Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Malassezia et la peau


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 367 messages

Posté 19 août 2012 - 09:42

Malassezia furfur et la peau

L’ été s’ avance et le bronzage aussi - cette augmentation de la pigmentation de la peau va chez certain d entre nous mettre en évidence la présence de zones beaucoup moins pigmentées .
Il s’agit de taches claires plus ou moins confluentes qui évoquent le diagnostic de pityriasis versicolore .
2 belles images de pityriasis
http://dermatologie.free.fr/cas99.htm

http://medicalpictur...ersicolor-2.jpg


Chez un de mes patients - j’ai réalisé un scotch test - En appuyant du scotch sur la peau on réalise un prélèvement des éléments superficiels - en particulier les cellules de la peau en cours de desquamation et les éventuels éléments qui se développent sur celle ci

Traitement du morceau de scotch –
Fixation alcool à 95° - coloration - soit bleu coton , soit rouge Congo , soit comme ici Hematoxyline
Montage dans eau glycérinée 50%
Examen en contraste de phase X 600

On constate un nombre important d’amas fait de bouquets de petites boules arrondies
malassezia furfur 1.jpg
Il s agit de spores qui vont se mettre à germer à leur tour sur le milieu formant des filaments ( les pseudo hyphes )

malassezia furfur  2.jpg

Cette reproduction asexuée est la seule mise en évidence - il est probable qu il existe une reproduction sexuée dans les cellules appelées basides
Les filaments se développent et reconstituent un peu plus loin un nouveau bouquet

malassezia furfur  3.jpg

Il s ‘agit de Malassezia furfur
Responsable du Pityriasis versicolore

Règne Fungi
Embranchement Basodiomycota
Sous Embranchement Ustiloginomycotina
Classe Incertae sedis
Sous –classe Incertae sedis
Ordre Malasseziales
Genre Malassezia
Espéce Malassezia furfur
Il existe environ 20 espèces reconnues
sur de très nombreux animaux

Histoire naturelle
Décrite par Louis –Charles Malassez , cette levure appartient au groupe des Fungi imperfecti.
Cette levure n’est pas obligatoirement pathogène -Elle est le plus souvent commensale – Pour que son développement devienne perturbateur sur la vitesse de développement des cellules de la peau il faut des facteurs favorisants individuels – peau grasse - ( ce qui explique sa répartition sur le corps -partie supérieure du tronc - cuir chevelu –face) diminution de l’ action du système immunitaire – peut être manque de Zinc
Ce fait explique que dans un couple l’un peu être atteint et l’autre ne rien présenter
La contamination se fait grâce aux spores - on reconnaît le rôle du sable de la plage - du sol des piscines – etc.

Cette levure est facilement détruite par divers produits du groupe des imidazoles – mais comme il s agit avant tout d’un problème de terrain ,le patient atteint voit souvent sa pathologie rechuter
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!