Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Pluie de soufre / pollen de pin


  • Veuillez vous connecter pour répondre
22 réponses à ce sujet

#1 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 262 messages

Posté 19 mai 2015 - 05:02

Bonjour,

 

une observation facile en ce moment où les arbres sont en fleurs, celle du pollen de pin (déjà vu sur ce forum) ..Aprés la pluie on voit des traces jaunes dans les flaques d'eau : 

 

 Photo-0012.jpg

d'où le nom de "pluies de soufre" dans l'ancien temps ! (le soufre en poudre utilisé pour le traitement de la vigne étant sous forme d'une fine poussière jaune )

 

Pour mémoire voici le pollen sous deux angles de vision où l'on voit les petits ballonets qui lui permettent de voler (oreilles de Mickey !) . Comme il n'est pas préparé les ballons sont pleins d'air , d'où leur aspect sombre ...

 Image417.jpg

 

Amitiés

JMC


  • 0

#2 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 185 messages

Posté 19 mai 2015 - 06:57

Bonjour Jean-Marie,

 

Excellent sujet, très classique, mais qu'on ne se lasse pas de rappeler tant ce phénomène de pluie de souffre est très répandu.

Il est connu depuis les débuts de l' humanité, mais pour l'expliquer, il a bien fallu inventer le microscope....

 

Maintenant, on suppose que les ballonnets sont là pour faciliter la flottaison dans l'air, mais, est-ce la bonne explication ?

Je conçois bien qu'un oiseau puisse voler grâce à la structure caverneuse de leurs os, mais sur un grain de pollen, quelle différence les ballonnets apportent-ils?

 

Amicalement.


  • 0

#3 pablito

pablito

    Homo sapiens microscopicus

  • Co.Admin
  • 1 289 messages

Posté 19 mai 2015 - 08:45

Rapport poids/volume
La surface au vent est plus importante à poids identique
Le pollen va plus loin
Pierre
  • 0

#4 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 262 messages

Posté 20 mai 2015 - 06:47

Bonjour,

 

oui cela doit être la raison.. Je pensais aussi au fait que l'air chauffé par le soleil allège la masse du grain toujours pour faciliter la dissémination...

 

Amitiés

JMC


  • 0

#5 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 185 messages

Posté 20 mai 2015 - 08:37

Bonjour Pierre, tous,

 

Rapport poids/volume
La surface au vent est plus importante à poids identique
Le pollen va plus loin
Pierre

 

Oui, je veux bien, c'est l'explication scolaire qui vient à l'esprit.

Comme pour les os d'oiseau, on diminue la densité, je suis d'accord.

Mais un grain de pollen n'est pas un oiseau, tout comme un oiseau n'est pas un avion, il y a à chaque fois un changement d'échelle.

A l'échelle du grain de pollen, il y a d'autres phénomènes physiques qui entrent en jeu comme les attractions électrostatiques les forces de capillarité et que sais-je encore ?

 

Pourquoi seuls les conifères ont des ballonnets?

Pourquoi le "sable" du Sahara voyage aussi loin que les grains de pollens sans ballonnets et pour une densité plus élevée .

Le sable (latérite) du Sahara constitue la seconde cause de pluies colorées dans nos contrées.

 

Pour ma part, les ballonnets ne me font pas penser à des ballons de baudruches, mes à des flotteurs !

S'il fallait aux grains de pollens un système pour aller plus loin dans le vent, je pense qu'ils utiliseraient des voiles, non?

Et puis, les grains de pollens des conifères, arrivent bien au sol avec la pluie non ?

 

Alors, ne serviraient-ils pas au contraire à coller aux gouttes d'eau pour redescendre au sol, alors que pour monter dans l'atmosphère, vue leur taille, ils n'ont pas besoin de çà?

