Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Muscle lisse - histologie -


  • Veuillez vous connecter pour répondre
5 réponses à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 387 messages

Posté 20 juillet 2014 - 09:27

Muscle lisse

 

Notre   matériel d’étude   est    double  - le gésier  de la poule  (la poule  vient du poulailler  de la  maison    )   et le pied  du bulot : mollusque  facile à trouver chez le poissonnier. (Mais ici cuit).

 

La poule    a un   estomac  - le gésier  - particulièrement  développé  qui   permet  de faire  facilement  la  présentation du muscle   des organes  internes des  organismes  vivants   - les muscles  lisses .

 

Les muscles lisses  sont  des muscles composés de cellules fusiformes  uninuclées appelées Leimyocytes  -

Leur forme  est variable suivant les  organes .

-le type présenté ici  est le plus  fréquent mais il existe   des   formes  différentes  pour les cellules musculaires lisse   des   glandes  exocrines  comme les  glandes sudoripares , lacrymales  ,salivaires  ,mammaires .

 

Les tailles sont  variables  pouvant aller de 20 à 200 µm   de long  (800µm dans une utérus   gravide  prés de l’accouchement)    et  3 à 10 µm de large.

 

Coupe  d’ un gésier de poule

 ‘(Hématoxyline  / éosine)

muscle lisse texte 1.jpg [

Les  cellules  sont  compressées les une  sur les  autres   - Elles sont   fusiformes avec  un  noyau  allongé   en centre  de la cellule .

 

Chaque cellule a des extrémités  bifurquées  parfois avec 3 prolongements  ou davantage     et ne possède  qu’ un seul noyau  bien  visible situé en générale    dans la partie  la plus large  de la cellule .

On constate que la partie  renflée  d’une  cellule  est  disposée dans la partie   rétrécie de la  cellule  adjacente.

 

muscle lisse texte 2.jpg

 

Ces  cellules  sont  disposées  par  couches  autour  de l’ organe  auquel  elles  appartiennent   -  - estomac – intestin -- vésicule  biliaire  , vessie , utérus   , artères  , bronches ;  ces couches sont appelées  musculeuses . et sont souvent multiples  avec des orientations différentes  -(  voir  plus loin  la coupe  d’un  pied de bulot.).

 

Les muscles  lisses  sont disposés  en faisceaux   , - comme les muscles  striés.

Les faisceaux  sont  limités  par du tissu conjonctif .

(il faut savoir  que la cellule musculaire lisse peut aussi se trouver  isolée comme dans  la prostate   ou dans le tissu conjonctif sous-cutané par exemple  le scrotum ou le mamelon du sein).

 

 

Exemple  du muscle du pied  du bulot .

 

Hématoxyline  / éosine  X40

muscle lisse texte 3.jpg

 

A   musculeuse profonde   -coupe  frontale  des  faisceau x – ils permettent aux pied  du bulot de rentrer dans la  coquille .

B   musculeuse  superficielle   coupe  longitudinale  des  faisceaux  ils  plissent la surface du pied .

 

Exemple  d’une  coupe de  gésier de poule .

+++Coupe  dans le  plan   frontal  (comme  le saucisson).

Hématoxyline  / éosine X 100.

muscle lisse texte 4.jpg

 

 

 

 



Les cellules   musculaires sont   réunies en faisceaux   À  qui sont séparés par des  espaces  de  tissus conjonctif   B .

Les  vaisseaux sanguins parcourent les  espaces  conjonctifs   C .

 

+++Coupe dans le  plan sagittal     (dans la longueur  de la  fibre).

Les faisceaux ont  été artificiellement  dissociés  pour bien mettre en  évidence   leur   longueur et leur position  réciproque .

Hématoxyline  /  rouge ponceau  X 40

muscle lisse texte 5 (.jpg

Les faisceaux  sont    ici placés  parallèlement  les uns aux  autres   .

Ils sont  liés  entre  eux par de  puissants ponts de tissus conjonctifs  comme dans  la

photo   ci – dessous  (   hématoxyline  / éosine X 100 ) .

muscle lisse texte 6 .jpg

 

Reprenons  la  coupe  du gésier de poulet dans le   plan  frontal  avec un  plus fort grossissement.

 

Cette  coupe  transversale  montre  un diamètre cellulaire   inégal  dans  notre plan de section ;   cela dépend de la position de la  cellule  suivant que l’on se trouve dans sa  partie effilée  ou  dans la partie centrale renflée  avec le noyau  de la cellule .

L’aspect  parfois polygonal   est lié à l’imbrication   étroite  des cellules  les unes dans les  autres.

