Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Ecailles poissons


  • Veuillez vous connecter pour répondre
5 réponses à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 387 messages

Posté 11 janvier 2016 - 05:11

Les  écailles des poissons .

 

                                                                                                   Première partie

 

 

Préparation des écailles

Comme les écailles sont plus ou moins  recouvertes de  résidus du derme et de l’épiderme , de mucus  et de pigments , il est souvent nécessaire de les nettoyer avant leur montage .

-         après  un frottement à sec  entre les doigts , la méthode la plus simple  est de les faire tremper pendant 24 à 48 heures dans une solution de potasse à 5% suivie d’un rinçage  à l’eau  et d’un léger frottement  avec un petit pinceau   .

-         montage  dans la gélatine glycérinée .

 

*************************

 

La présence  d’écailles  recouvrant  le corps est l’une des caractéristiques des poissons. A  part les  Sélaciens  et certains  poissons osseux les téguments de ces animaux sont tapissés de plaques, en partie implantées dans la  peau  et indépendantes  les  une des autres, chacune de ces plaques représente une écaille .

Leur position est variable  soit  juxtaposée comme les éléments  d’un  pavage, soit  imbriquée comme les tuiles d’un toit .

 

On distingue 

--Les écailles    Rhomboïdes : formes primitives , épaisses, rigides – formées  d’os,  de dentine et de ganoïne .

     2 sous catégories  - écailles  Cosmoïdes  - comme  le Coelacanthe .

                                  - écailles  Ganoïdes  - en forme de losange  - brillantes et dures   -comme chez l ‘Esturgeon  .

-- Les écailles  Placoïdes   qui sont des dents cutanées  formées de dentine et d ‘email   comme  chez la raie et chez le requin .

 --Les écailles élasmoïdes  minces, flexibles :

      2 sous catégories          -  écailles Cycloïdes   comme la truite  à bord lisse .

-                                        -  écailles Cténoides comme chez les cichlides à bord crénelé .

-        

 

Les écailles    placoides

 Ce type d’écaille est trouvé  sur les requins  ( poissons  cartilagineux)– Dans la Manche il existe un petit requin : la Roussette.

(http://www.normandie...roussettes.html )

que les marins pécheurs ramènent souvent . L ‘ aspect externe de cette écaille est une image  de dent  , ce qui rend la peau de ces poissons  très  rêche , type papier de verre  au toucher dans le sens queue  vers la tête  ;  cette peau est  aussi très  résistante  quand on  veut la  couper. (elle  peut être d’ailleurs être tannée  pour faire un cuir ) ..

Les écailles  sont  juxtaposées  à une certaine distance l’une de ‘l autre – elles  ne sont  donc pas jointives.et ne se recouvrent pas.

Leur taille est stable  tout au long  de la vie du poisson – par contre leur nombre augmente avec la croissance  de ce dernier.

 

Image macroscopique  avec lumière  en épiscopie .

ecaille texte 1 .jpg

 

L’écaille  examinée en lumière polarisée .

ecaille texte 2.jpg

 

Sur cette écaille  il existe ,en transparence , un réseau de type vasculaire ; ce que  confirme  un grossissement à 200 .

 

La structure  de l’écaille de roussette  est donc  identique à la structure de la  dent  qui  a, en son centre   un canal, dans lequel passe un système  arterio-veineux  .

( et probablement, si on pousse la comparaison avec les dents,,  un  système neurologique, mais il  n’est pas possible  ici de le mettre en évidence ).

ecaille texte 3.jpg

le schéma a été extrait du texte de ref 2 .

 

Les écailles élasmoides 

             2 types        --  écailles cycloïdes  

                                --  écailles cténoides

 

Chez ces poissons  chaque  écaille est individualisable   : il est possible de les enlever  une par une  sans perturber les autres.

 

A de très rares exceptions prés  le nombre d’écailles de ces poissons est constant pour tous les individus de la même espèce  et cela dés la naissance.

