Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

Test simple et pas cher de résolution pour les objectifs moyens et forts


  • Veuillez vous connecter pour répondre
49 réponses à ce sujet

#1 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 19 janvier 2015 - 02:17

Pour faire suite au sujet :

 

http://forum.mikrosc...seau#entry54072

 

Nous parlons souvent des tests qui existent pour évaluer nos microscopes et surtout les objectifs.

 

Il y a évidemment, certaines diatomées, les écailles de certains papillons,

 

Pas cher et pratique pour tester les objectifs (résolution et planéité) moyens à forts, le réseau de diffraction pour faire de la spectroscopie.

Bien évidemment les réseaux par transmission et réflexion de haute qualité coutent très chers, mais les réseaux pour spectro "scolaire" sur gélatine, sont très abordables, quelques euros pour un 500 lignes/mm ou 1000 l/mm sur E..Y

 

Un exemple avec un 40/0,95 sur un 1000 l/mm, espacement entre les 2 lignes = environ 0,60 µm

 

A tester sur des objectifs d' O.N supérieur à 0,65 pour un 1000 l/mm

 

1007104 a.jpg

 

JM


  • 0

#2 Vardar

Vardar

    Ciliate lover

  • Membre Modérateur
  • 815 messages

Posté 19 janvier 2015 - 04:11

Bonne idée !

 un petit lien serait utile

car je ne trouve aucun réseau de diffraction sur la baie.


  • 0

#3 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 043 messages

Posté 19 janvier 2015 - 04:27

Bravo Jean Marc de nous  rappeler l’existence de ces réseaux.

 

Comme Phil, ce serait bien de nous donner quelques liens.

Le dernier réseau que j'ai acheté (Test de Ronchi) date de l' antéchrist et en plus, il n'est pas très serré.(  5T/mm) .

J'en avais un autre un peu plus fin, au temps de l'argentique, destiné à faire de la spectro d' OVNI au cas où !) 

Ne riez pas, c'était un moyen scientifique de considérer la chose...

 

Amicalement;


  • 0

#4 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 19 janvier 2015 - 06:23

Voilà les liens :

 

Taper cela : Diffraction Grating Slides 500 & 1000 lines/mm

ou aller sur le lien :

 

http://www.ebay.fr/i...984.m1436.l2649

 

Attention, prendre le linéaire et pas le " double axis "

 

 

Il y a également du film directement vendu en grand format, à découper. Je n'ai pas testé (pour ne pas l'abimer) si on pouvait le mettre entre lame et lamelle avec un médium pour un meilleur résultat.

Je pense en prendre peut-être pour faire justement cet essai et faire ainsi des tests à pas cher pour microscopistes.

 

taper cela :Diffraction Grating Roll Sheet

ou aller sur le lien :

 

http://www.ebay.fr/i...984.m1436.l2649

 

JM


  • 0

#5 Vardar

Vardar

    Ciliate lover

  • Membre Modérateur
  • 815 messages

Posté 20 janvier 2015 - 07:08

Je suis amateur

mais pour l'observer en immersion ce sera plus délicat


  • 0

#6 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 20 janvier 2015 - 08:14

Voilà pourquoi il est intéressant de mettre entre lame et lamelle un bout de ce réseau.

 

A+

 

JM


  • 0

#7 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 043 messages

Posté 21 janvier 2015 - 09:53

Bonjour Jean-Marc,

 

Merci pour ces liens, j'ai commandé les filtres.

 

Amicalement.


  • 0

#8 jmaffert

jmaffert

    Batracien

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPip
  • 584 messages

Posté 23 janvier 2015 - 07:17

Bonsoir, j'ai commandé et reçu un réseau à 1000 lignes /mm. Voici quelques résultats bruts :

 

Réseau 40.jpg

 

Objectif Nikon Plan apo  40x ON 0,95, à sec sans lamelle (normalement avec lamelle). Aucun traitement d'image.

 

Réseau 25 2.jpg

 

Objectif Leitz Plan apo 25x ON 0,65, à sec sans lamelle (normalement avec lamelle). Aucun traitement d'image.

On voit très bien les lignes (encore mieux à l'oeil)

 

Réseau 25 1.jpg

 

Même objectif, mais pas de lentille additionnelle au niveau du condenseur : on voit un bel effet de moirage avec la caméra, ce qui montre qu'elle limite nettement la résolution car on voit très bien les lignes à l'oeil.

