Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Le Microscope et le Vin...


  • Veuillez vous connecter pour répondre
2 réponses à ce sujet

#1 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 044 messages

Posté 15 mars 2014 - 09:32

Chers Membres Microscopistes,

Mes recherches généalogiques m'ont conduites à consulter de vieux ouvrages témoignant de l'histoire de la vigne et du Vin.
Je me suis plus particulièrement penché sur la révolte des Viticulteurs du Midi de 1907.
Cette révolte a amené des rassemblements jusqu'à 800 000 personnes , saccagé des préfectures, fait mobiliser par Clemenceau 25 000 fantassins, et 8000 cavaliers , fait des morts, provoqué la mutinerie d'une garnison...

Cette grande crise n'est pas arrivée toute seule.
Une série Evènements fort intéressants mais que nous ne pouvons pas développer ici, expliquent ces graves révoltes.
Une série de fluctuations économiques entraînées par l'apparition

- L'Oïdium en 1845
- Le Phylloxéra en 1863
- Le Mildiou en 1878

Ces maladies successives ont favorisé, l'importation de vis étrangers et surtout la fraude.

Mais avant d'examiner les différentes fraudes, demandons nous pourquoi le vin était devenu aussi économiquement important, notamment dans le Midi.
Depuis les découvertes de Pasteur, on décelait de plus en plus de maladies véhiculées par l'eau , si bien que Pasteur lui même a dit que " le vin est la plus saine et la plus hygiénique des boissons" si bien que le vin a été conseillé et recommandé , presque devenu boisson obligatoire (écoles armée) par les autorités politiques et la Faculté !

De nombreuses fortunes se sont constituées pendant ces années de développement de la vigne de la consommation de vin.
Et des faillites et des drames ont eues lieu à la suite des fluctuations du marché dues aux maladies et aux fraudes..

Devant la pénurie de vin tout un tas de procédés ont été imaginés pour faire du vin vendable à partir de piquette, enrichir le degré d’alcool grâce au sucre (chaptalisation qui favorisait les betteraviers du nord au détriment des viticulteurs du Midi, fait reproché à Clemenceau) fabrication de vin à partir de raisins secs importés ou d'autres fruits que le raisin, et même fabrication de vin à partir de sucre, de colorants et d'eau !

En 1879 "la sophistication des vins prend des proportions telles que le dernier volume publié par le laboratoire municipal de Paris contient un rapport des chimistes, constatant qu'ils "n'ont osé faire connaitre l'analyse d'un certain nombre d'échantillons de vins, parce qu'ils contenaient un épouvantable mélange de substances toxiques""

On peut lire dans les archives judiciaires les compte rendus de nombreux procès de fraude au vin et notamment les procès des vins fuschsinés

Reprenons la liste des procédés dénoncés mais tolérés de "Sophistications les plus usuelles et surtout la coloration artificielle " du vin signalés dans l'ouvrage cité en fin d'article :

A - Coloration artificielle des vins :

  • Fuchsine et ses dérivés
  • Caramel rouge (Contient de la fuchsine)
  • Colorants issus de la houille

B- Colorants d "'origine naturelle"

  • Cochenille (Insecte)
  • Orseille ( Lichen)
  • Campêche (Bois de campêche : hématoxyline)
  • Bois de Permanbouc.(Bois-Brésil)
  • Indigo (Pastel des teinturiers et synthèse chimique)
  • Baie de Sureau (Arbuste)
  • Hièble (Petit sureau)
  • Teinte de Fismes  (Baie de sureau + alun)
  • Rose Trémière ( Fleur mauve ou noire)
  • Myrtille (Baie)
  • Phytolaque. (Phytolacca americana , Raisin d’Amérique ou Teinturier)

C- Autres procédés :

  • Vinage (Ajout d' alcool)
  • Mouillage
  • Acide sulfurique
  • Acide salicylique
  • Acide oxalique
  • Plâtrage
  • Alun
  • Sel marin

On voit bien que tous les procédés connus à l'époque en chimie (teinture des tissus) et en microscopie, sont utilisés pour frauder le vin.

Certains procédés sont franchement des poisons et d'autres d'inspiration naturelle, ce qui ne veut pas dire dénués d'effets toxiques...

 

Par simple appât du gain, ou pour des raisons sociales (crise économique ) des hommes sont prêt faire tout et n'importe quoi pour tromper, frauder.

Parfois, les fraudeurs le font de bonne foi.

Par exemple, certains "caramels" étaient  "prônés par de grands savants, couronnés dans les expositions et annoncés dans tous les journaux"  (Procès de vins fuchsinés Perpignan 1876)

 

______

Ref :

  • Vins Sophistiqués : Procédés simples pour reconnaître les sophistications les plus usuelles et surtout la coloration artificielle Etienne Bastide 1884
  • Du vin: ses propriétés,sa composition,sa préparation,ses maladies et les moyens de les guérir, ses falsifications, et les procédés utiles pour les reconnaître :  C Husson  1877

  • 0

#2 Claude Brezisky

Claude Brezisky

    Reptile

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPip
  • 650 messages

Posté 15 mars 2014 - 11:48

Bonjour,

De nos jours, la science du vin est donné par les oenologues et beaucoup de produit chimique rentre plus ou moins dans tous les vins quelle que soient leurs qualités ou leur régions et cela à toutes les étapes, depuis la réception des raisins en passant par la fermentation et jusquà la mise en bouteille.

Cordialement

Claude


  • 0

#3 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 606 messages

Posté 15 mars 2014 - 12:19

Bonjour

...l'eau est pleine de microbes, le vin de produits chimiques, heureusement il reste le Cognac !

Cosinus...le charentais !


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!