Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -
VIDÉO

Discomorphella pectinata

VIDÉO Discomorphella

  • Veuillez vous connecter pour répondre
17 réponses à ce sujet

#1 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 751 messages

Posté 04 mai 2015 - 06:52

Ce cilié n'a pas encore été filmé, bien que de bonnes photographies soient disponibles sur le net.

En l'occurrence, ce qui me semble intéressant, malgré le flou que peut contenir cette video par moments, vu que l'organisme n'est pas fixé,  

n'est pas gélatiné, n'est pas mis en couleur et bouge tout le temps, c'est le fait que lorsque l'on regarde les photographies

 on peut avoir l'impression très vite que cet organisme est plat.

Par le fait de voir ses mouvements on peut apprécier, par moments et il faut laisser le cerveau imaginer parfois le raccord des images

son volume et sa largeur qui n'apparaissent que suggestivement en photographie.

Cet organisme vit comme Legendrea et les Caenomorpha, ou les Brachonella et les Metopidae, dans les eaux très pauvres en oxygène.

Il vit donc parfois dans la "crasse"...

Ainsi ce qui vit dans la crasse n'est pas nécessairement laid

amicalement

 

disc04(5).jpg                        disc04(2).jpg

 

SDS

 

http://youtu.be/KBy40NMnpiU

 

 

 

 


  • 0

#2 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 706 messages

Posté 04 mai 2015 - 07:40

... c'est justement l'avantage du mouvement, même "flou", on appréhende mieux les formes.

Merci pour ces images

Cosinus.
 


  • 0

#3 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 751 messages

Posté 05 mai 2015 - 07:23

Cher savant, j'ai envie d'ajouter ceci qui me semble important dans ce cas.

Il se fait que les ciliés qui vivent dans les bas-fonds anoxiques sont souvent immiscés dans les fins débris végétaux et autres minéraux microscopiques

Ils sortent parfois d'un amas de silice ou d'un noeud de fibres végétales et dès lors... ils passeraient inaperçus si on prélevait une goutte

de la colonne d'eau... débarrassée de tout cela... Il faut donc accepter encore plus qu'à l'accoutumée de glisser  sous la lamelle porte-objet des

épaisseurs telles que la profondeur du champ et la netteté sont en permanence remises en question, il faut jouer avec les molettes du microscope

en permanence pour tenter d'anticiper les mouvements afin de conserver un minimum de détails, par-ci, par-là

Mais comme tout avec un peu d'habitude, cela devient naturel et on n'y fait plus attention.

Maintenant, s'il s'agissait d'en prépare un pour des observations au microscope électronique, il va de soi que la préparation se devrait d'être toute différente

Mais là, du moins pour l'instant (bien que certains spécialistes du MEB commencent à pouvoir techniquement respecter la vie des organismes qu'ils veulent observer),

ce n'est plus le mouvement qui intéresse.

SDS

 

image réalisée en compilant quatre extraits de la video

 

disc01(1).jpg


  • 0

#4 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 706 messages

Posté 05 mai 2015 - 08:46

Bonjour sds,

 Tu viens en quelques phrases de résumer le "protocole idéal", pour moi, de l'observation des ciliés...  les gouttes un peu épaisses nous permettent de les observer "en liberté".

 Il faut insister sur ce fait car, souvent sur le forum, des différents ...amicaux,  apparaissent alors qu'il ne s'agit en fait que de façons différentes d'aborder les images; le photographes voudra des clichés impeccables avec une netteté sans faille, je dirai "anatomique", alors que l'amateur de vidéo se contentera d'une technique plus approximative, mais avec  des images plus naturelles.

Que la paix soit avec vous...Amen.

Frére Cosinus.
.


  • 0

#5 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 751 messages

Posté 05 mai 2015 - 04:30

une image "sérieuse" de ce sbire tranquille

 

caenn.jpg


  • 0

#6 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 706 messages

Posté 05 mai 2015 - 07:50

Si ce n'est pas "secret défense", peut-on connaitre l'origine de ses magnifiques schémas...?


