Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -
VIDÉO

CARCHESIUM POLYPINUM

VIDÉO carchesium

  • Veuillez vous connecter pour répondre
5 réponses à ce sujet

#1 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 343 messages

Posté 16 mars 2014 - 11:40

Puisque l'on parlait d'intelligence collective, je me suis souvenu de ces images des stenostomums en masse

qui très étrangement (la video est sur le tube) lorsqu'ils sont rassemblés (alors que rien ne les lie physiquement entre eux)

devant une proie ou un aliment qui leur convient se rétractent chacun pour soi

Tandis que lorsqu'ils sont rassemblés, loin d'une proie se rétractent en harmonie... quasi tous en même temps !

 

 

 

Ici, Carchesium ce cilié que l'on filme souvent car il est très beau à observer, comme un bouquet de fleurs vivantes

Les différents individus que l'on peut trouver isolés (télotroches) explorant leur environnement

sont reliés entre eux par ces diverses branches qui forment tout une arborescence

Ces individus semblent tous se rétracter ici ensemble (ce n'est pas toujours le cas) et à bien observer on peut se rendre compte que leur comportement collectif

vient de l'arbre... c'est l'arborescence qui se rétracte et se rallonge rassemblant les divers ciliés puis les projetant au loin

Mais on peut se poser la question: où se termine, où commence l'individu ? Y a t-il des individus ou seulement un ensemble...

Et transposer de façon métaphorique cela dans le monde des humains

Existent-ils des individus ou une arboresence, (des architectures cachées dont je pourrais parler longuement) qui manipulent des clochettes qui ne seront des individus

que lorsqu'elles auront quitté l'arborescence et qu'en telotroche, elles pourront à leur guise explorer leur monde

 

 

 

http://youtu.be/2RTeMaS5k2c

 

 

 

SDS


Modifié par solito de solis, 16 mars 2014 - 11:40 .

  • 0

#2 pablito

pablito

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre Modérateur
  • 1 220 messages

Posté 16 mars 2014 - 08:42

très impressionnant

Et effectivement, source de réflexion.

 

Pierre 


  • 0

#3 Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

    Reptile

  • Membre Modérateur
  • 684 messages

Posté 17 mars 2014 - 08:45

Fascinant, les contractions sont extrêmement rapides. Qui commande ?
  • 0

#4 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 343 messages

Posté 17 mars 2014 - 10:12

Si je compte entre 1 et 2 images pour une contraction, elle se réaliserait donc en 1/30 de seconde...

qui commande ?


  • 0

#5 Vardar

Vardar

    Ciliate lover

  • Membre Modérateur
  • 815 messages

Posté 17 mars 2014 - 02:00

passionant

mais pourquoi se contracter ?

processus d'évitement pour les petits prédateurs ?


  • 0

#6 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 343 messages

Posté 17 mars 2014 - 02:59

Peut-être une attitude face à la prédation: un rassemblement du troupeau qui mettrait au centre les plus faibles, les femmes et les enfants et les guerriers autour prêts à se battre

Je transpose évidemment ici le comportement des animaux plus évolués à des "trucmuches tout petits"

 

Cependant je pense depuis longtemps que les comportements de ce qui est vital suivent des lignes directionnelles identiques depuis l'infiniment petit, les cellules des tissus et des organes

jusqu'à nous et plus gros encore (les sociétés, les villes, les stades de foot encombrés etc...-

Dans l'observation que je fis et que je mentionne des stenostomums qui se contractent en phase lorsqu'ils sont dans l'absence de nourriture et singulièrement lorsqu'ils sont en face de nutrition

je me demande si lorsqu'ils mangent ils "pensent " alors moins à la prédation ?

J'ai une autre idée que j'apprécie bien plus qui est la reproduction à toute échelle du mouvement naturel d'expansion/contraction que l'on trouve partout et toujours

par le fait que, métaphysiquement, il y aurait un retour vers soi l'homogène, qui suivrait une expansion vers le Tout, l'hétérogène, simplement le

UN qui se concentre comme unique puis se dilate vers le UN multiple

Dans le vivant, cela se traduirait par une tension/détente (que l'on retrouve dans tout tissu et même dans les comportements des organes du corps lors humain lors de la dissémination des semences-l'orgasme aidant)

qui serait un équilibre recherché en permanence entre les deux moments, une nécessité même pour conserver l'intégrité d'une cellule, d'un tissu, d'un organe, d'un SOI

Nous serions un état entre le UN et le MULTIPLE qui cherche à vivre le plus longtemps possible en équilibre entre les états de tension( stress) et de détente (relaxation)

en dépensant le minimum de forces énergétiques.

Peut-être que c'est ce qui se vit déjà à l'état microscopiste pour les stentors, les vorticelles, les cellules qui entre en état de mitose etc...

 

On ne saura sans doute jamais, mais à défaut de preuves , il n'est quand même pas interdit de croire que c'est ainsi

SDS


  • 0





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : VIDÉO, carchesium

N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!