Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

La verrue vulgaire - Histologie -


  • Veuillez vous connecter pour répondre
8 réponses à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 377 messages

Posté 21 avril 2013 - 08:34

La verrue vulgaire - Histologie



(Avertissement : : pour la première fois j’ ai fait le chemin complet du prélèvement tissulaire à l’ examen microscopique ; -ce n’est pas un chemin facile et les embûches existent à tous les niveaux de la technique : prélèvement ,– fixation ,– déshydratation ,- inclusion , - préparation du microtome ,– coupe , - étalement , - préparation à la coloration –, coloration , montage ) je suis encore très loin de la maîtrise …surtout pour les colorations ……ici hematoxyline / eosine ou phloxine )
La verrue est ma première observation d ‘ histologie.

-------------------

Un patient est venu en boitant à la consultation .Depuis plusieurs semaines il a sous le pied une tuméfaction à peine saillante .
L’aspect est sans discussion celui d’une verrue plantaire commune mais d’une taille peu habituelle .
L’ azote liquide ne fonctionne pas sur les verrues plantaires – en effet le fait de marcher dessus empêche le décollement . .
Les pommades à base d’acide salicylique sont d efficacité lente ( plus de 1mois ) et nécessite une grande discipline .
Il est décide de faire une anesthésie locale et de lui enlever à la curette .
Ce qui se fait sans problème.

Aspect macroscopique

verrue texte 1.jpg

Côté externe de la verrue


verrue texte 2.jpg

Côté interne de la verrue ( celui qui est inclus dans la peau )



Ces images montrent que la verrue n’a pas de racines au sens où la tradition la présente ( c’est à dire comme un arbre qui s’ incruste dans le sol –) La base de la verrue est très lisse .

Préparation histologique aspect général

verrue texte 3.jpg

Cette image n° 3 permet de constater deux choses
-- A - la confirmation de l’ absence de racine , le plan de clivage est net ; c’est la raison pour la quelle il n’est pas difficile de retirer une verrue avec une curette - :il suffit de la pousser ( après anesthésie locale ) .
--B - la verrue est formée de colonnes , les papillomes , les uns contre les autres .

Etude de la structure de la verrue .

Pour bien comprendre le mécanisme interne d’une verrue il faut toujours penser que la verrue est une structure en mouvement continu de la base vers le sommet - l’image n° 3 est en fait une représentation du temps - ( quelques semaines ) où la cellule fondamentale de la peau: le kératinocyte va se transformer .

L ‘histoire commence donc à la base ( parti incluse dans la peau )

verrue texte 4.jpg


Le keratinocyte basale - ( 1 ) est semblable à celui de la couche du stratum basal d’une peau normale ( voir annexe ) - à la différence prés que sous une couche de quelques cellules il existe une zone de clivage.
L’organisme grâce à son système immunitaire a mis une cloison entre la verrue et le reste de la peau tout simplement en aplatissant ( le phénoméne est peu visible sur cette photo) les keratinocytes comme dans la couche superficielle du stratum cornéum .

Cette zone basale est le lieu de mitoses qui permettent le renouvellement des cellules et la croissante de la verrue .
Au dessus ( 2 ) Se trouve le stratum spinosum ; ( voir annexe ) dans cette couche les keratinocyte sont liés par des ponts inter cellulaires ,les desmosomes qui assurent la solidité de l’ ensemble .Ces desmosomes structurent l’é pithélium normal et le renforce de façon à résister aux agressions externes . Ici il structure la base de la verrue rendant l’ensemble très résistant .


verrue texte 5.jpg


  • 0

#2 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 377 messages

Posté 21 avril 2013 - 08:44

La différence entre le stratum basal et le stratum spinosum n ‘est pas aussi bien marqué que dans une structure saine ( voir annexe ) . Il existe une désorganisation très importante ; les transformations des keratinocytes sont parfois très rapides, presque dés la basale , parfois nettement plus tardives ; désorganisation mais pas anarchie , simplement le génome viral exprime sa « pensée » architecturale propre.




Apparaissent aussi d’étranges cellules - dont le centre est ballonné .
Les koilocytes - (cette transformation n’atteint pas tous les keratinocytes)

verrue texte 6.jpg

verrue texte 7.jpg



Cette transformation pathologique du keratinocyte est le signe de la présence d’un Virus de la famille des papillomavirus.
Sous l’effet du transfert du patrimoine génétique du virus vers le chromosome des keratinocytes – le plan de développement du ketatinocyte est modifié .
Cette modification apparaît donc dans la forme de cette la cellule mais aussi dans son processus de transformation .

Les images suivantes montrent le phénoméne.
Normalement les keratinocytes vont se déformer pour devenir comme des tuiles - posées parallèlement au plan des cellules de base et ainsi former le stratum corneum protecteur .
L’ image en contraste de phase – montre que les cellules se mettent à se déformer dans un plan perpendiculaire au plan de base .


verrue texte 8.jpg

Gros plan sur la zone de transformation


  • 0

#3 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 377 messages

Posté 21 avril 2013 - 08:56

verrue texte 9.jpg


C’est cette rotation qui est à l’ origine de la fabrication des colonnes ou papillomes : les couches successives renforcent les parois des colonnes ( mais la encore toutes les cellules ne subissent pas ce mouvement de rotation et un grand nombre reste parallèle au plan de base en se positionnant au centre des colonnes) .

verrue texte 10.jpg


L’étape suivante – nous rapproche du sommet de l’édifice . L ‘ empilement des cellules se fait comme pour la stratum corneum de la peau normale mais à la fois dans le sens verticale et dans le sens lateral : les papillomes de développent .