  • 0

#7 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 751 messages

Posté 05 mai 2015 - 08:55

j'ai retravaillé les couleurs et les mouvements des cils de ce document qui est "privé" mais que je peux éventuellement, à la demande du frère convers

ou du frère hôtelier, transmettre par le biais de la messagerie privée.à qui le souhaiterait... et qui en ferait un usage discret.

SDS


  • 0

#8 Vardar

Vardar

    Ciliate lover

  • Membre Modérateur
  • 826 messages

Posté 06 mai 2015 - 09:40

Ce cilié, comme beaucoup de ses collègues des fonds anoxiques a une "chevulure " fantasque; c'est un mystère de la nature pour moi; mais faut il une raison ;)

 

sinon concernant l'observation j'aquiesce sur la profondeur et la beauté des mouvements; ceci dit pour les détails la lamelle est ses compressions vont bien; la technique de la vaseline qui permet les deux est idéale.


  • 0

#9 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 751 messages

Posté 06 mai 2015 - 10:05

Intéressante réflexion que 

"c'est un mystère de la nature pour moi; mais faut il une raison"

Si les cheveux de l'humain sont des excrétoires qu'il ne sert de rien d'entretenir... on se demande aussi pourquoi ils sont encore là... de même que les tétons pour le mâle de l'homme...

La chevelure de ces ciliés pourrait consister en un superflu... là où dans l'obscure vase, il n'est de miroir..et on pourrait ajouter que cela semble bien encombrant !

Cela pourrait être des détails d'anciennes structures qui servaient à quelque chose dans un autre environnement mais qu'ils ont conservé, eux-mêmes ne savent pourquoi ...

Il est des choses inexpliquées qui resteront inexplicables... si on veut conserver la magie de l'infinité du monde et ne pas sombrer dans trop de mental intellectuel.

N'est ce pas magnifique de pouvoir observer cela... sans savoir pourquoi c'est ainsi...

Je suis sûr que tu partages cette sensation


  • 0

#10 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 14 106 messages

Posté 06 mai 2015 - 12:45

Bonjour,

 

D'abord , respect pour cette technicité.

Seule la vidéo peut traduire ce type de relief.

Encore bravo.

 

Ce cilié, comme beaucoup de ses collègues des fonds anoxiques a une "chevulure " fantasque; c'est un mystère de la nature pour moi; mais faut il une raison ;)

 

Tout est mystère dans la nature (= l' Univers).

Toutes les réponses qu'apporte la Science, ne sont que des explications partielles .

Pour ce qui est de ces chevelures, ou de la forme générale du Protiste, il n'y a pas besoin que cela serve à quelque-chose.

Nous avons des cheveux sur la tête (enfin pas tous) à quoi cela sert-il ? Les chauves vivent aussi bien que les chevelus. Cela ne leur apporte aucun avantage supplémentaire pour vivre mieux ou pour transmettre ses gènes. C'est comme cela. point. 

A quoi sert la magnifique roue de plumes des paons? Pourquoi les coccinelles sont rouges (celles qui le sont bien sûr) cela ne leur apporte rien de plus pour leur survie et pour transmettre leurs gènes que nos cheveux.

Alors pourquoi se poser ce genre de question?

Les tétons s'expliquent très bien : avant d'être des hommes, nous sommes embryologiquement des femmes (1) ! Et les tétons sont des organes communs aux deux sexes, développés grâce à un cocktail hormonal chez la femme et non développés (même pas atrophiés) chez l'homme.

Il n'y a qu'à "hormoniser" les hommes pour qu'ils aient des seins de femme...

Il y a donc des questions qui ont des réponses (recevables) et d'autres qui n'en n'ont pas.

 

Pour en revenir au rapport entre ciliés à "chevelure" abondante et milieu, je signale que contrairement à une logique qui indiquerait (pourquoi?) que cette chevelure serait un handicap dans des milieux "épais" , il semblerait au contraire que cela leur serve, si je m'en réfère aux Ciliés de la panse des Ruminants ou des Termites, des Batraciens et j'en passe ... qui sont tous abondamment ciliés.

 

Amicalement.

 

 

(1) en fait un compromis entre les deux.


