Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

Qu'est ce qu'un "microscope" ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
6 réponses à ce sujet

#1 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 185 messages

Posté 05 août 2014 - 03:02

Bonjour,

Si je vous avais posé la question : Qu'est-ce qu'une "automobile" ou" auto", vous auriez répondu certainement avec la même promptitude que pour le microscope.
C'est un véhicule avec un moteur, un volant et des roues, car tout le monde en a une représentation dans son esprit.
Et pour le microscope, un instrument d'optique fait pour grossir, avec au moins un objectif, un oculaire et des vis de réglage.
Plus précisément, pour les uns une auto sera d'abord une Citroën ou une Toyota et chez les autres un Nikon ou un Zeiss... avant d'être autre chose...

Le volant ou les vis de réglage ont une fonction similaire, alors que les optiques ou le moteur confèrent la fonction aux deux machines.

Mais ces deux représentations mentales de l'auto et du microscope, ne font référence qu'à une déclinaison matérielle , celle du moment.

Si l'on réfléchit bien (dans le sens de suffisamment!) on s’aperçoit que l'on peut remplacer le volant ou les vis de réglage par un joystick et même par un LOGICIEL sans rien changer à la fonction de l'objet.
De même que l'on peut utiliser un moteur électrique, à pédale, ou nucléaire, on peut remplacer la lumière par des sons ou des électrons et nous aurons toujours un véhicule automobile (qui se meut par lui même ) ou un microscope (Qui permet de voir des objets trop petits pour être vus à l'oeil nu dans les conditions de la vue rapprochée).

Ce qu'évoque le mot MICROSCOPE , n'est pas un MOYEN de réaliser une fonction, mais la FONCTION elle même.
La fonction d'un microscope sera donc de rendre visible des objets (ou des détails d'objets) qui échappent au pouvoir séparateur de l'oeil nu.

Voyons cela plus en détail :

Le mot microscope est composé de deux racines venant du grec.
Micro ( mikros ) signifie petit
Et scope (skopein) signifie observer.

On retrouve scope dans télescope (Télé = au loin) Instrument pour observer au loin.

Nous sommes tous conscients que nous avons affaire à un instrument qui sert à regarder et le MICRO, nous indique ce que nous voulons regarder.

Tout tourne donc autour du préfixe micro que nous allons essayer de définir.
Sans refaire toute l'histoire de l'Humanité, l'homme et même avant lui les animaux, a constaté que pour voir plus de détails (par exemple reconnaître un animal ou un visage, il fallait s'en approcher !
Il a vite constaté que plus on s'approchait et plus on voyait de détails, mais en même temps, qu'il y avait une limite en deçà de laquelle on ne voyait plus de nouveaux détails, mais on voyait flou.

Puisque , en s'approchant, on voyait des détails de plus en plus petits jusqu'à une certaine distance, les penseurs ont supposé qu'en deçà de ce que nous pouvions voir à l'oeil nu, il EXISTAIT un micro-monde.
C'est là que prend toute la signification du préfixe micro.
Le micro-monde était alors le monde supposé exister et dont les détails nous échappaient alors que par opposition, le MACRO monde était tout simplement le monde visible .
Bien entendu cette dénomination de macro monde ne peut exister que par opposition à un micro-monde, sans cela la racine macro, n'a aucune raison d'exister.
Bien entendu aussi, le micro-monde qui était une supposition ( Les "atomistes grecs" n'avaient aucune connaissance de l'atome...) n' est devenu réalité qu'avec l'apparition des microscopes (qui n'étaient pas bien sûr appelés ainsi) ,
Et encore, du fait de la mauvaise qualité des images, tout le monde n'était pas convaincu de sa réalité.

Nous avons donc une bonne piste pour définir le microscope, mais voyons cela en détail.

Un protozoaire qui aurait un oeil très petit pouvant voir les bactéries, n'aurait manifestement pas le même micro-monde que nous.

