Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Puce ( suite )


  • Veuillez vous connecter pour répondre
4 réponses à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 377 messages

Posté 01 avril 2015 - 07:23

Histoire de  Puce

                                                                                         (Suite)

 

La réparation de l’appareil photo étant réalisée  il est possible  de terminer  la présentation de la   puce .

 

Les puces sont  surtout   connues pour le désagrément  qu 'elles procurent   . Leur  piqûre est insensible mais  elle  crée  une démangeaison  , les jours qui   suivent.  

 

Qu’elles  sont  les organes responsables ?

Première constatation   en lisant  divers articles , les  noms  donnés   ne sont pas les mêmes   suivant les  auteurs   -  et beaucoup de  schémas  apparaissent  fantaisistes  comme celui de la ref 3 .

 

Les  divers noms sont  donc regroupés  dans cette présentation .

 

 

Examen de la  situation .

 

puce ps texte 1.jpg

A- Palpes maxillaires.

B- Labre  ou Epipharynx .

(En fait   c’est le Proboscide : la trompe   bien  visible chez le papillon)  .

C- Mandibules  ou Lacinia .

D -Palpes labiales  ou Labium .

E-Maxille .

 

Reprenons  chacun des éléments :

 

Les deux  maxilles :

               Ce sont  deux  structures   courtes, triangulaires.  Malgré leur caractère  agressif  elles ne seraient  pas responsables de la  piqûre .

 

Au dessus  des maxilles se fixent

 Les palpes maxillaires 

Ces palpes ont  quatre articles :

 A  l’extrémité  du dernier article   il existe  des poils qui  pourraient avoir un rôle sensoriel .

 

puce ps texte 2.jpg

 

Le labre:

 

A la partie  haute de la  face antérieure  de la  tête  de la puce  se fixe  le Labre  ou Epipharynx  ou Proboscide .  Cette  structure anatomique est porteuse   d’ un canal qui se poursuit  vers  les  voies digestives  . c’ est  donc le  structure d’ aspiration  du sang  lors des  repas  .  

Ce  proboscide  ne  s’enroule pas comme chez le papillon  mais   la puce  le  bouge  de manière  très précise pour s ‘ adapter  au système piqueur le  Lacinia .

 

puce ps texte 3.jpg

 

Les palpes labiales   ou Labium :

A la partie basse de la  partie antérieure de la  tête de la puce  il existe   deux  structures  de cinq segments   qui forment une  gouttière - ou  plus exactement  un fourreau  -  dans lequel   va se protéger l’ organe piqueur proprement  dit   - A noter cependant  la présence d’une  épine sur l’ extrémité distale  de chaque palpe -  cette épine a  un rôle de fixation ( voir plus loin ) .

puce ps texte 4.jpg

 

 

 

     -

Les mandibules  ou Lacinia:

-Le Lacinia  est formé  de   deux  lames allongées et cannelées  qui, quand elles sont rapprochées  , forment  un canal très fin.

 

 

La piqûre

 

Comme on  vient de le voir  les  palpes labiales  ou  labium  portent   une  épine    à leur  extrémité  mais ne  pénètrent  pas – par contre  elles vont  positionner   et  maintenir les mandibules ou  lacinia    en place   .

 

 

 



puce ps texte 5 .jpg

 

 Ces mandibules  sont  pointues  et crénelées  comme  des scies à leur extrémité  -

Elles  fonctionnent alternativement de haut en  bas   (ref 2 )  maintenues par  le fourreau  des palpes labiales ( ce fourreau    subit un mouvement  de repliement  en fonction de la pénétration  dans la  peau  des mandibules ) .

La forme  cannelée    des mandibules  permet   la formation  d un canal   où passera dans un  premier temps un liquide , appelé  salive par les  anciens , mais  qui  a  une fonction  anticoagulante  puis  dans  un second temps le sang  sera pompé .

 

Le pompage

 

Une  fois le sang  remonté   ,par capillarité et par action musculaire de la puce , dans les mandibules  il est pris en charge  par  le Proboscide ( labre- epipharynx )  Ce Proboscite  exécute un mouvement  d’ aller retour sur  le dessus  des mandibules ( il a  été mis en évidence que  la tête  de la puce  accompagne ce mouvement  et même   que l’ abdomen  se soulève  durant la  période où le Proboscide  se place au dessus  et un peu dans le canal  formé  par les cannelures  des mandibules  .

