Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Les trompettes de Jericho : Commentaires


  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
9 réponses à ce sujet

#1 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 343 messages

Posté 05 juillet 2015 - 10:31

Ma question concerne la possibilité d'expérimenter la différence entre deux diapasons l'un vibrant à 440 Hz et l'autre à 432 Hz

Une mode déclare sans preuves scientifiques que la fréquence naturelle de vibrations de l'eau, du soleil et de l'univers et donc du vivant en général serait de 432 Hz

Or, depuis quelques décennies la note LA qui sert de référence et de diapason serait de 440 Hz.

Beaucoup de discussions eurent lieu, des disputes, des études très riches en documentation qui prouvent aujourd'hui (une preuve n'est pas nécessairement une vérité)

qu'il y a très peu de différences entre ces deux fréquences et qu'elles n'entraînent pas de détérioration, de sensibilité musicale différente etc...

(études réalisées par de brillants musicologues)

Je vois des résultats d'expérience concernant l'influence du son (de certains sons comme Mozart par exemple, dont le diapason-la note de référence le la vibre à 432 Hz) influençant positivement la culture hydroponique des tomates, l'influence de la musique classique sur la qualité du lait des vaches et sur leur niveau de stress...etc...

je vois des études sur les dessins que forment les ondes sur des plaques métalliques recouvertes de sable et qui donnent des plus beaux dessins avec 432

mais je ne vois pas d'études sur les cellules

Alors, je me disais que l'on pourrait essayer de soumettre d'abord des stentors ou d'autres cellules en masse à des vibrations sonores quelles qu'elles soient et de constater un comportement différent selon les fréquences (même si les stentors n'ont pas l'oreille, les sons sont des vibrations mécaniques qui se transmettent même plus rapidement dans l'eau que dans l'air)

Dans le cas où il y aurait un comportement différent selon les fréquences, on pourrait alors sur des populations parallèles d'une même colonie de stentors

voir l'influence des deux fréquences et  leur éventuelle différence de réactivité produite ???

Je pense encore au moyen de faire vibrer les lames en me disant que si on dépose une lame un certain temps avec une goutte de prélèvement sur un haut-parleur qui diffuse le son

on pourrait éventuellement observer immédiatement le comportement de ces chères petites bêtes.

Ne disposant pas de culture (ce qui rend peut-être le test plus intéressant par le fait qu'il y a une certaine homogénéité dans les unités vivantes ou tout du moins une distribution statistique de leurs âges et taille qui suit une courbe de Gauss) je t'ai donc proposé la question.

Je possède bien sûr les vibrations sonores aux différentes fréquences qui seraient utilisables et contrairement aux stentors on peut les envoyer par mail.

 

merci

SDS


  • 0

#2 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 12 949 messages

Posté 05 juillet 2015 - 11:17

Bonjour,

 

C'est une excellente idée!

Je signale que sur tablettes, smartphones et m^me PC, il existe des applications appelées "Tone générator" qui peuvent délivrer toutes les fréquences que l'on souhaite.

Vous pouvez même tester vos oreilles, (les ORL n'ont pas mieux, et même beaucoup plus limité! )

 

Un exemple sur PC http://onlinetonegenerator.com/

Et sur Ipad : Tone générator.jpg

 

Et un excellent article sur le LA : http://www.medson.net/432hz-mythe.html

 

Je signale que si vous mettez une lame sur une membrane de HP ,  la MAP ne sera pas bonne, le sujet sera flou ! 

Je ne pense pas que l'on puisse observer quoi que ce soit d’efficace.

Mais "Qui ne tente rien n'a rien ! " ou " tous les gagnants au LOTO ont joué !"

 

Amicalement.

