Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Les crottes et leurs recycleurs 1-la moisissure


  • Veuillez vous connecter pour répondre
5 réponses à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 367 messages

Posté 14 décembre 2012 - 10:30

Lors de la promenade matinale dans le jardin j’ai trouvé sur la pelouse une tâche blanche veloutée
L’aspect était celui de ce que les chasseurs appellent un fumet :
Celui de Rubanne le chien de la maison .

mucor texte 1.jpg


Cette masse organique est un bonheur pour les insectes les acariens ,les vers les moisissures les bactéries - en fait les recycleurs .
–Les moisissures en premier puisqu’ elles n’ ont pas le matériel biologique qui leur permet de fabriquer les molécules dont elles ont besoin ; la source de ce matériel étant la matière organique en décomposition .

Dans cette première partie on s intéresse à cette moisissure blanche
Dans la seconde on découvrira les vers.

Ce n’était pas la première fois que je me trouvais devant -mais l’ observation du phénomène sur plusieurs mois montrait que l’ aspect macroscopique était toujours le même : de longs poils blancs couvrant la masse .
Qu'elle moisissure colonie ces crottes ?

Première étape la mise en culture sur milieu de Sabouraud

mucor texte 2.jpg

Image obtenue après 8 jours d étuve à 18 ° (ensemencement 3 points)
Le revers de la boîte est de couleur crème .

mucor texte 3.jpg


Sur le milieu de culture les conidiophores restent très courts alors que sur le milieu naturel ces conidiophores atteignent plus de 2 cm .
La photo de gauche montre la présence de ramifications courtes terminées pas un petit sporocyste
Ces sporocystes sont blancs à jaunâtres en début de formation puis gris noirs à maturité .

Divers aspect de cette moisissure
Partie aérienne

-Ramification sympodique des conidiophores

mucor texte 4.jpg


  • 0

#2 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 367 messages

Posté 14 décembre 2012 - 10:39

-Les sporocystes :Ils ont entre 20 et 80 µm de diamétre

mucor texte 5.jpg


mucor texte 6.jpg

A noter le rétrécissement du conidiophore à sa partie terminale


La columelle

mucor texte 7.jpg


La columelle peut atteindre 50µm – mais sa taille est très variable elle est obovoïde parfois sphérique (en 3).
En (1) il existe sur la columelle un résidu de la membrane du sporocyste - cette membrane résiduelle est plus visible en contraste de phase (2) .
En 4 cette image est très souvent rencontrée et semble être un sporocyste stérile .On y voit l’hyphe et un début de columelle mais pas de spores à l’intérieur .

mucor texte 7 bis.jpg


Ces trois images sont souvent rencontrées dans les colonies de mucor et me posent des problèmes d’interprétation -
En effet 1 et 2 pourraient être des columelles avec un sporocyste ouvert mais la photo antérieure montre que la paroi du sporocyste se déchire de manière aléatoire et non régulière -
Si 1 et 2 sont des sporocystes stériles on ne voit pas le columelle par transparence comme sur la photo 4du dessus .
La photo 3 montre par comparaison un petit sporocyste .

Les spores

mucor texte 8.jpg


  • 0

#3 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 367 messages

Posté 14 décembre 2012 - 10:50

X 800 (Taille des spores de forme elliptique et lisse 10-12 µm X 3-8µm)


mucor texte 9.jpg

X 800 ornementations du sporocyste qui est finement echinulé


Etude de la partie immergée

Les hyphes entre 6 et 12 *µm

mucor texte 10.jpg

Les chlamydospores sont peu abondants –Les hyphes ne sont pas septés ou peu .


Il s’agit de
Mucor Circinelloïdes mucor


Classification
1. Fungi
2. Zygomycota
3. Mucoromycotina
4. Mucorales
5. Mucoraceae
6. Mucor



Annexe
Intérêt industriel du mucor Circinelloides pour la production d’éthanol

Mucor et pathologie humaine -ici-


Une grosse mouche vole péniblement dans la cuisine - - attrapée elle est placée dans un flacon stérile - elle y meurt peu de temps après .
Je la place au centre d’une boite de petri contenant une préparation de Sabouraud .

mucor texte 11.jpg

2 jours après apparaît une moisissure qui est un mucor et 8 jours après une seconde dont la couleur bleutée révèle la présence du penicillium expansum .
Conclusion cette mouche en tournoyant dans les airs est devenue porteuse de spores mycéliennes - et en particulier celle de mucor et de penicillium .


Discussion

Sur le Web les images de crottes sont peu nombreuses mais elles sont remarquables : elles sont toujours le lieu de développement des Mucors .
Pourquoi ce champignon et pas un autre ?
3 possibilités
--1 la mise en culture de la mouche nous a montré quelle était porteuse de spores de Mucor - or les mouches adorent les crottes - ( nourriture et logement pour ses œufs ) .

--2 -Les mucors sont des champignons très fréquents - leurs spores innombrables sont soulevées par les mouvements d air - leur dissémination est très rapide .

-- 3 -- La Biologie des mucors nous donne une réponse -on peut lire dans le livre de P Bouchet et coll. : P 44 « les sporocystes , entourés d’une épaisse cuticule et d’une couche gélatineuse , adhérent aux brins d’ herbes .Avalés par les ruminants leur paroi ne se résorbe que dans le tube digestif : les spores seront libérées avec les excréments et germeront à leur surface «
.On voit souvent les chiens manger des brins d’ herbe - par ailleurs les croquettes ont une charge végétale importante et sont à la base de l’ alimentation des animaux de compagnie .

Seconde partie les vers -à suivre
  • 0

#4 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 243 messages

Posté 15 décembre 2012 - 09:03

Bonjour,

et bravo pour ces études toujours aussi intéressantes !. Je me rappelle avoir rencontré le mucor (d'aprés les conseils du livre d'Henri Coupin) en trempant un bout de pain dans l'eau et en le mettant sous une cloche. Je revois bien les boules noires des sporocystes..

amitiés,
JMC
  • 0

#5 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 15 décembre 2012 - 11:59

Bonjour Doc, tous,

Je suis également intéressé par ce sujet sur les moisissures et me rappelle également mes expériences puisées dans le Coupin.
Le secret de la "culture" des moisissures, est de maintenir humide l'atmosphère sous une cloche!
Un simple verre renversé sur une surface non absorbante (sinon cela ne servirait à rien!) , une assiette par exemple, et de magnifiques moisissures vont naturellement pousser sur différents supports. A vous de varier les supports.

Note: Il serait peut-être judicieux de séparer les commentaires du sujet principal.

amitiés.
  • 0

#6 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 367 messages

Posté 15 décembre 2012 - 02:19

Merci a tous les deux

Il existe un lien serré entre pain et mucor -nombreux sont les sites sur le net qui le confirment pourtant les choses ne sont pas ce que l on croit………
( sujet du mois de janvier 2013 )

Amitiés
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!