Le mouvement de rotation décrit ci –dessus va persister pour un certain nombre de keratinocytes jusqu ‘au sommet du papillome : conséquence des boules compactes vont se former .
Ces boules ainsi que les autres cellules arrivant la fin du processus de transformation vont desquamer et tomber sur le sol .

verrue texte 11.jpg


Les boules de keratinocytes ,très riches en virion , vont permettre à ces derniers de résister aux agents externes dont les UV et les agents chimiques une fois sur le sol des piscines - Dans les piscines l’épithélium des pieds est fragilisé par l’eau le virus contaminera un pied nouveau .

La fin de l’ histoire.

Les verrues ( parfois au bout de quelques années) disparaissent de la peau .-
Le système immunitaire du porteur travail 24 h sur 24 autour des particules virales pour trouver la structure de l’anticorps adapté aux antigènes viraux et il arrive à trouver la clef ( mais pas toujours ) .

Le système circulatoire , important au centre de la verrue , permet une communication entre la verrue et le reste de l’organisme . La verrue est ainsi nourrie mais c’est aussi le moyen que l’ organisme va utiliser pour apporter les lymphocytes producteurs des anticorps anti-viraux .


Le papilloma virus
Verrues vulgaire papillomavirus 2-4-29-75-76-77
Verrue plane 3—10—28
Verrue intermédiaire 10-26-27-28-29
Verrue des bouchers 7

Annexe

Structure histologique de la peau

verrue texte  12.jpg


verrue texte 13.jpg


Dominique
  • 0

#4 Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

    Purgatorius

  • Membre Modérateur
  • 709 messages

Posté 24 avril 2013 - 08:23

Bonjour Doc,

Merci pour ces explications sur les verrues et le mode d' action des HPV. Je trouve que pour des débuts en histologie celà est vraiment bien. Je pense que tu as le matériel nécessaire qui est malheureusement hors de portée de l' amateur.
JL B
  • 0

#5 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 377 messages

Posté 26 avril 2013 - 09:13

Bonsoir jean- Luc


La vraie difficulté est l ‘obtention d’un microtome , le mien date des années 1920 et fonctionne très bien , je l’ai obtenu grâce à un heureux hasard .
Les appareils modernes sont vendus fort chers et à ma connaissance du matériel Chinois équivalent ,comme pour les microscopes ,ne semble pas disponible (ce qui est vraiment dommage) .

Car les préparations d’histologie ne sont pas trop difficiles à réaliser (par contre les échecs sont nombreux comme dans les autres branches de la microscopie) .

Le matériel de base est une plaque chauffante type chauffe plat ; tout ce qui est nécessaire se trouve dans la cuisine .

Les produits sont d’accès facile grâce à Marcel Lecomte sans qui tout cela ne serait pas possible.

La littérature n’est pas difficile à trouver.

Après il faut de la patience ce qu 'un amateur possède .
Mais reste toujours le problème du Microtome .......;

L histologie est pourtant une porte de la connaissance très intéressante à franchir .

Dominique


  • 0

#6 Marcel Lecomte

Marcel Lecomte

    Eucaryote

  • Membre confirmé
  • PipPip
  • 280 messages

Posté 29 avril 2013 - 03:40

Bonjour à tous,

Bravo d'abord à Dominique (mais quel Dominique ? ... car j'en connais plusieurs )pour cette remarquable démonstration et série de coupes ... c'est du travail vraiment didactique.

Merci également d'être aussi aimable à mon égard : je fais ce que je peux pour tout ce qu'on me demande comme produits ... il me faut du courage, car parfois, c'est lourd à gérer !

En ce qui concerne les microtomes, il est possible d'en trouver des modèles chinois aux alentours de 1.300 à 1.500 € ; je suis en train de "liquider" une bonne partie de mon matériel, et j'ai 3 microtomes en occasion (2 rotatifs et un à glissière) à des prix variant de 400 à 600 € (me contacter en privé pour plus de détails). Le problème est évidemment le poids, car cela pèse entre 20 et 45 kgs selon les modèles ... diffcile à envoyer par la poste !

Bonne soirée

M :o))


  • 0

#7 Sébastien Klein

Sébastien Klein

    Poisson

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPip
  • 403 messages

Posté 13 juillet 2013 - 08:16

Bonjour Dominique,

 

Super travail, j'ai dévorré ton sujet avec grande attention et passion, c'est vraiment excellent.

 

Merci d'avoir publié ce sujet ! :D

 

Seb


  • 0

#8 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 377 messages

Posté 14 juillet 2013 - 11:04

Bonjour Sébastien

Je te remercie de ton appréciation sur  ce travail. Dans la présentation de ton labo tu nous parles d’un microtome   - la chance  d’avoir un tel appareil t’ouvre les portes  d’une exploration intime de ton environnement – les messages  que tu envoies régulièrement nous  montre  que  tes champs  d’intérêt sont nombreux

Amicalement

 

 


  • 0

#9 Sébastien Klein

Sébastien Klein

    Poisson

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPip
  • 403 messages

Posté 15 juillet 2013 - 01:15

Bonjour Dominique,

Oui j'ai un microtome, mais un microtome de Ranvier de chez euromex, j'aurais aimé en avoir un "vrai" mais malheureusement pour moi c'est trop chère, dans un future proche peut-être.

Amitiés
Seb
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!