Ces écailles forme  un revêtement gênant peu le poisson.  .Leur taille varie en fonction de la croissance  donc  de l’age du poisson.

Leur  nombre est stable tout au long de la vie  du  poisson,

Ces écailles sont formées  d ‘ os et de dentine .

La croissance  en largeur  est  assurée par  les cellules qui  sont  situées sur le bord de l’écaille. 

 

  A  )   Ecaille Cycloide 

 

la truite est un exemple d’écaille cycloïde

Dans le cas de la truite les écailles sont  positionnées   comme les tuiles d ‘ un toit.

ecaille texte 4.jpg

Sur cette écaille  peu être constaté .

1 -- zone  sans cerne  ( ou circuli ), il s’agit de la zone qui  est en contact  avec l’eau  et qui de ce fait  a subi  une usure  qui  a effacé  les cernes.

2 --  zone protégée par l’épiderme   du poisson  - cette zone protégée du frottement de l’eau   présente des cernes – sur cette écaille il y a 73 cernes  -

Les cernes  ont leur  nombre et leur forme qui   dépendent  de l’age du  poisson, de sa possibilité de se nourrir   ( donc de la saison ) -de ses  maladies – Leur  étude est appelée Scalimétrie.

En effet ces  cernes  se développent  suite à une plus forte synthèse de  la matrice osseuse minéralisée. Les écailles grandissent   donc au fur et à mesure de la croissance du poisson. Ils se développent  pour ce faire   un dépôt concentrique  sur le pourtour.

La petite   écaille  centrale  ou  Focus  est celle qui existe chez  le poisson à sa naissance .

 

Les écailles de poissons prennent  leur naissance dans la partie profonde du derme  ( chez les reptiles les écailles  sont simplement un épaississement de la couche cornéen épidermique ) .

ecaille texte 5.jpg

   En A - Image du focus est de la construction progressive de l’écaille avec le développement des cernes .

   En B -Au grossissement 400  il apparaît que la  synthèse  d’une écaille  est  inhomogène  - il semble exister  des structures de renforcement  sous la forme de bandelettes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  • 0

#2 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 387 messages

Posté 11 janvier 2016 - 05:27

dImages  des  Cernes.

 

ecaille texte 6.jpg

 

 

Ecaille cténoïde

 

Pour les étudier, il a été  choisi  une Daurade  et un Rouget Barbet.

 

 

En raison de  leur grande transparence à la lumière ; il n‘est pas  facile  de faire des panoramas  d’écailles  sans coloration   ( 76 photos X40.)

L’écaille de Daurade  a été colorée par un bain d’acide Picrique  à saturation.

L ‘écaille de Rouget Barbet  a été colorée  par une solution d’Eosine alcoolique à 2%.

ecaille rouget texte 3.jpg

 

ecaille daurade texte.jpg

[

A--  Ctenii   ou Spinules .

B –  Raddi ou sillons radiaires  ou stries

            On constate  que ces sillons    ne sont pas présents dans le champ posterieur de l’ écaille .

C – Focus .

           Comme la partie antérieure de l’écaille croît plus vite que la partie postérieure ,le focus qui est l ‘écaille initiale , a tendance à se déplacer vers  l’arrière .

Pour le plaisir  une  image de l’écaille en lumière polarisée  +lame onde .

 

ecaille texte 8.jpg

La minéralisation  des cernes est très différente  de celle de l’écaille  cycloide  -  les bords  sont pourvus de très nombreux petits  spicules .

 

 

ecaille texte 9.jpg

 

 

 

 

 



Sur ce type  d’écaille le caractère concentrique  des cernes de l’écaille  cycloïde    n‘existe pas vraiment en raison de la   présence des radii .

ecaille texte 10.jpg

 

La coupe d’une écaille  monte  la constitution de son épaisseur .
 