 

Conclusions :

- le film est sale, plein de poussières, à nettoyer

- couleur de l'éclairage à améliorer

- il faudrait, soit que j'enlève la lentille additionnelle 0,5x sur la voie caméra (mais le champ devient très petit), soit que je trouve une caméra avec plus de photosites plus petits

- faire des essais sous une lamelle, ce qui est le mode de fonctionnement normal de ces objectifs (j'ai commandé une feuille de réseau pour pouvoir la découper en petits morceaux).

 

Merci à Jean-Marc pour ses informations


Modifié par jmaffert, 23 janvier 2015 - 07:24 .

  • 0

#9 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 043 messages

Posté 24 janvier 2015 - 12:09

Hello,

 

Je viens de recevoir deux des miens.

C'est super rapide cela vient de GB par avion...

 

A+


  • 0

#10 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 24 janvier 2015 - 01:02

Hello Jérôme,

Tests passés haut la main ! cela valide la qualité de tes planapo, et permet de vérifier également que l'on a un champ plan

Tryphon, rassure moi tu ne va pas tester tout tes objectifs :lol:

Content que cela vous plaise !

JM

Modifié par Jean-Marc Babalian, 24 janvier 2015 - 01:03 .

  • 0

#11 Vardar

Vardar

    Ciliate lover

  • Membre Modérateur
  • 815 messages

Posté 24 janvier 2015 - 02:43

 

 

Objectif Nikon Plan apo  40x ON 0,95, à sec sans lamelle (normalement avec lamelle). Aucun traitement d'image.

 

Wouaw !!! mon rêve ça vaut une fortune ça

7386 € neuf


  • 0

#12 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 24 janvier 2015 - 03:17

Oui mais 150-250€ d'occaz en 160, pas en infini lol


  • 0

#13 jmaffert

jmaffert

    Batracien

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPip
  • 584 messages

Posté 24 janvier 2015 - 06:07

J'ai un mélange d'objectifs en 160 et 170 mm, sans que cela semble faire beaucoup de différence (normalement 170 mm pour l'Orthoplan).

 

le Nikon est acquis récemment, très bon. Je l'ai payé dans la fourchette indiquée par Jean-Marc, pas au prix du neuf !

 

Cordialement


  • 0

#14 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 043 messages

Posté 24 janvier 2015 - 08:45

Bonsoir, 

 

Pour changer un peu, je présente mon réseau de diffraction double axe.

Objectif 50X 

 

 

Image1.jpg

 

 

Amicalement.


  • 0

#15 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 043 messages

Posté 24 janvier 2015 - 09:42

La suite, sans prétention et sans trucage.

 

Image2.jpg

 

Amicalement;


  • 0

#16 jmaffert

jmaffert

    Batracien

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPip
  • 584 messages

Posté 24 janvier 2015 - 09:48

Tryphon, tu nous laisse sur notre faim sans indiquer le type de matériel utilisé pour ces photos...


  • 0

#17 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 24 janvier 2015 - 10:51

Reichert Polyvar ?


  • 0

#18 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 043 messages

Posté 25 janvier 2015 - 11:36

Bonjour,

 

Les photos sont réalisées sans aucun traitement d'image (un simple passage en niveaux de gris, mais cela ne change pas grand chose à part la couleur, et un recadrage, pour voir l'image à l'échelle UN du capteur)

Polyvar en effet, mais il n'est pas révisé ! (Toutes les optiques sont sales et rien n'est aligné !!) Pour certains, il serait à mettre à la poubelle, mais c'est le seul que je garde à portée de la main, au cas où.

Objectif Plan 50 X ON 0.75 .

Donc rien d’extraordinaire , il ne faut pas vous attendre avec moi à des exploits que je ne recherche pas d'ailleurs.

 

Ceci dit, ce test ne peut pas servir pour mesurer le pouvoir résolvant d'un objectif (qui se calcule d'ailleurs fort bien) 

Atteindre le pouvoir résolvant d'un objectif est pouvoir séparer deux points (ou deux lignes ) qui ne forment qu'un seul point (ou ligne) quand ce pouvoir n'est pas atteint.

Ici les lignes sont loin de se toucher !

 

Cependant ce test est très utile ! (C'est d'ailleurs pourquoi je me suis empressé de commander les diapos).

Il permet déjà de voir la grande  DIFFICULTÉ de faire des images en Haute Résolution ! Images qui soient correctes. La mienne dernière ne l'est pas !

La première l'est un peu plus, mais plus facile.

Cela permet de voir les défauts de son microscope (les miens sont très nombreux) et éventuellement de les corriger.