 

Amicalement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  • 0

#6 pablito

pablito

    Homo sapiens microscopicus

  • Co.Admin
  • 1 289 messages

Posté 20 mai 2015 - 09:56

... Au printemps, les pins libèrent une abondante poudre jaune au moindre vent ou au moindre attouchement de leurs rameaux. Cette poudre jaune correspond au pollen produit par les cônes mâles disposés à la base de certaines pousses (pousses mâles) de l'année. Les cônes mâles sont constitués d'un axe portant des d'écailles, le tout simulant une "fleur". A la face inférieure de chaque écaille, on peut observer sous loupe binoculaire deux sacs polliniques libérant le pollen par une fente de déhiscence longitudinale. Le pollen libéré est ensuite transporté par le vent parfois sur de très longues distances (plusieurs centaines de mètres à quelques kilomètres), c'est pourquoi ce mode de pollinisation est qualifié d'anémogame, ou encore d'anémophile. Par ailleurs, les grains de pollen, de petite taille, sont légers et présentent chacun deux ballonets latéraux qui augmentent leur portance dans l'air et offrent une bonne prise au vent durant leur transport. ...

D. Busti, École Normale Supérieure de Lyon

Explication scolaire... Certes
Mais les particules fines bien plus petites retombent aussi avec la pluie sans sacs aérifères

Amicalement, Pierre
  • 0

#7 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 185 messages

Posté 20 mai 2015 - 10:23

<D. Busti, École Normale Supérieure de Lyon>

 

Certes, certes, si le Monsieur l'a dit, mais il n'a rien démontré !

 

<(plusieurs centaines de mètres à quelques kilomètres)>

On dit même que chez nous, : midi de la France (ce sont d'autres savant qui l'ont dit) ce sont les pollens des grandes forêts Vosgiennes qui forment nos pluies de souffre. Ce qui ne m'étonne pas mais n'est pas prouvé non plus... A ma connaissance.

 

""Exemple d’espèces anémophiles : les conifères (pin, sapin, épicéa, mélèze, cyprès, genévriers, ifs,…). La majorités des Graminées sauvages (dactyle, fétuque, ray-grass, brome,…). La majorité des Bétulacées (aulne, bouleau, noisetier, charme,…), des Fagacées (châtaignier, chêne, hêtre), des Salicacées (saules, peuplier), des Chénopodiacées, des Amarantacées,…""

 

Tous n'ont pas de ballonnets que je sache. Cela n'n fait pas une condition nécessaire et suffisante pour la reproduction des conifères puisque d'autres s'en passent.

 

""et présentent chacun deux ballonets latéraux qui augmentent leur portance dans l'air et offrent une bonne prise au vent durant leur transport. ..."" 

C'est  bien ce que j'appelle une explication scolaire, c'est à dire l'explication la plus simple qui vient à l'esprit cultivé (1), à la fois plausible et qui satisfait notre esprit en flattant notre faculté de compréhension.

Mais cela n'en fait pas pour autant une preuve scientifique si tant-est que la science puisse prouver quoi que ce soit.

 

La question est de savoir si cette affirmation est vraie, par de l’expérimentation, et si les conifères ont un avantage évolutif du fait de ces ballonnets.

 

Il ne faut pas oublier qu'un grain de pollen n'est pas une graine !

Si c'était une graine, on admettrait plus facilement que la dissémination de l'espèce bénéficierait de la moindre "amélioration technologique" lui permettant de voler plus loin , mais ici, c'est de pollen dont on parle.

Donc le fait que le grain de pollen aille le plus loin possible n'est pas un argument recevable , s'i là où il tombe, il n'y a aucune cellule femelle à féconder !

 

 

Amicalement.

 

 

(1) Oui, mais si l'esprit est nourri dès le plus jeune âge d'affirmations qui cadrent bien à la vision que l'on se fait du monde, on tourne en rond dans un cercle sans fin...

La curiosité scientifique (qui accompagne le doute) ne consiste pas à aller voir ce qu'on dit les autres (diplômés ou pas) sur le sujet, mais se poser à soi-même les bonnes questions, enfin celles qui permettent de mieux vivre .

 

 

 


  • 0

#8 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 262 messages

Posté 20 mai 2015 - 10:28

Bonjour,

 

On constate aussi facilement que les ballonnets aident le pollen à flotter : en effet quand on pose une grosse goutte sur la lame, il est facile de séparer le pollen de pin des autres pollens car il se rassemble en haut de la goutte ! de là à imaginer que c'est peut être une stratégie dans la pollinisation des cônes femelle grâce à la pluie ?? En tous cas je confirme qu'il n'y a pas de pins à moins d'un Km de l'endroit où j'ai fait le prélèvement !

