Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Pollen et allergie


  • Veuillez vous connecter pour répondre
3 réponses à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Poisson

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPip
  • 498 messages

Posté 15 mai 2014 - 09:08

  Pollen  et allergie

 

Le printemps  est  une très mauvaise période  pour les allergiques  .

A la sortie de l’  hiver   ,dès les premiers  beaux jours du  mois de Mai ,  ces personnes  présentent  -  un écoulement nasal  constant -,    des  yeux qui  démangent et se mettent  à pleurer  -, une  gène  dans l’ arrière gorge   qui  les gratte  d’ où un raclement permanent  ,-    une toux    et pour les plus  atteints   une  respiration difficile  ,- sifflante ,de type asthmatique  . Cette atteinte apparaît surtout  chez les sujets  jeunes , entre 8 et 20 ans  et s’ estompe souvent spontanément après  35 ans.

L’  évolution  est favorable au bout de  2 mois   (vers le mois de  juillet   et  surtout  le mois d’Août ° ) .

 

Nous allons nous intéresser  aux responsables  de  cette pathologie : les pollens    en se limitant à quelques graminées  trouvés  dans la prairie   derrière  la maison .

 

pollen texte 1.jpg

Nous  reprendrons ensuite la question    du colza   dont les surfaces  cultivées  atteignent  désormais plusieurs milliers  d’hectares  sur le pays.

 

Les graminées  ne sont pas tous très pollinisants   4 sont  très  importants :

les Fétuques, les Dactyles,  les Fléoles ,  les Paturins  .

A un  moindre degré   on trouve  le Ray grass ( ’ivraie )  ,  l’avoine, la flouve, le chiendent

 

 

pollen texte 2.jpg

Le pollen est produit  sur la plante par les Anthères  , cette structure est  fixée  au filet  de l’étamine qui est l ‘organe mâle de la fleur .

 

Elle se compose de deux loges, renfermant chacune deux sacs polliniques, nombre constant chez les Angiospermes. Ceux-ci, à maturité, sont remplis de pollen et fusionnent en deux (anthère biloculaire), parfois une loge (anthère uniloculaire), et s'ouvrent, généralement par déhiscence, de façon à répandre les grains de pollen à l'extérieur. Ref1 .

pollen texte 3.jpg

Image  des   Anthères  de Fleole  ( en fait  la forme des anthères  est la même  pour les graminées   Dactyles  ,  Fléoles   , Pâturin  , Fétuque    présentés   ici)  

 Ce dispositif    s’ extériorise de la plante  grâce à un filament suspenseur    . Ce qui   autorise  une  dispersion   facile  des  grains  de pollen  par les   mouvement de  l’air .

 

 

                                                         

Pollen de Dactyle   (fluorescéine 0,5 %  ) X 400  dic

pollen texe  4.jpg

Pollen  de Fléole  (bleu d’aniline)  X 400

pollen texte 5 .jpg

 

 

 

 

 

 


  • 0

#2 Dominique.

Dominique.

    Poisson

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPip
  • 498 messages

Posté 15 mai 2014 - 09:22

Pollen de Pâturin   (bleu d’aniline  -fluorescéine 0,5%) X400.

pollen texte 6.jpg

 

 

Pollen de Fétuque   contraste de phase – fluorescéine 0,5 %  X 400.

pollen texte 7 .jpg

On constate que les pollens  de graminées ont une seule ouverture   circulaire      ils sont appelés  monospores  ref 6 .

 

 

 

                                   Essai d’explication  biologique:

 

pollen texte 8.jpg

 

Un drame en 3 temps  ( plus un  )

 

Premier temps

 L ‘ organisme  se défend  de manière  habituel  contre l’ arrivée de structure étrangère  -en particulier  les virus – bactéries et parasites  considérés  comme des antigènes .

Les lymphocytes  vont fabriquer des anticorps  adaptés  si   la mémoire des   lymphocytes considère  la protéine  en présence comme étrangère  Cette considération  de la part du lymphocyte ne  sera pas  la même  chez tous les individus .

.Ce processus  se développe contre   toutes les protéines considérées comme ne faisant  pas partie de l’ organisme  donc  contre les protéines  végétales  qui  nous intéresse (  ici en particulier  celles portaient par les pollens ).

Allergie   aux pollens   veut donc dire  allergie à certaines protéines  portées  par certains pollens chez certaines personnes.

Dans  un premier temps le lymphocyte étudie  la protéine  en présence  et la met en mémoire -  (c’est  le  rôle du Lymphocyte  B à mémoire) .

Les plasmocytes  issue du Lymphocyte B  se mettent  à produire des anticorps  les IgE  mais cette  production  très faible  reste  silencieuse Ref 4.

Ces anticorps  IgE ont une duré de vie  très courte  de +/- 2 à  4  jours.

 

 

Deuxième temps Le temps de latence –

Le  Lymphocyte B activé va  subir tout un processus de maturation  en particulier – il va se modifier et recevoir un  message de survie  Sa  durée de vie  est considérablement allongée  et peut dans certains  cas atteindre  50 ans   alors que les autres  lymphocytes sont éliminés par apoptose  beaucoup plus rapidement   ( Ref 2 )  .

Ces lymphocytes  B se rassemblent  dans les zones stratégiquement exposées  ( ici  les voies respiratoires)  Le plasmocyte  lui a une durée de vie  beaucoup plus courte  et n’ a  pas de rôle  dans la mémoire .