  • 0

#11 Vardar

Vardar

    Ciliate lover

  • Membre Modérateur
  • 826 messages

Posté 07 mai 2015 - 05:14

Selon les évolutionistes spécialistes des ciliés, les ciliés les plus évolués seraient les plus "simples" comme la paramécie

On a longtemps pensé que les cirres, structures à priori plus complexes que la ciliature uniforme étaient le résultat d'une évolution plus avancée. On s'est trompé

complexité ne rime pas avec évolué

une fonction "épurée" semble primer dans ce monde merveilleux


  • 0

#12 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 751 messages

Posté 08 mai 2015 - 09:19

Je réagis en étant à la fois en accord et en manque avec la réponse de Vardar

Selon les spécialistes: signifie qu'il y aurait des humains qui auraient sans anthropomorphiser, la nature biologique et qui auraient entrevu de façon tout à fait neutre le sens de l'évolution.

Il n'y en a en fait aucun de sens... l'évolution ne va pas plus en avant vers une finalité déterminée (que soutiennent les religieux et les mystiques), vers une élévation, vers une simplification etc...

ni vers une singularité, ni vers une complexification que certains comme Berthoz annoncent comme étant mieux décrite par la Simplexification.

En fait, des organismes très simples comme les spores ou les apicomplexes peuvent dériver d'un organisme archaïque très complexe en parallèle avec d'autres complètement différents

Et l'inverse est aussi possible. Lacrymaria par exemple est très complexe et son origine est très simple.

De même un cilié comme Holophrya qui ressemble à un oeuf tout simple couvert de poils possède une biochimie inconnue, extrêmement complexe et derrière son apparente simplicité, possède des cycles très compliqués.

L'évolution va dans tous les sens... à la fois vers l'individualisation extrême ainsi que vers la socialisation la plus impérieuse, vers l'accroissement du nombre de cirres ou vers l'abstraction de la forme.

Il faut considérer de toute façon... que chaque organisme est en relation avec son environnement et que cet environnement est en perpétuel changement

 

La pensée calaminaire, vit dans des sols riches en métaux lourds. Elle semble détoxifier le sol du Zinc, du Plomb et du Cadmium.

Elle est protégée car les sols de cette espèce sont rares et disparaissent avec l'élargissement des zones urbaines.

Sa capacité métallophyte n'est pourtant pas visible en apparence, elle ressemble à une autre violette... mais en plus jaune

Et pourtant, l'évolution l'a conditionnée de la sorte. Est-elle plus ou moins évoluée ? Je pense qu'il n'y a pas de réponse 

Tout comme pour les cils ou les cheveux des ciliés:chacun y verra selon sa croyance, sa foi et sa propre intentionnalité

 

cordialement

 

pc2.jpg

 

CI_DESSOUS un schéma tiré de "Jankowski"

Il propose une phylogénie des metopidae 

L'organisme source à gauche a bien moins de cheveux que certains au bout du phylum vers la droite, les caenomrphidae

 

evmetop.JPG

 


Modifié par solito de solis, 08 mai 2015 - 09:46 .

  • 0

#13 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 14 106 messages

Posté 08 mai 2015 - 10:55

"Tout comme pour les cils ou les cheveux des ciliés:chacun y verra selon sa croyance, sa foi et sa propre intentionnalité."

Bonjour, et sans vouloir agresser, vexer, émouvoir, conforter ou influencer personne, on peut répondre de deux manières à la question, l' Univers, la Vie, ont-ils un sens ?
(C'est d'ailleurs ce que voudraient certains)
: soit OUI, soit NON !
Dans un cas, comme dans un autre, aucun des deux camps ne peut prouver quoi que ce soit, c'est une croyance pure.

Et bien NON, il y a une troisième attitude qui est la mienne de dire : JE NE SAIS PAS ! Rien ne permet de trancher !
Si parfois, je me fais l'avocat du Diable en rappelant aux partisans d'une des deux croyances (ci dessus) qu'il existe une opinion opposée, ce n'est pas pour dire que je fais partie de ses partisans, mais pour dire que l'un comme l'autre ne détient qu'une vérité locale.