Ce test serait bien plus intéressant si on pouvait faire de l'immersion, là on testerait vraiment son microscope, mais il faudrait sacrifier les diapos pour les monter.

 

Pour le moment, (je suis dans la guerre de 14/18) je n'ai pas le temps d'aller plus loin.

 

Amicalement.

 

 

 

 


  • 0

#19 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 25 janvier 2015 - 11:39

Le jour ou tu veux le jeter on pourra s'arranger ! ;)

J'aime beaucoup celle du réseau double axe, on dirai une image en ME

Modifié par Jean-Marc Babalian, 25 janvier 2015 - 11:40 .

  • 0

#20 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 043 messages

Posté 25 janvier 2015 - 03:20

Je me demande si à l'immersion, les "rayures" ne vont pas disparaître.

De plus je ne sais pas sur quelle face elles sont.

 

A+


  • 0

#21 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 25 janvier 2015 - 05:33

Je n'ai pas testé à l'immersion, les objectifs supérieurs à un ON de 1,00 n'ont normalement aucun problème à séparer les lignes.


  • 0

#22 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 043 messages

Posté 25 janvier 2015 - 10:12

Bien sûr je ne parle pas de la résolution des objectifs, il me semble qu'avec l'objectif de 10 X je voyais déjà les lignes, mais d'une disparition éventuelle du contraste du à la différence d'indice de réfraction entre le plastique et l'huile.

Je pense que les lignes sont gravées, mais je n'en suis pas sûr.

 

Pour la face, il faudrait regarder en épiscopie.


  • 0

#23 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 25 janvier 2015 - 10:42

Je ne pense pas qu'elles soient gravées (très cher) mais plutôt réalisées par diffraction laser dans un substrat comme une gélatine de péllicule, qui réagit à la lumière du laser.


  • 0

#24 Vardar

Vardar

    Ciliate lover

  • Membre Modérateur
  • 815 messages

Posté 26 janvier 2015 - 11:37

j'ai acheté le rouleau vu que les dias ont été épuisées  ... ;)

je monterai un morceau avec du baume; j'essaierai un passage au xylène pour voir.


  • 0

#25 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 26 janvier 2015 - 12:20

:D

 

Attention que le xylène ne dissolve pas la gélatine ?


  • 0

#26 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 043 messages

Posté 26 janvier 2015 - 03:30

Bonjour Jean-Marc,

 

Je ne sais pas comment est fabriqué le réseau.

Il faudrait l'examiner à l'immersion avec l'objectif le plus fort.

Il existe plusieurs méthodes.

- La meilleure est l'usinage par gravure. Dans le passé, des micrographes ont réussi à graver des lames test très fines, avec un diamant je crois, et une machine simple à avancement micrométrique.

- La méthode photographique consiste à photographier des traits très contrastés tracés sur une feuille blanche à bonne distance sur une émulsion lente à grains très fins (Tests de Ronchi) Pas aussi précise que la première.

- Une autre méthode consisterait à utiliser un photorépéteur en utilisant les UV.

- Enfin, à partir d'une matrice finement gravée, comme en 1, de couler des répliques  ou par pressage comme les CD.

 

Pour le laser, je ne vois pas bien la méthode, car il faudrait soit un laser très fin et un système de balayage micrométrique comme en 1.

(On doit pouvoir avoir un faisceau laser très fin en utilisant un laser de gravure de CD et une avance très fine en utilisant la mécanique du graveur, mais il manque un mouvement de translation rectiligne.)

 

Amicalement.

 

 

 

 

 


  • 0

#27 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 043 messages

Posté 28 janvier 2015 - 01:49

Bonjour,

Je viens de recevoir le réseau en plaque israélien "Shy Halatzy" .

Diffraction Grating Roll Sheet Linear 1000 lines/mm Laser Holographic Spectrum

J'ai découpé un petit carré du film aux ciseaux.
Monté sur lame à sec, sans lamelle objectif 50X Plan ON 0.75

Pentax Q sur Polyvar,
Photo 100% brute Echelle UN du capteur simplement recadré
J'ai même enlevé le filtre bleu clair d'où la dominante du tungstène.


 

Film-1.jpg
Echelle UN du capteur.

Remarque, on ne voit pas le réseau sur l'écran de contrôle de l'appareil photo ! Heureusement qu'il est parafocalisé !


Comme je le craignais, dans l'eau, entre lame et lamelle, on ne voit plus rien.
Je n'ai donc pas essayé l'immersion.
Je pense que l'immersion directe aura le même effet.
Où alors, il faut tourner le réticule vers le bas , qui tente ?
 

