Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Phaeomarasmius erinaceus


  • Veuillez vous connecter pour répondre
2 réponses à ce sujet

#1 jmaffert

jmaffert

    Batracien

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPip
  • 598 messages

Posté 20 mai 2016 - 11:57

Peu de champignons à cette saison. Un petit (diamètre du chapeau < 1 cm) poussant sur une branche de saule.

 

IMG_0784.jpg

 

J'ai honte de la photo, mais je n'ai qu'un bon appareil, trop gros pour l'avoir toujours avec moi ou un téléphone portable...qui donne de bonnes photos dehors, de loin, avec de la lumière...mais nul en macrophoto. Il y a de très bonnes photos sur Internet.

 

En microscopie, des basides bisporiques :

 

Phaeomarasmius4.jpg

 

Difficulté de voir les deux stérigmates nets...

 

Des spores assez grandes (10-12 µm de long) :

 

Phaeomarasmius6.jpg

 

Et sur l'arête des lames, des poils étroits et tordus :

 

Phaeomarasmius1.jpg

 

Le nom est un peu barbare, mais on retrouve des racines : un marasme est un champignon qui se dessèche facilement (cf. le sens courant du mot marasme). Phaeo- vient de l'adjectif grec signifiant brun. Erinaceus ou herinaceus ou hericius ou ericius est le nom latin du hérisson, parce que le chapeau et le pied sont hérissés de petites mèches (loupe !).

 

Cordialement

 

 


  • 0

#2 Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

    Purgatorius

  • Membre Modérateur
  • 710 messages

Posté 20 mai 2016 - 01:16

Bonjour Jérôme,

 

Je m' aperçois qu' à chaque fois que tu nous présentes un champignon il y a auparavant une sorte d' enquête policière.

je te tire mon chapeau....de champignon.

cordialement,

JL


  • 0

#3 jmaffert

jmaffert

    Batracien

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPip
  • 598 messages

Posté 20 mai 2016 - 04:04

Effectivement, la détermination d'un champignon tient de l'enquête : il faut récolter un maximum d'indices sur les caractéristiques macroscopiques (forme, ornementation, texture, couleur, odeur et goût) et microscopiques, sans oublier quelques réactions chimiques.

 

Ensuite on se plonge dans la littérature et ses contradictions pour arriver (ou non !) au nom du champignon. C'est ce qui en fait le charme, avec les promenades dans la nature et la bibliophilie.

 

Cordialement


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!