 

 

Troisième temps

Les circonstances de la vie  mettent le sujet en présence  de  l’ allergène rencontré  quelques  temps  avant   - ( pour les  piqûres  d’ abeilles  3 semaines avant ) Ce nouveau  contact déclenche  une réaction   brutale.

--Transformation  du lymphocyte  B  à mémoire en plasmocytes.

--Fabrication  d’ IgE par le plasmocyte .

--Fixation des  IgE   synthétisées sur la paroi des mastocytes (Ref 3) qui  sont des cellules riches  en  histamine  - héparine,  prostaglandines,   leucotriénes , enzyme protéolytique, cytokine etc.

 

Quand  les mastocytes chargés  de l’ Anticorps  ( Ig E ) spécifique rencontrent  l’antigène adapté   -( ici la protéine  du pollen  ) ,ils  libèrent  les produits  chimiques  qu ‘il  contient  .

Ces produits  ont   des  action multiples  qui  vont   donner ce que  l ‘on appelle  l’inflammation  - rougeur – oedéme – douleur

Cette inflammation  est responsable de l’ installation  brutale  du  tableau  clinique décrit dans la première partie de cet article

La forme  la plus  grave  de phénomène est le choc anaphylactique conséquence de la dilatation  violents des  vaisseaux   et de la fuite  du plasma  vers le  secteur extra circulatoire    avec  comme  conséquence ’un effondrement de la tension artérielle .

 

Dernière  partie de l’  histoire –

 Après  une évolution  longue (: au-delà de 35ans)   l ‘intensité  du trouble  créé par la présence de pollen s’estompe  très souvent et le  sujet  n’y devient plus sensible  - cela sans   aucun traitement désensibilisant  -  ( association  d’une  perte de réactivité en prenant de l’ age  et  d’une perte  de mémoire des lymphocytes B ) .

                                                                                    ***********************

 

                                                                       Colza et allergie ?

 

pollen texte 9.jpg



Le colza  (-  Safranine - - image en dic (non colorée) X 400

pollen texte 10.jpg

En médecine rurale depuis quelques années  le nombre de patients qui accusent  le colza  devient  grandissant  - pourtant :

La recherche systématique d'une sensibilisation au pollen de colza chez 155 sujets, cliniquement atteints de pollinose de printemps, essentiellement due aux graminées, a permis de constater, dans 50 p. cent des cas, une sensibilisation infra clinique au colza. Mais, ce n'est que dans 2 p. cent des cas que l'on a pu suspecter vraiment l'existence d'une pollinose au colza, qui resterait toujours associée à une pollinose aux graminées et ne paraît pas avoir d'individualité propre. Ce fait est attribué au caractère essentiellement entomophile ( transport par les  insectes  ) Ref  5

– En fait le colza  fleuri très  tôt  dès avril  qui  est aussi  la période des  rhinite  virales et des début de pollinisation  des   bouleaux.

En effet pour  qu  un  pollen  soit  allergisant  il faut qu il   atteigne  les voies aériennes   ou la conjonctive des yeux  donc qu il  soir aéroporté  (  anémophile )

 

Le problème des allergies  croisées :

 

Les  protéines  responsables   de l’ allergie   et contenues dans  les pollens  sont  des protéines  non  spécifiques aux pollens -  Elle peuvent se rencontrer  dans  d’ autres  produits   surtout les produits alimentaires  et  les produits  chimiques  issues de la pollution    -

 De ce fait  l 'organisme sensibilisé  à ces protéines  réagira   à chaque  fois de la même manière.

Par exemple  il a  été mis en évidence  un lien entre  allergie aux graminées  et allergie au soja, aux kiwis,  aux tomates,  au céleri .

Ainsi, plus de la moitié des victimes de rhino conjonctivites face aux pollens de bouleau, de noisetier ou d'aulne sont sensibilisés à la pomme, la noisette et la pêche.

 

On  explique aussi   de cette  maniére  que la fréquence des pollinoses  va en augmentant  depuis  plusieurs années  - A ce jour entre 15 et 20 %de la population  en  sont victimes .

 

 

 

Réf 1 http://fr.wikipedia.org/wiki/Anth%C3%A8re

Ref2 http://fr.wikipedia.org/wiki/Lymphocyte_B_%C3%A0_m%C3%A9moire

Ref 3  http://fr.wikipedia.org/wiki/Mastocyte

Ref 4 http://fr.wikipedia.org/wiki/Immunoglobuline_E

Ref 5 Revue française d’allergologie  et d’immunologie clinique   

Volume 16  p 91.

Ref 6 http://wheb.ac-reims...llen/pollen.htm

   Pour voir les pollens  presentés ici en MEB* http://www.laboiteve...e-electronique/

 

 

 

 


  • 0

#3 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 706 messages

Posté 16 mai 2014 - 09:27

A lire ton post, j'ai les yeux qui me piquent... dois-je consulter ?


  • 0

#4 Dominique.

Dominique.

    Poisson

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPip
  • 498 messages

Posté 17 mai 2014 - 09:40

Bonsoir Cosinus

 

  C ‘est normal  , j’ai écrit ce post dans la  cuisine et ma femme épluche  les oignons . -_- 

 

 Amicalement

 

           Dominique


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!