Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Radula Patelle


  • Veuillez vous connecter pour répondre
10 réponses à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 367 messages

Posté 28 juin 2015 - 03:54

..............................................................................La patelle - La radula

La patelle est un gastéropode marin bien connu des sites de microscopie en raison du caractère très particulier et photogénique de sa radula .
Cette Radula a pour rôle le prélèvement par raclage des algues qui poussent sur les pierres .

..........................................................................patelle texte 1.jpg

Mais ces photos ne répondent pas à la question comment fonctionne une radula et qu elle est sa structure anatomique ?
C’est le but de cette courte présentation .

Pour commencer la dissection de sa structure est nécessaire .
L’ouverture se fera par le pied et ensuite par sa partie supérieure en enlevant son manteau .

Ablation du pied :
.........................................................................patelle texte 2.jpg

Sous le bloc très charnu qui forme le pied il existe une zone de clivage qui permet le décollement de celui-ci et laisse voir la structure interne de la Patelle par le dessous .

Le système radulaire est visible sous la forme d’un long cordon contenu dans un sac aponévrotique ( qui a été ouvert sur la photo du dessus ).


........................................................................patelle texte 3.jpg

Ce cordon se dirige vers le flan droit et vers la partie postérieure de l’ animal ,il forme une boucle puis se dirige en avant vers la bouche .
Le cordon est en fait la résultante de l’accolement d’un cordon plus petit qui se replie sur lui- même et qui s’accole .
Le gros cordon a une longueur totale autour de 3 cm .

Ouverture par le dessus :

Enlever la coquille n’est pas très difficile - un bain dans l’alcool à 60 pendant quelques heures favorise ce décollement sans léser les structures .

Une aponévrose de couleur noire est enlevée puis la bouche est ouverte en ouvrant la tête de haut vers le bas Ce qui permet de mettre en évidence la face supérieure de la langue.


..............................................................................patelle texte 4.jpg

La langue apparaît comme une structure blanche marquée en son centre par une  dépression où se loge la radula .
La dissection (image de droite) met en évidence le cheminement de la radula :
- Elle naît d’un organe de fabrication situé en arrière et légèrement au dessus de la bouche ,- développe un long prolongement qui forme une boucle et s accole à lui même un certain temps pour se terminer sur la ligne médiane de la langue de la patelle .

Aspect du côté distal : bout de la langue :


..............................................................................patelle texte 5.jpg



Aspect    du côté proximal  ( fond de la gorge )

 

patelle texte 6  .jpg

 

L’ émergence de la nouvelle  rangée de dent   y est bien  visible ; elle se dégage   doucement  du  tissu  conjonctif qui  l’ entoure    tout le long  de sa  progression  le long  de la  bande radulaire  ( cette  bande radulaire fait autour de 630 µm  de large )

 

La succession  des rangées de dents  met en évidence  - une alternance  entre :

      --une rangée de 4 dents centrales  qui   ont un aspect de pic  ,

      --deux   rangées   de  une dent , latéralisées  sur la droite  et sur la  gauche   plus  large de type racloire .

 

 

patelle texte 7.jpg

 

patelle texte 8.jpg

 

Le développement morphologique des dents  se fait lentement   au fur et à mesure  de la progression   de la  bande   -

Si le cordon   est regardé  suivant la coupe  ci – dessous  on constate  , en effet  , que l’ état de construction de la dent  est  débutante ( petites dents males structurées ) dans  la zone  prés de son  origine    et  structure achevée  dans la zone prés  de la langue  .

 

patelle texte 9 .jpg

 

Au final :

Les dents   sont  de petite  taille   -247/ 220 µm  en latéral  et 130/86  µm  en central

Elles sont développées sur  des   bandes ligamentaires.

La  dent , elle même , est formée  de  deux structures  superposées    :

--une  base  de faible hauteur qui  s’ implante dans le ligament  convoyeur et

-- une partie supérieure  qui est l’ outil proprement dit .

patelle texte 10 .jpg

 

La  dent  peut  ainsi assez facilement  se détacher  de son  support.

 

Cela peut être  un désavantage pour l’ animal  qui perd    ses dents   sur les  aspérités des pierres  qu ‘il  râpe   -  mais cela est largement  compensé par  le  renouvellement  incessant des rangées de dents  qui lui assure d’avoir  un outil    en  parfait  état  .

L’ evoluton a réglé  le problème de l’ usure  qui  était le point  d’ achoppement de ce  type de technique de prélèvement  des  aliments .

 

 

 

Photos des  dents en lumiére polarisée  ( sans  lame  onde ou quart d’  onde )

( X80)

 

 



patelle texte 11.jpg

 

L’élaboration des dents   est donc   un long  processus de maturation    qui a nécessité    la mise en  place de  cette    structure de plusieurs  centimètres qu ‘est  le cordon  radulaire  .

Un point remarquable est l’origine de  ce cordon      - Il se situe en fait dans  la bouche   (partie postérieure)  donc dans la zone   où se situent  normalement les  bourgeons  dentaires   dans les autres  espèces.

 

Le point  remarquable de cette observation  est l ‘ extraordinaire développement  du cordon radulaire   qui   pour  se loger doit  s’ immiscer  entre les  viscères  de l’ animal .

 

 

En complément :

 

 J’aurai voulu comme pour l’ escargot vous présenter  des  coupes de la zone radulaire  - mais  après  3 semaines de  multiples  tentatives    aucune image correcte  n’ a pu être obtenue-  ( sous le couteau du microtome les dents  explosent ) .