On voit bien que ce qui détermine la FRONTIÈRE entre le micro-monde et le macro-monde dépend uniquement des limites de l'oeil ( et non pas des caractéristiques d'un appareil photo (vision étriquée de certains photographes))

Un microscope sera donc un instrument quelconque, pour regarder de près et qui possède une résolution supérieure à celle de l'oeil. (1)

(Les télescopes et lunettes astronomiques sont aussi des instruments dont la résolution peut être supérieure à celle de l'oeil humain, mais qui sont prévus pour voir des objets situés au loin et de ce fait ont des limites que n'ont pas les microscopes)

Nous voyons bien que le microscope est un instrument qui se définit par rapport à l'oeil.
Mais tout le monde n'a pas la même vision, ainsi, un microscope d'excellente qualité utilisé avec un oeil médiocre, verra ses performances sous utilisées.
Pour cette raison et pour d'autres raisons comme, la reproduction et la diffusion des images il est devenu indispensable de modifier (très légèrement) le microscope pour qu'il projette, non plus une image réelle sur la rétine, mais sur un écran ou sur un capteur.

Ainsi l'instrument n'est plus dépendant des qualités et des défauts de l'oeil de l'observateur , il est devenu un instrument objectif, on dit aussi impersonnel.
Dans ce deuxième cas de figure, on devrait appeler le microscope , micropgraphe, mais cette appellation n'a pas été retenue.

Il existe donc, comme pour tous les instruments d'optiques, un microscope dit oculaire et un microscope objectif.

Maintenant la question est de savoir, puisque la racine Skopein peut avoir deux déclinaisons, si pour autant la racine Mikros peut changer de sens ?

Je réponds tout de suite NON, et en voilà les raisons.

Si la microscopie (domaine d'observation du microscope ) commence avec des grossissements donnant des détails supérieurs à la résolution de l'oeil, donc au dessus de UN diamètre, (limite basse), il y a une autre limite, la limite haute, définie par l'impossibilité de franchir la limite de Fraunhofer due à la diffraction.

C'est le point de départ qui nous intéresse et non le point d'arrivée.
La microscopie et le micro-monde de la microscopie photonique commence au dessus de UNE fois et se termine quand les limites de Fraunhofer sont atteintes.
Mais le micro-monde lui même ne s'arrête pas là bien entendu.

Supposons maintenant que nous fassions des photos de ce que nous voyons au microscope.
Cela s'appelle photomicrographie, mais nous nous comprendrons très bien si nous parlons de micro-photo ou microphotographie qui désigne en fait des photos de petite taille. (On ne peut pas se tromper!)

On appelle microphotographie (ou pour être plus exact photomicrographie), les photos prises avec un microscope dans le sens que nous lui avant donné au début de l'article.

Un photographie du monde microscopique (micro-photo ) est donc une photographie qui fait apparaître des détails qui ne seraient pas visibles à l'oeil nu quand celui-ci est au plus près possible (limites de l’accommodation) du sujet.

Pour ce qui est des "macro-photographies" laissons le soin à certains photographes d'inventer les définitions qui les arrange , si cela peut leur faire plaisir.
Quand ils photographie un sujet avec un grossissement de 25 X ,et sans microscope, ce n'est pas de la macro-photographie (2) forte, mais de la microscopie et leur appareil photo n'est autre qu'une forme de microscope objectif , mais chut, ils ne faut pas le leur dire.



Microscopiquement.

(1) Attention !, Encore une fois, le mot résolution a une définition bien précise en optique, qui n'a rien à voir à celle des photographes ou des marchands d'appareils photos numériques...)

(2) D'ailleurs, il faudrait aussi dire de la photo-macrographie mais aussi de la photo-proxigraphie et encore de la photo-généralgraphie (Bof !)

 


  • 0

#2 pablito

pablito

    Homo sapiens microscopicus

  • Co.Admin
  • 1 289 messages

Posté 05 août 2014 - 03:04

Bravo Tryphon

Je fais depuis longtemps de la "macro" en photo, avec un objectif rapport 1:1, comme on dit en photo, plus des bagues allonges.
Cela me permet depuis des dizaines d'années, bien avant d'avoir acheté un microscope pour Pablo en janvier, d'observer un monde du très petit (je ne parlais pas d'infiniment petit) et de voir pleins de détails totalement invisibles à l’œil nu.
il s'agit donc réellement de micro-photo !!!