 

 


  • 0

#3 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 343 messages

Posté 05 juillet 2015 - 03:03

L'idée n'est pas d'observer la lame posée sur le HP

mais de suite après un temps de séjour sur la vibration

Oui il existe des tone generator sur les pc etc... avec des fréquences que l'on peut régler à l'envi

mais il ne s'agit pas là de tons naturels avec des harmoniques naturelles

mais bien des tons générés ne comportant pas d'harmoniques (ces fréquences de résonance qui sont des multiples fractionnaires naturels de la fréquence)

C'est pour cela que je parlais de les envoyer au départ d'enregistrements de cordes vibrantes à ces fréquences différentes 432-440

Pour l'article de référence, c'est bien là le meilleur, effectivement.

 

SDS


  • 0

#4 Vardar

Vardar

    Ciliate lover

  • Membre Modérateur
  • 815 messages

Posté 05 juillet 2015 - 08:12

dès qu'in bouge les stentors ils se contractent

l'idéal serait de diffuser en contact avec la boite de Petri


  • 0

#5 pablito

pablito

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre Modérateur
  • 1 210 messages

Posté 05 juillet 2015 - 09:25

Je ne rentre pas dans le sujet du "La".

Mais quand même, le "la" noté A est plus germanique qu'anglosaxon, en tout cas chronologiquement, votre article me semble imprécis sur ce point.

 

par contre, la réaction des organismes à différentes fréquences d'ondes, en particulier sonores, à vraiment du sens. Je suis intuitivement persuadé, que, d'une façon peut être positive, peut être négative, nous pouvons réagir à ces fréquences et les protozoaires aussi. (Solito dira que mon intuition a peu de valeur, mais les intuitions peuvent au moins justifier des expériences, non ?) 

 

Ces stress et/ou ces ondes positives éventuelles se retrouveront de façon marquée visible sous nos microscopes ? Pas sûr...

Les stentors, qui se rétractent tellement souvent sont ils l'objet idéal pour ces expériences ? Pas sûr non plus pour interpréter.

 

Mais un vrai sujet.

 

J'en profite pour féliciter Vardar, une telle culture de prédateurs est si difficile à maîtriser... Bravissimo.

 

Pierre


Modifié par pablito, 05 juillet 2015 - 09:48 .

  • 0

#6 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 343 messages

Posté 05 juillet 2015 - 10:41

A est une note internationale désormais et correspond au La occidental original

Effectivement si les ondes sonores peuvent avoir une influence sur le comportement des protozoaires

elles peuvent aussi avoir une influence sur nos cellules, sans pour autant étendre cette influence à un organisme aussi complexe qu'un assemblage de 100 000 milliards de cellules qui compose notre organisme 

Et je ne parle pas des oreilles qui écoutent bien sûr, mais de cette sensation physique que l'on peut avoir avec la peau, les résonateurs des sinus du crâne etc... ce qui peut aussi fonctionner chez les mal-entendants ou les sourds, lorsque l'on est situé devant un HP qui diffuse des ondes sonores.

Je n'ai pas imagine que les stentors allaient avoir une réaction d'ouverture ou de fermeture particulière en réaction à la vibration, mais que...ce qui va suivre....

 

Il s'avère que par les résonances de l'eau soumises à des vibrations mécaniques ou sonores il apparaît des dessins dans l'eau posée sur une surface, dessins qui correspondent à des noeuds et des cordes selon les théories des structures dissipatives (Stephan Lupasco) c'est à dire en bref, que pour dissiper les forces qui font éloigner les molécules d'eau de leur équilibre minimum, (la nature tend toujours à ramener un système énergétique à son niveau le plus bas)

 

apparaissent alors des structures nouvelles qui utilisent ces forces énergétiques excédentaires, tant qu'elles existent.

 

Je me disais que peut-être on pourrait mettre en évidence des densités de stentors qui épouseraient ainsi ces dessins que tout le monde a déjà vues

telles ces structures que découvrit Chaldni, évitant certains endroits.

La population nombreuse de stentors ou d'autres cellules comme des euglènes ou des paramécies ou des rotifères permettrait d'avoir une image de leur éventuelle

compréhension des lignes de force et des noeuds énergétiques et leur résidence plus précise où existent les plus grandes dissipations etc....