IMGP2168-2.JPG

Vous pouvez agrandir en cliquant sur l'image.


Amicalement.


  • 0

#28 Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

    Reptile

  • Membre Modérateur
  • 690 messages

Posté 29 janvier 2015 - 03:57

Bonjour,

 

En examinant une préparation du commerce contenant des radiolaires (fossiles) de la Barbade je me suis aperçu que la nature savait aussi faire des grilles quasi parfaites:

 

Radio40eostack.jpg

 

La photo est faite avec l' objectif x40 O.N. 0,65  , la distance entre deux "perles" est proche de 1µm; le pouvoir séparateur théorique de l' objectif esr environ 0,5 µm

 

Radio40eostack_bak.jpg

 

La première photo est à l' échelle 1 en cliquant dessus.

 

Cordialement,

JL


  • 0

#29 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 043 messages

Posté 29 janvier 2015 - 04:23

Bravo Jean-Luc, c'est magnifique comme test !

 

 

Voilà un extrait E1 de ta photo.

 

 

 

Image3.jpg

 

Je sens qu'on va en arriver aux diatomées...


  • 0

#30 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 29 janvier 2015 - 04:50

Ben non tu veux pas :P


  • 0

#31 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 043 messages

Posté 29 janvier 2015 - 05:17

Résoudre une diatomée me parait un bon test , mais ce que je lui reproche, c'est pas mal d'incertitudes sur ce que l'on voit à cause des interférences possibles. (L'histoire des figures de Penrose).

Il me semble que le meilleur test est la mesure de la FTM .

 

Amicalement;


  • 0

#32 jmaffert

jmaffert

    Batracien

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPip
  • 584 messages

Posté 29 janvier 2015 - 07:21

Tu as tout à fait raison, c'est la mesure la plus objective et la moins sujette à interprétation, assez facile à faire pour des objectifs photo (j'en ai fait pour des caméras IR; il faut déjà un matériel un peu plus élaboré), MAIS excessivement difficile à réaliser dans le cas des objectifs de microscope :

- il faut des mires de contraste 1 (soit bandes noires et blanches alternées, soit variation sinusoïdale du noir au blanc) de différentes fréquences spatiales. Qui sait faire ça à des fréquences spatiales de fractions de microns ?

- il faut mesurer le contraste en sortie avec un appareil étalonné, avec une résolution meilleure que la plus haute fréquence spatiale observée. A nouveau très difficile à réaliser.

 

Je pense que les grands fabricants peuvent faire ça, mais il n'y en a que quelques uns dans le monde et ils peuvent investir dans un matériel hors de notre portée.

 

Amicalement


  • 0

#33 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 043 messages

Posté 30 janvier 2015 - 09:58

Bonjour Jérôme,

Je veux bien te croire quand tu me dis "excessivement" difficile à réaliser, mais enfin, ne sommes nous pas là pour dépasser les limites (pousser l'enveloppe) ?
A part des tas de formules mathématiques (çà en devient une manie chez certains), je n'ai trouvé aucune explication simple et aucun montage concret des bancs de FTM.
As-tu plus d'information à ce sujet.?

Quand j'aurais bien compris le fonctionnement concret, je pourrais dire si c'est au dessus ou non de mes moyens.
 

image43.gif


Sur ce banc Variant, je constate que le montage mécanique n'est pas si compliqué que çà et que les éléments ne sont pas si nombreux que çà, mais après, c'est le mystère.

Amicalement.

 

Au sujet des mires, j'ai vu à plusieurs reprises qu'on utilisait plutôt des fentes , ceci me semble plus facile à réaliser...


  • 0

#34 jmaffert

jmaffert

    Batracien

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPip
  • 584 messages

Posté 30 janvier 2015 - 02:07

J'ai fait des mesures de FTM sur des caméras de télévision et des caméras infrarouge, mais jamais sur des objectifs de microscope. Je vais décrire les montages utilisés et leur extrapolation au microscope.
La première partie du montage sont les mires et leur système d'éclairage.
Un premier montage simple est le suivant :
Montage 1.jpg

Dans ce dessin et les suivants, la lentille rouge symbolise l'objectif à tester. La mire peut être éclairée par devant si elle est opaque ou par derrière si ce sont des fentes. Une mire peut ressembler à ceci :

Mire.jpg

si les dessins sont petits. Sinon on peut avoir des mires interchangeables. Ce qu'il faut c'est un grand contraste, souvent plus facile à obtenir en transmission plutôt qu'en réflexion, des mires de fréquences spatiales différentes (espacement des traits différents) et un éclairement uniforme. Si les traits sont des trous dans du métal, éclairés par derrière on a un excellent contraste. Si les mires sont par exemple une pellicule photo, le contraste est moins bon car le noir de la pellicule n'est pas complètement opaque.
Dans l'IR (lointain, i.e. 3-5 µm ou 8-12 µm) on utilise comme source un corps noir étendu et comme mire une plaque métallique percée. Il faut s'assurer que le corps noir ne chauffe pas la mire.