Mais quand même, cette démarche a ses limites :
- on ne fait que de l'épiscopie, puisqu'on a pas d'éclairage en transparence
- on ne fait pas de préparations, on se contente d'une observation superficielle
- ... et du coup, le démarche n'est pas la même, ni la curiosité !!!

Bref, le monde de MikrOscOpia est quand même plus riche ...

Pierre
 


  • 0

#3 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 185 messages

Posté 05 août 2014 - 03:05

Bonjour Pierre,

Comme toi, la microscopie me passionne et il y a tellement de voies d'approche.
Quand on a connu les Grands microscopes de recherche, même si le confort n'est pas le même, on reste ébahi devant un simple microscope à perle de verre.
L'image est très belle conte tenu des moyens utilisés, et très nettement supérieure aux premiers microscopes composés ou aux jouets de maintenant.
La microscopie sans microscope (tel que le définissent la-plupart des manuels) est toujours de la microscopie et l'instrument est toujours un microscope.
Une loupe bino (Stéréo-microscope) ou un Hirox, tout comme un objectif de microscope au bout d'un soufflet, ce sont toujours des microscopes et le plaisir de découvrir est le même.

Je me souviens avoir vu des paramécies nager dans une goutte d'eau retenue entre les feuilles de la base d'une tige de plante, c'était un microscope à goutte d'eau 100% naturel...

Amitiés.
  • 0

#4 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 185 messages

Posté 05 août 2014 - 03:06

Cela me permet depuis des dizaines d'années, bien avant d'avoir acheté un microscope pour Pablo en janvier, d'observer un monde du très petit (je ne parlais pas d'infiniment petit) et de voir pleins de détails totalement invisibles à l’œil nu.
il s'agit donc réellement de micro-photo !!!

Bonjour,

Bien entendu, il s'agit de microscopie, même si l'appareil utilisé ne ressemble pas à l'image d' Épinal que nous nous faisons du microscope.

La microscopie est la manière d'entrer dans le micro-monde et non dans le macro-monde , on y est déjà.
Je ne réfute pas le terme de Macro employé en photographie , c'est l'usage, simplement il désigne le fait de faire des photos qui ont été GROSSIES par l'optique de l'appareil par rapport à un objectif "normal" c'est à dire paysagiste. Et pas autre chose !
Il n'est pas normal de vouloir redéfinir le microscope ou de modifier des définitions en OPTIQUE en contre-courant de l'Histoire.(1)
Un microscope qui utilise un grossissement inférieur à une certaine limite (fixée par certains photographes , d'après ce que j'ai compris à 36 X grâce à une SUPERMACRO !) ne serait même pas un pas un microscope, mais un macroscope ! (Terme déjà employé pour désigner d'autres instruments et d'autres concepts)
 

 

MACROSCOPE.JPG

Macroscope : il ne fait que rapprocher le sujet de l'oeil sans pour autant dépasser sa résolution.

 

Selon la définition du microscope qui est proposée dans ce forum, le microscope est tout instrument qui permet de former des images qui dépassent la résolution de l'oeil quand les objets observés sont près de l'oeil. A l'inverse, si les objets sont éloignés, il s'agit de Télescopes.
Selon certains "photographes", le domaine de la microscopie ( et les microscopes) commence là où leur SUPERMACRO se termine, (A 36 X précisément, mais avec les progrès optiques, cette limite risque de se déplacer encore plus vers le ridicule)
A l'inverse, je propose une définitions qui se réfère à l'histoire de l' humanité ( quête au dépassement des capacités de l'oeil humain) ) et un référentiel physiologique universel, ( le pouvoir de résolution de l'oeil ).(1)

Parmi les microscopes les plus simple que j'ai pu trouver, à part la goutte de rosée accrochée par la nature à une tige de plante, il y a le microscope-trombone fait d'une attache trombone dépliée et d'une goutte d'eau !
 

micro3.jpg
Microscope-trombone

 

Une forme plus évoluée est la suivante :

micro4.jpg
Microscope à goutte d'eau.