 

1263554981_chladniarray.jpg

 

Comparer alors les deux systèmes d'onde 432 et 440 ou un tas d'autres pourrait éclairer sur une éventuelle action physique sur le comportement des unicellulaires  et pourrait ensuite inviter à des expériences plus ciblées sur des metazoaires, ou des fragments de tissus vivants plus complexes

 

On pourrait alors éventuellement déclarer qu'un changement de diapason, passant du 432 Hz naturel au 440 "artificiel" voit effectivement une réponse vivante

Et encore il faudrait pondre ensuite des explications,

mais l'expérience serait intéressante

 

Une boîte de pétry posée sur un HP ne modifierait elle pas la fréquence par sa propre résonance ? (tout comme cela devrait aussi se passer d'ailleurs avec la lame de verre ?

 

curieusement

SDS


  • 0

#7 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 12 949 messages

Posté 06 juillet 2015 - 09:09

Bonjour Solito, tous,

 

Tu poses là des problèmes SCIENTIFIQUES , et qui doivent avoir des réponses adaptées.

Tu es dans les hypothèses et c'est l premier pas du chercheur!

Et tu as parfaitement le droit dans tes recherches d'employer tout protocole que tu juges adéquat.

J'émettrais quelques restrictions qui ne sont que des points de vue différents (dans le sens de la Relativité) .

 

D'abord, pour bien conduire une expérience, on peut avoir un ou des a-priori, mais, il ne faut pas qu'une expérience soit construite juste pour confirmer ces a-priori et accepter les résultat tels qu'ils sont.

Je pense que dire que le LA 432 est un LA naturel et qu'un 440 ne l'est pas, est un bel a-priori !

Je ne vois pas en quoi, un ÉTALON de mesure  que ce soit le LA ou le mètre serait plus naturel qu'un autre, ce sont des constructions de l'homme des cONVENTIONS .

Il n'y a aucune convention dans la nature physique.

Si les savants du siècle des lumières ont voulu que le mètre soit la 10 millionième partie du quart du méridien terrestre , même si cela fait référence à la nature c'est TOTALEMENT artificiel !  A moins de considérer la Terre comme le centre (et le modèle du monde) C'est un peu ce qu'ils recherchaient étant eux même au centre (à l'origine) de ce centre.

 

Deuxième objection votre honneur, 

La sensation physique que l'on a d'un son, est ce qu'il y a de plus subjectif !  Qu'elle passe par les oreilles ou par les pieds, elle aboutit au cerveau et est sujette à une interprétation.

Pour qu'in stentor trouve un son agréable ou désagréable cela suppose qu'il ait l'équivalent d'un cerveau.

La musique est l'art d'arranger les sons d'une manière agréable à l'oreille ! Il n'y a rien de plus subjectif que ce "agréable".

Par contre, si on arrive à démontrer sérieusement que le Stentor choisit ces sons , on aura démontré pour le coup qu'il a , non pas un cerveau, c'est évident, mais un système de pensée (un psychisme)  

Les formes que peuvent prendre des ondes à la surface d'un liquide, c'est de la physique pure. 

Croire que puisque on (l'homme et d'autres animaux avec lui) est sensible aux ondes sonores, et que  si l'eau répond par des figures à des sons, elle est également pourvue de sensibilité, est un raccourci a ne surtout pas franchir sous peine diagnostic de confusion mentale.

 

 

Je me disais que peut-être on pourrait mettre en évidence des densités de stentors qui épouseraient ainsi ces dessins que tout le monde a déjà vues
telles ces structures que découvrit Chaldni, évitant certains endroits.

 

 

C'est ce que font les particules de limaille de fer qui épousent la forme des lignes du champ magnétique d'un aimant, c'est un phénomène purement physique qui ne fait pas intervenir la sensibilité des particules de fer, et même si les physiciens emploient des qualificatifs imagés pour définir certaines propriétés de la matière comme le charme et bien d'autres encore !

 

Cent pour cent d'accord avec toi, l'expérience serait intéressante, mais pour beaucoup d'expérimentateurs , ils ne la feront pas, car pour eux ce serait enfoncer des portes ouvertes.