A partir  de ce moment l’  abdomen  ne bouge plus  et se remplit de sang  .

Les quantités  ingérées ont  été mesurées   et atteignent 0,9 mm3 chez les mâles de Xenopsylla cheopis et 1,4mm 3pour les  femelles .

La durée  du repas  est de 5 minutes  environ . 

 

Pour comprendre la distribution des  divers  canaux –  j’ai réalisé une dilacération de la tête  de la puce .

 

puce ps texte 6.jpg

 

 

Il existe  donc deux canaux  qui  vont de la tête  dans le système  piqueur –suceur :

Le conduit  A provient  du Proboscide  et va  vers le pharynx - œsophage . 

Le conduit  B provient  des mandibules  ( lacinia)  et va   vers  une structure glandulaire   qui semble  située  en avant de l’ antenne et dont le rôle est  la synthèse  d’une  substance anticoagulante   ( appelée dans les textes :salive , ce qui  apparaît comme une erreur de dénomination ) .

Ce produit  a  des  effets antigéniques   responsables  dans les   heures  qui  suivent  son injection  d’une  démangeaison  et d’une poussée inflammatoire   au point de  piqûre .

NB  Noter la  structure  ©  d’ appui  des mandibules .

 

Photo  de la position des différents canaux dans la tête de la puce :

puce ps texte 7.jpg

 

 

Schéma   résumé du système  piqueur – suceur :

puce ps texte 8.jpg

 

A  Palpes maxillaires

B  Labre ou  Epipharynx ou Proboscide

C  Maxilles

D  Palpes labiales  ou Labium

E  Mandibules ou Lacinia

F  Pharynx -Œsophage  (terme proposé  ici  en l’absence  de référence)

G  Canal sécrétoire du labium

H  Antenne

I   ?

 

Le rythme des repas  varie suivant les espèces. Les puces de terriers font des repas espacés, celles dites de fourrure  peuvent effectuer plusieurs  repas  par  jour. Les puces femelles ont besoin d’un repas pour la maturation des œufs et juste avant la   ponte.
Il  a  été rapporté  que  la puce  de lapin  n’ obtient une  maturation  ovarienne  que  si elle pique   une lapine  gestante  ( bref 4 ) .

 

Reférences

 

 Ref 1 http://docnum.univ-lorraine.fr/public/SCDPHA_T_2009_SIMON_MATHILDE.pdf

 

Ref 2 http://www.digilibra...h@34279-h-6.htm

 

Ref 3 http://lanwebs.lande...cephalides.html

 

Ref 4

http://www.oie.int/doc/ged/d8934.pdf

 

Ref 5 Encyclopedie  universalis

 

Et pour conclure  une image  au MEB  ( empruntée  sur le net )

puce ps texte 9.jpg

 

Dominique

 

 


  • 0

#2 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 606 messages

Posté 02 avril 2015 - 08:37

La foncionnalité de ces organes est étonnante... comme toujours;  ton travail est étonnant... comme toujours !

...pour ma part je ne caresserai plus personne... :(

Amicalement

Cosinus


  • 0

#3 Buteo

Buteo

    Poisson

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPip
  • 408 messages

Posté 02 avril 2015 - 08:35

Certains appellent leur compagne  "ma puce". Parmi ces mêmes là, certains s’aperçoivent, après divorce, ce que cachait ce terme amoureux : insecte piqueur-suceur aux fonctionnement raffiné !

Comme d'habitude, merci Dominique pour l'élaboration de tes sujets.

Buteo 


  • 0

#4 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 377 messages

Posté 02 avril 2015 - 09:08

Bonsoir Cosinus et Buteo

 

 

Merci de vos remarques  -

 En découvrant   des puces   dans  mes nids pour  les  mésanges  je  ne m ‘attendais pas  à  mettre  en évidence   autant  de complexité .

 En fait  la surprise est partout et vos sujets personnels   sont là aussi  pour  nous  le démontrer .

 

Amicalement

                                    Dominique


  • 0

#5 pablito

pablito

    Homo sapiens microscopicus

  • Co.Admin
  • 1 306 messages

Posté 03 avril 2015 - 08:04

oui. Je me garderai à la vue de ce super sujet étonnant d'appeler ma fille Manon de 6 ans "ma puce"

Elle mérite pas cela,...

 

Merci Doc pour ce super sujet


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!