Ce montage permet de travailler pour des mesures de FTM à une distance donnée entre l'objectif à tester et la mire. Si la focale n'est pas trop longue et qu'on a un recul de quelques mètres on se trouve pratiquement dans des conditions "à l'infini". Cependant si on n'a pas assez de recul ou si on veut mesurer des longues focales, il faut utiliser un collimateur pour renvoyer l'image de la mire à l'infini. C'est le cas dans le montage suivant :

Montage 2.jpg

La source est une ampoule derrière un condenseur pour éclairer correctement la mire. Le collimateur projette la mire à l'infini. Il a besoin d'une qualité optique correcte (plusieurs lentilles), mais ce n'est pas absolument critique. Le diamètre de la pupille de sortie du collimateur doit être plus grand que la pupille d'entrée de l'objectif à tester, que l'on peut mettre juste devant, réduisant ainsi l'espace nécessaire.

Dans le cas de caméra IR, il est plus simple d'utiliser un collimateur à miroir et pour éviter une occultation centrale, on utilise une parabole offset, comme dans le schéma suivant :

Montage 3.jpg

La deuxième partie du montage consiste à mesurer le contraste résiduel (le contraste d'origine est de 1 si le montage source est bien fait) après passage dans l'objectif ou le système d'observation pour différentes fréquences spatiales, de façon à tracer la courbe de FTM ou plus exactement dans ce cas de FTC (fonction de transfert de contraste) c'est à dire la courbe montrant le contraste en fonction de la fréquence spatiale.

Dans le cas d'une caméra de télévision ou d'une caméra IR on s'intéresse en fait à l'appareil complet qui délivre un signal électrique. la mesure du contraste est donc globale et se fait directement sur le signal électrique en sortie de la caméra.

Si l'on s'intéresse seulement à la FTM de l'objectif il faut mesurer le contraste derrière l'objectif au moyen d'un appareil. Si la mire est à l'infini, l'image se formera au foyer de l'objectif à tester. On peut utiliser un petit trou devant une photodiode et le faire défiler mécaniquement au niveau du foyer de l'objectif. On va donc parcourir l'image de la mire et pouvoir mesurer le contraste moyennant un étalonnage préalable de la photodiode. On peut aussi mettre un CCD au foyer de l'objectif et mesurer directement le contraste sur le signal électrique en sortie du CCD, mais cela suppose une maîtrise ce ce que subit ce signal entre le photosite et la mesure de la tension. Il faut aussi que la résolution spatiale du CCD soit nettement plus élevée que ce que l'on cherche à mesurer : chaque trait de la mire doit couvrir plusieurs photosites. Il faut aussi que le CCD ait des photosites de sensibilité et linéarité identiques, sans que ce soit corrigé par une électronique interne derrière le capteur.

Je suis peut-être un peu perfectionniste. La méthode peut dépendre de la précision que l'on cherche à obtenir en final.

En transposant au cas du microscope, on pourrait utiliser une excellente caméra CCD (linéarité, petits sites,...) pour la mesure du contraste. Pour les mires, ma première idée serait des mires métalliques photogravées comme on réalise des circuits intégrés. Les pas de fabrication utilisés actuellement sont du même ordre de grandeur que les mires nécessaires. La couche métallique doit être assez épaisse pour être totalement opaque. Je ne suis pas sûr que le marché potentiel pourrait tenter un fabricant...

Une autre solution pourrait être de mettre sur un banc optique : un éclairage, une mire de taille plus accessible, un très bon objectif de microscope, à l'envers, qui réduirait la taille apparente de la mire, l'objectif à tester et une bonne caméra CCD. Cela ressemblerait à la photo que tu as envoyée...La mesure sera quand même entachée par la perte de contraste due au premier objectif. Le défaut ne serait gênant que pour mesurer un autre très bon objectif...