 

Pour ma part, je crois que la sono-thérapie fonctionne chez l'homme,  puisqu'il est sensible (pas physiquement, mais intellectuellement ) aux sons ! 

La douce voix de sa mère peut endormir un enfant , un signal sonore peut agir comme un signal pavlovien . (Mais il faudrait qu'un stentor ait un psychisme pour être conditionné. (1))

 

Mais peut-on conditionner un Stentor comme on conditionne un animal (ou l'homme) cela ferait un bon Prix Nobel de le démontrer.

 

Amicalement.

 

(1)Les fabricants de paquets de céréales mettent volontairement des papiers bruyants pour conditionner le consommateur.

Ce n'est pas pour rien qu'un conditionnement (emballage) porte le même nom que le conditionnement pavlovien ! 

Pour ma part, tous ces sons (plutôt des bruits) ajoutés aux produits de consommation, m'arrachent les oreilles ! Le bruit associé à un parfum artificiel suffit à conditionner le consommateur.

La couleur joue aussi ! (Voir la tentative abandonnée de fabriquer des sirops sans colorants!)

 

 

Amicalement.


  • 0

#8 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 343 messages

Posté 06 juillet 2015 - 11:53

D'abord, pour bien conduire une expérience, on peut avoir un ou des a-priori, mais, il ne faut pas qu'une expérience soit construite juste pour confirmer ces a-priori et accepter les résultat tels qu'ils sont.
Je pense que dire que le LA 432 est un LA naturel et qu'un 440 ne l'est pas, est un bel a-priori !

Cependant, en général c'est ainsi que les chercheurs scientifiques procèdent: un a-priori, une hypothèse, une thèse, une démonstration avec preuves, une analyse des résultats.
Je peux tenter de prouver que Hier a existé, cela reste un a priori (voir les théories Omphaliques de la création de l'univers) qui précède mes hypothèses, etc...
Mais on peut conduire des expériences au hasard, sans a priori... ce sont alors des vérifications d'anciennes conclusions qui sont issues d'anciens a priori.

Bien d'accord que ces diapasons soient des a-priori et des modes de pensées relatifs à des époques et des points de vue qui leur sont liés.





La sensation physique que l'on a d'un son, est ce qu'il y a de plus subjectif ! Qu'elle passe par les oreilles ou par les pieds, elle aboutit au cerveau et est sujette à une interprétation.
Pour qu'in stentor trouve un son agréable ou désagréable cela suppose qu'il ait l'équivalent d'un cerveau.

Ne confondons pas une vibration sonore qui est un déplacement d'une masse d'air selon certaines caractéristiques d'onde matérielle et qui provoque selon certaines variables une modification mécanique des tissus organiques qui sont sur son chemin d'onde. Nous sentons les sons avec notre corps et notre peau d'abord. Les sourds entendent les vibrations sonores avec leurs pieds.
La musique est un processus de traduction et d'interprétation des sons avec les a priori des solfèges et des théories musicales de l'harmonie ou des harmonies.

Dans les deux cas, le cerveau peut intervenir pour mentaliser la sensation physique, en déterminer l'origine, la durée, la force, la beauté ou la dysharmonie, le danger etc...
Cependant!
Le cerveau d'une grenouille n'est pas nécessaire pour que sur ses pattes nues après démembrement lorsque l'on pose du sel, elles réagissent et bougent
Tout comme on peut nourrir une poule à tête coupée (Mike) si par hasard il lui reste la veine jugulaire intacte, le tronc cérébral et une oreille....

mike-poulet-decapite-sans-tete-01.jpg

De même que des cellules cardiaques peuvent vivre sans cerveau... il est de nombreuses parties du corps qui continuent de vivre après la mort cérébrale
Le cerveau mentalise et organise au mieux l'ensemble complexe de tous les systèmes qui lui envoient des signaux...
cependant le système réflexe fonctionne sans cerveau !
De plus le cerveau ne peut agir que sur des cellules constitutives dont il a la charge...
Et il n'a pas la charge des cellules d'une tumeur par exemple ! Et pourtant la tumeur est bien vivante dans l'organisme ... sans que le cerveau puisse intervenir

Renseigne toi donc sur le cerveau abdominal ou mésentérique . Je ne parle pas du cerveau supérieur qui permet de penser... mais du plexus mésentérique
qui agit sans passer par le système central sur le système immunitaire qu'il contrôle à 80 % ainsi que sur le système digestif.

