Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Oïdiums et la goutte de glace


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 367 messages

Posté 05 octobre 2012 - 09:22

L ‘automne est arrivé- les plantes sont fatiguées, beaucoup terminent leur vie -et leur résistance aux parasites diminue. A cette période on est frappé par le nombre d ‘ espèces dont les feuilles sont couvertes d’ une poussière blanche. Pour mon voisin pas de doute ; c’est à cause du soleil et de la lune qui décolorent les plantes ; C ‘est du bon sens de comparaison rurale mais ce n’est pas exacte .

Un prélèvement de cette poussière peut se faire en utilisant la technique classique du papier collant ; il y a autre technique qui donne d’excellents résultats et permet de belles préparations :-La goutte de glace .

A la fin d une journée sans pluie une feuille est ramassée. Elle est coupée en morceaux assez larges
.Les morceaux sont placés dans une boite à fond plat ; juste avant de mettre la boîte dans le congélateur - on laisse tomber sur les zones blanches de la feuille, avec un compte goutte -et de manière très délicate , une goutte d’eau .-Si la feuille est sèche en surface cette goutte ne s’étale pas - ; l opération est répété plusieurs fois.
Très doucement la boite est mise au congélateur 10minutes.

courgette goutte 1.jpg

Après ce temps les gouttes de glace se sont formées. Elles sont enlevées et chacune est posée sur une lame porte objet - La goutte se liquéfie en quelques minutes. La préparation peut être colorée -( Bleu coton lactophenol – Rouge Congo ammoniaquée - Bleu Astra) –

courgette  goutte 2.jpg

Cette technique permet de faire une bonne étude des Oïdiums Ces champignons en effet ne pénètrent pas la feuille ( sauf par leurs suçoirs de faibles tailles ) : ils s’étalent sur elle - -L ‘eau de la goutte s ‘insinue dans les structures et ne les abîme pas ; une fois glacée elle permet d’extirper sans lésions le champignon de son support.

Les Oïdiums sont des parasites obligatoires des plantes : c ’est à dire qu ils ne peuvent pas exister en dehors de leur hôte naturel –La culture sur milieu artificiel est le plus souvent impossible .
450 espèces sont connues –
Nous nous intéresserons à 2 d’ entre elles
--L’oïdium de la courgette -voir sujet-
--L’oïdium de la berce – voir sujet -
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!