Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

Sédimentation expresse pour diatomées


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1 réponse à ce sujet

#1 Microtouriste

Microtouriste

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 33 messages

Posté 28 avril 2013 - 08:57

Bonjour.

 

Je n'ai pas encore tenté la manip ( pas d'opportunité), mais voici quelques réflexions sur la concentration des diatomées par sédimentation différentielle :

 

 

j'ai visité une usine de traitement de l'eau de rivière ( pour en faire de l'eau du robinet), où on voyait qu'on accélérait la sédimentation des micro-particules du trouble en ajoutant une très faible quantité de sels d'aluminium ( chlorure si je me souviens bien).

 

D'où question :

Je sais bien que 'tout vient à point à qui sait attendre', mais:

Après filtration et sédimentation puis élimination des sables, ne peut-on appliquer ce traitement à une suspension de diatomées pour en accélérer la sédimentation?

 

Remarque:

le chlorure d'aluminium parait peu évident à trouver et délicat à manipuler sous forme solide, mais en théorie, si on électrolyse 25 mns environ sous 1 ampère une solition de sel ( de cuisine) avec des électrodes en alu, on devrait pouvoir créer une solution contenant en gros 1g de chlorure d'alu et un chouia d'acide chlorydrique (et un peu de NaCl résiduel)

 

Qu'en pensez-vous?

 

Bonne journée et bien cordialement

 

Thierry


  • 0

#2 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 28 avril 2013 - 10:23

Bonjour Thierry,

 

Ce procédé est bien connu, il s'apparente à la clarification des vins (collage) et est bien entendu constitue l'étape de floculation des eaux de station.

Plusieurs procédés sont employés - il faudrait que je retrouve mon Degrémont - dont celui qui utilise  l'aluminium.

Mais son but est de clarifier l'eau et non de récolter le floc.
Il sera donc plus compliqué de séparer les diatomées de leur gangue que si on procède par décantation, centrifugation ou filtration.

 

Mais il faut l'essayer.

 

Bien amicalement.

 

(Je précise que je parle avec mon niveau de compétence (réduites)  et qu'il faudra d'autres compétences plus sérieuses pour répondre à ta question.)
En ce qui concerne le collage du vin (c'est bon a savoir si on en boit), comme son nom l'indique, on utilise une "colle" c'est à dire une solution colloïdale pour provoquer la floculation des particules en suspension.

En ce qui nous concerne, les particules (diatomées) n'ont pas la taille de micelles.

On utilise donc tout un tas de substances pas toujours appétissantes : de l'argile, de l’ovalbumine (blanc d’œuf) , de la colle de poisson, (beurk), de la gélatine (beurk, beurk) du sang (re beurk beurk)


Modifié par mPx, 28 avril 2013 - 10:40 .
Collage ajouté

  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!