Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -
VIDÉO

Phacodinium metchnicoffi

VIDÉO

  • Veuillez vous connecter pour répondre
6 réponses à ce sujet

#1 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 769 messages

Posté 02 janvier 2014 - 06:14

Bonjour pour bien débuter l'année 2014
j'ai passé la nuit de la Saint Sylvestre sur quelques lames
Après avoir fait moisson de tardigrades, j'ai repéré dans les mousses
de cette région de Champagne, des phacodinium que l'on pourrait confondre assez vite
avec des euplotes ou avec des blepharisma parfois
organisme étonnant et beau quand il se remue et qui m'a donné bien des émotions à le voir ainsi se faufiler entre les mousses
à la recherche d'une proie (diatomées-algues-nostoc) à ingérer
Phacodinium vit donc dans l'humidité des mousses
et non pas des les cours d'eau ou les plans d'eau douce

cordialement Bonne année  2014
SDS

 

http://youtu.be/YsKDXkpxwFE


Modifié par solito de solis, 02 janvier 2014 - 07:09 .

  • 0

#2 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 391 messages

Posté 02 janvier 2014 - 06:41

Bonjour,

à 1mn 35 on le voit sous une forme étonnante (de face je suppose ,) pratiquement octogonale   !

 

amitiés,

JMC


  • 0

#3 Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

    Anthropoïde

  • Membre Modérateur
  • 861 messages

Posté 02 janvier 2014 - 07:13

Bonjour ,

Est ce que son nom vient du zoologiste Metchnikoff qui a étudié la phagocytose ?
A part cela effectivement sa forme est surprenante.
Cordialement,
JL B
  • 0

#4 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 769 messages

Posté 02 janvier 2014 - 07:24

Oui le nom vient de celui-là qui cherchait les globules blancs

l'article en espagnol qui est en partie associé dans les remarques du clip youtube est assez intéressant

je le traduirai un peu plus tard et je le rapporterai par ici

SDS


  • 0

#5 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 769 messages

Posté 03 janvier 2014 - 05:49

Voilà quelques autres images d'un specimen plus petit

le texte va suivre 

 

http://youtu.be/56CibXQHHMs


  • 0

#6 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 14 279 messages

Posté 03 janvier 2014 - 06:04

Bonsoir,

Est ce que son nom vient du zoologiste Metchnikoff qui a étudié la phagocytose ?

Bien vu !


Elie Metchnikoff est un grand pastorien co-Prix Nobel de Médecine.

Ses travaux sur la phagocytose sont totalement complémentaires de ceux de Pasteur.
Microbes contre leucocytes ! (Euh, plutôt l'inverse , je suis distrait...)

C'est le père en quelque sorte des "défenses de l'organisme"

Bio-logiquement.


  • 0

#7 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 769 messages

Posté 03 janvier 2014 - 08:39

voici la traduction plus ou moins fidèle du texte espagnol qui accompagnait cette photo

 

 

sur la page

http://www.flickr.co...gua/4438771449/

 

 

Phacodinium est un cilié assez spécial pour n’être représenté que par une seule espèce , une famille pour lui, et bien que similaire à d'autres ciliés comme on le voit ici , mais c'est plutôt par hasard, les apparences qui rendent encore Phacodinium particulier. C'est peut-être pour cela que ce cilié a été traité ici de façon spéciale .

 

Je ne pense pas qu’il existe sur cette planète un " top-model "  qui ait un «book» aussi complet , illustré et détaillé que Phacodinium pour lequel même nous pouvons savoir comment il fait bouger chacun de ses cils . Une thèse récente défendue par Pilar Calvo à l'Université Complutense de Madrid , lui  consacre près de deux cents pages , sur comment il fonctionne à l'intérieur et à l'extérieur de ses subtilités , pore après pore .

 

Par son contour il pourrait nous rappeler quelque chose de Euplotes plan . La longue barrière de cils s'étendant devant sa bouche nous rappelle Blepharisma, mais les Euplotes marchent  et grimpent  sur les algues comme des insectes , et se dirigent avec leurs "jambes" que sont leurs cirrhes ventrales,  Phacodinium glisse uniquement , parce qu'il est complètement lisse dessous.

 

Blepharisma semble être un proche parent en raison du fait que Phacodinium a un corps rigide , possède des nervures marquées qui courent d'un bout à l’autre et qu’il n'a pas la membrane ondulante qui se trouve devant sa bouche et les pigments qui peuvent tacher comme un caméléon le corps de Blepharisma.

 

Un Phacodinium aime se glisser entre les mousses inondées et  son nom Phacodinium fait honneur à  Metchnikoffi  le biologiste russe qui a reçu le co-prix Nobel pour ses travaux sur le rôle défensif des globules blancs . Il fut un temps où il était connu sous le nom de Phacodinium muscorum par sa passion à se déplacer parmi les mousses , parmi lesquels se trouvent de petites algues vertes et les diatomées qui lui servent de nourriture .

 

Phacodinium metchnikoffi a un corps ovale, plan en dessous et volumineux dorsalement , marqué d'un bout à l’autre de plusieurs nervure . Les cils de Phacodinium sont longs et sont regroupés en touffes . Un grande éventail de cils longe son côté droit et s’ouvre comme une couture de l'avant vers l'arrière du corps où la bouche se trouve .

 A l’intérieur de Phacodinium se trouvent plusieurs vacuoles vers le centre qui peuvent contenir des traces d'algues , une vacuole située dans la partie terminale est contractile et pompe comme un coeur les excès d'eau.

 

Le macronoyau de Phacodinium metchnikoffi est dessiné dans son intérieur d'une ouverture , comme un U, fer à cheval , peut-être la chance ?.

 

Lorsque les conditions ne sont pas bonnes, par manque de nourriture , de surchauffe ou de séchage Phacodinium fabrique un kyste , une capsule qui lui permettra d'être en vie sans vivre , jusqu'à ce que le temps  soit propice pour revenir à lui.

 

Toutes les espèces que nous connaissons dans la péninsule ibérique proviennent du Massif central , comme aujourd'hui va un peu plus au nord , la Sierra Onion Soria , près de la lagune du même nom , à côté d'un petit ruisseau qui conduit les eaux de la rivière Tera dans les environs de ratio de Mills .

La photographie a été prise à 400x en utilisant la technique de contraste interférentiel.

 

 

 

phacordialement

mms


  • 0





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : VIDÉO

N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!