 

Amitiés,

JMC


  • 0

#9 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 346 messages

Posté 20 mai 2015 - 10:37

La documentation relative à l'anémophilie des grains de pollen de pin
révèle que ces ballonnets ou "vessies à air" qui l'agrémentent d'une possibilité de
déplacement avec les courants d'air, leur permettent de se déplace à
"courte distance. Cependant des études montrent que cette courte distance peut être parfois
d'une cinquantaine de kilomètres ou d'un changement d'altitude de 4000 mètres
Il y a beaucoup de controverses à ce sujet car la distance dépendra aussi du changement d'altitude (cela peut aller jusqu'à une centaine de kilomètres)
Il est notoire que de la hauteur du pin, dépendra sa capacité à déplacer ses pollens très loin et donc de disséminer plus
allègrement ses gènes mutants.
C'est ainsi que dans un prélèvement qui semble homogène, il peut génétiquement exister d'énormes différences entre ces
petits grains alors que leur forme caractéristique les ferait ranger sous la pluie d'un même arbre.
C'est pour cela aussi qu'il existe tant de variétés génétiques de pins. (peut-être l'espèce d'arbre gymnosperme qui en présente le plus de différentes)
et qu'ils peuvent coloniser ainsi des zones inaccessibles autrement que par le vent ( d'autres moyens existent pour transporter les pollens, comme les animaux taxis)
étant donné que les "Pinus" n'attirent pas les insectes amateurs de nectar.

Maintenant, qu'en est-il vraiment ? SI tout le monde répète ce que tout le monde dit sans vérifier...
Par exemple, il est commun d'entre dire que notre cerveau possède cent mille milliards de cellules
Et tout le monde répète cela, même les plus scientifiques des neurologues qui l'ont appris à l'école
Sans vérifier
La vérification qui vient d'être effectuée par un "soucieux du nombre" révèle qu'un cerveau moyen adulte possède 80 mille milliards de cellules
Ce qui est tout de même 20 % de moins...
La science erre de racontars en racontars... comme beaucoup qui se lit sur le web... qui est parfois un tas d'incongruences de perroquets

SDS

ps: l'affection d'un "Pinus" pour un autre dépend de l'attirance des cônes mâles pour les cônes femelles (ce qu'ils détiennent comme trésors génétiques)
mais, il n'aime pas s'autoféconder...il préfère la mixité.
D'où pour que des Pinus se reproduisent "à la maison", ils faut cultiver au moins plusieurs individus en proximité.

 


Modifié par solito de solis, 20 mai 2015 - 10:41 .

  • 0

#10 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 185 messages

Posté 20 mai 2015 - 11:14

Maintenant, qu'en est-il vraiment ? SI tout le monde répète ce que tout le monde dit sans vérifier...
Par exemple, il est commun d'entre dire que notre cerveau possède cent mille milliards de cellules
Et tout le monde répète cela, même les plus scientifiques des neurologues qui l'ont appris à l'école
Sans vérifier
La vérification qui vient d'être effectuée par un "soucieux du nombre" révèle qu'un cerveau moyen adulte possède 80 mille milliards de cellules
Ce qui est tout de même 20 % de moins...
La science erre de racontars en racontars... comme beaucoup qui se lit sur le web... qui est parfois un tas d'incongruences de perroquets

 

Il y a bien  les perroquets qui répètent, mais aussi  les moutons qui suivent... 

A l'école on apprend à répéter et dans la vie on apprend à suivre, les courants, les modes...

 

Mais même ses  dernières affirmations, si elles vont à contre courant, entrent dans la même catégorie de clichés.

Quand la majorité des gens dit, que les perroquets ne font que répéter tels de magnifiques magnétophones emplumés, cela en fait une vérité "démocratique", mais cela n'en fait pas pour autant une vérité tout court.

En effet, si on retire de sa tête, le fait que les perroquets ne peuvent QUE répéter SANS comprendre (idée reçue), vu qu'ils n'ont pas le statu qu'on attribue aux Humains, de "vulgaires" poulets quoi (!) et quand on retire de sa tête, la pensée inverse anthropocentrique, qu'ils nous ressemblent intégralement (idée reçue), on peut commencer à se rendre compte qu’au delà de la simple répétition de sons , le perroquet (comme bien d'autres oiseaux ) possède un certain degré de compréhension. (Expérience familiale)

Je ne connais pas les moutons pour apporter des commentaires au sujet de leur comportement, mais quand je parle d'eux, je fais référence aux moutons de Panurge, sans plus ni moins.

