Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

Beauté de la Nature ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
2 réponses à ce sujet

#1 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 11 novembre 2012 - 12:56

PBRC.jpg

Pacific Biosciences Research Center University of Hawaii at Manoa


15-vor710330-6.jpg


Food vacuoles arise from the single membrane that lines the cytopharynx (cp). Vesicles (arrows), similar to discoidal vesicles, attach to the cytopharyngeal microtubules (lamellar clumps) (l) that arise from the dorsal ribbed wall (rw) of the peristome (pi) and that pass beyond the cytosome (cell mouth, see Fig. 1f). The cytopharynx swells and a food vacuole balloons out through the ribs that are produced by the folded cytopharyngeal membrane and the attached lamellae. How, why and when a food vacuole pinches off needs further study. A myoneme (my) equivalent to the cytostomal cord in Paramecium lies along the origins of the lamellae (called cytopharyngeal ribbons in Paramecium). pak, paraoral kinetids; precvch, chamber with bacteria; mac, macronucleus. EM taken on 3/30/71 by R. Allen with Hitachi HU11A TEM. Mag. 9,250X. Bar = 1µm.

oooooOOOOOooooo


Bonjour,

Je vous présente une photo un peu surprenante pour le profane.
Il s'agit d'une coupe de Vorticelle dans la région du cytopharinx vue au Microscope Electronique en Transmission (TEM) à ne pas confondre avec le Microscope Electronique à Balayage (MEB). Bare = 1 micron. (Grandissement 4400 X : 9250 X sur l'original)

Contrairement aux images vues au MEB (Balayage) il faut faire quelques efforts pour interpréter ce genre de clichés.
Il faut en permanence avoir à l'esprit que nous voyons une coupe de quelques centièmes de micron d'épaisseur !
Ces images nous rappellent d'avantage les images anatomiques faites au Scanner ou à l' IRM que des photographies du corps humain faites avec un appareil photo traditionnel.

Bon nombre de microscopistes connaissent ces merveilleux petits organismes que sont les Vorticelles, sortes de petites clochettes attachées à un ressort qui se tend et se détend.
Une couronne ciliée attire la nourriture en suspension dans l'eau vers un entonnoir terminé par le cytopharinx.
Ces particules, algues ou bactéries, sont ensuite incluse dans une membrane qui va former une vésicule, sorte de petit ballon transparent, et voyager ainsi à travers tout le cytoplasme de la cellule pour effectuer une digestion.

C'est la région du cytopharynx que nous voyons ici.

Nous comprenons assez bien comment s'effectue cette digestion qui s'apparente à la phagocytose chez nos globules blancs ou chez les amibes, mais ici nous avons à faire à un organe complexe, le cytopharynx , qui sélectionne les particules qui doivent être absorbées ou non.

S'il y a un organe aussi complexe, fruit de l'évolution (?) il doit falloir qu'il existe un véritable "centre de décision" associé pour faire ce tri alimentaire.
C'est un véritable défi de comprendre ce phénomène.
Chez les cellules aussi simples que les bactéries (sans noyau) on peut faire intervenir une multitude de mécanismes chimiques pour expliquer leur fonctionnement, mais là, quel raffinement au niveau des structures !
Quelle est la nature de ces mécanismes, et s'il y a discrimination entre deux micro-organismes, l'un comestible, l'autre pas, où et sous quelles formes sont stockées les informations qui permettent ce choix?

Penchés sur nos microscopes, beaucoup d'entre nous nous demandons, en dehors du choc émotionnel esthétique, comment peut bien fonctionner tout cela et pourquoi!
La Microscopie Electronique nous donnes quelques réponses supplémentaires par rapport à nos microscopes photoniques, mais nous fait poser encore plus de questions.

Le microscope photonique (qu'on appelle parfois à tort, optique) est l'instrument scientifique qui a amené un plus grand pouvoir de résolution pour voir la nature.
Le Microscope Electronique à multiplié ce pouvoir de résolution par 1000 !

En multipliant par 1000 ou par un million le pouvoir de distinguer de plus fins détails physiques, c'est en réalité notre esprit qui a multiplié le sien par ces mêmes facteurs.

Armés de ces instruments, nous ne pouvons que nous émerveiller de ces splendeurs (dont l'image du haut n'est un microscopique échantillon) mais surtout nous nous sentons un devoir de nous poser des questions et de chercher les réponses.

Amitiés.
  • 0

#2 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 193 messages

Posté 11 novembre 2012 - 08:07

Bonjour Michel,

magnifiques images ! On imagine le temps qui a été nécéssaire pour obtenir une telle coupe !

amitiés,
JMC
  • 0

#3 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 11 novembre 2012 - 08:38

Oui,
Quand on a observé des ciliés au photonique et que l'on voit ici au TEM, les mêmes cils vus en coupe (surtout dans l'autre sujet, http://forum.mikrosc...showtopic=12456 ), on voit la prouesse des ultra-coupes obtenues à l'ultra microscope !

D'abord la fixation, l'inclusion, à la résine, (Araldite !) , coupe à l'ultra-microtome, coloration des coupes, c'est assez comparable aux coupes à la paraffine, sauf que le matériel et les techniques sont adaptées afin de permettent de tels résultats.
Ce qui est remarquable, c'est la finesse extrême avec laquelle les milieux d'inclusion arrivent à pénétrer à l'intérieur de la matière vivante sans altérer ses structures.
Ensuite la finesse de la coupe dépend de l'état de l'arête du couteau et de la mécanique du microtome.

Mais pour obtenir d'aussi belles images, il faut que tous les éléments la chaîne soient au top !
Ce sont des images exceptionnelles. Souvent on n'arrive pas à ce niveau de netteté, mais comme ce qui compte ici c'est de reconnaître ce que l'on voit, l'aspect esthétique ne compte pas.
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!