Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Estomac : Histologie comparée


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1 réponse à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 387 messages

Posté 30 novembre 2014 - 10:46

                            Estomac   : Histologie   comparée

 

 

         Cette présentation  va faire l objet de deux  textes  séparés  .

                        A estomac  du lapin  et de la souris.

                        B estomac du  poisson – le merlan .

 

     L’estomac du lapin :

estomac texte 1.jpg

La   zone   du fundus .

Cette photo a  été obtenue par  l’arrangement de  4 photos .

Trichrome de    Masson au rouge ponceau .

 

estomac texte 2.jpg

*La couche musculeuse  est formée ici de 2 couches :

1 – Couche musculaire longitudinale externe .

2    Couche musculaire circulaire  interne :

(Chez l’  homme  il existe une  couche  plus interne encore la couche plexi forme   non mise en évidence  ici).

 3    Chorion des sous muqueux .

4     Muscularis mucosae .

5     Lamina propria .

6     Glandes  fundiques.

7    Epithélium  cryptique .

 

 

 

 

 

La  muqueuse de la  zone  fundique

estomac texte 3.jpg

1 – au niveau du fundus les cryptes sont  nombreuses, peu profondes   étroites –L’épithélium  est uni -stratifiée et constitué de  cellules  mucipares.

2 coupes axiales des glandes fundiques  .

3 zones basses de l’épithélium où se situent les glandes endocrines

 

estomac texte 4.jpg

1-- Par l’intermédiaire de la zone du collet l’épithélium superficiel  est en continuité avec l’épithélium des glandes  fundiques –

 2   Ces glandes  sont   tubulaires   non  ramifiées  rectiligne et très   longues .

Elles occupent la totalité de la  lamina  propria .

Les  cellules  suivantes sont trouvées :

--Cellules superficielles   elles  synthétisent un  mucus  alcalin . Le volume de mucus  synthétisé  est important  bien que de très  faible épaisseur   ( aspect  grisâtre  sur la  photo  )- .--Ce mucus protége  l  ‘épithélium de l’ attaque des   sucs  gastriques  ( pepsine  et  acide chlorhydrique  ) .

C’est  l ‘altération de la  synthèse de ce mucus qui  conduira  à l’ulcère  d’estomac) .

 

 --Cellules  principales   - elles  synthétisent  le pepsinogéne  qui est  transformé en pepsine  .sous l’ effet de l’ acide chlorhydrique . Elles synthétisent  aussi d’ autres enzymes  comme des lipases .

 

--Cellules   pariétales  ( bordantes )  qui   fabriquent l’ acide chlorhydrique (  voir  plus  loin  la  présentation  de son  fonctionnement ) .

            (Je n ai pas réussi à bien mettre en évidence   ces différents  type de cellules.en raison  de la  nécessitée d’une  autre   technique de  coloration – ) .

 3   Mastocytes dans la  lamina propria .

 


Modifié par doc27330, 01 décembre 2014 - 09:28 .

  • 0

#2 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 387 messages

Posté 30 novembre 2014 - 11:13

estomac texte 5.jpg

 

A noter la position  périphérique  des   noyaux dans les cellules. Le reste de la cellule  dirigée vers la lumière de la glande contient  les divers produits de secret ion  dont le pepsinogéne .

 

 A la partie profonde de la muqueuse  du Fundus  sont trouvées.aussi  les cellules  endocrines. ( 2) Ces cellules  synthétisent un   grand nombre de peptides   régulateurs. qui sont déversés  directement dans le  système circulant via les  capillaires  .

 

Il existe, enfin,  des cellules souches    qui assurent le renouvellement de tous les  autres  types de cellules .

-A  noter  la présence  de  lymphocytes   (points rouges de la photo). ( 1 )

 

 

 

 

La  zone  Pylorique

            Histologiquement   la   zone pylorique  est assez  semblable  à la  zone   fundique  mais elle  développe certaines particularités :

Cette  photo a  été  obtenue par l’arrangement de  3 photos :

Trichrome de Masson à l’eosine alcoolique.

estomac texte 6.jpg

 

Ce qui   frappe d' emblée est la disproportion entre l 'épaisseur de la couche muqueuse   et  celle  de la couche musculeuse  .

Le pylore est une zone  de passage    qui  ferme la zone inférieure de l’estomac .