L’aspect est celui d’un mille-feuilles  avec une alternance de plans cellulaires et de plans de dépôts  - La stratification  n’est pas  homogène suivant les écailles coupées – on  constate que le nombre de couches est variable en fonction de  l’écaille  et de la localisation de la coupe dans  l’écaille ..L ’ écaille augmente sa surface  durant la vie du poisson  - par  un développement de sa périphérie.

 

Coupe d’une  écaille de Rouget Barbet .

ecaille texte 11.jpg

image  DIC +  Lame Onde

 

 

 

 

Complément   d ‘ informations extraites de  ref 1

 

Le revêtement écailleux des poissons a des fonctions :

 Hydrodynamiques (très développées chez les poissons nectoniques ) .

 Défensives (essentielles  pour les espèces benthiques) et dans une moindre mesure des fonctions de dissimulation et de locomotion.

La minéralisation des écailles chez les poissons est liée au métabolisme du calcium. Cet élément arriverait aux écailles  via  le sang et les fluides extracellulaires non via la peau. La plus grande partie du calcium que l'on trouve dans le sang et autres liquides proviendrait surtout des échanges   au  niveau des branchies et, dans une    moindre mesure, des échanges actifs au niveau de la peau (la contribution de  l'alimentation serait négligeable ) .

 

La scalimétrie  qui étudie  les cernes des écailles   conduit à  de nombreuses déductions   -

Ici sur les écailles présentées   il est bien délicat de  faire des interprétations  - on constate que les cernes  sur les deux poissons  sont à peu très tous  à équidistance  et que les variations des largeurs sont infimes – bref affaire de spécialiste  -

 

Constitution des écailles:

    Les écailles sont constituées  :de  Calcite  (carbonate de Calcium    :Ca(C03) 2 + phosphates de Calcium )                                     :D'  Hydroxyapatites   (Ca5(PO4)3(OH)- )

 

                                                                                                        Dominique

 

References

 

  Ref  1   :  http://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/pleins_textes_6/colloques1/35921.pdf

    etudes de la chimie des ecailles de poisson

 

  Ref 2  : http://vieoceane.fre...f/fichef2d.html

 

Autres très belles images d' écailles :

http://forum.mikrosc...s-de-roussette/

http://forum.mikrosc...les-de-brochet/

 


Modifié par Dominique., 06 mai 2017 - 08:25 .

  • 0

#3 pablito

pablito

    Homo sapiens microscopicus

  • Co.Admin
  • 1 345 messages

Posté 13 janvier 2016 - 08:07

Très joli sujet. Merci Dominique.
Photos splendides aussi.
Et une coupe dans une écaille, quelle performance !

Pierre
  • 0

#4 jmaffert

jmaffert

    Reptile

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPip
  • 602 messages

Posté 13 janvier 2016 - 08:38

Très bel et intéressant article avec une quantité impressionnante de techniques microscopiques.

 

Merci


  • 0

#5 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 606 messages

Posté 13 janvier 2016 - 09:36

J'admire le travail, je vois que tu n'es pas encore complètement à la retraite... vas tu à la pêche ? :)

Amicalement


  • 0

#6 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 387 messages

Posté 13 janvier 2016 - 05:40

 Merci Pierre  , Jmaffert et Cosinus .

 

Pour    faire la coupe des  écailles   voici le protocole 

Après le prélèvement , les laisser quelques heures dans l’alcool à  60.

Puis   faire un petit  tas en  orientant les écailles  dans la même direction.

Les lier avec  un  très  petit fil de cuivre.

Plonger dans de la paraffine  liquide.

En retirant après le bain les écailles  se prennent  en masse.

Utiliser  un   microtome à main  , type  Varnier , le tas d’écaille coincé entre  deux petites plaques de polystyrène bleu .

 

Cosinus   le travail me manque depuis ma prise de la retraite  et j’ai trouvé une compensation  - mais je ne vais pas à la pêche  , on a trop le temps de cogiter .

 

Amicalement

                             Dominique


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!