 

Amicalement.



Bonjour Jean-Marie,

 

Donc les pollens "Mickey" flottent, (beaucoup de nous l'avons remarqué), il y a donc une possibilité pour que le rôle des ballonnets ne soit pas celui qu'on croit.

 

Amicalement.

 

 

 

 

 

 


  • 0

#11 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 606 messages

Posté 20 mai 2015 - 11:31

Et tout le monde répète cela, même les plus scientifiques des neurologues qui l'ont appris à l'école
Sans vérifier

 

... si on veut essayer de s'instruire, il faut bien "croire" de temps en temps... sans vérifier. B)

Mais je suis d'accord qu'il y a des gens qui sont crédibles et d'autres pas... c'est tout le problème.

Comme disait P.ierre Desproges:  "Je suis dubitatif, mais non ce n'est pas un gros mot... le doute m'habite..."

Amicalement

Cosinus


  • 0

#12 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 185 messages

Posté 20 mai 2015 - 12:21

Bonjour Cosinus,

 

A quoi reconnait-on quelqu'un de crédible ?

  • A ses diplômes ?
  • Parce que ses idées correspondent à ce que l'on croit?

Amicalement.


  • 0

#13 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 606 messages

Posté 20 mai 2015 - 01:32

c'est tout le problème.

 

nous sommes bien d'accord...

- que les idées correspondent à ce que l'on croit... sûrement un bon moyen de se tromper...

- les diplômes... c'est un critère... parmi d'autres...

- avoir l'esprit critique... attention à la vanité...

- avoir plusieurs sources... si elles sont vraiment différentes...

... sans un peu de tout ça, plus un peu de crédulité... et de doute B) ! En plus il s'avère que la vérité est changeante... :rolleyes:

Amicalement

Cosinus dont les certitudes sont rares.

P.S. " Tout ça dépend du point de vue où l'on se place et de l'importance qu'on y attache par rapport à l'opinion qu'on s'en fait..."


  • 0

#14 pablito

pablito

    Homo sapiens microscopicus

  • Co.Admin
  • 1 289 messages

Posté 20 mai 2015 - 01:51

On peut quand même partir aussi, dans une certaine limite, à la confiance que l'on peut avoir quand un professeur à l'école normale supérieur passe des années sur un sujet et publie ?
Il engage sa crédibilité et celle de son école

La confiance fait partie de la science, ou je me trompe ??
Comme on ne peut pas tout tester, il faut aussi se reposer sur le savoir des autres pour progresser.
Je le fais largement sur ce forum
On doit quand même être plus forts collectivement

Pierre
  • 0

#15 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 346 messages

Posté 20 mai 2015 - 02:23

A l'école, même normale supérieure, on endoctrine et on végétalise des masses... même si ce sont des élites.

L'enseignement intelligent n'est jamais un enseignement de groupe.

Collectivement, on n'est pas plus fort "individuellement"... et se reposer sur le savoir des autres est effectivement un moyen rapide 

pour accepter une idée sans la réfuter systématiquement... comme disait PPDA... dans les Gorsses Têtes "Il ne faut pas croire tout ce qui se dit à la télévision"

L'évolution est toujours au départ d'un individu qui fait l'expérience et qui consciemment ou non, s'adapte et transmet et non au départ d'un groupe

Le groupe est une force, certes, lorsqu'il s'agit de pousser un camion, mais chaque individu pris séparément, ne peut pas pousser le camion 

Si le groupe peut pousser le camion, alors génétiquement, il est possible que l'individu s'affaiblisse, puisque on sait que les comportements peuvent modifier le code génétique.

L'éducation d'un enfant ou d'un adulte, c'est faire en sorte qu'il parvienne à sentir, et de là, à construire une pensée, et tant pis si cette pensée va à l'encontre des idées communément admises. D'ailleurs, si tu veux être riche et célèbre (il y a des gens pour qui cela peut être important)...

ce n'est jamais en suivant le sens commun, que tu y parviendrais

 

J'aime bien l'idée des flotteurs du grain de pollen de pin qui serviraient à le déplacer par l'humidité autant que par le vent....

cordialement

SDS


  • 0

#16 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 185 messages

Posté 20 mai 2015 - 02:31

On peut quand même partir aussi, dans une certaine limite, à la confiance que l'on peut avoir quand un professeur à l'école normale supérieur passe des années sur un sujet et publie ?
Il engage sa crédibilité et celle de son école

 

Pierre,

Ça, c'est un choix personnel que je ne te conteste pas.(La confiance)

Mais dire qu'un professeur , parce qu'il est professeur, contrôle et cautionne tout ce qu'il dit, je ne le dis pas.

