sont tellement plus belles en liberté que figées entre lames et lamelles



solito de solis
  • 0

#2 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 276 messages

Posté 01 janvier 2012 - 02:59

Bonjour ,

Joli ballet ! agrémenté aussi de quelques copépodes ...!

amitiés,
JMC
  • 0

#3 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 347 messages

Posté 02 janvier 2012 - 12:25

voici donc la suite
en un peu plus intime


amicalement
solito de solis

Modifié par solito de solis, 02 janvier 2012 - 12:26 .

  • 0

#4 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 276 messages

Posté 02 janvier 2012 - 01:22

Bonjour, et bravo !

quelle patience pour filmer d'aussi prés ces daphnies ! On voit remarquablement leur forme en trois dimensions et même de face, ce qui est irréalisable sur une lame !

La prise de vue est faite comment (objectif macro...?)

amitiés,
JMC
  • 0

#5 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 347 messages

Posté 02 janvier 2012 - 01:30

merci pour le retour de l'attention
la prise de vue est effectuée avec une camera sony fum HD et un objectif sony macro 3x un ainsi qu'un filtre UV
éclairage naturel
comme pour toute prise de vue macro, le moindre mouvement étant rendu en flou, il faut ensuite stabiliser l'image avec un logiciel (ici par exemple adobe première CS5.5
avec comme résultat une perte de netteté par le léger zoom résultant de la stabilisation)
amicalélement
solito de solis
  • 0

#6 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 02 janvier 2012 - 02:39

Comme Jean-Marie je suis admiratif devant ces petits films.

Je comprend bien la technique et la patience pour réaliser ces exploits et je pense à toutes les chutes, mais ma question est plutôt de savoir où l'on peut trouver autant de sujets intéressants.
Je n'ai jamais pu avoir de daphnies à part celles que l'on trouve en poudre !
Je suis également admiratif devant la diversité des Ciliés, moi qui n'arrive à voir que toujours les mêmes.

Amitiés.
  • 0

#7 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 347 messages

Posté 02 janvier 2012 - 03:05

Bonne question s'il en est
La réponse est simple pourtant et aussi bonne
J'habite à proximité de cours d'eau ou de mares ou d'étangs ou de fontaines publiques et je n'hésite pas à me déplacer pour aller observer sur place (ainsi je peux tout remettre à l'eau si c'est possible- je filme par exemple les invertébrés dans un décor que je reconstruis sur place dans un cristallisoir)
j'ai aussi une espèce d'aquarium où j'observe les divers macroinvertébrés que j'ai ramenés des collectes et que je tente de conserver vivants sans intervenir autrement qu'en assurant une espèce de pyramide trophique provisoire (j'ai par exemple des larves de lestidae qui y vivent depuis trois mois ainsi que des gammares dont j'observe les humeurs cannibales etc..)
puis je conserve tous les échantillons que je prélève dans les flaques et je les laisse reposer à côté de mon lit
et comme par magie, on dirait que les organismes y apparaissent et en tout cas s'y manifestent... évidemment je suis seize heures par jour fixé sur les microscopes et bionoculaires
quand ce n'est pas devant l'écran des pc pour composer mes partitions musicales
très humblement, je suis un peu "malade"
amicalement
solito de solis
  • 0

#8 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 02 janvier 2012 - 03:30

Merci pour ces réponses qui me satisfont pleinement.

Je vois qu'il y a encore plus malade que moi !

Je dois avoir des ondes pas très nettes :( , puisque mes découvertes microscopiques sont très rares.
Mais je crois plutôt que cela vient de mon sol très pauvre.
A titre d'exemple, j'avais une 4L accidentée sur un coin de mon territoire. elle y est restée 5/6 ans espérant avoir le temps de la réparer.
Pendant ce temps donc il n'a pas plu sur une surface que quelques mètres carrés et toute plante y a disparu ainsi que je pense toute autre forme de vie.
Je précise qu'aucun polluant n'a souillé le sol !
Plus de 20 ans après son enlèvement, l'herbe n'est toujours pas revenue.

A l'inverse, je pense que tu vis sur un sol très riche....

Amitiés.
  • 0

#9 Daniel Dive

Daniel Dive

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 34 messages

Posté 02 janvier 2012 - 06:33

Ton film est superbe et très démonstratif. Bravo

Tu as la chance d’avoir des daphnies, tu vas pouvoir observer leur mode de reproduction et prendre des photos ou des films intéressants à ce sujet. La daphnie pratique en effet en alternance une reproduction asexuée sans mâle (parthénogénèse) et une reproduction sexuée. Lors de la reproduction asexuée, les œufs donnent directement naissance à des femelles qui peuvent continuer ce type de reproduction tant que les conditions restent favorables au développement de la population (nourriture, température, etc….). Quand les conditions deviennent défavorables, on voit apparaître une génération de mâles et de femelles qui, fécondées, ne produisent que deux œufs de grande taille dit de durée (éphippie) qui sont l’équivalent des cystes d’Artémia salina. Ces oeufs sont très résistants aux conditions de milieu et même à la dessication. Replacés dans des conditions favorables, ils donnent naissance à des femelles qui vont pouvoir à nouveau se reproduire par voie parthénogénétique et donner naissance à une nouvelle population.

Je suis impatient de voir les photos de ces différentes phases que tu vas pouvoir suivre dans tes aquariums.

Plusieurs espèces de daphnies (en particulier la « grande daphnie » Daphnia magna) sont utilisées pour mesurer la toxicité de polluants aquatiques. J’ai participé aux discussions de mise au point de ce test d’écotoxicité, qui a été le premier à être normalisé en France, à l'AFNOR à partir de 1973, et j’ai pratiqué ce test daphnie pendant de nombreuses années. Je les ai utilisées aussi, pendant la même période, pour étudier le transfert et l’accumulation des PCB dans une chaîne trophique simplifiée comprenant des chlorelles et des daphnies. Nous avions des dizaines de bacs en élevage pour pouvoir obtenir plusieurs milliers de jeunes daphnies chaque jour. Gros travail d’entretien et de surveillance.
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!