Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Penicillium expansum


  • Veuillez vous connecter pour répondre
6 réponses à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 367 messages

Posté 23 février 2012 - 11:00


Durant l’hiver la visite au fruitier permet de constater que certaines pommes se mettent
à pourrir.

Etude de la Pulpe contaminée
L’exploration de la zone contaminée montre que les hyphes de la moisissure envahissent l ‘espace cellulaire et inter cellulaire de la pulpe
A un grossissement de 400 on distingue nettement cet envahissement par les hyphes

hyphes  internes  micro.jpg

Les secrétions enzymatiques des hyphes aboutissent à une perte de l’ adhésion entre les cellules et à un modification chimique de l’ intérieur des cellules - d’où le caractère mou de la pomme pourrie et sa couleur brune .

Si on regarde la préparation on découvre des conidiophores - reproduction asexuée - - avec un grand nombre de spores - ce développement est situé dans les espaces cellulaires et inter cellulaires de la pomme ( je pensais qu on ne trouvait cette forme qu’une fois le mycélium arrivé à l’ air libre – le prélèvement a bien été fait en profondeur ! ) - mais la structure des conidiophores est dans ce cas très particulière.


conidiointerne 3 micro.jpg

Coloration bleu coton lactophenol (x 400)
A comparer avec la forme aérienne de la fin de cette présentation

(A noter qu ‘ il existe une autre manière de fabriquer les spores (forme sexuée ) au sein de la masse cellulaire –les Zygospores -mais je n’ai rien trouvé dans cette préparation - )

A qui appartiennent ces hyphes ?–Pour répondre il faut faire se développer la forme aérienne.
L’enquête va commencer la fabrication du milieu PGA – méthode personnelle
Cuire 200 g de pomme de terre coupée en petits carrés avec la peau dans 1 litre d’eau
Durant ¼ d heure - fragmenter les morceau grossièrement et remuer puis filtrer - à travers un torchon - ramener à 1 litre en ajoutant de l’eau -
Mettre ce milieu dans un bocal à stérilisation ( comme pour les conserves de haricots verts ou autres ) et stériliser à la cocotte minute durant 1 heure
Après la stérilisation on prélève 500 cc – (on congèle le reste pour plus tard) et on ajoute Glucose 10 g –Agar 10 g
Nouvelle autoclavage de ½ heure dans la cocotte minute - à 110 ° ( personnellement une fois le milieu autour de 50° j’ ajoute 5 cc d ’ engrais liquide pour hortensia (apport d’Azote et acidification du milieu )
Répartition du milieu dans les boites de Pétri - ou couvercle de bocaux à stérilisation

Au bout de 4 jours la boite fermée étant laissée à la température de la pièce on découvre une jolie culture

Avec un bistouri – on découpe de fines lanières qui sont transportées sur un porte objet et mise sur la tranche , le but est d’éviter de toucher aux structures aériennes ( la technique du drapeau de scotch sur une cure dent est aussi utilisable)

Traitement directement sur la lame
-Alcool 95 (agent mouillant) -Bleu coton lactophenol (laisser agir 1minute)
Adjonction de Lactophenol avant de mettre la lamelle puis de comprimer un peu.

conidio externe 2.jpg

Etude de l’image et mesures
Thalle bleu -verdâtre
Pénicille long –tête en cylindre
Structure verticillée
Conidiophores isolés ( 50-500µm)
Lisses
Metules en verticille 2 à3 (12µm)
Cylindriques
Phialides en verticille 2 à 4
Cylindriques ( 12µm)
Conidies (+/-) elliptiques
Lisses ( 3 à 5 µm)

Hypothèse : Penicillium expansum
(Ref : moisissures utiles et nuisibles
B Boton et coll. - Masson 1990)

dessin.jpg
  • 0

#2 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 243 messages

Posté 24 février 2012 - 08:13

Bonjour,

jolie étude et protocole bien détaillé ... Je suppose qu'aprés la distribution du gel dans des Petri ou couvercles il y a une phase d'ensemensement de celui ci à partir des spores de la pomme ?

Amitiés,
JMC
  • 0

#3 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 24 février 2012 - 03:56

Bonjour Doc,

Félicitations pour cet art culinaire.

Au menu : Culture de Pénicillium aux algues ou Fromage d' Agar à pâte persillée. :)

En effet, avec les moyens du bord, on peut reproduire pas mal de techniques de laboratoire et avec les mêmes résultats.

Mais pour maîtriser les techniques d’asepsie, je pense qu'il faut quand même une bonne formation.
Comme Jean-Marie, je me demande si la culture a été volontairement ensemencée ou bien si ce sont les spores de l’atmosphère qui l'ont contaminée?

Bravo on en redemande !

Amitiés.
  • 0

#4 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 367 messages

Posté 24 février 2012 - 05:14

Jean Marie , il manque en effet un bout d ‘explication - ‘
L’ ensemencement se fait au milieu de la Boite de Petri en enlevant à la pointe couteau le volume d’un grain de mais et en remplissant le trou avec la pulpe de pomme infectée
A 18° on voit dès le lendemain les hyphes se développer - à l’étuve à 25 ° c’est encore plus rapide
L’extension de fait de manière plus ou moins centrifuge ( j’ai une belle photo mais j’ étais au-delà des 800 ko réglementaires )
- Mpx , les boites doivent être refermées rapidement car la contamination aérienne parasite est très intense d ès qu on s intéresse un certain temps aux moisissures dans le même endroit .

Bien amicalement
  • 0

#5 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 24 février 2012 - 06:22

mais j’ étais au-delà des 800 ko réglementaires

On peut poster autant de message que l'on veut.(A la queue leu-leu)

Très intéressé de voir les boîtes.

Amitiés.
  • 0

#6 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 367 messages

Posté 24 février 2012 - 10:54

Mpx c ‘ est mon premier envoi et la prochaine fois je ferai une succession (- a suivre – suite ) comme il se doit : partir de l image de la pomme ( ou autre ) atteinte à l’ analyse de l’ image microscopique finale en passant par l aspect de la culture et du revers de la boite indispensable dans la clef de détermination ( ici l article initial écrit contenait 10 photos) - pour le dessin je vais essayer de trouver un format plus acceptable

-
A bientôt pour un second sujet
  • 0

#7 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 367 messages

Posté 27 février 2012 - 09:58

Pour que l ' exposé soit complet il est nécéssaire d' ajouter

une image de la source

pomme pourrie.jpg

une image de la pomme decoupée ( cela a de l' importance - il faut noter le caractére bien limité de l' atteint qui est une caracteristique de Penicillium expansum - il existe d 'autres moisissures dont l' atteinte est morphologiquement trés differente - on en repalera plus tard )

pomme envahie 1.jpg

une image de la culture - l' analyse de cette culture est une clef de la determination (sa consistance - et surtout ici sa couleur - bleu verdâtre en fin de criossance mais au debut de la pousse trés bleue ciel

petri micro.jpg

et une image des spores

spore chaine.jpg
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!