Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

Une autre façon de piloter la Luxeon Star


  • Veuillez vous connecter pour répondre
11 réponses à ce sujet

#1 valery

valery

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 149 messages

Posté 25 janvier 2004 - 08:54

Bonjour,

Il existe différentes méthodes pour piloter la diode Luxeon Star: depuis la classique résistance avec une régulation à transistor jusqu'au pilotage par microcontrôleur.

Cette dernière méthode, permet de faire remonter des informations sur l'écran LCD du fonctionnement du dispositif, de régler pas à pas la puissance d'émission, d'utiliser sa télécommande de TV/Chaîne HIFI pour incrémenter ou décrémenter sur 255 niveaux le flux de lumière, de mémoriser aux touches 0 à 9 de la télécommande, 10 niveaux d'intensités lumineuses... De protéger la Luxeon contre tout élèvement anormal de température (température de surface, de jonction, calcul du rendement lumineux, asservissement d'un ventilateur pour refroidir le radiateur de la Luxeon Star, etc.)

Sur mon prototype, le pilotage de la diode Luxeon Star se fait en courant pulsé (PWM, Pulse Width Modulation) à une fréquence de 22kHz à partir d'une tension de 12V redressée: travailler en mode impulsionnel permet de 'réduire' les échauffements thermiques et utiliser la Luxeon dans sa plage haute de fonctionnement à plus de 390mA sous 3,5V... Si bien qu'il est pénible de l'avoir à coté tellement la diode brille comme un 'soleil'.

Je tacherai d'en donner le principe et schémas de fonctionnement d'ici peu (quand j'en aurai le temps) afin de simplifier le prototype et de le rendre plus 'accessible' en réalisation: pour l'instant le prototype est bardé de capteurs afin de m'assurer du bon pilotage de la diode: ils ne sont pas tous utiles - de plus - par programmation, il est possible d'entièrement reprogrammer l'ergonomie du pilotage ou du mode d'interface entre l'électronique et l'utilisateur (touches +,-, OK, Back ou télécommande et/ou bouton rotatif, afficheur 2x16, 4x16 ou 5x20...)

A suivre...
:) Val'
  • 0

#2 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 26 janvier 2004 - 10:29

Bonjour Valery,

Ton idée est des plus intéressante.

Combien d'entre nous ont été confrontés au problème de la réalisation pratique de l'éclairage par LED? Pratiquement tous.

Acheter une LED sur Internet ou chez son fournisseur de composants favori est la chose la plus facile, mais après?

Plusieurs solutions se présentent au microscopiste amateur selon que l'on pratique l'électronique ou non.

L'adepte du fer à souder se débrouillera toujours, soit qu'il est capable de concevoir un montage soit qu'il a la capacité de réaliser le montage à partir d'un schéma et d'instructions publiées.

Pour tous les autres, c'est la panique totale.

Aussi j'ai lancé l'étude de la fourniture d'un éclairage pour microscope par Luxéon en KIT (en vrac ou déjà monté) à base du Driver Philips.

Ce Kit constituant un compromis entre le bricolage minimum et le montage de luxe que tu proposes.

Ces trois approches sont également recevables.

La première méthode (bricolage économique) est laissée à l'initiative de ceux qui ont les moyens de la réaliser. Tous ceux qui ont des réalisations originales peuvent les publier dans ce forum.

Pour le Kit je me suis heurté à une défaillance de mon fournisseur et je n'ai pas eu le temps de continuer dans un autre voie.

Pour la méthode à maxima à base de microcontrôleur, je suis très intéressé bien qu'ayant approche légèrement différente mais que je ne suis pas en mesure de développer sur le plan pratique.

J’espère que cette initiative, même si elle semble un peu compliquée par certains, va avoir le plus grand succès.

Cordialement.
  • 0

#3 valery

valery

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 149 messages

Posté 08 avril 2004 - 07:42

mise à jour

Modifié par valery, 08 avril 2004 - 07:42 .

