Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

dionaea muscipula (plantes carnivores, 2)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
14 réponses à ce sujet

#1 pablito

pablito

    Homo sapiens microscopicus

  • Co.Admin
  • 1 289 messages

Posté 21 janvier 2015 - 10:21

Bonsoir ! 

 

Petit topo, suite, sur les plantes carnivores que nous découvrons avec Pablo.

Ce soir, la dionée.

 

1. PRÉSENTATION DE LA PLANTE

 

La dionée est une plante carnivore de Caroline.

Elle vit sur des substrat très acides, les fameuses tourbières.

Elle se caractérise par ses feuilles à mâchoires, qui en font la plante carnivore la plus connue du grand public.

Photo de notre spécimen : 

 

dionaea 0_V9.jpg

 

2. LE MÉCANISME DE CAPTURE

 

Il est actif, c'est à dire que la plante bouge.

En gros, elle va fermer ses mâchoires lorsqu'une proie se dépose sur la feuille.

Pour attirer le moustique, la recette est classique : nectar, sweet nectar; sur le bord de la feuille.

Mais attention. Le piège est un fusil à trois cartouches : quand la feuille s'est fermée trois fois, le mécanisme est cassé.

Il faut donc pour la feuille ne pas se fermer à la première brindille qui tombe.

Pour cela, le piège dispose de deux atouts :

- 3 poils sur la surface de chaque feuille. Il faut qu'au moins deux poils soient perturbés en même temps pour déclencher.

- Un premier déclenchement à mi-course, l'envoi d'acide sur la proie, pour analyser si c'est bien un insecte. Si c'est pas le cas, la plante s'ouvre à nouveau.

Photo objectif macro de la feuille avec les 3 poils : 

 

dionaea.jpg

 

3. LE SYSTÈME DE DIGESTION

 

La surface de la feuille est parsemée de glandes, qui secrètent un acide très violent (ph 2,5)

L'insecte, en une semaine, est liquéfié, la plante récupère des acides aminés dont elle a absolument besoin et qu'elle n'est pas capable de fabriquer.

Je mets trois photos au microscope

La première au X10 est une coupe oblique et un stacking de 29 photos, cela permet de voir la disposition des glandes sur la feuille.

Les suivantes au X40 concernent les glandes proprement dites, au DIC, lavage Dakin, acide, colorations diverse (giemsa, carmino-vert de Mirande, Fuschine) On voit clairement, à la base de la glande, une chambre comprenant des cristaux acides. La glande fait 40-50 microns

 

dionaea 4_V9.jpg

 

dionaea 1_V9.jpg

 

dionaea 7_V9.jpg

 

Bonne soirée, Pierre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  • 0

#2 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 375 messages

Posté 22 janvier 2015 - 09:39

Bonjour  Pierre  et Pablito

 

Cette  observation  est  trés intéressante . ( en plus des belles photos )

Il y a quelques  semaines   je vous avais présenté   l ‘ histologie de l’estomac   et la   pompe  à  protons qui est responsable du PH très bas du contenu gastrique .

 On retrouve  cette pompe  à  protons  en fonction dans la  feuille de Dioanaea .

Lire l’ article http://fr.wikipedia.org/wiki/Dion%C3%A9e_attrape-mouche

 

La pompe à protons va donc transférer des ions H+ et donc de l'acidité de l'intérieur de la cellule de la face interne du piège à la membrane des cellules de la face externe du piège.

 Cette  pompe, bien qu'elle soit active après une stimulation électrique, ne libère de l'acide qu'après deux stimulations. Ceci explique donc le fait qu'il faille deux stimulations au niveau des poils sensitifs pour que le piège se referme.

En Résumé de l’article

La modification  d 'acidité  va  entraîner    des modifications de la rigidité  des  structures cellulaires  de la  paroi   et créer une courbure progressive de la  feuille et la fermeture du piége .

Amicalement

                                   Dominique

 

 

d


Modifié par doc27330, 22 janvier 2015 - 09:44 .

  • 0

#3 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 606 messages

Posté 22 janvier 2015 - 09:41

... le stacking en coupe oblique...! bravo... au risque d'agacer :) ...

Amicalement

Cosinus


  • 0

#4 pablito

pablito

    Homo sapiens microscopicus

  • Co.Admin
  • 1 289 messages

Posté 22 janvier 2015 - 10:36

Tu agaces pas, Cosinus.

Le stacking en coupe oblique est une nouvelle technique pour moi, si d'autres veulent essayer, il faut aussi faire des coupes un peu plus épaisses.

Mais on voit et on découvre réellement différemment des coupes transversales ultra fines.

 

Pierre


  • 0

#5 Vardar

Vardar

    Ciliate lover

  • Membre Modérateur
  • 815 messages

Posté 22 janvier 2015 - 11:08

J'adore cette plongée au cœur du vivant en plus des belles photos

merci


  • 0

#6 zoum47

zoum47

    Acide aminé

  • Membre
  • 9 messages

Posté 22 janvier 2015 - 12:19

Très interressant, et toujours une bonne maîtrise des images.
Stephane
  • 0

#7 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 264 messages

Posté 22 janvier 2015 - 12:41

Bonjour
Superbe !
Comment a été determiné le pH? Papier pH ?

Amitié

JMC

 


Modifié par Jean Marie Cavanihac, 22 janvier 2015 - 07:25 .