 

Par contre   l’intestin  de  la patelle  est intéressant .

La structure  est  en  fait  très proche  de celle des mammifères  -   la muqueuse  est  plissée   mais  très modérément  ( un peu comme le colon chez  l’ homme ) .

Les cellules superficielles reposent   sur une  basale  monocellulaire .

Les cellules intestinales sont   hautes et  très étroites   .

Ce  sont des  cellules  absorbantes   qui  possèdent  à leur sommet des  microvillosités   -

 Il existe  des cellules  à mucus .

 

 

patelle texte 12.jpg

 

patelle texte 13 .jpg

 

 

Les  nombreuses coupent réalisées  - mettent en évidence  plusieurs  structures  organiques    bien   différenciées ,  mais   n’ ayant  aucun  ouvrage  de référence  sur l’  histologie de la patelle  ces images  restent  ininterprétables .

 

 

                         Dominique

 


  • 0

#2 Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

    Reptile

  • Membre Modérateur
  • 695 messages

Posté 28 juin 2015 - 07:45

Bonsoir Dominique,

Encore une belle présentation ou tu nous emmène pas à pas dans l' intimité de "la fabrique du vivant"
Je suppose que cela a nécessité beaucoup de travail.
Le cordon de la radula me fait penser aux tapis roulants d' une usine de fabrication transportant des pièces (des dents).
Cordialement,
JL
  • 0

#3 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 111 messages

Posté 28 juin 2015 - 08:32

Bonjour Jean-Luc,

 

Bien d'accord avec toi , c'est un travail de pro.

Oui, cela s'appelle un convoyeur et le mot est cité dans le texte.

 

Amicalement.


  • 0

#4 Vardar

Vardar

    Ciliate lover

  • Membre Modérateur
  • 815 messages

Posté 30 juin 2015 - 10:08

Superbe !

scientifique et gastronomique

j'adore


  • 0

#5 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 343 messages

Posté 01 juillet 2015 - 06:46

quelle bonne pédagogie, quelle passion, quelle belle petite bête, merci

sds


  • 0

#6 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 343 messages

Posté 01 juillet 2015 - 10:27

Re

Si la largeur de la radula fait environ 650 µm

quelle est la taille de ce bernicle ?

Ma question, pourquoi ?

Parce que parmi les invertébrés de petite taille que je détermine, il existe des "chapeau chinois" comme on les appelle et qui sont les Ancylus fluviatilis

Leur taille avoisine souvent le millimètre mais ils peuvent atteindre jusqu'à 8 mm lorsqu'on leur laisse vie

Ce sont pareillement des brouteurs de pierres et cailloux comme beaucoup d'invertébrés des eaux douces.

Je me demande donc s'il m'est possible de voir cette radula chez un organisme aussi petit que ces Ancylidae

 

ancyl05(1).jpg

 

SDS


  • 0

#7 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 367 messages

Posté 01 juillet 2015 - 05:35

Bonsoir  Solito de solis

 

  La difficulté  est la dissection –

  Sous  binoculaire   un animal de 3 mm   doit  pouvoir  être disséqué  .

Décoller la coquille avec  un  bain prolongé (quelques  heures)  dans l’alcool n’abîme  rien .

Ensuite  pour disséquer il  faut  utiliser une lame de rasoir   montée sur  manche

Voir article

http://forum.mikroscopia.com/topic/13153-hydre-les-questions-d’un-débutant/

Après il faut plusieurs  échantillons : la réussite  n’est jamais à la première manip .

 

Amicalement      

                            Dominique


  • 0

#8 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 343 messages

Posté 01 juillet 2015 - 06:20

Merci de l'invitation

j'essaierai...

Juste en passant apporter une information concernant les "dents" de la radula de ces petits gastéropodes dont Ancylus fait aussi partie (avant on l'appelait aussi parfois "patelle")

La force de tension des dents dues aux dérivés minéraux comme la "goethite" :FeO (OH) et des nanofibres est dix fois supérieure à celle des dents humaines

et peut atteindre jusqu'à 6 GigaPascals (GPa) soit la matière organique la plus dure qui puisse exister laissant derrière elle dans la liste, la soie des araignées.

On peut imaginer que c'est suffisant pour décoller les algues et les diatomées qu'elles broutent sur les pierres, sans trop craindre de passer souvent chez le dentiste.

amicalement

SDS


  • 0

#9 leopold76

leopold76

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 100 messages

Posté 12 juillet 2015 - 01:30

Bonjour,

Je suis très intéressé par ce sujet ! J'ai pu en observer une (radula) mais d'un manière beaucoup moins scientifique ! Alors que nous voulions pêcher nous avons éclaté les patelles pour en faire une bouillie sur l'hameçon. Et la radula ressortait. Je l'ai donc kidnappé. C'est quand même mieux ta méthode ^^

Est-ce que tu as déjà réussi pour les bulots ? J'ai essayé mais toujours en vain !


  • 0

#10 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 832 messages

Posté 12 juillet 2015 - 01:41

Je ne suis pas sur que les bulots et autres bigorneaux possèdent une radula. Quand on les deguste, inutile de l enlever contrairement à la bernique

Jm
  • 0

#11 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 111 messages

Posté 12 juillet 2015 - 01:48

Bonjour,

 

En ce qui concerne le bigorneau :

 

Bigorneau.JPG

 

 

Buccin.JPG

Bulot

 

Amicalement.

 

 


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!