( Hématoxyline  / éosine X 400 ) .

muscle lisse texte 7 .jpg

Cette  imbrication  s’ explique par le  fait  que   toutes les     cellules sont  entourées  d une membrane  basale  ( sarcolemme de la cellule musculaire striée   ) qui repose  sur la membrane  plasmique de la  cellule  

  Cette membrane permet  la fixation entre les cellules mais aussi  une fixation  étroite   avec  les  petits  tendons  élastiques ( comme dans les muscles  érecteurs des poils  ou  du mamelon  ) .

 

La photo  ci dessous   montre la  fixation des  faisceaux à une  paroi  de tissu  conjonctif  - ( hématoxyline  /  bleu d’ aniline  X 200 ) .

 



muscle lisse texte 8.jpg

 

Le cytoplasme  des cellules   contient  des   structures   les myofibrilles  - ou myofilaments  - Leur caractère  réfringent  en  lumière polarisée  permet de  bien les mettre en évidence. Sinon  elles  ne sont visibles qu ‘ en microscopie électronique Ces myofibrilles  sont orientées plus ou moins  selon le  grand axe de la cellule. (Les cellules ici   sont  montées  dans de   l’alcool à 30%  qui donne  le meilleur résultat).

 

muscle lisse texte 9.jpg

 

La synchronisation de  l’ensemble des cellules   se fait  grâce  à  des jonctions communicantes qui unissent  les cellules  entre elles (à leur niveau la membrane basale des cellules  disparaît   ).

Ces zones de  jonctions  ( encore appelées  Nexus  ici  indiquées par les  flèches  vertes  )     sont plus ou moins  nombreuses  selon  les circonstances .

 

Prenons l’ exemple du muscle  utérin    : elles sont maximums  en  fin de grossesse  au niveau  de l’utérus    - Ensembles ces cellules  lisses  travailleront    de concert   donnant à  leur  poussée  toute  l’efficacité nécessaire pour  mener   à bien  leur  fonction lors de l’ accouchement 

.

Muscle de  gésier de poule (Hématoxyline  / éosine  X  600 ).

muscle lisse texte 10 .jpg

 

 

 

Un peu de Biologie :

 

 

Les muscles lisses sont  sous le contrôle  du système  nerveux  autonome    parasympathique   qui utilise  l’acétylcholine  ou   sympathique qui  utilise la nor adrénaline  .

 mais  aussi sous le contrôle  de   produits  hormonaux  très  nombreux  ( hormone post  hypophysaire, ocytocine , œstrogène, histamine, sérotonine , angiotensine  etc.   ) ainsi que sous l ‘ effet  de l étirement que  peut  subir  passivement la musculeuse  ( feedback) .

 

 Donc la  volonté   n’a ici  aucun  rôle   .  Ces  muscles ne se  fatiguent pas  et peuvent  rester  contracter la majeur  parti de la  vie  ( exemple des muscles  du sphincter anal ) .

 

 

Ces muscles  ont une   action   présente  sur  tous les  viscères,  dont le système  vasculaire ,  le système endocrinien  .le système respiratoire .,le système  génital  etc.

 

Nous retiendrons leur action  dans  certaines pathologies :

--Dilatation  ou  contraction  des  bronches – rôle dans l’asthme

--Dilatation  ou contraction des  vaisseaux  rôle dans  la tension

--Dilatation  ou contraction   des canaux  excréteurs  des glandes   rôle dans les coliques   néphrétiques, hépatiques ou salivaires.

 

 

 

Ces  cellules sont  contractiles  elles  font  donc intervenir  le système  actine   myosine que nous avons déjà rencontré dans la présentation  du muscle strié .

Voir article : surtout  pour se remémorer les vidéos :

 

http://forum.mikrosc...ques/?hl=muscle

muscle lisse texte 11.jpg

 



         Structure interne emprunt  au livre  Précis  d’histologie de Welsch  .

 

A-Particularités histologiques

**le noyau  est  allongé  en forme de cigare .

**aux deux pôles du  noyau se trouvent les organites  cellulaires   - appareil  de Golgi     mitochondrites, lysosomes.

**la masse  du cytoplasme  est remplie  de filaments  contractiles  non  visibles  d’où le nom de cellules musculaires lisses.

**il existe des  filaments  intermédiaires  qui assurent  la  solidité de la cellule. (Ils sont  formés de desmine et de vimentine  pour les cellules lisses de  la musculature  des   vaisseaux).

muscle lisse texte 12.jpg

 

B  la contraction   

La fibre passe  d’un  aspect  allongé  à un  aspect  globuleux  (elle  se raccourcit) .

