Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Juglone et Noyer ( Juglans regia )


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 377 messages

Posté 27 octobre 2013 - 10:53

 

                                                                        Juglone  et   N oyer  ( Juglans regia )

 

La  lecture  de la présentation de  Sébastien  m’ a remis  en mémoire    deux vieux souvenirs  du temps où   je passais mes vacances dans le  Vercors  .

 La noix de Grenoble     y est  cultivée  sur de grandes  surfaces  .

 Deux  choses m’avait alors  frappé :

-- D’ abord sous  ces noyers  il ne poussait rien   - à part quelques  graminées .

-- Ensuite  ma  famille  me recommandait   de ne pas faire la sieste  sous les  noyers  en raison des maux de tête que cela risquait  d’entraîner .

 

C’est  beaucoup plus  tard que    j’ai     trouvé le responsable  de ces deux  phénomènes  - La   Juglone  (Le noyer   fait partie de la famille  des  Juglandaceae  ) –.

 

La Juglone ou Hydroxy-5-Naphtoquinone-1,4   /( C10 H6 03) est le  composé  chimique  le plus  important  contenu  dans le  brou de la  noix -  mais aussi  dans  les feuilles  et les  racines  -.

Ce produit  est  de ce  fait   dispersé  dans l’ air et dans le sol   qui entourent  le  noyer .

Le fruit   du noyer ou  drupe ( drupacés  - comme la  péche  , -la prune  ou la cerise  )  est formé  de  deux structures   :  la partie  charnue ou brou  et la partie centrale la   noix .

 

Cette présentation   va  essayer de trouver  la  juglone dans  les cellules  du brou de la noix .

 

 D’emblée  il y a   un obstacle  évident. - La  juglone  est  soluble (parfois détruite) dans un grand  nombre de  produits utilisés   pour faire   nos colorations  microscopiques   .

 La première expérience a  donc été de  broyer   du brou  dans  :  l’ eau  de javel  A , l’ eau  B, alcool isopropylique  C  , alcool methylique  D   , xylène   E  .

 

juglone texte 1.jpg

 

La photo montre que le  meilleur  solvant  de la juglone est   le Xylène  - qui garde bien la couleur  jaune  . Mais aussi  que tous  dissolvent ce produit .sauf  A qui le décolore .

 

Après  avoir laissé  le xylène s’évaporer  de  60 %   ,  un prélèvement   est réalisé .

La goutte  sèche  spontanément sur la lame .L' examen   en  lumière polarisée  est faite ( cette expérience met en évidence  une recristallisation  qui  ne ressemble pas  à la cristallisation naturelle  que  l’on  va  rencontrer plus loin. )

juglone texte 2.jpg

 

Mais dans  quelle  partie de la cellule se situent  les cristaux de   juglone  ?

. Les photos suivantes  semblent mettre  en évidence   que ces cristaux  sont situés dans les espaces  inter -cellulaires   et qu 'ils  se  repartissent par  zones.  - ( une confirmation   par  un autre  experimentateur  serait  bien utile  ici ) .

  La  réalisation  de ces deux  photos  nécéssite de n' utiliser  aucun produit  ( même pas l’eau  ) , ni  de  lamelle  -  en cas contraire les cristaux de juglone disparaissent .

juglone texte 3.jpg

Il existe  en fait deux types de cristallisation  :

En A cristaux de juglone jaune .

En B cristaux d ‘Oxalate de  calcium  transparent   (en intra-cellulaire  dans ce  cas on parle de Druse) .

 

 Structure   histologique    du brou

La coupe a  été   faite dans le  plan  marqué  par  le trait  rouge

[

juglone texte  4.jpg

Assemblage de  4  photos  (vert Etzold)

 

A corticale  externe .

B centre  du brou .

C zone  vasculaire ;

 

Quelques    photos complémentaires :

 

 

Corticale  externe du  brou.

juglone texte 5.jpg



Corticale  interne  du  brou. 

juglone texte 6.jpg

 

La photo à problème

 

juglone texte 7.jpg

 

La préparation  a été faite selon le protocole de  Vert Etzold   .L’  eau de  javel a  vidè le contenu  cytoplasmique . Il reste les  inclusions   .

Celles   qui sont  transparentes sont probablement de l’oxalate de calcium .

Mais restent  celles  qui  sont  colorées . - Elles n’existent  pas  dans toutes  les cellules  .  Existe il un  lien  avec  la synthèse de  Juglone ?

 

Propriété  de la  Juglone :

La juglone  est un   colorant  jaune ( qui tourne rapidement  au  marron )

 

Les Naphtoquinones (dont la juglone) contenues dans les feuilles de noyer tombées au sol et peut-être exsudées par les racines agissent comme des herbicides sur les plantes aux alentours des noyers, limitant considérablement leur développement.

Ces substances sont également toxiques pour les herbivores notamment les chevaux.

Propriétés médicinales :

  • Antiseptique et kératinisante  (traitement  du cuir chevelu) .
  • Antifongique, antibactérienne, mais cytotoxique vis-à-vis des kératinocytes, (donc  irritant pour la peau) [1].
  • Antitumorale sur certain type de   tumeurs ,   (La juglone  à une action  sur les polymérase  par inhibition d une ’ ARN polymérase ).
  • Activité antihypertensive et spasmolytique par blocage des canaux calciques .[2]

Source : http://www.wikiphyto.org/wiki/Juglone

Cette substance ne semble pas toxique lorsqu'elle est absorbée par l'homme dans des quantités normales et raisonnables comme la consommation de vin de noix :

Formule  du vin de Noix   :  40  drupes  /1kilo de sucre / 1 litre d’ alcool blanc  /  4  litres de vin  ( idéalement  un vin  rouge Algérien à 13 ° ) Laisser   macérer au moins  40  jours  -  - filtrer   et mettre en  bouteilles – le mieux est d’ attendre  3 ans  avant la  consommation ;  la conservation  peut être très longue  .

Dominique

 

 

 

f


Modifié par doc27330, 28 octobre 2013 - 03:55 .

  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!