Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

Pipettes (un peu de bon sens au sujet des ...)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
3 réponses à ce sujet

#1 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 20 avril 2012 - 10:13

Bonjour,

Une remarque pleine de bon sens (populaire) pas toujours bon, me donne l'occasion de parler des pipettes et du pipettage.
Je ne donne que mon avis personnel bien sûr.

Et faut aspirer avec une pipette? Grrrr ...
Tu veux dire faut faire gaffe à ne pas l'avaler cette saloperie...
Ou alors trouver une seringue...


Je n'ai pas fait de recherche historique sur l'origine de la pipette, bien que cela doit être assez intéressant.
Mais ce que l'on peut dire est la chose suivante.
Du plus profond de ma mémoire, j'ai vu des pipettes sous la forme de tubes de verre gradués et on est en droit de se demander si derrière ces graduations, il n'y a pas une idée de dosage ?
D'un autre côté, si je me souviens bien des expériences de physique de mon école primaire, une expérience consistait à retourner une bouteille à moitié pleine d'eau au dessus d'un cristallisoir.
Tant que le goulot de la bouteille était dans l'au du cristallisoir, l'eau de la bouteille ne s'écoulait pas à l'extérieur.
Petit miracle pour nos jeunes têtes blondes ! Ceci pour expliquer la pression atmosphérique et les vases-communiquants.
C'était au temps ou la majorité des instituteurs savaient captiver les élèves et leur ouvrir l'esprit (Nostalgie)

Une pipette est donc un tube de verre gradué et son usage est prévu comme ceci:

On plonge la pipette dans un liquide jusqu'à la graduation désirée, on obture l'extrémité proximale avec la pulpe de son pouce et on retire le liquide qui ne s'écoule pas, pour le transporter dans un autre récipient. Il suffit, comme vous l'aurez compris d'enlever le pouce de la pipette pour que le liquide retombe.

La pipette graduée peut aussi servir à doser différentes solutions quand elle est associée à un dispositif fixe: Burette de Mohr

Je ne sais pas, quel petit malin, un jour à eu l'idée saugrenue (1) d'aspirer un liquide à la pipette directement avec la bouche !
Et pourtant c'est cette utilisation aberrante qui est restée dans l'esprit collectif au point d'en faire interdire l'usage !!!


Peut-être parce que son récipient n'était pas assez profond ?
En tout cas, c'est totalement débile pour plusieurs raisons.
D'abord, à moins d'être complètement myope non corrigé, ou avoir une vision périscopique, quand on pipette de cette manière, on ne peut pas voir les graduations.
A quel moment on arrête d'aspirer, quand le liquide est dans la bouche ?
Comment empêche-t'on le liquide de redescendre, en mettant la langue sur l'orifice de la pipette?
Ensuite en remplaçant la langue par le pouce (contaminé) que l'on introduit dans la bouche en prenant soin de ne pas mettre la bouche à la pression atmosphérique ?
Tout ceci est du délire!

Le pipettage à la bouche se fait avec une pipette ... à bouche.
C'est une pipette reliée à la bouche par un long tuyau qui permet d'isoler la bouche et de voir les graduations du fait de sa longueur.
La prudence impose lors de la manipulation de germes dangereux ou de solutions contaminées de ne pas utiliser de pipette à bouche.

Il y a des "pipettes à vin" dans les caves à vin qui servent à prélever, au pouce, le précieux breuvage au sein même des tonneaux pour le goûter.
Idem pour les pipettes à sauce en verre.

Le simple bon sens nous dit, chaque fois qu'un risque peut être encouru, d’adopter un comportement adapté au risque !
Ce n'est pas pour autant qu'on doive interdire la fabrication de ce genre de produit sous prétexte qu'il y a un risque potentiel.
Où la civilisation du "principe de précaution" peut-elle nous mener ?

Chaque fois que vous jugez que le pipettage classique au pouce peut entrainer un dommage, utilisez une autre methode.

Vous pouvez donc utiliser:
Une pipette " à pouce" classique.
Une pipette à bouche ( dont l'aspirateur à bouche des naturalistes est dérivé).
Les pipettes à tétines interchangeables. Une tétine peut servir à plusieurs pipettes.
Les pipettes jetables du type 'Unopette" remplacées avantageusement par les " pipettes à sauce" en plastique.