Il est composé du même type de cellules que le cerveau supérieur de la boîte crânienne... mais c'est celui-ci qui dépend du cerveau abdominal !
De même l'agréable et le désagréable ne sont pas des données premières émanant du néo-cortex analyseur et qui nous rend "intelligents", mais du tronc cérébral, le plus élémentaire des systèmes cérébraux qui répond lui aussi au cerveau mésentérique ou abdominal.

Alors, l'interprétation des sons peut se faire sans le concours de l'intelligence, la sensation peu modifier des systèmes endocriniens ou digestifs.
Je peux facilement entretenir l'a priori que des cellules "sans cerveau" puissent être capables de sentir des sons ( un petit coup de l'index sur la lame permet de changer le comportement de bien des unicellulaires que nous observons, n'est-ce pas ?)

Le corps sent les sons sans le concours du cerveau pensant.
Le stentor est sensible aux sons et aux variations de fréquence et réagira en comportement primitif équivalent: ouverture ou contraction, attirance ou évitement vers un lieu de tension ou un lieu sans tension et cela.... sans avoir besoin de 'penser"

bien à toi,
ventralement
SDS

 

 

information

Phobotaxis étudié chez les paramécies

 

phobo.JPG (source Behavioral neurobiology)

 

 

 


Modifié par solito de solis, 06 juillet 2015 - 12:11 .

  • 0

#9 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 12 949 messages

Posté 06 juillet 2015 - 02:42

 Bonjour,

 


Nous sentons les sons avec notre corps et notre peau d'abord. Les sourds entendent les vibrations sonores avec leurs pieds.

Non, la peau, les tissus du corps ne sentent rien !  (1)C'est le cerveau qui reçoit des informations de la peau ou du corps par des fibres nerveuses. 

C'est le cerveau qui interprète des signaux qu'il viennent de la peau des pieds ou des organes des sens.

Quand je me gratte le conduit auditif avec le petit doit, ce n'est pas le conduit auditif ou le petit doigt qui ressent du plaisir, mais mon "moi" par l'intermédiaire du cerveau.

 


Le cerveau d'une grenouille n'est pas nécessaire pour que sur ses pattes nues après démembrement lorsque l'on pose du sel, elles réagissent et bougent

Oui, c'est bien connu c'est même un problème basique de logique : 

C'est une expérience bien connue avec une grenouille.

Si tu tapes dans tes mains, la grenouille saute.

Si tu tapes dans tes mains après lui avoir coupé les pattes, la grenouille ne saute plus :

Conclusion, la grenouille entend avec ses pattes. :)

C'est un peu différent avec les sauterelles.

 


Le cerveau d'une grenouille n'est pas nécessaire pour que sur ses pattes nues après démembrement lorsque l'on pose du sel, elles réagissent et bougent

 

Oui, mais quel rapport ? Galvani à démontré la contraction d'un muscle sous l'action du courant électrique .

Pas besoin d'un cerveau pour faire contracter un muscle , d'ailleurs certains appareils de musculation utilisent le même procédé, tout le monde sait çà. 

 

Galvani.jpg

 

Renseigne toi donc sur le cerveau abdominal.

Je connais. toutefois dire que c'est un cerveau est plutôt un gros mot pour faire mousser . C'est du langage destiné au grand public.

Nous avons déjà parlé ici du système nerveux autonome du cœur , le tissus nodal avec ces nœuds, ces faisceaux , c'est un véritable petit ordinateur, mais personne, en ce temps là (celui de sa découverte) n'a osé appeler cela un cerveau !

 

Le système neuro-végétatif est connu depuis pas mal de temps et on connait bien les connexions entre les différents systèmes interconnectés.