Ce Monsieur dit dans ce que tu sites, des banalités que l'on rencontre partout, rien d'original donc.

 

Par ailleurs, les grains de pollen, de petite taille, sont légers et présentent chacun deux ballonets latéraux qui augmentent leur portance dans l'air et offrent une bonne prise au vent durant leur transport. ...

Ça, je le sais depuis mon premier microscope à 12 ans on disait cela dans le Coupin et certainement bien avant lui...

 

Les ballonnets aérifères se forment par décollement de la paroi externe ornementée du grain de pollen (exine) de la partie interne mince et cellulosique (intine). Ils assurent le transport du pollen par le vent. 

 

C'est bien là cette affirmation,  toute la problématique. 

C'est le raisonnement pur qui aboutit à cette conclusion et non une quelconque expérience .

Et je dis qu'en fait on n'en sait rien. Et qu'il se peut tout autant qu'il y ait une autre explication.

 

 

Simplifier le monde c'est le faire ressembler à ce qu'on voudrait qu'il soit.

 

Amicalement.

 


  • 0

#17 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 606 messages

Posté 20 mai 2015 - 03:55

L'éducation d'un enfant ou d'un adulte, c'est faire en sorte qu'il parvienne à sentir, et de là, à construire une pensée,

 

... oui, tout à fait, mais nous sommes en train de confondre "éduquer" et "apprendre".

 Eduquer signifie former l'esprit, apprendre signifie acquérir des connaissances... on peut même apprendre bêtement !  Une fois la chose apprise, c'est l'éducation qui doit la mettre en doute. Que les enseignants ne m'en veuillent pas, mais ils sont là pour nous apprendre, non pas nous éduquer et le terme "éducation nationnale" est un abus de langage... ou une utopie... -_-

 Pour les grains de pollens il s'agit d'acquérir un savoir... quant àcomprendre le "pourquoi", nous n'avons pas les moyens de trancher et je crois que l'expérience n'a pas été faite, si c'est l'expérience qui doit faire foi !

C'est le raisonnement pur qui aboutit à cette conclusion et non une quelconque expérience .

 

... pas tout à fait, il y a analogie (inconsciente) avec les mongolfières, qui constituent une expérience réelle... mais j'accorde qu'une analogie ne suffit pas.

 Quant au doute, oui il doit exister, mais chacun a sa façon propre de le lever... respectons le doute des autres... :rolleyes:

Cordialement

Cosinus... sans prétention

P.S. non ce n'est pas de la Sagesse, c'est de la vieillesse :D :D :D !

 


  • 0

#18 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 185 messages

Posté 20 mai 2015 - 06:11

Bonjour Cosinus,

 

A mon avis on éduque pas un enfant.

Éduquer c'est lui imposer un comportement conforme  à ce qu'attend la société.

Apprendre, c'est aussi imposer une vision du monde conforme à ce qu'attend la société.

Cella ne laisse pas beaucoup de place au développement d'une personnalité.

Je préfère le terme élever dans son sens premier, c'est à dire prendre de la hauteur ou de la valeur...

Mais on s'éloigne des ballonnets.

 

. pas tout à fait, il y a analogie (inconsciente) avec les mongolfières, qui constituent une expérience réelle... mais j'accorde qu'une analogie ne suffit pas.

Non, une analogie ne suffit pas.

J'ai indiqué qu'il y a une différence d'échelle !

 

Transposer le fonctionnement de la montgolfière à l'échelle du pollen n'est pas une expérience réelle, car elle n'est pas possible. (Je ne parle pas de la présence de la source chaude mais du principe de l'air chaud)

 

Une fourmi qui tombe de la Tour Eiffel ne se fait pas mal au sol et un acarien encore moins.

Le jour où l' homme a abandonné l'idée qu'il fallait imiter l'oiseau pou voler, il a compris que les analogies ne franchissaient pas les différences d'échelles de grandeur, qu'il faut trouver d'autres lois.