"A chaque travail son outil" comme disait quelqu'un!

Sereinement.

(1) Peut être un fumeur de pipe ? :rolleyes:
  • 0

#2 f5bqp

f5bqp

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 108 messages

Posté 20 avril 2012 - 10:27

Une remarque pleine de bon sens (populaire) pas toujours bon, me donne l'occasion de parler des pipettes et du pipettage.
Je ne donne que mon avis personnel bien sûr.

...



Je ne sais pas, quel petit malin, un jour à eu l'idée saugrenue (1) d'aspirer un liquide à la pipette directement avec la bouche !
Et pourtant c'est cette utilisation aberrante qui est restée dans l'esprit collectif au point d'en faire interdire l'usage !!!


Peut-être parce que son récipient n'était pas assez profond ?
...
on introduit dans la bouche en prenant soin de ne pas mettre la bouche à la pression atmosphérique ?
Tout ceci est du délire!

Le pipettage à la bouche se fait avec une pipette ... à bouche.

...

C'est une pipette reliée à la bouche par un long tuyau qui permet d'isoler la bouche et de voir les graduations du fait de sa longueur.
La prudence impose lors de la manipulation de germes dangereux ou de solutions contaminées de ne pas utiliser de pipette à bouche.

...

Le simple bon sens nous dit, chaque fois qu'un risque peut être encouru, d’adopter un comportement adapté au risque !
Ce n'est pas pour autant qu'on doive interdire la fabrication de ce genre de produit sous prétexte qu'il y a un risque potentiel.
Où la civilisation du "principe de précaution" peut-elle nous mener ?

Chaque fois que vous jugez que le pipettage classique au pouce peut entrainer un dommage, utilisez une autre methode.

Vous pouvez donc utiliser:
Une pipette " à pouce" classique.
Une pipette à bouche ( dont l'aspirateur à bouche des naturalistes est dérivé).
Les pipettes à tétines interchangeables. Une tétine peut servir à plusieurs pipettes.
Les pipettes jetables du type 'Unopette" remplacées avantageusement par les " pipettes à sauce" en plastique.

"A chaque travail son outil" comme disait quelqu'un!


(1) Peut être un fumeur de pipe ? :rolleyes:


Ouh la la Michel tu te lances dans des explications "scabreuses" qui pourraient se retourner contre toi... :rolleyes: :lol:

Bonne journée
pf
  • 0

#3 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 234 messages

Posté 20 avril 2012 - 12:20

Bonjour,

merci Michel pour cette retrospective de la pipette, mais il est utile d'y ajouter comme tu le sais, qu'à présent on utilise des pipettes automatiques où le mouvement mécanique manuel ou automatique du piston détermine le volume prélévé.. les graduations ** sont devenues sans intérêt et moins précises que le mécanisme ! Pour des prèlèvements sans grande précision , les pipettes compte gouttes en plastique dont on parlait sont bien suffisantes !

amitiés,
JMC

** les pipettes Pasteur en verre étiré et usage unique étaient sans graduations
  • 0

#4 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 20 avril 2012 - 12:58

Bonjour Jean-Marie,

Merci.
Tu as tout à fait raison
de parler des pipetteurs (pipettes automatiques), ils sont très pratiques et unanimement utilisés dans les labos.
Bien entendu celui qui dispose de ces appareils, peut les utiliser en microscopie, mais sous certaines réserves.

Habituellement ils ont des volumes de prélèvement extrêmement précis et reproductibles, mais de petite quantité.
Ce sont souvent des micro-pipettes. (P10 et P20) 0.5 à 20 µl
J'ai n'ai jamais vu de P 5000 (5ml).
Donc certains modèles conviennent parfaitement pour poser une goutte de prélèvement sur une lame directement sur la platine du microscope.
Elles conviennent aussi parfaitement pour déposer une micro-goutte de colorant dans la goutte de prélèvement ou en bord de lamelle.

Mais la pipette "ordinaire" convient nettement mieux pour prélever un Carchesium à 20 cm de profondeur sur une vitre d'aquarium.. avec le pouce.

A chaque outil son usage.

Amitiés.
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!