Personnellement je pense m^me que le cerveau conscient peut avoir une influence sur lui et donc que l'on peut avoir soi-même une action sur sa propre santé,  même pas besoin de gourou. (Les Yogi en savent quelque-chose)

https://fr.wikipedia...erveux_autonome

 

 

Le corps sent les sons sans le concours du cerveau pensant.

 

Ça , je ne le sais pas, en tous cas, il ne me l'a jamais dit !

 

Amicalement.

 

Pour le texte en anglais il est certainement très intéressant, mais mes pauvres neurones ne le comprennent pas et comme c'est une image, Google Translate non plus...

 

 

 

(1) sauf celle des pieds parfois , mais le mot "sent" n'a pas le même sens ! :)


  • 0

#10 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 12 949 messages

Posté 06 juillet 2015 - 06:27

MAis tu peux bien sûr ne pas croire à cela
Tout comme tu peux ne pas croire au Système nerveux entérique
Tu devrais peut-être lire des articles scientifiques récents à ce sujet: 200 millions de neurones, c'est pas mal quand même

 

C'est quand même fort de café ! Qui te dis que je pense comme tu le crois ?

J'ai quand même étudié suffisamment la neurologie pour connaitre mes classiques et mon scepticisme aidant à ne pas en croire la moitié !

Si je crois que la physique n'est pas totalement aboutie et loin s'en faut, les mystères étant plus nombreux que les certitudes, comment croirais-je aveuglément à la neurologie balbutiante empêtrée dans les images des  PETScan  et autres Spintronic .

Je  pense que l'appareil qui révélera les pensées de Matthieu Ricard soit inventé avant longtemps ... 

Par contre je suis entièrement d'accord avec toi sur les EEG plats ! 

Il faut être terriblement matérialiste pour suspendre le sort la personne humaine à un ECG ou n'importe quel appareil d'imagerie.

 

200 millions de neurones, cela ne m'impressionne pas du tout, les talidaech en ont beaucoup plus que çà et cela ne les empêche pas d'être ce qu'ils sont. Ce n'est pas de compter les neurones qui compte, c'est ce qu'ils font vraiment, et cela je ne le sais pas.

 

Je suis d'accord avec toi sur les l'actualisation des connaissances . J'ai entendu de jeunes médecins en 67 affirmer que l'homme avait 48 chromosomes .

Quand j'ai rectifié 46, l'un m'a dit oui 46 chromosomes  + deux sexuels cela fait 48. (Que fait la police?)

Maintenant, si les informations un peu défraîchies ne sont pas toujours très fiables, la dernière-découverte-qui-vient-de-sortir ne l'est pas toujours davantage. L'esprit critique, surtout pas développé dans les écoles , est plus que jamais recommandé.

Et puis il y a les modes... Quand il y a plus de 10 articles sur le même sujet dans une année, c'est souvent une mode...

 

puisque déjà tu estimes que la peau ne "sent" rien et encore moins les "trompettes de Jéricho... sans aucun doute

 

Je suis préparé à le croire mais l'explication de la saturation ne me convient pas. il y a d'autres explications possibles comme l' "anesthésie de combat" qui est un détournement de l'attention. On peut bien sûr faire des simulations avec des réseaux neuronaux , mais je ne pense pas que cela puisse constituer une preuve. De toute façon ce n'est pas plus important qu'autre chose, il faut donc faire des choix.

 

Traduction faite, la phobotaxie, me parait terriblement banale ! Mais cela ne me dit pas que la paramécie sent quoi que ce soit. Ce qui est sûr c'est quelle réagit.

Ensuite, il ne faudrait pas comparer un Protiste qui est une cellule autonome évoluée à une cellule spécialisée d'un métazoaire !

L'une est un tout, l'autre une partie seulement, une toute petite partie.

Je suppose donc qu'un Protiste est bien plus compliqué et doit vraisemblablement avoir plus de compétences qu'une cellule du corps humain ou animal.

 

Cela laisse la porte ouverte à pas mal de recherches...

 

 

 

 


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!