Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

Récupérer la surface d'un collimateur


  • Veuillez vous connecter pour répondre
11 réponses à ce sujet

#1 Microtouriste

Microtouriste

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 33 messages

Posté 31 mai 2013 - 01:18

Bonjour .

 

Voilà, ça devait arriver, j'ai fait LA bourde de descendre inconsidérément mon condenseur trop bas, jusqu'à entrainer une brucelle qui trainait ( elle n'avait rien à y faire mais il y a toujours un jour qui ne ressemble pas aux autres...;-) au contact de la surface du collecteur.

 

Résultat : un eraillure de surface, assez difficile à voir à l'oeil, plus facile à voir à la loupe et sourtout au 4x du micro, en se servant du condenseur pour la mise au point.

 

Précision : le collecteur de mon Bresser est en polyquelquechose ( du plastique quoi...), pas en verre.

D'ou idée:

tenter de sauver la situation en utilisant du produit à effacer les rayures sur les 'verres' de montre en plastique.

D'où essai ;

dépose d'un petite goutte du produit spécialisé miracle ( Polywatch ® ), et on frotte lentement, en spirale, en appuyant de plus en plus, avec un chiffon de drap recyclé en torchon.

Lustrage avec le même, sur un bout de tissus vierge de produit.

 

Résultat :

ça a marché, disparition totale de toute anomalie repérable sur la surface du collimateur.

 

Moralité : Merci l'Empire du Milieur qui monte des lentilles en plastique assez permissives au niveau des zones à risques...

 

Bonne journée à tou(te)s

 

cordialement

Thierry

 

PS:

Je vous prie de m'excuser, mes les fautes de frappe, chez moi , c'est comme les bulles dans la GG : pas moyen de les éliminer toutes !


  • 0

#2 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 31 mai 2013 - 03:00

Bonjour Thierry,

 

Félicitations, c'est le premier geste à apprendre pour devenir un tailleur de lentilles.!

 

Il n'y a rien de mystérieux dans ce produit, il suffit de connaitre quelques notions sur le travail du verre ou simplement,de physique primaire.

 

Tout le monde sait (ou presque) que les corps solides ont une dureté différente selon leur nature et qu'ils ont été classés à l'origine selon un principe très simple :

Quel corps raye tel autre ou se laisse rayer par lui ?

On dit toujours que le diamant ne se laisse rayer par aucun autre corps que par lui même.

Cela a conduit à une échelle ( de Mohs).

 

Partant de ce principe, on peut tailler et polir pratiquement n'importe quelle matière.

Le Second principe du polissage est celui de la décroissance de la taille des abrasifs.

On commence par un gros abrasif pour terminer par un abrasif très fin.

 

Pour les corps transparents tendres comme les polycarbonates utilisés en optique, ils se laissent rayer très facilement, mais aussi selon le même principe, polir, très facilement.

Il n'est pas besoin d'utiliser de la poudre de diamant pour les polir, mais des abrasifs bien plus courants et bien moins onéreux.

 Pour faire disparaître une rayure sur une lentille en polycarbonate (CR39 et autres) , il faut ramener la surface optique à un niveau égal ou inférieur au fond de la rayure. Et on utilise une pâte à polir.

Bien entendu il faut que les grains d'abrasif laissent des rayures invisibles.

 

Comme ta lentille (ou plutôt  ta lame ) est en polycarbonate (je sais bien que les marchands de lunettes aiment bien appeler verre tout ce qui est transparent, mais en l’occurrence ce n'est pas du verre) une simple pâte à polir fait l'affaire .

On trouve de ces pâtes dans les produits ménagers comme Cif , Mirror, Polish pour voitures.

A priori le polish voiture est plus doux (tendre) que les produits pour casseroles, mais le meilleur est probablement la pâte dentifrice.

J'ai "récupéré" pas mal de surfaces devenues opaques par "nettoyage" avec des produits inappropriés contenant des solvants avec du Miror  ou de l'Argentil.

 

Comme nous sommes toujours dans un forum de microscopie, je vous propose un petit exercice (facile) : Photographier les différents grains d'abrasifs contenus dans les produits domestiques ou plus industriels.

Indice:  les pâtes sont à diluer dans de l'eau claire pour éliminer les parties solubles.

 

A vos microscopes.

 

 

 

 

 

 


  • 0

#3 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 264 messages

Posté 31 mai 2013 - 05:02


 

Comme nous sommes toujours dans un forum de microscopie, je vous propose un petit exercice (facile) : Photographier les différents grains d'abrasifs contenus dans les produits domestiques ou plus industriels.

Indice:  les pâtes sont à diluer dans de l'eau claire pour éliminer les parties solubles.

Bonjour,

 

excellente idée Michel ! en plus j'utilise le logiciel gratuit Image J qui permet de faire des mesures précises des grains plus histogramme de dispersion des tailles etc... Je vais essayer avec ces produits lustrants

 

amitiés,

JMC


  • 0

#4 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 31 mai 2013 - 05:25

Re,

C'est petit, petit, un abrasif à polir.....