C’est   un sphincter     -. Le muscle , ici  , a  une disposition   uniquement concentrique   - ;  son rôle  est de se contracter  puissamment de  façon à  former une vanne qui  ouvre  l’ estomac  vers le   duodénum    ( première portion de l’ intestin  grêle ) .

 

 

 

Muqueuse  antro pylorique :

 

La zone  antro pylorique    est la  zone située  dans la partie basse de  l ‘estomac  avant le passage vers l ‘intestin grêle via  – le duodénum .

 

 

L'épithélium est  là aussi  cylindrique  uni-stratifié  . Les cellules  synthétisent  un mucus  abondant – cette épithélium va  

s ‘invaginer en un    très grand  nombre de cryptes  . Ces cryptes très nombreuses  vont  combler tout l’ espace  dévolu à la lamina propria .

 

estomac texte 7 .jpg

1couche de mucus protecteur .

2 épithélium cryptique superficiel  (les  cryptes sont  étroites   et sinueuses).

3 muscularis mucosae .

4 glandes antro –pyloriques.

 

Les cellules  de l'épithélium   sont   toutes des    cellules  mucipares   ( excrétion  par exocytose )- Il faut savoir que  les cellules de l’ épithélium  sont  très  étroitement  liées  entre elles  - de façon à empêcher  les liquides acides de l’ estomac  d’ aller dans l ‘ espace intercellulaire .

 

A la  base des cryptes  l’ épithélium  continue  son invagination  de manière plus serrée  pour former  la paroi  des glandes  pyloriques .

Coupe de la  muqueuse pylorique   X  400.

estomac texte 8.jpg

1Crypte.

2 Collet  entre   zone  cryptique  et zone  glandulaire.

3 Glande pylorique .

4 Epithélium monostratifiée  (une seule  couche de cellules) .

5 Lamina propria  quasi inexistante

 

 

Ces glandes sont  des glandes    ramifiées . Elles  sont  bordées de cellules   épithéliales  identiques  à  l’ épithélium  cryptique donc mucipares   mais elles  possèdent   aussi un grand  nombre de cellules  endocrines remplies de  granulations  ( visible   seulement  en microscopie électronique )  .La zone pylorique est la zone la plus riche dans ce type de cellules

 

 

 

 



estomac texte 9.jpg

1   glandes pyloriques .

 2 cellules muqueuses de la glande  pylorique .

 3 cellules  endocrines (surtout cellules à gastrine  et cellules  G – voir plus loin  .

4  glandes  tubulo ramifiées .

5  lymphocytes .

 

Références

http://physiologie.envt.fr/spip/IMG/pdf/Phys_digest_9.pdf

 

L’estomac de  la souris

 

Cet  estomac possède  deux zones.

-- la zone  a-glandulaire   desquamative  partie  haute du  fundus .

-- la zone glandulaire   productrice  de  l’acide chlorhydrique et de la pepsine.

 

estomac texte10 .jpg

 

 

La zone aglandulaire   desquamative

 

estomac texte 11.jpg

 

1  Couche musculaire longitudinale externe .

2  Couche musculaire circulaire  interne.

3  Chorion des sous muqueux .

4  Muscularis mucosae .

5  Lamina propria .

6  Glandes  fundiques.

7  Epithélium  cryptique .

 

 

 



estomac texte 12.jpg

 

1  La première     constatation  est la forme des cryptes

Elles sont  très larges 

1  elles sont le siége d’une desquamation .

2 épithéliums pavimenteux kératinisés  .

3 Le noyau  des cellules  épithéliales  ont  des  noyaux    à la  base de la  cellule  ce qui  se manifeste par  leur absence  dans la  couche   superficielle de l’épithélium .

 4 Ces cellules   s’aplatissent   en surface    formant un tapis de  cellules mortes

 5 Ces  cellules  mortes  desquament dans la  lumière  de l’estomac  .

Le renouvellement  des cellules de surface   se fait  très  rapidement  - les squames  dans la lumière   de l’estomac sont très nombreuses  -

;

Cela   n’empêche pas  les cellules  superficielles  d’être  des cellules  muciparses  secrétant  donc un   mucus protecteur .

;

 6 Il existe  sous la   couche  de  cellules superficielles  tout  un ensemble de cellules basales

apparemment  sans structure glandulaire (à contrôler) .