Amicalement

Modifié par jmaffert, 30 janvier 2015 - 02:11 .

  • 0

#35 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 043 messages

Posté 30 janvier 2015 - 04:31

OK, çà j'ai bien compris

 

Pour moi, les mires qui sont données partout sur le wèbe correspondent à l'analyse d'objectifs photo !

Pour un objectif de microscope, cela me parait un peu gros..sier.

Je suppose qu'il faut que les traits d'une mire entourent le pouvoir résolvant de l'objectif à mesurer.

Donc pour une ON à 1.40 c cela fait fin fin .

Alors pourquoi pas une fente ? et pour améliorer la finesse, utiliser un objectif inversé.

Dans ce cas on mesure la FTM de l'ensemble, mais je n'en suis pas sûr.

 

Reste une autre possibilité, c'est d'utiliser un pinhole et dans ce cas, on obtient un disque d' Airy qu'il suffit de mesurer en contraste et en dimensions, non ?


  • 0

#36 jmaffert

jmaffert

    Batracien

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPip
  • 584 messages

Posté 30 janvier 2015 - 06:28

Il faut effectivement utiliser des mires de pas jusque vers 0,1 µm, quand on voit que les lignes des réseaux d'espacement 0,5 µm (et de contraste inférieur à un) sont facilement résolues. Cela serait faisable en photo lithogravure où l'on descend à 30 nm de résolution en utilisant des faisceaux d'électrons. Pas à la portée de l'amateur !

 

Il y a bien sûr une relation entre tache de diffraction et courbe de MTF. C'est comme pour l'analyse d'un filtre électronique, dont on peut caractériser sa transmission fréquence par fréquence ou en mesurant sa réponse impulsionnelle; chacune étant respectivement la transformée de Fourier de l'autre.

 

L'observation d'un point de dimension inférieure à la résolution de l'objectif et la mesure fine de la tache d'Airy et de ses lobes latéraux sera transformable en courbe de MTF (je ne suis pas retourné chercher les formules que j'ai oubliées...). La mesure fine de la "réponse impulsionnelle" de l'objectif n'est probablement pas si aisée non plus.

 

Les moyens à mettre en oeuvre dépendent du résultat recherché; en dehors de la satisfaction de la performance de mesure pure, pourquoi mesurer la FTM ou la tache d'Airy d'un objectif ?

 

C'est très compréhensible pour un fabricant, en recherche pour vérifier que le nouvel objectif à 12 lentilles qu'il vient de réaliser a bien les performances calculées ou en fabrication pour s'assurer que la qualité reste bien garantie. Pour nous autres utilisateurs, le véritable test est la qualité de l'image que l'on obtient en regardant nos objets préférés et différentes courbes de MTF peuvent être plus ou moins adaptées : vaut-il mieux un meilleur contraste à basse fréquence ou à haute fréquence ?

 

Pour un tri rapide d'objectifs, le réseau de Jean-Marc apporte une première réponse. Je pense qu'un échantillon de diatomées permet une comparaison assez rapide d'objectifs entre eux. Il y aussi l'expérience qui permet de voir des aberrations chromatiques ou des franges d'interférence, etc...

 

Je vais quelquefois sur des sites de mycologues :ph34r: . Il y a beaucoup d'images de qualité désastreuse :wacko: , mais ce n'est pas forcément dû à la qualité des objectifs : la qualité de toute la chaîne et des réglages compte. Ca me console de mes visites sur MikrOscOpia qui me dépriment par la qualité des images que j'y vois :) ; félicitations à tous ^_^ .

 

Amicalement


  • 0

#37 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 043 messages

Posté 30 janvier 2015 - 09:20

Question:

 

Résolution d'un objectif 1  μm.

Quel pas de la mire utiliser : 0.5 μm ?

Que se passe-t'il si on utilise une mire de 5 , 2.5 , 1  μm ?

 

Ne peut-on pas faire une courbe et prévoir le résultat que donnerait une mire de  0.5 μm ?

 

Amicalement;


  • 0

#38 jmaffert

jmaffert

    Batracien

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPip
  • 584 messages

Posté 31 janvier 2015 - 10:51

Il faut effectivement faire une courbe avec différentes mires, en mesurant le contraste pour chaque mire.

 

L'extrapolation est cependant assez hasardeuse. A nouveau tout dépend de la finalité de la mesure et de la précision recherchée.

 

Voici un article assez scientifique sur la FTM, mais tu peux sauter les formules. Il y a un certain nombre de courbes intéressantes et la relation entre réponse impulsionnelle et FTM !