  • 0

#4 Florestan Ginestou

Florestan Ginestou

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 40 messages

Posté 09 avril 2004 - 09:22

Bonjour à vous tous,

Michel, ta réponse au post de Valery tombe à merveille : je me demandais justement ce que vous aviez tous avec cette fameuse LED...
Si j'ai bien compris c'est une "ampoule" bien particulière qui donne une lumière blanche puissante. Et si j'ai encore bien compris, on ne peut pas la monter directement en remplacement de l'halogène d'origine (ce serait trop facile vous pensez bien !) : il faut bricoler un montage électronique avec circuit imprimé, résistance et tout le tralala.
Sans compter que ça doit faire "des fils partout" et encombrer un peu le plan de travail, non ? A moins que les as du fer à souder fassent les modifs directement dans la base du statif, là où se trouve l'éclairage...
Mais comme tu le dis, c'est la panique si on est pas un "Valery" (comprenez : un pro !)

Et sinon, cette LED, elle apporte quoi en plus ? Température de couleur ? Elle reste froide ?

Si effectivement c'est si formidable (ce dont je ne doute pas quand je vois votre enthousiasme) peut-on espérer l'utiliser sans que ça fasse bricolage ?
Je vais sembler rabat-joie mais c'est vrai qu'un plan de travail "propre" est agréable !

Meuuuuh non je ne suis pas maniaque... :D

Bonne journée,

Florestan.
  • 0

#5 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 09 avril 2004 - 09:49

Bonjour le Forum,
Bonjour Florestan,


: il faut bricoler un montage électronique avec circuit imprimé, résistance et tout le tralala.
Sans compter que ça doit faire "des fils partout" et encombrer un peu le plan de travail, non ? A moins que les as du fer à souder fassent les modifs directement dans la base du statif, là où se trouve l'éclairage...
Mais comme tu le dis, c'est la panique si on est pas un "Valery" (comprenez : un pro !)

Si effectivement c'est si formidable (ce dont je ne doute pas quand je vois votre enthousiasme) peut-on espérer l'utiliser sans que ça fasse bricolage ?

Bien sûr on peut se faire plaisir en ‘coupant les cheveux en quatre’, chercher des complications là où il n’y en a pas, (ce qui est légitime et que je ne critique pas, je suis parfois un peu comme ça !), mais pourquoi vouloir réinventer l’eau tiède ?

Va vite voir sur le site MicrOscOpieS.com Dans Pratique et L’éclairage par LED Blanche. Il y a une photo (entre autres) des Drivers Luxéon. Ce sont des dispositifs prévus pour alimenter les LED Luxeon , il suffit de brancher et ça marche de manière optimale (c’est prévu pour !), ce n’est pas gros, (photo échelle 1/1 ) et ça ne vaut pas cher.
Un petit qui mesure 1cm s’alimente en 3 V (piles !) et un plus gros, très léger en 220V pour plusieurs LED. Je ne recommande pas ce dernier à cause de la manipulation du 220 V !

Et sinon, cette LED, elle apporte quoi en plus ? Température de couleur ? Elle reste froide ?


Elles sont indispensables pour la prise de vue directe au CCD sans filtre, mais elles peuvent remplacer tout type d’éclairages à incandescence ou halogène de microscope

Cordialement.
  • 0

#6 † Stentorbleu

† Stentorbleu

    + de 500 MESSAGES Auteur-Modérateur

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPip
  • 578 messages

Posté 09 avril 2004 - 09:54

:) Bonjour Florestang

Il y a un article dans le magazine de "www.microscopies.com", qui explique très bien pourquoi une led blanche, Il faudrait que tu ailles le lire: "comment obtenir de belles couleurs..." (je me trompe systématiquement sur le nom de l'auteur, mais l'article est fort bien fait et facile à trouver)

Rapidement, pourquoi une led blanche?:
Pour 3 raisons principales:
les webcam comme la philips toucam, sans objectif, sont démunies de fitre infra-rouge, rayonnement on ne peu plus abondant dans les lampes à incandescence et halogènes. On peut achetere un filtre à part, très cher!
Qui dit infra-rouges dit chaleur, donc échauffement rapide des préparations, ou tout simplement évaporation de l'eau dans laquelle tu étais en train d'admirer la nage gracieuse d'Euglenia! désagréable!