Et moi aucune intentionnalité.C'est peut-être cela ma vérité?

Amicalement.


  • 0

#14 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 706 messages

Posté 08 mai 2015 - 11:06

... ne rien savoir depuis le temps qu'on cherche... tu es peut être tout près de la vérité Tryphon B)

L'évolution comme une adaptation au hasard...

Philosophiquement.


  • 0

#15 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 14 106 messages

Posté 08 mai 2015 - 02:25

Bonjour Cosinus,

 

Humour mis à part, cela n'a rien de philosophique, du simple bon sens !

Je n'ai jamais dit qu'on ne savait rien ou que l'on n'avait jamais rien trouvé en science.

Tout ce que l'on connait, ce sont des connaissances partielles, locales et en quelque sorte des connaissance subsidiaires.

La question est de savoir quel sens à l' Univers, la Vie, et puis qu'il y a évolution, a-t'elle un sens ? 

Et au final qu' est que Je (toi comme moi)  fais sur cette planète et dans ce corps qui nous abrite. 

 

Ce n'est pas de la philosophie.

 

Amicalement.


  • 0

#16 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 751 messages

Posté 08 mai 2015 - 05:03

"La question de savoir quel sens à l'univers"

a-t-elle elle-même un sens si on ne possède pas le mental qui permet de la poser.

Dès lors si tout organisme vivant ne possède pas ce mental intellectuel permettant de se poser la question de la sorte

mais que cela est relatif à l'humain... alors c'est que la question n'a de réponse que pour l'humain

Si l'humain n'est pas l'ultime étape d'une évolution qui la considérerait comme lui étant destinée, alors la question du sens 

n'a de sens qu'à condition que l'on se donne une direction, une téléologie, une métaphysique, bref un quelque chose qui nous rassure

Si la question du sens de l'univers est une question qui ne mérite pas de réponse, alors Bouddha a eu raison lorsqu 'on lui posait une question similaire au sujet d'un Dieu éventuel

 

Le sens de la question "l'univers a-t-il du sens" ne peut-être qu'une redondance cyclique, une boucle algorithmique qui nous détend, nous rassure, nous invite à penser

Alors que la réponse n'existe pas si nous ne la pensons pas, la question elle-même n'existe pas

 

Agir autrement, c'est donner à l'humain une importance de survival et lui conférer des droits et des devoirs au sujet de tout le reste

Mon ami Thomas Metzinger dont je conseille la lecture des ouvrages invite à penser, de façon très scientifique, que nous n'existons pas (Lire l'Ego-tunnel)

Alors, à quoi servirait à se poser la question ?

 

Les deux dernières questions de première page de la revue New Scientist

"L'univers sait-il que nous sommes là ?"

"Pourrions nous détruire l'univers" et la réponse catégorique de ces savants est : OUI

 

amen

SDS


  • 0

#17 patrickdbx

patrickdbx

    Nucléotide

  • Membre
  • 22 messages

Posté 08 mai 2015 - 07:42

Je ne vois pas pourquoi l'univers se préoccuperait de notre existence et je ne vois pas comment nous pourrions détruire l'univers.
L'humain pense connaître alors qu'il ne sait que nommer...
Notre luxe est de pouvoir contempler...
Salut à tous
  • 0

#18 Vardar

Vardar

    Ciliate lover

  • Membre Modérateur
  • 826 messages

Posté 18 mai 2015 - 09:43

Je repensais à cette discussion hier soir en prélevant des échantillons de mon aquarium

en surface ou au milieu: des ciliés ronds et rapides

puis je prélève dans le sable (merveilleux milieu) et là je tombe sur un magnifique spectacle de Metopus avec ses torsades ondulantes, Brachionella et sa coquette plastique et enfin Caenomorpha promenant sa  petite queue de Dandy et je me dis que ces espèces sont protégées des prédateurs en surface de par leur capacité à rester dans le fond, le noir, les détritus et les grains.

Ils ont sur "préserver" leur différence et leur "difformité si merveilleuse". Je vous prie d'excuser cet anthropomorphisme.


  • 0





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : VIDÉO, Discomorphella

N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!