Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

dépôt de vin, 2


  • Veuillez vous connecter pour répondre
8 réponses à ce sujet

#1 pablito

pablito

    Homo sapiens microscopicus

  • Co.Admin
  • 1 478 messages

Posté 19 janvier 2016 - 11:28

Bonsoir, 

 

Nous avions déjà, l'an passé, donné un sujet sur les dépôts de vins que l'on pouvit voir au microscope : 

http://forum.mikrosc...?hl=anthocyanes

 

Nous le compétons ce soir avec une observation sur du vin blanc (un riesling d'Alsace)

Les vins blancs forment peu de dépôts, ils n'ont pas de tanins, sauf les bourgognes élevés en fût.

Les dépôts, appelés gravelles en œnologie, sont en fait des cristaux formés à partir de l'acide tartrique contenu dans le vin, qui cristallise.

 

Pour le faire, c'est facile, il suffit de mettre la bouteille au froid (j'ai fait sur un petit verre seulement, dans le bac à glaçon du frigo). 

Le vin ainsi traité perd de l'acidité, sur le plan organoleptique c'est pas top, car un bon vin, c'est un équilibre entre sucres, alcool et acidité.

Le vin devient "mou", pâteux, et désagréable.

 

Mais là n'est pas le sujet : 

Les cristaux sont fabuleux à voir, nous vous donnons ci après deux phtos (il s'agissait d'un entraînement pour les cristaux que nous allons recevoir de Philippe (Buteo)

 

PS : Tryphon a raison, c'est beau, mais on peut en faire 1000 fois différents, et cela devient vite lassant, s'il n'y a pas une raison et une recherche de compréhension derrière.

PSS : technique : lumière polarisée analysée + lame d'onde (pochette CD faisant office de)

 

Bonne soirée, Pierre

 

riesling 1_V9.jpg

 

riesling 5_V9.jpg


  • 0

#2 Vardar

Vardar

    Ciliate lover

  • Membre Modérateur
  • 815 messages

Posté 21 janvier 2016 - 04:42

ch'est Bieau !


  • 0

#3 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 691 messages

Posté 21 janvier 2016 - 05:30

(j'ai fait sur un petit verre seulement, dans le bac à glaçon du frigo).

 

... j'espère... :rolleyes: !


  • 0

#4 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 716 messages

Posté 21 janvier 2016 - 07:11

Bonjour Pierre,

 

Elles sont belles ces pierres précieuses !

 

Deux petites questions subsidiaires... Si tu permets.

 

 

(pochette CD faisant office de)

Une ancienne discussion : C'est quoi une pochette de CD ?

Le boitier qui reste autour du CD  pour le protéger ou bien l'emballage en cellophane que l'on jette dès qu'il est ouvert ?

 

Cela pourrait expliquer certaines variations dans la couleur du fond en polarisation.

 

Amicalement.


  • 0

#5 pablito

pablito

    Homo sapiens microscopicus

  • Co.Admin
  • 1 478 messages

Posté 22 janvier 2016 - 07:32

En guise de lame de compensation, j'utilise le couvercle d'un boîtier de CD, pas l'emballage jetable.

Le fond n'est pas homogène au x4, des fois au x10, sur les plus forts grossissements cela ne se voit pas

J'ai demandé à Nikon, mais la seule lame de compensation pour mon microscope vaut 500 euros
Je ne l'ai donc pas eu à Noël ...

Pierre
  • 0

#6 Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

    Purgatorius

  • Membre Modérateur
  • 785 messages

Posté 22 janvier 2016 - 08:13

Bonjour Pierre,

Pour rendre le fond homogène tu peux faire un flatfield ou champ plat dont voici le principe simplifié:
C ´ est à dire faire une photo du fond sans le sujet et diviser la photo contenant le sujet par la photo flatfield et multiplier le résultat par une constante (moyenne des valeurs des pixels du flatfield)
Cordialement ,
JL
  • 0

#7 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 716 messages

Posté 22 janvier 2016 - 10:06

Bonjour Pierre,

 


En guise de lame de compensation, j'utilise le couvercle d'un boîtier de CD, pas l'emballage jetable.

 

Il existe une confusion sur le sujet qui remonte au début du forum et même un peu avant.

J'avais indiqué que l'on pouvait faire des lames de compensation en utilisant une simple feuille de cellophane comme celle qui recouvre certains paquets  (pour fumeurs, c'est pas bien) ou les boites de CD de l'époque.

Toutes les cellophanes ne fonctionnent pas, il faut faire des essais.

Certains ont essayé le couvercle des boites de CD .

C'est pratique, rigide, çà polarise, MAIS, sur le plan optique, çà ne vaut rien, çà déforme le front d'onde et c'est inhomogène provoquant des différences de teintes dans le champ.

 

CD-F.png

 

On peut ne pas s'en apercevoir ou estimer que c'est joli, cela ne me pose pas de problème.

En principe une feuille de cellophane si elle n'est pas froissée, présente moins ce problème du fait de son épaisseur très faible.

 

 

Amicalement.

 

 


  • 0

#8 pablito

pablito

    Homo sapiens microscopicus

  • Co.Admin
  • 1 478 messages

Posté 22 janvier 2016 - 11:37

Tryphon,

Je suis novice, j'ai mal compris dans le forum, testé avec un couvercle de CD, vu que cela "marchait" - c'est à dire que cela produisait un effet - et j'en ai déduit que c'est de cela dont vous parliez.

Sorry, vraiment.

Bon, maintenant, il faut que je teste avec de la cellophane... Que j'achète un CD ... Neuf... !!!

Pierre
  • 0

#9 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 716 messages

Posté 23 janvier 2016 - 12:33

Bonjour Pierre,

 

Sorry, vraiment.

 

Non ! Il n'y a pas de quoi.!

J'ai simplement expliqué l'origine de cette "cellophane".

C'est un bricolage qui vient de plus loin que çà.

Fin des années 70, j'avais étudié des membranes de reins artificiels au microscope, en lumière polarisée.

A la suite de cela, comme j'avais constaté que les membranes de cellophane polarisaient avec des couleurs vives, j'avais fait au tour un petit dispositif ploarisanr constitué de deux disques  mobiles entre lesquels j'avais introduit un morceau de cellophane froissée.

Le résultat était du plus bel effet. Dans une position des disques, on ne voyait même pas la cellophane, le système était totalement transparent.

Et dès qu'on tournait les disques, de magnifiques couleurs apparaissaient...

 

A partir de là j'ai utilisé une feuille de cellophane comme compensateur sur mon microscope.

Au début de la liste, j'ai proposé ce dispositif comme compensateur.

Mais où trouver de la cellophane? 

J'avais indiqué, entre autre, les emballages , genre paquets de cigarettes, CD, emballages alimentaires (et pourquoi pas film alimentaire)

La confusion entre le boitier de CD et l'emballage des CD neufs, est venue de là.

Mais si cela marche avec les boîtiers de CD  ou les blisters de vis pour bricolage, y a pas de problème !

 

La deuxième remarque, vient de l' épaisseur de la lame.

Si la lame est trop épaisse, elle modifie le front d'onde et peut provoquer des inhomogénéités dans l'image.

Un film n'apporte aucune déformation visible du fait de son épaisseur faible.

C'est pour cela qu'on utilise des mylar métallisés, devant les objectifs de télescope même pas tendus (!) pour l'observation solaire, alors que la fabrication d'une lame de fermeture, demande une précision de polissage, hors du commun.

 

Mais comme il n'y a pas une science officielle, ou une pensée unique.dans tous les cas, chacun fait comme il veut ou comme il peut.

 

 

Amicalement.


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!