Sans filtre IR, les images sont "pateuses", les couleurs (s'il y en a) ne sont pas correctes, et la définiton de l'image est mauvaise

Le prix de revient: une led comme la Luxeon peut être allumée et éteinte des milliers de fois sans dommages, elle a une durée de vie considérablement supérieure aux lampes halogènes, por un prix souvent inférieur (pose la question à Jean Penichou, il te dira ce qu'il en est)

Le montage? Comme l'a dit Michel, il existe des drivers faits spécialement pour cette Led. Sinon, sans se prendre la tête, le plus simple et efficace est le montage "batterie->resistance->potentiomètre", comme le décrivent Jean Penichou, Bruno de Langres, et autres co-listiers. La sophistication est un luxe, mais pas une necessité!

Pour plus de détails et d'info, va sur microscopies.com!

Amicalement :)
  • 0

#7 † Stentorbleu

† Stentorbleu

    + de 500 MESSAGES Auteur-Modérateur

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPip
  • 578 messages

Posté 09 avril 2004 - 09:56

:) désolé, bonjour Michel
nous nous sommes à nouveau croisés!
tu peux effacer si tu veux, ça ne me vexera pas!
amitiés
:) :)
  • 0

#8 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 09 avril 2004 - 10:13

Bonjour Christian,

Au contraire il faut le redire.

Il y a de la place et, ils sont les bienvenus, sur le Forum pour des montages sophistiqués comme ceux de Valery ou d’autres, mais tout le monde ne peut pas se transformer en’ adepte du fer à souder’, aussi plus c’est simple, et plus c’est efficace pour se consacrer à la microscopie.
Je voudrais insister sur le fait que la technologie a évolué depuis la parution de l’article de Colmic « Eclairage de microscope par LED, » premier article de MicrOscOpieS Magazine, on y trouve toutes les bases de la technique, mais les LED de l’époque souffraient d’un manque de puissance, ce qui n’est plus le cas avec la Luxeon.
Il est donc déconseillé à mon avis d’utiliser ces LED si on ne veut pas etre obligé assez rapidement d’en changer.

Cordialement.
  • 0

#9 valery

valery

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 149 messages

Posté 09 avril 2004 - 10:58

Bonjour Florestang,

c'est la panique si on est pas un "Valery" (comprenez : un pro !)


Merci pour le compliment.

Cependant, aussi surprenant que cela puisse paraître, faire de l'électronique ne demande pas un outillage excessif. C'est à la base un travail manuel. Mais aborder l'électronique c'est avant tout une question de démarche intellectuelle. Toutes celles et ceux du forum qui ont branché une batterie, un potentiomètre, une led, ont déjà commencé à faire de l'électronique !

Ensuite, avec la pratique et l'expérience, on trouve plaisir à aller au delà des choses par ce que la technologie et le prix le permettent !

L'électronique, ce n'est rien d'autre que de la plomberie appliquée à la science des matériaux et des semi-conducteurs... On peut faire des choses simples à l'oeuvre 'ultra-compliqué'... Peut importe, du moment que cela fonctionne (bien) !

L'intérêt d'approcher ces techniques dans leur aspect ludique, c'est qu'on se fait plaisir et on ne doit pas répondre à un impératif de rentabilité. J'ai des copains dans l'industrie qui ne peuvent pas faire comme ils veulent parce que leur cahier des charges est très strict: c'est souvent frustant, mais nous vivons tous le schéma d'une certaine façon quelqu'en soit la profession...

Pour en revenir à ta réflexion, je n'utilise que le fer à souder et des supports en bakélite (pré-percés et pré-pastillés) pour faire mes montages. Je me refuse à refaire des gravures à l'acide ou au perchlorure de fer comme dans ma jeunesse. C'est te dire qu'après, tout est question de volonté personnelle pour faire son montage. Comme dans toute chose, il faut, après avoir passé le cap de la curiosité - persévérer jusqu'à satisfaction. L'électronique ne déroge pas à cette règle.