 

Je passerais sur le microscope AvL que tout le monde connait. Et dont une représentation est donnée dans le logo du forum.

Nous sommes en présence de microscopes même s'il n'y a pas de DIC ou la possibilité d'en mettre un , d'une surplatine mobile motorisée et d'une tête plurioculaire... et leur domaine est bien la MICROSCOPIE (On OBSERVE des objet ou des détails invisibles à l'oeil nu) et non la macrophotographie (en fait la photo-macrographie !) car il n'est pas besoin d'un appareil photo associé .

Mais continuons la visite de ce monde captivant.
 

Image5.jpg
Autre microscope à goutte d'eau.

 

Foldscope-Origami-based-Folding-Microscope-672x372.jpg
Ceci est un microscope !

 

blink_comparator.jpg

Ceci est un microscope clignotant pas un télescope.

 

Image6.jpg

Ceci est un microscope, pas un téléphone.

 

post-1-1187877412.jpg

Ceci est un microscope, pas une camera.

 

Image7.jpg

Ceci est un microscope, pas un pont pour faire la vidange.

 

Ce dernier cliché résume bien le concept qui oppose la vision du microscopiste (ou de l'opticien physicien) à celle du photographe.

Le microscope n'est pas un accessoire de l'appareil photo mais bien l'inverse.

 

De la même manière, il ne viendra jamais à l'idée d'un esprit sain, de considérer que le microscope est un accessoire de la motocyclette !

 

Tryphon

(1) Tout comme pour faire voler des appareils plus lourds que l'air, le dépassement de la limite du pouvoir séparateur de l'oeil a été une conquête de l' Humanité des plus difficile, mais tellement fructueuse.
Si bien que cette limite, est la seule légitime frontière entre les deux mondes Macroscopique et Microscopique.
(Tout comme le franchissement du mur du son à son époque, on pourrait même parler avec l'avènement du premier microscope du franchissement du Mur de la vision ! )
 


  • 0

#5 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 185 messages

Posté 05 août 2014 - 04:25

Je m'excuse auprès des lecteurs, un problème de "connexion indéterminée" m'a fait reprendre l'ensemble du sujet à partir de sauvegardes et de mes brouillons.


  • 0

#6 pablito

pablito

    Homo sapiens microscopicus

  • Co.Admin
  • 1 289 messages

Posté 05 août 2014 - 05:14

beau sujet, Tryphon

 

Quelle différence fais tu entre une loupe et un microscope ?

Une belle loupe manuelle permet d'entrer dans le petit, c'est un "microscope ???

 

Pierre


  • 0

#7 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 185 messages

Posté 05 août 2014 - 06:18

Je sais que çà peut choquer le sens commun dit comme çà, mais la loupe fait partie des microscopes à simple lentille quoiqu'il y ait des loupes à plusieurs lentilles.
Je n'ai pas dit qu'il fallait renommer les loupes ! Une loupe reste une loupe , il serait stupide d'appeler une loupe microscope.
Une loupe actuellement est synonyme de loupe à main .

Wikipedia dit : "Une loupe est un instrument d'optique subjectif * constitué d'une lentille convexe permettant d'obtenir d'un objet une image agrandie. La loupe est la forme la plus simple du microscope optique, qui, lui, est constitué de plusieurs lentilles..."
La loupe est donc un microscope.

Je rajouterais que les microscopes à une simple lentille de AvL grossissait jusqu'à 300 X sans grosses aberrations alors que le microscope composé de l'époque grossissait 30 X avec d'horribles aberrations.
Des deux qui méritait le mieux le "titre" de microscope ?

Amitiés.

 

* Il est dit subjectif (synonyme : oculaire) car il fonctionne en couple avec l' oeil, par opposition aux instruments objectifs ou impersonnels qui fonctionnent sans la nécessité de regarder dedans, par projection de l'image non sur la rétine, mais sur un support ou un capteur. 


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!