Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Orchis à odeur de bouc... du port à la graine...


  • Veuillez vous connecter pour répondre
5 réponses à ce sujet

#1 6le20

6le20

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 11 messages

Posté 11 juin 2016 - 08:06

Bonjour à tous

 

ce sujet est un peu redondant avec celui de Pablito consacré à la reproduction de l'Ophrys abeille, mais c'est la saison qui veut ça...

 

Himantoglossum hircinum (Linné) Spreng., 1826 ; Orchis à odeur de bouc (Orchidaceae)

Première floraison observée à Azillanet (34) route de Beaufort, le 27 mai 2016, pied suivi jusqu'au 10 juin.

 

Himantoglossum hircinum-1Port-Azillanet-05 2016-LG.jpg

 

Himantoglossum hircinum-2Port-Azillanet-05 2016-LG.jpg

 

Les fleurs avec leurs labelles-cotillons caractéristiques…

 

Himantoglossum hircinum-3Fl-Azillanet-05 2016-LG.jpg

 

Himantoglossum hircinum-4Fl-Azillanet-05 2016-LG.jpg

 

 

Les pollinies jointe par une glu commune à leur base (ce qui n'est pas le cas de toutes les orchidées...)

Himantoglossum hircinum-5Polli-Azillanet-05 2016-LG.jpg

 

La dilacération de la tête d'une de ces pollinies livre des lobules triangulaires :

Himantoglossum hircinum-6Lob-Azillanet-05 2016-LG.jpg

 

[à suivre]

 

 

 

 

 



|suite]

Ces lobules sont un agglomérat de tétrades qui sont les grains de pollen de l'orchidée. Sur les clichés on aperçoit généralement que 2 à 3 cellules de ces tétrades. L'exine est décorée de micro-réticulations et, un poil plus en profondeur apparait une sorte de mosaïque (brochis ?).

Himantoglossum hircinum-7Tet-Azillanet-05 2016-LG.jpg

 

Le 10 juin 2016, j’ai prélevé 3 gousses à la base, dont une portant encore le labelle fané.

Himantoglossum hircinum-8bGous-Azilanet-05 2016-LG.jpg

 

Puis j’en ai ouvert une qui m’a livré une quantité de minuscules graines.

Himantoglossum hircinum-8aGous-Azilanet-05 2016-LG.jpg

 

Ces graines qui mesurent 1/3 de millimètre sont curieusement construites.

Himantoglossum hircinum-9aGr-Azilanet-05 2016-LG.jpg

 

Les parois extérieures paraissent moirées.

[Image obtenue par zédification de 10 images empilées par le logiciel de focus stacking Helon Focus 6.6]

Himantoglossum hircinum-9bGr-Azilanet-05 2016-LG .jpg

 

J’ai monté une lame au gel de glycérine et réalisé un panoramique de 2 images assemblées par ICE, images obtenue par zédification de 11 clichés par le logiciel de focus stacking Helicon Focus 6.6.

Himantoglossum hircinum-9cGr-Azilanet-05 2016-LG.jpg

 

Les cellules extérieures forment des ailettes longitudinales, tandis que les cellules centrales doivent correspondre à la partie active, germinative, de la graine. Selon le professeur Guy Durrieu, elle contient un embryon dont le développement s’est arrêté à un stade précoce.

Chez les Orchidées, les graines n’ont aucune réserve et doivent tomber du premier coup sur un milieu contenant un champignon symbiotique (mycorhize) pour avoir une chance de se développer. A noter que ce champignon est généralement un basidiomycètes, plus rarement un ascomycète, mais jamais un gloméromycètes comme c’est le cas chez les autres plantes : à plante évoluée, champignon évolué…

Selon Durrieu : En présence d’humidité, la graine se gonfle et peut être alors envahie par les filaments d’un champignon qui lui apporte les éléments nutritifs nécessaires à son développement.

Une véritable plantule, avec bourgeon foliaire et radicelles, se forme, c’est le protocorme. Le champignon s’installe dans ses tissus les plus externes.
Sans la présence du champignon symbiotique, les graines d’Orchidées sont incapables de germer à moins qu’on ne les place sur un milieu nutritif qui remplace les apports du champignon.

 

 

En espérant que cette balade vous incitera à examiner  de plus près ces plantes fascinantes

 

amicalement

Sylvain

 

 

 


  • 0

#2 Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

    Purgatorius

  • Membre Modérateur
  • 701 messages

Posté 11 juin 2016 - 08:39

Bonjour Sylvain,

 

Merci de nous faire découvrir cette orchidée avec sa graine particulière.

Cordialement,

JL


  • 0

#3 pablito

pablito

    Homo sapiens microscopicus

  • Co.Admin
  • 1 289 messages

Posté 11 juin 2016 - 10:08

Extraordinaire, Sylvain, je préparais le même sujet !!! Quelle coïncidence !!!

 

Je rajoute, si tu le permets, deux photos dont une en lumière noire, qui montre, qu'outre une attirance des insectes par l'odeur (son nom orchis bouc n'est pas usurpé, l'odeur est pestilentielle) elle émet aussi dans l'UV que les insectes voient, mais pas nous.

 

Et merci pour ce partage, je ne mets pas mes photos de la graine, elle sont moins précises que les tiennes : bon boulot.

 

Pierre

 

bouc 1_V2.jpg

 

bouc 2.jpg


  • 0

#4 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 346 messages

Posté 11 juin 2016 - 10:08

magnifique présentation d'un sujet auquel on pourrait ne pas prêter attention.

merci

SDS


  • 0

#5 pablito

pablito

    Homo sapiens microscopicus

  • Co.Admin
  • 1 289 messages

Posté 11 juin 2016 - 10:13

Petite précision, car les photos de Sylvain sont très explicites.
Cette graine à la structure externe réticulée, montre des points faibles, ces zones translucides. Elles sont essentielles pour la symbiose avec le champignon lors de la germination : c'est par ces zones fragiles que le champignon pourra "nourrir" la graine.

Pierre

Modifié par pablito, 11 juin 2016 - 10:43 .

  • 0

#6 6le20

6le20

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 11 messages

Posté 11 juin 2016 - 10:25

Bravo pierre, tes photos du périanthe en casque avec les pollinies au fond sont tout à fait époustouflantes !

Je suis très heureux que tu complètes images et informations de ce sujet.

 

C'est quand même incroyable cet ensemble d'adaptations de ces plantes, qui vont jusqu'à préparer des zones de pénétration au champignon nécessaire et indispensable à leur existence. Par ces adaptations multiples elles font un pont entre la vie du sol et celle de l'air représenté par les insectes volants...

 

Tout est lié... et réciproquement !

 

Je voudrais signaler un site remarquable sur les orchidées et la terminologie qui leur est associée : Orchidées d Hautes-Alpe.

 

 

EDIT : un mot sur les odeurs pestilentielles émises par certaines plantes et champignons.

Très souvent ces odeurs sont "conçues" pour attirer des diptères, genre mouches à m... qui se chargent de la pollinisation (cas des cactées du désert de Namibie) ou du transport des spores (cas des satyres puants).


Modifié par 6le20, 11 juin 2016 - 10:35 .

  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!