Un bon fer à souder, une pince coupante, du fil électrique, et quelques composants de base: c'est comme faire sa bourriche avant d'aller pêcher !

Après, on apprend et on avance à son rythme.

Pour revenir à ta question sur l'intérêt d'une led blanche, j'ai deux diagrammes à te soumettre sur la réponse à la sensibilité spectrale (perception des ondes lumineuses) des yeux électroniques de nos webcams:



Merci de ne pas utiliser des liens externes pour afficher des images.
mPx


Sur ce diagramme, tu as la réponse de l'oeil électronique de la TouCam Pro aux couleurs Bleu, Vert, Rouge... Regarde comment la pente peine à décroitre au delà de la radiation 700nm... C'est ce qui explique la grande sensibilité du capteur Webcam au rayonnement infra-rouge...

En remplaçant cet oeil électronique couleur (capteur CCD couleur) par sa version monochrome en Noir & Blanc, voici ce que l'on obtient:



Merci de ne pas utiliser des liens externes pour afficher des images.
mPx


Cette courbe illustre ce que j'avais expliqué dans un autre message sur la sensibilité accrue du capteur dans cette version.


C'est une autre facette de l'électronique... Lire des diagrammes !

:lol:

Valery.
  • 0

#10 Florestan Ginestou

Florestan Ginestou

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 40 messages

Posté 09 avril 2004 - 05:13

Euh...vous me frappez maintenant ou vous attendez un peu ? :D
Mais pourquoi n'ai-je pas lu l'article de Michel Collart avant ? Parce que je me suis précipité sans aller farfouiller sur le site. Mea culpa.

En tout cas j'ai les réponses à pas mal de mes questions. Effectivement ces LED semblent incontournables que ce soit pour l'observation (pas de chaleur) ou l'imagerie (nécessaire avec un CCD).

Toutefois je note que vous préconisez une alimentation à pile plutôt que 230V pour la sécurité. Mais la sécurité de qui ? du microscopiste ou du microscope ? J'imagine qu'il s'agit de la santé de l'appareil car si on s'attaque à la source d'éclairage halogène dans le statif on est en 6V, donc pas de danger de prendre le jus, non ?

Bref nous avons d'un côté un montage "externe" sans danger, nomade puisque à pile, mais avec un driver posé à coté du microscope qui fait un peu "bricolage"; et d'un autre côté un montage "interne" plus risqué car traficotant l'électronique du microscope (remplacer l'alternatif par du continu, etc...), sédentaire car nécessitant une prise de courant à proximité, mais pas de driver de LED ni batterie qui traine avec ses fils à côté du microscope.
C'est bien cela ? :huh:

Ah qu'ils sont lourds ces débutants ! :rolleyes:

Encore merci à vous.

Cordialement,

Florestan.
  • 0

#11 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 09 avril 2004 - 05:37

Bonjour Florestan,

C'est à toi de voir, tu as maintenant tous les atouts en main !
Un petit driver qui ne fait que quelques grammes peut se loger dans un statif moderne ainsi qu’un carter à piles sans démolir l’installation existante !

Cordialement.
  • 0

#12 Florestan Ginestou

Florestan Ginestou

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 40 messages

Posté 09 avril 2004 - 06:58

Ah, bon ben j'ai à nouveau l'info qui me manquait : je me demandais justement si tout ce petit monde pouvait se loger dans le statif, ce qui serait le mieux !
Reste à prévoir un interrupteur quelque part, mais ça je verrai quand j'aurai le matos sous les yeux.

Mais dis-moi Michel, est-ce qu'en plus de microscopiste tu ne serais pas médium ??? Tu réponds aux questions avant même qu'elles ne te soient posées ! :blink:

A bientôt,

Amitiés,

Florestan.
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!