  • 0

#8 pablito

pablito

    Homo sapiens microscopicus

  • Co.Admin
  • 1 289 messages

Posté 22 janvier 2015 - 12:43

Non, non, j'ai pas de papier PH.

C'est un copain spécialiste des plantes carnivores dans le Gers qui m'a expliqué tout ce que je raconte.

Pablo et moi on ne connaissait rien, jamais vu de dionées avant ....

 

Pierre


  • 0

#9 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 185 messages

Posté 18 mars 2016 - 05:33

Bonjour,

 

Une dédicace à Pierre,

Trouvé dans le S&V du mois d' Avril 2016 :

 

Image2.jpg

 

Amicalement.


  • 0

#10 Gilles BILLARD

Gilles BILLARD

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 19 messages

Posté 19 mars 2016 - 11:06

Hello, Quel bel article et que les photos sont parlantes; Magnifique !!! J'élève et je multiplie des dionnées depuis que j'ai 20 ans, ca fait donc une bonne 40aines d'années et je ne me lasse pas de les voir vivre en été. Le fonctionnement des poils déclencheurs, s'il est exact, n'est pas pour autant complet selon mes observations; En effet, il faut bien 2 poils au moins d’effleurés pour déclencher la fermeture des lobes, cependant, si un seul poil est violemment malmené, le piège se referme également. J'aime bien également les Mimosa pudica; J'en sème chaque année, mais parfois un plant arrive a survivre a l'hiver; Le coté sensitif et la manière dont se transmets l'info lui donne un petit coté animal qui me fascine. ++


Modifié par Gilles BILLARD, 19 mars 2016 - 11:16 .

  • 0

#11 Klaus Herrmann

Klaus Herrmann

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 150 messages

Posté 19 septembre 2016 - 01:37

Bonjour Pierre, tous,

excellente ton article et les photos! Les coupes sont parfait!

J´éspère que tu est d´accord que j´ajoute quelques photos j´ai fait pour une lection d´un professeur à l´école.

 

J´ai trouvé que les glandes digestives à l´interieur du piège donnent une belle auto-flourescense en extinction UV. A l´exterieur j´ai vu des poils en étoile, mais je ne sais pas la fonction. D´une poile sensitif j´ai fait un stack. C´est tourné.

 

800_IMG_0005.jpg

 

 

800_IMG_0004.jpg

 

 

800_IMG_0001.jpg

 

 

800_IMG_0002.jpg


  • 0

#12 pablito

pablito

    Homo sapiens microscopicus

  • Co.Admin
  • 1 289 messages

Posté 21 septembre 2016 - 08:41

Merci, Klaus.

Merci beaucoup.

 

Les plantes carnivores me passionnent.

J'avais refait il y a quelques mois des observations sur les dionées.

J'arrive au même résultat que toi pour les glandes digestives : 

 

dionea glandes 1_V9.jpg

 

dionea glandes 8_V9.jpg

 

dionea glandes 11_V9.jpg

 

 

 



Concernant le poil, il est très intéressant de détailler son fonctionnement.

Le microscope ne peut pas, bien sur, expliquer le mécanisme chimique et le fait que le piège se referme qu'avec des sollicitations nettes et multiples, mais on peut aisément voir la rotule à sa base.

C'est lorsque le poil ploie que les messages chimiques sont envoyés.

 

Deux photos : 

La première, en fond noir, est une coupe de la feuille, j'ai beaucoup recommencé pour avoir une coupe qui passe pile par le poil sensitif !!! on voit aussi les cellules digestives.

La deuxième est un agrandissement de la rotule coloré au vert de malachite, cela montre des fibres que je ne sais pas expliquer.

 

dionea poil 3_V9.jpg

 

dionea poil 1_V9.jpg

 

 

 

Enfin, je n'avais pas trouvé de poils sur la surface externe, et je n'ai actuellement plus de dionées pour chercher. Cela viendra !!!

 

Bonne soirée, Pierre


Modifié par pablito, 21 septembre 2016 - 08:46 .

  • 0

#13 Klaus Herrmann

Klaus Herrmann

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 150 messages

Posté 21 septembre 2016 - 08:46

ça me plaît beaucoup Pierre.

 

Quelle coloration tu as pris? Ce sont des stacks? Et la deuxième photo est champs noir?


  • 0

#14 pablito

pablito

    Homo sapiens microscopicus

  • Co.Admin
  • 1 289 messages

Posté 21 septembre 2016 - 09:01

Klaus, 

 

Sur les deux premières photos, la coloration est simplement de l'éosine.

La deuxième est faite sans stack, mais avec fond noir et lumière polarisée analysée. Il faut une coupe hyper fine.

 

La troisième photo est faite avec une coloration giemsa (eosine azur méthylène)

 

Sur le plan technique, voilà une photo de cellule digestive faite au X60 à sec, coloration éosine, puis une autre en lumière polarisée analysée.

 

dionea glandes 14_V9.jpg

 

dionea glandes 4.jpg


  • 0

#15 Klaus Herrmann

Klaus Herrmann

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 150 messages

Posté 22 septembre 2016 - 09:06

Bonjour Pierre,

 

chapeau! Tu est un maître!

 

la coupe avec le poil sensitif me plaît vraiment! Est-ce que tu veux nous expliquer comment tu l´a fait? Tu a fait des lames longue durée?

Mon materiel était très souple - une feuille single par la poste. Impossible de faire des coupes.


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!