Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Déballage


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Microtouriste

Microtouriste

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 33 messages

Posté 23 avril 2013 - 06:29

Bonjour à tous.

Je viens de recevoir le micro que j'ai commandé à un site dont le nom évoque plutôt la boutique pour gens ayant la tète dans les étoiles.

Et voici mon Bresser Erudit 40x-1000x.

Boite en polystyrène classique, contenant le micro, un adaptateur électrique, un filtre bleu (trop grand en diamètre), une housse de protection en plastique et un tout petit flacon d'huile à immersion ( nature = non précisée), ainsi qu'un 'manuel d'utilisation en 4 langues, des plus succints ( je cite le paragraphe '6. Condenseur : utilisez le réglage en hauteur du condenseur (10) pour fournir la lumière appropriée au bon éclairage de votre préparation'.
Point final.
Soit, en bon français, quelque chose comme Demm...dez-vous.

Le microscope est correct en présentation, il y a un bouchon sur l'oculaire.
Je le mets en charge grace à l'adaptateur.

Permier constat, la tète mobile qui porte le tube oculaire est franchement mal serrée, elle oscille franchement à la sollicitation.
Un coup de tournevis plus tard, c'est solutionné.
Les mouvement de platine et de réglage macro et micrométrique sont doux et agréables.

Lumière et coup d'oeil à l'oculaire, objectif 10x :le condenseur est franchement décentré . Où est mon tournevis ?
Recentrage aisé (2 vis) du condenseur.
Essai du diaphragme de condenseur : rien à dire ( il se ferme au maxi à environ 50% du diamètre maxi)
pas de diaphragme de champ.
Condenseur d'Abbe, aisé à régler en hauteur .
Collecteur en une lentille convexe-concave dont la face inférieure est dépolie.

Le démontage du collecteur me permet de voir que la LED d'éclairage est franchement oblique par rapport à l'axe optique ( à vue de nez, 20° mini).
Je rectifie à la pince : on y gagne nettement en lumière et en homogénéité dans le champ d'observation.

Bon, tout à l'air OK.

J'ai posté sur 'mon premier travail' ma première lumière de cet outil :
celà m'a permis de découvrir que l'huile à immersion jointe était figée dans le compte-goutte de son flacon !
Poubelle , l'huile. ( de toute façon il y en avait vraiement peu!)

Mais en conclusion:
Si j'ai acheté chinois, c'est que je ne pouvais pas faire autrement, je m'équipe un petit coin micro qui n'est pas donné à équiper ( ceux qui montent un éclairage électrique 3 points + prises et hotte aspirante verront ce que je veux dire), et d'autre part, vu mon manque de disponibilité, je trouve déraisonnable de m'équiper en matériel de pointe dont je n'aurais pas l'utilisation optimale... et qui m'aura pourtant couté la peau du bas du dos!

Tous comptes faits, à par quelques coups de tournevis la Bête me parait fonctionelle et maitrisable avec plaisir.
Je ne comptais pas au départ me lancer dans la microphoto, mais vu mes 4 premières tentatives, je reconnais que c'est tentant, il va falloir que je réfléchisse à un système un peu plus pratique que la prise de vue à main levée...

J'en profite enfin pour remercier la qualité de tous les intervenants que j'ai lus, et dont les écrits ont été une motivation puissante pour me faire faire le pas et me monter un microlabo ( promis, photos quand il sera opérationnel ( 1 mois environ ?)

Bonne soirée à tous

Thierry
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!