 

N'hésite pas à poser des questions.

 

Amicalement

 

Fichier joint  FTM Institut d'optique.ppt   809,5 Ko   341 téléchargement(s)


  • 0

#39 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 043 messages

Posté 31 janvier 2015 - 12:36

Merci pour ce PPT , que j'avais d'ailleurs visionné sans en apprendre quoi que ce soit de concret.
C'est vraiment trop théorique !
Rien ne vaut une des travaux pratiques pour commencer à toucher concrètement les phénomènes du doigt, la théorie vient ensuite.
(Mais les traveaux pratiques, c'est coûteux, çà prend du temps et c'est dangereux ! (Principe de précaution oblige ? ou facilité?)
Je ne comprends décidément pas, mais sans aucune sorte d'agressivité, ce système d'enseignement où on " ingurgite le cul sur une chaise" le plus de choses possibles comme si la quantité primait sur la qualité des connaissances.
Je rêve d'un enseignement qui réconcilie la pratique avec la théorique, le concret avec le virtuel.
Comme dans Mikroscopia. (1)

 

Donc pour nos réseaux, l'information pratique que je cherche :
- Quelle est la taille du réseau nécessaire et suffisante pour tester un objectif de microscope ON 1.4 par FTM ?
- Ce réseau est-il adapté à un objectif de moindre ON ou il faut un autre réseau ?
Après çà, je verrais si je peux envisager la construction d'un prototype ou pas.

 

Amicalement.

 

(1) Voir la suite ici : http://forum.mikrosc...es-de-lunettes/


  • 0

#40 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 31 janvier 2015 - 02:20

Ce n'est pas que le sujet ne soit pas passionnant, mais on s'éloigne un peu du sujet qui le voulait "facile" et pas "cher", vous vous emballez là ;)

Peut-être faut il créer un autre sujet, sur les très hautes résolutions. Vous aller faire fuir 99,99% des personnes sur les formules de la FTM (ce n'en est pas moins intéressant sur dans un autre topic plus adapté)

 

Par ailleurs après quelques recherches sur le sujet pour pouvoir mesurer au mieux la résolution de mes objectifs et également tester d'autre moyen de l'améliorer et de la mesurer, m'amène "expérimentalement" au besoin d'un réseaux avec des trait de 0,5µm espacé de la même distance, jusqu'à 0,1µm.

 

Ce type de fabrication m’intéresse, mais n'est généralement faisable qu'avec l'aide d'un ME (lame de calibration de Richardson)

 

JM


  • 0

#41 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 043 messages

Posté 31 janvier 2015 - 04:35

Tu as tout à fait raison, Jean-Marc, c'est pourquoi j'ai séparé une partie de mon dernier message dans un sujet à part.

 

Recentrons donc le débat.

Je crois que si on s'en tient à ton titre, le but est atteint!

Cependant,a mon avis, mais il faudrait faire un sujet à part, la résolution d'un objectif, n'est pas tout!

Il y a d'autres critères que la résolution à examiner.

Je pense que la FTM (jusqu'à preuve du contraire, je ne dirais pas que c'est onéreux) mesure à la fois la résolution et le contraste .

Et quand on sait que le contraste est l' "opposé" de la résolution, je me demande si la FTM est la mieux adaptée à notre but.

Rectifiez-moi si je me trompe.

Mais d'autres méthodes, mesurent aussi les aberrations.

En tout cas le sujet est passionnant.

 

Amicalement.


  • 0

#42 Vardar

Vardar

    Ciliate lover

  • Membre Modérateur
  • 815 messages

Posté 05 février 2015 - 11:10

Bonjour,

Je viens de recevoir le réseau en plaque israélien "Shy Halatzy" .

Diffraction Grating Roll Sheet Linear 1000 lines/mm Laser Holographic Spectrum

J'ai reçu la même chose

Je ne vois RIEN avec mon Neofluar 40x 0,75 ON

peut être dois je essayer sans les filtres DIC


  • 0

#43 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 043 messages

Posté 05 février 2015 - 01:06

Bonjour Phil,

 

"Je ne vois RIEN avec mon Neofluar 40x 0,75 ON"

 

La première raison que je vois, c'est que la feuille est tournée à l'envers.

Il ne faut pas de médium et pas de lamelle.

Il faut commencer à faire la MAP  sur le bord de la feuille, pas en plein milieu.

 

Amicalement.