 

Amicalement.

 

 


  • 0

#19 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 606 messages

Posté 20 mai 2015 - 07:48

duquer c'est lui imposer un comportement conforme  à ce qu'attend la société.

Apprendre, c'est aussi imposer une vision du monde conforme à ce qu'attend la société.

Cella ne laisse pas beaucoup de place au développement d'une personnalité.

 

... tu as tout à fait raison, seul le terme "imposer" me parait excessif, proposer et guider devrait suffir...  et puis notre société n'est pas si déplaisante et pour s'y épanouir , Normal Sup. n'est peut être pas la plus mauvaise solution B) .

Amicalement

Cosinus... désespérément conformiste.


  • 0

#20 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 346 messages

Posté 20 mai 2015 - 07:54

Alors l'explication nouvelle des vésicules d'air... de ces fameux grains de pollen

Et cela va étonner

Il s'agit pour les grains de pollen de:

" Les grains de pollen de beaucoup Pinaceae et Podocarpaceae possèdent des vessies d'air,

qui les orienteront dans une gouttelette de pollinisation exsudée par les ovules.

De sorte que, lorsque la gouttelette est à nouveau réabsorbée par l'ovule, le tube pollinique va pénétrer le nucellus à l'endroit de l'archegonium.

Les grains de pollen de familles qui manquent de cellules prothalliale sont plus ou moins sphérique, ne possèdent pas de sacs d'air,

et peuvent  par conséquent prolonger un tube pollinique n'importe où sur leur surface de sorte que l'orientation précise est inutile.

Certains conifères manquent donc de ces mécanisme de pollinisation des gouttelettes, rendu possible par les vessies aériennes"

 

(avis d'un palynologue-extrait de l'Encyclopaedia Britannica)

Il serait temps de prévenir l'Ecole Normale... de revoir leurs acquis.... le vent aide mais c'est la goutte qui pratiquement profite de ces vessies.

 

SDS


Modifié par solito de solis, 20 mai 2015 - 07:56 .

  • 0

#21 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 185 messages

Posté 20 mai 2015 - 08:29

Bravo Solito !

 

Comme quoi, la Curiosité et le Doute  sont bien les deux moteurs principaux de la recherche...

 

Amicalement.


  • 0

#22 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 185 messages

Posté 21 mai 2015 - 08:16

Bonjour,

Je reviens un instant sur les ballonnets et l'esprit scientifique.
D'abord ce n'est pas parce que quelque chose est dit par des "savants" que c'est vrai.
Ce n'est pas parce que quelque chose est dit , pensé ou cru, par de très nombreuses personnes, voire de millions ou même des milliards que cela devient plus vrai !
C'est ce qui différencie la science de la démocratie.
En démocratie, c'est la majorité qui fait la LOI.
En science, ce sont les FAITS.
Ainsi on aura beau décréter législativement que certains "choses" n'existent pas, que cela devient vrai.

Pour les ballonnets, il existe maintenant à ma connaissance deux explications dont une , la dernière, me satisfait beaucoup plus que la première, mais il ne faut pas en conclure hâtivement, que cette explication est la fin des fins , peut-être y a-t'il d'autres raisons plus fines que nous ignorons, ou peut-être même que les raisons ont des explications multi-causales .
La science n'est pas l'accumulation de connaissances figées, mais un "organisme" en perpétuelle évolution, qui se fait sur un socle de savoirs difficilement contestables.
C'est ce qui fait son intérêt.

Jusqu'à preuve du contraire, ne serait pas une bonne phrase de conclusion, puisque la science ne fonctionne pas de manière manichéenne , mais plutôt par affinages successifs, qui ne remettent pas nécessairement en cause la théorie précédente, mais lui apporte des précisions .
Je dirais donc : Jusqu'à mieux informé.

Amicalement.


  • 0

#23 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 185 messages

Posté 21 mai 2015 - 08:29

Je tiens à préciser que la dispersion de grains de pollens par le vent ne permet aucune colonisation , un pollen n'est pas une graine.

Par contre, elle permettra de féconder une plante dont la graine aurait été emportée au loin par un vecteur quelconque y compris le vent.

Cette dispersion anémophile permet donc des croisements à très longue distance, mais pas une colonisation à moins de considérer que les croisements font partie de la colonisation qui prends alors un sens beaucoup plus large.


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!