  • 0

#5 Microtouriste

Microtouriste

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 33 messages

Posté 01 juin 2013 - 10:23

Bonsoir.

 

Bonne suggestion, regarder ce qui sert à polir :

voici ce que cela donne:

 

1) Polywatch ® : comme je ne savais pas trop bien dans quoi le diluer, j'ai essayé l'eau :Plw-eau_2.jpg

 

et ensuite l'huile à immersion :

plw-huil_2.jpg

 

Bon, c'est assez confus, en première analyse, il y a plus de contraste avec l'eau qu'avec l'huile.

On note de multiples éléments, de taille variable de 18x15 µ à 1µ environ ( toutes les images sont au 40x sans immersion, la largeur de l'aiguille est estimée à 6µ environ.

Et pas moyen d'estimer la composition de ces différentes particules ....

 

Note : Hé, vous avez vu? j'ai pas triché, il n'y a pas -trop- de bulles !!!   ;-)))

 

Je n'ai pas de mirror sous la main, mais j'ai plus agressif : j'ai de la poudre à polir carbo 1200 (SiC : très très dur, pour polissage préterminal de miroirs astronomiques : TRES dangereux pour les lentilles !)

voici ce que cela donne ( dispersion dans l'alcool glycériné 50/50):

Carbo_1200_2.jpg

 

C'est plus calibré, les particules sont de même densité optique, elles mesurent environ 6*2 µ à 1*1µ

 

Voilivoilà pour ce soir.

 

Bon W-E à tou(te)s

 

Bien cordialement

Thierry

 

PS:

Cerise sur le gateau :

j'ai trouvé comment nettoyer les traces d'huile à immersion:

tout simple :

liquide vaisselle + filet d'eau tiède du robinet + frottage au doigt.

 

 


  • 0

#6 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 02 juin 2013 - 09:03

Bonjour Thierry,

 

Excellent travail.

 

Tes test sont édifiants.

On constate que Polywatch ® est un mélange assez grossier de grains (de quoi?) et que ton carborundum 1200 a des grains beaucoup plus homogènes gage de qualité.

 

Le carbo 1200 est un abrasif de doucissage (donc entre l'ébauchage et le polissage) .

​On voit très bien avec tes photos qu'il y a plus de risque de rayer une optique avec le Polywatch ® qu'avec le carbo 1200.

 

Le vrai risque quand on manipule les abrasifs, est la CONTAMINATION.

C'est quand on passe d'un abrasif donné à l'abrasif plus fin qu'il faut se méfier. Il faut tout laver et même pour le polissage, changer de local et d'outils sans oublier les blouses et le chaussures.

​Dans les ateliers d'optique d'autrefois (je ne sais pas maintenant) on faisait  même attention aux courants d'air ! 

 

Bien cordialement.

 

 

 


  • 0

#7 Microtouriste

Microtouriste

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 33 messages

Posté 02 juin 2013 - 08:39

Bonsoir.

 

Suite de mes essais de produits à polir :

le PUMA ® qui me sert à affiler mes couteaux de cuisine : c'est une pâte à polir à déposer sur un cuir pour terminer l'affilage d'une lame.

En pratique, après affutage du couteau avec au moins 2 pierres, la dernière étant une coticule beige belge, je termine par quelques passages sur un cuir imprégné de cette pâte, le résultat est un fil de lame 'miroir' à l'oeil ( avec l'effet 'étoile cartoon' dans un rayon de soleil), et une efficacité redoutable et durable du tranchant obtenu, lors du saucisson-test.

 

voici ce que cela donne au 40x  (diluant : acétone)

PumaPolish_2.jpg

On note de gros agrégats noirs qui sont probablement des agrégats de solvants ( produit à forte odeur de pétrole(s), et un semis de particules de taille estimée de 1 à 5 µ;

 

Et voici le travail sur la lame de mon petit couteau d'office  (x10) : 1 épaisseur d'aiguille = 25 µ env.

lame_2.jpg

 

Je vous demande beaucoup d'indulgence, attraper à main levée les énormes différences de lumière entre le fond noir et le poli de la lame dans l'éclairage ( lampe torche micro LED surpuissante tenue à main levée...) c'est franchement pas évident ( surtout quand l'autre main tient et déclanche l'APN...):  80% de l'image est saturée, mais...

Ce qu'il faut remarque, outre les grosses rayures sur le flanc du fil, c'est le caractère quasi miroir du fil de la lame lui-même, qui est rectiligne ( signe de longévité et durabilité du tranchant), et les micro piquires latérales sur le fil, de l'ordre du µ.

 

Bref, il n'existe aucune indication sur la nature des abrasif de cette pate à polir, mais l'effet pratique est redoutable : le tranchant est 'rasoir' au sens propre du terme, j'ai testé, et surtout ...