;

 

Mais  à côté de  cette  zone  squameuse il existe  une zone  glandulaire  fundique   et pylorique

 

Zone glandulaire   fundique et pylorique

 

estomac texte 11 bis.jpg

Les cryptes sont très petites  et les glandes très nombreuses  et  longilignes .

 

Cet  aspect  histologique  est  concordant  avec  d’autres  publications

http://ocw.tufts.edu/data/4/221141.pdf       ++ ( qui montre bien la zone de transition entre la zone glandulaire et la  zone aglandulaire )

http://aem.asm.org/content/77/19/6964/F2.large.jpg

                     Rapide   abord de la  physiologie de l’estomac

 

La cellule  pariétale    provoque  l’ acidification  de l’ estomac   en augmentant  la concentration     de la poche gastrique  en acide Chlorhydrique  H+ CL -  sans  pour autant  synthétiser cet acide .

Pour  ce faire,  la  cellule  va utiliser  des pompes  -( dont  la pompe à  protons ( nom de l’ ion H+ ) .

Selon   le processus  suivant :

estomac  Acidité   texte .jpg

 

Le moteur de  ce mécanisme est un enzyme  contenu dans les mitochondries  l’ATP  synthétase mitochondrial .

 

Pénétration dans la cellule de CO² et H²O avec  formation  sous l’effet de  l’ anhydrase carbonique  de CO3H-   et H+ .

 

Pénétration  des  ions NACL   et de l’ ion K+  sous l’ effet  de l’ ATP ase Na+ K+    avec   libération de l’ ion CL dans la cellule -  tandis qu’  à l’ extérieur  de la cellule  NA¨+ se fixe  sur   CHO3H-  d’ où formation de Bicarbonate    qui  est augmente le PH du milieu extra cellulaire . 

 

Sortie du proton  (H+ )  vers la lumière de l’ estomac   sous l’ effet de l ‘ATP ase H+K+

Sous l’effet  de ce proton   le PH de l’estomac  descend  à PH 1.

 

La régulation  de  ce système est sous la dépendance d’une   amine :  l’histamine .Cet amine est  synthétisée par les plasmocytes   .

Il existe  sur la cellule pariétale   un récepteur  H2   qui permet à  l’histamine de favoriser la mise en  route de la pompe à protons.

 

Dans le traitement  de l’  ulcère d’estomac il y a donc deux manières   d ‘agir :

Soit  bloquer le récepteur  H2 : c’est le rôle des antagonistes du récepteur H2 -   la Cimetidine   la  Ranitidine .

Soit  bloquer  la pompe à protons  (  beaucoup  plus  efficace )  -ce sont  les IPP ( les inhibiteurs de la pompe à  protons  )-  médicaments  remarquables   :- Omeprazole  - Esomeprazole   et  beaucoup d’autres .

 

Le suc gastrique

Ce liquide biologique   contient :

** acide chlorhydrique   qui dénature les protéines.

**-pepsine  enzyme qui  divise les  chaînes des protéines en acides aminés.

**lipase  qui attaque les  triglycérides (moins que la lipase pancréatique).

**-facteur intrinsèque qui permet l’absorption de la vitamine B12.

-**mucus et bicarbonates  dont le  rôle, nous l’avons vu, est de protéger la muqueuse gastrique.

 

La fonction endocrine de l’estomac

Ces cellules  sont  disséminées  au sein de l’épithélium  glandulaire   .

Majoritairement dans l’antre, mais elles sont abondantes aussi dans le  fundus.

Ces cellules  déversent  leur  production dans le  système circulant.

Ces cellules  sécrètent des facteurs  de signalisations  multiples  mais  surtout des  peptides régulateurs.

 

Niveau  Fundus : Ghrelin, Sérotonine, Somatostatine, Histamine

Niveau Antre la Ghrelin, Sérotonine, Somatostatine   

 

 Petite  note complementaire

La ghréline est une hormone qui  stimule l’appétit,

Le taux augmente avant les repas et diminue après ceux-ci. Cette hormone est considérée comme l’antagoniste de l’hormone leptine, produite par les adipocytes, qui induit la satiété lorsque son taux augmente.

Lors de la  chirurgie   de l’obésité  on sectionne    une partie de la  zone    productrice de Ghréline   ce  qui  a  pour effet de  diminuer l’appétit des patients.

 

La  deuxième partie  développera  l’estomac  d’un  poisson .

 

               Dominique

 

 

 


Modifié par doc27330, 01 décembre 2014 - 09:31 .

  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!