  • 0

#44 jmaffert

jmaffert

    Batracien

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPip
  • 584 messages

Posté 05 février 2015 - 01:29

Bonjour,

 

quand la feuille est à l'envers (rayures dessous), le contraste est bien affaibli. Il vaut mieux diaphragmer quand on cherche la première mise au point.

 

J'ai aussi commandé cette feuille et viens de faire quelques essais : le fait de poser une lamelle à sec sur le réseau améliore le contraste (les objectifs sont corrigés pour cela).

 

40 sans lamelle.jpg

Sans lamelle, objectif 40x
 

40 avec lamelle.jpg

Avec lamelle, objectif 40x

 

60 sans lamelle 2.jpg

Sans lamelle, objectif 60x

 

60 avec lamelle.jpg

Avec lamelle, objectif 60x

 

 

J'ai ensuite essayé avec une goutte de glycérine entre le réseau et la lamelle : le contraste a pratiquement disparu. Je n'ai retrouvé les stries que dans une bulle d'air. On aperçoit quand même les stries à l'extérieur de la bulle, mais avec un contraste très faible:

 

40 lamelle glycérine bulle.jpg

Objectif 40x, glycérine, lamelle.

 

Enfin j'ai voulu essayer un objectif 100 à immersion. Grosse difficulté de mise au point car il y a de l'air entre le réseau et la lamelle, ce qui crée une rupture d'indice. On voit quand même que les stries du réseau ont l'air d'être constituées de point successifs.

 

100 immersion avec lamelle.jpg

Objectif 100x, lamelle posée à sec sur le réseau, huile à immersion

 

Une dernière remarque, le rhodoid du réseau est un attracteur à poussière remarquable. Il faudrait travailler plus proprement que je ne l'ai fait...

 

Seuls traitements d'image : correction du blanc après la première image, réduction de la dimension de 2048 à 1024 pixels et compression jpeg

 

Amicalement


  • 0

#45 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 043 messages

Posté 05 février 2015 - 04:22

Bonjour Jérôme,

 

Pour ma part, je ne vois aucune différence entre sans et avec lamelle.

Par contre j'ai enlevé le filtre bleu clair car j'avais une perte de lumière sensible, alors peu importe que la photo soit blanche ou jaunasse.

 

De mon côté, je n'ai pas retrouvé de "perles" .

L'éternel problème qui s'est posé avec les diatomées, perles ou trous ? 

Est- ce que les lignes blanches sont des crêtes ou des sillons ?

 

Tu es sûr que tu ne nous a pas photographié un microsillon 45 T? :)

 

Amicalement.


  • 0

#46 jmaffert

jmaffert

    Batracien

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPip
  • 584 messages

Posté 05 février 2015 - 05:20

Pour être franc, il y a une différence à l'oeil, peu perceptible sur les images de la caméra.

 

Je n'ai aucune idée de ce qui est blanc et noir sur ces réseaux, pas plus que leur méthode de fabrication, qui doit être assez économique vu le prix de vente.

 

Je faisais juste la remarque que les "traits"noirs ne sont pas continus mais apparaissent comme des points juxtaposés. Je n'en dirai pas plus. Suis-je assez prudent dans mes propos ?

 

Et non ce n'est ni un microsillon, ni un CD  :rolleyes:  !

 

Amicalement


  • 0

#47 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 043 messages

Posté 05 février 2015 - 06:43

<<Suis-je assez prudent dans mes propos ?>>

 

Tu es parfait.

 

Amicalement.


  • 0

#48 Vardar

Vardar

    Ciliate lover

  • Membre Modérateur
  • 815 messages

Posté 06 février 2015 - 02:39

En effet ça va beaucoup mieux à l'endroit

à 40x 0.75

réseau 40x.JPG

 

Mais j'ai remarqué qu'une onde d'interférence balayait l'écran de vue comme sur les anciens écrans de TV

ça donne ça pris sur le vif

IMG_3490.JPG


  • 0

#49 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 043 messages

Posté 06 février 2015 - 03:25

Bravo !

 

C'est pris avec la camera? Je ne vois pas les vagues. Dans quelle direction vont-elles?

En tournant la camera, il te faut les rendre parallèle au réseau, elles devaient encore plus contraster.

Cela peut venir du balayage du capteur ou de son alimentation .

Difficile à dire.


  • 0

#50 Vardar

Vardar

    Ciliate lover

  • Membre Modérateur
  • 815 messages

Posté 06 février 2015 - 05:31

je devrais filmer en fait. La "vague" correspond à la zone floue sur la 2e photo


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!