Le noyau  se contracte et prend un  aspect spiralé).

 

La  contraction des fibres  musculaires lisses   est  beaucoup   plus complexe   et élaborée que   pour les fibres musculaires striées.

 

Par rapport  aux cellules  musculaires striées  il  y  a   5 fois moins de myosine   et deux fois plus d’ actine.

 

Les filaments  d’ actine  ont  4 à 9 nm de long, ceux  de myosine 15 nm..

 

Actine  et myosines forment  de petits  faisceaux disposés  obliquement  ou longitudinalement  dans la cellule.

 

Les filaments d’ actine  sont fixés -- en périphérie sur  des épaississements de la membrane  les plaques  d’ancrage 

                                                      -- dans la cellule elles se terminent sur  les zones  d’épaississement   formées de vinculine et de taline  .

 

 Cette  disposition  explique  que  la contraction des cellules lisses  produit   un raccourcissement plus important  que dans celui  des cellules musculaires  striées.

 

La régulation  n’est pas  assurée  comme  dans le  muscle strié  par la troponine  mais la tropomyosine.

Il est  assuré  par deux systèmes  calcium  dépendant. Le calcium est emmagasiné dans des citernes du réticulum endoplasmique  (  -idem pour les cellules musculaires striées.).

Les processus  biochimiques  mis en place dans  le  cas de la cellule musculaire lisse  sont en fait très complexes et  différents  selon  l ‘organe   dans lequel  ces cellules sont présentes  -  ( caldesmone – calmoduline  - complexe calmoduline-Ca ++qui active une enzyme  et permet  la phosphorylation  qui met en route le   mouvement des têtes de myosine  ) .

muscle lisse texte 13.jpg

 

Pour finir, il faut savoir que les cellules musculaires lissent   ont également la possibilité  de synthétiser   du collagène,  de la lamine, de la fibrilline, de l’ élastine  et des proteoglycanes.

 

Cette  cellule  est  aussi capable  de  modifications morphologiques :

Aspect (phénotype) sécrétoire   , Aspect  (phénotype) contractile.

Cellules musculaires lisses  viscérale  (celles présentées ici)

Cellules musculaires lisses  vasculaires .

Cellules musculaires lisses   myoepithéliales  (glandes  sudoripares, lacrymales, mammaire, bronchiques.

Cellules musculaires lisses  myoépithélioïds   (cellules juxta glomérulaire  du rein) .

Cellules musculaires lisses   myofibroblastes  (autour des tubes séminifères du testicule) – elles  jouent  un rôle  aussi important dans  les processus de cicatrisation .

 

Les schémas viennent de ces sites :

Ref http://homepage.mac.com/danielbalas/HISTOLOGIE/HISTGENE/TMAX3.pdf

Refhttp://www.dbgersite.../histgen6.htm#4 - LE MUSCLE LISSE

 

                                  Dominique

 

 


Modifié par doc27330, 20 juillet 2014 - 09:34 .

  • 0

#2 Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

    Purgatorius

  • Membre Modérateur
  • 723 messages

Posté 21 juillet 2014 - 09:09

Bonsoir Dominique,

Encore une excellente présentation qui a le mérite de "remettre à l' honneur" le muscle lisse et son rôle dans l' organisme . Rôle souvent négligé dans l' enseignement général au profit du muscle strié. Du moins c' est mon impression.

Cordialement,
JL
  • 0

#3 pablito

pablito

    Homo sapiens microscopicus

  • Co.Admin
  • 1 349 messages

Posté 21 juillet 2014 - 10:16

Très beau sujet, Dominique, et bien illustré grâce à une variété de techniques (colorations, éclairages, coupes, supports, ...) qui se complètent
Merci

Pierre
  • 0

#4 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 387 messages

Posté 21 juillet 2014 - 11:21

Bonsoir   Jean Luc   et  Pierre

 

Merci pour vos appréciations .

J’ai attrapé  plusieurs souris ces dernières semaines , ce qui  va me  permettre  de vous préparer le  3 éme   volet   le muscle cardiaque .

 

Amicalement  

 

             Dominique


  • 0

#5 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 308 messages

Posté 22 juillet 2014 - 04:21

Bonjour Doc,

 

C'est un sujet formidable qui nous rafraîchit la mémoire.

J'attends le dernier chapitre avec intérêt.

 

Amitiés.


  • 0

#6 vasselle

vasselle

    Invertébré

  • Visiteur *
  • PipPipPip
  • 332 messages

Posté 24 juillet 2014 - 08:16

Bonsoir

Très bon sujet

Cordialement seb


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!