Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
* * * * - 1 note(s)

monilia et le verger


  • Veuillez vous connecter pour répondre
3 réponses à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 367 messages

Posté 16 septembre 2012 - 05:21

Monilia et le verger

Comme tous les ans les prunes du jardin se couvrent de taches gris- marron - et se mettent à dépérir ; un bon nombre de prunes atteintes vont tomber sur le sol

monilia prune 1.jpg

Quelques unes de ces prunes altérées vont rester accrochées sur les branches, .elles peuvent ainsi rester jusqu à l’été suivant, résistant au vent et au gel de l’hiver.

monilia  momie 2.jpg

Cette vision a inspiré les auteurs qui ont nommés ces fruits secs des momies. En fait ces momies sont en partie responsables de la contamination des fruits nouveaux - Non enlevées ,année après année , le même processus recommence ; le jardinier souvent les laisse car il reste toujours souvent assez de fruits sains pour faire les confitures .

On regarde la peau de la prune atteinte en épiscopie (X 80).

monilia colonie  epi 3.jpg
L’ étalement de ces bouquets de mycélium sur une lame,après traitement par le bleu coton révèle la nature de ces formations ( prélèvement au papier collant ) ; x600 CP

monilia  conidiophore 4.jpg

: Taille des spores 8µm X 4µm (en moyenne)
Largeur du conidiophore 3 µm .
Cette image est celle de Monilia fructogena dans son système de reproduction asexuée.

Prenons quelques spores et plaçons les sur une lame porte objet érodée en son centre – 3 gouttes d’eau - un couvre objet - observation 48 heures après
  • 0

#2 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 367 messages

Posté 16 septembre 2012 - 05:26

monilia  spore bourgeon 5.jpg

L’ image permet de constater que les spores ne se comportent pas comme des graines mais plutôt comme des tubercules - c’est à dire qu ‘il existe plusieurs points de germinations - en général 2 à 4

monilia spore  800 6.jpg

Au grossissement 800 la structure se révèle un peu :
-- En 1 il y a des pseudo -cloisons ou Pore- Septal – ( ces cloisons sont perméables en leur centre , permettant aux fluides de s'écouler tout au long des hyphes ) ; ce n’est donc pas une structure de type cellulaire classique .
-- En 2 quelques noyaux : ils se disposent le long de l’ hyphe.
( Sont aussi présents :Vésicules – Vacuoles –Golgi – Mitochondries – Ribosome - Réticulum endoplasmique qui ne seront visibles qu’ au microscope électronique ).




Mise en culture de Monilia

Création du milieu - 3 prunes saines sont lavées à l’ eau de javel et y baignent un quart d’ heure - rincées et broyées dans 100 cc d’eau au mixer .
- 100cc du broya son prélevés -ajout de Agar- Agar 2 g
-le mélange est mis à l’ autoclave ½ heure à 120 °. – répartition dans les boites de Pétri (20 cc)
Après refroidissement ensemencement en trois points.
Mise à l’étuve à 20 °.
En 10 jours le feutrage mycélien s’est développé sur la boite ;
Feutrage blanc grisâtre (un peu jaunâtre).

monilia culture 7.jpg

La partie aérienne : la culture en episcopie X40 montre un feutrage d’hyphes sans aucune spore.
monilia culture epi 8.jpg
L’ étude du milieu immergé met en évidence des spores de structure bien particulières : Elles évoquent des Zygospores , c’est à dire des spores obtenues par la fusion de deux extrémités d’ hyphes distinctes qui ont le rôle de gamétocystes .Cette fusion va permettre un échange de chromosomes donc une reproduction sexuée - ( mitose /méiose )
  • 0

#3 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 367 messages

Posté 16 septembre 2012 - 05:33

monilia zygospore 9.jpg


Cette photo montre 3 zygospores – il existe sur la paroi des Zygospores des ornementations, la couleur est plus foncée que pour une spore obtenue par simple mitose -

- Monilia se trouve dans ce milieu de culture en situation défavorable - sur une prune nous avons vu que se développe dans le milieu aérien des spores par phénomène de mitose simple – ce qui aboutit à former de très longs cordons de spores ; les chromosomes de chaque spores sont identiques -
Ici la moisissure est en difficulté - elle doit trouver une solution d’ adaptation au nouveau milieu de vie - seule possibilité : retrouver la vieille formule du vivant , le brassage des chromosomes afin de découvrir un nouvel appariement chromosomique donnant naissance à une organisation du génome porteuse de l’espoir d ‘obtenir un sujet adapté au milieu .

Classification de Monilia Fructogena

1. Ascomycota
2. Pezizomycotina
3. Leotiomycetes
4. Leotiomycetidae
5. Helotiales
6. Sclerotiniaceae
7. Monilia
Ref
http://www.mycobank....6506&Fields=All

Annexes
Tous les fruits du verger sont atteints par cette moisissure les pommes en particulier ; l' atteinte se fait souvent au contact du sol une fois la pomme tombée – la chute a créé un micro traumatisme que les spores de monilia ( déjà présentes dans le sol depuis l’ année précédente ) vont coloniser . La momie de pomme - ci- dessous - est bien restée en place depuis l’ année dernière elle est couverte de colonies ayant conservé les spores - cette image a été prise mi-septembre .

monilia  pomme momie 10.jpg

atteinte d'une poire
monilia poire.jpg
  • 0

#4 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 367 messages

Posté 17 septembre 2012 - 08:53

Discussion de l’observation (aprés avoir relu les champignons de P bouchet et col - abrégés Masson )

Cette observation pose une difficulté
La mise en culture des spores ( à partir des sporodochies – les colonies de couleur fauve de la troisième photo ) a mis en évidence la présence d’une moisissure très différente de monilia
( pas de spore en aérien et présence de Zygospore dans le milieu immergé - cela a été interprété comme une adaptation de la moisissure au milieu défavorable )
Une autre interprétation est qu il s’agisse de la présence d une autre moisissure mise en culture en même temps que les colonies de Monilia
En effet -
Monilia est classé dans les ascomycotina - la forme sexuée doit donc être un asque ( mais elle n’a jamais été observée chez monilia fructigena)
Le Zygospore est plutôt la caractéristique d’un zygomycète

Le milieu de culture est stérile la boite témoin est resté vierge de tout développement aussi bien mycélien que bactérien.

On doit en déduire qu il s’agit de deux espèces . Monilia ne s’est pas développé sur le milieu artificiel, la seconde a trouvé l’occasion de s’exprimer librement alors qu elle n’était pas en évidence sur la prune

La mycologie ce n’est pas facile !
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!