Un couteau à affutage 'scalpel' permet de couper des oignons sans écraser les cellules donc sans libérer les composés soufrés et donc... SANS PLEURER !

YES !

 

Bonne soirée à tou(te)s

Bien cordialement

Thierry


  • 0

#8 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 03 juin 2013 - 11:25

Bonjour Thierry,

 

Ici nous avons affaire à de la pâte à polir.

Polir est une action tout à fait différente que d'ébaucher ou doucir une surface.

Dans l'esprit des gens frotter, c'est polir.

Le polissage fait appel à d'autres phénomènes que l'abrasion.

Aussi dans les pâtes à polir, il y a des adjuvants qui sont spécifiques à ce que l'on veut polir.

Ces adjuvants sont parfois catastrophiques si on n'utilise pas ces pâtes sur les bons objets.

Par exemple la présence d'acétone peut devenir catastrophique pour le plexiglas !

 

Pour les oignons qui font pleurer, c'est un tout autre sujet pas tellement microscopique, mais puisque tu en parles...

En effet un couteau qui taille a moins d'impact puisqu'il lèse moins les cellules qui libèrent donc moins de substances lacrymogènes (je ne rentrerais pas dans le détail de la chimie de l'oignon !) 

Mais le couteau n'est pas magique, il ne passe pas entre les gouttes d'eau (je voulais dire les cellules!)

Les "trucs" pour éviter de pleurer en "plumant" des oignons sont innombrables et ils marchent tous à partir du moment où on y croit.

 

Quoi qu'il en soit, tes photos sont très démonstratives, bravo,
C'est tout à fait çà l'apport du microscope dans la compréhension de phénomènes inexpliqués autrement.

 

Bien cordialement.

 

 

 


  • 0

#9 Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

    Purgatorius

  • Membre Modérateur
  • 701 messages

Posté 04 juin 2013 - 11:00

Bonjour le forum,

 

Voici un abrasif utilisé dans la composition de certains dentifrice: la perlite.

La perlite est un roche d' origine volcanique qui est réduite en poudre pour les besoins.

Comme il y a aussi de la silice dans la composition je ne sais pas distinguer la perlite sur les images.

La taille des particules varie de 5 à 50 micrométre mais il y en a de plus petites.

bien cordialement,

Picroformol

Miniature(s) jointe(s)

  • DentifriceComposition.jpg
  • dentifrice_Obj10_MC.jpg
  • dentifrice_Obj20_MC.jpg

  • 0

#10 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 04 juin 2013 - 02:09

Bonjour Jean-Luc,

 

Très belle trouvaille.

Pour moi, c'est comme cela que j'envisage la microscopie.

Il y a la Vie, il y a la nature, mais aussi plein d' autres choses à connaitre que seul le microscope peut nous faire découvrir.

Il faut savoir sortir de la routine et il y a encore d'autres ressources à y appliquer par exemple, CP, polarisation, Fond Noir, DIC et bien d'autres.

Le dentifrice (ce n'est qu'un exemple !) le mérite bien.

 

Bien cordialement.


  • 0

#11 Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

    Purgatorius

  • Membre Modérateur
  • 701 messages

Posté 05 juin 2013 - 12:35

Bonjour Mpx,
Merci pour cet encouragement.
Je suis d' accord avec le fait qu' il y a pas mal d' objets manufacturés de notre entourage qui sont facilement observables et peuvent faire l' objet de photographies facilement (papiers, tissus, etc...)
Pour ma part je trouve l' idée de proposer un thème intéressante.
Bien cordialement,
Picroformol
  • 0

#12 Microtouriste

Microtouriste

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 33 messages

Posté 08 juillet 2013 - 08:23

Bonsoir à tous.

 

A tout Seigneur, tout honneur, j'ai utilisé récemment pour polir un fond de bouteille de saphir Verneuil (synthèse) de la pâte diamantée : c'est quasi le seul matériau capable de polir le saphir ( dureté = 9/10).

 

Voici une pointe d'aiguille de pâte, diluée dans de l'acétone, au 100x oil :
78_PatDiam_2.jpg

 

On voit de micro fragments de matière ( poudre de diamant), taille estimée entre 1 et 0.5µ;

Pas de goutelette de solvant visible comme sur le polish Puma ®, seulement quelques agrégats labiles de particules.

 

A l'usage, cette pâte m'a permis d'effacer le dépoli 'brut de four' de ma pierre de synthèse, et d'obtenir un état de surface parfaitement vitreux et transparent à l'oeil.

Il serait intéressant de disposer (ce qui n'est pas mon cas) d'un dispositif d'épiscopie fiable à 100x, pour chercher les microrayures résiduelles sur le saphir, par définition invisibles à l'oeil nu, laissées par ces particules dures de taille sous-micrométrique.

 

mais j'admets, il s'agit là de conditions extrèmes de polissage et d'usure matériau dur / pate de matériau encore plus dur.

 

Bonne soirée à tou(te)s

 

Bien cordialement

Thierry


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!