Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

Encre de Chine


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1 réponse à ce sujet

#1 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 043 messages

Posté 10 août 2016 - 03:37

Bonjour,

Les techniques de préparations microscopiques sont extrêmement nombreuses.
Je dirais même qu'elles sont infinies dans la mesure où le microscopiste utilise des techniques existantes et qu'il a la capacité et l'avantage de les faire évoluer ou d'en inventer d'autres.
Chez l'amateur ,cela reste encore un domaine où l' Etat ne vient pas mettre son nez...

Par contre, dans les Laboratoires de recherche et surtout d'analyse, plus aucune initiative n'est laissée à l'opérateur qui se contente d'exécuter des protocoles en utilisant ds Kits tout faits . Il n'a même plus besoin de comprendre, simplement exécuter le plus fidèlement possible les consignes, de manière robotisée.


Au début du XX siècle, de nombreux chercheurs microscopiste mettaient au point des techniques de coloration et des ouvrages "fondamentaux" sur cet art étaient publiés, et dont pouvaient bénéficier les amateurs.
Certains sont restés célèbres mais introuvables.

J'ai donc prix deux d'entre eux pour vous livrer ce qui est écrit sur la (les) technique de la "coloration" à l'encre de Chine, il s'agit du "Loquin" de 1978 et du Langeron( vert) 7ème édition 1949. Seguy 1949 n'en parle pas.

D'abord, il faut dire que la technique utilisant l'encre de Chine n'est pas une coloration (sauf rares exceptions) mais un masquage du fond. Il s'agit donc d'un masque . Et il conviendrait de dire, un Masque à l'encre de Chine et surtout pas une coloration négative !
Au passage la Nigrossine donne globalement les mêmes résultats que l'on compare au Fond Noir, mais la Nigrosine est une solution d'une substance chimique (soluble) alors que l' Encre de Chine est une suspension de particules fines.
Si bien que ces particules peuvent être ingérées pas des cellules et marquer par exemple le vacuome. D'après Tchéou Taï Chuin.(C'est donc cela l’exception dont je parlais)

Quelques mots sur l'utilisation non microscopique de l' encre de Chine.
Elle sert traditionnellement à la calligraphie et à la peinture en Chine au Japon, en Inde.
Elle set sous forme liquide pour le dessin industriel mais aussi pour le tatouage.

Elle est constituée de noir de fumée provenant de bois d'origine diverse (pin au Japon) et de nombreuses autres substances comme des liants, colle de poisson gomme laque, mais les secrets de fabrication sont nombreux et on peut y trouver du sucre , du fiel (bile), des tanins des colorants...
Il va sans dire que les formules commerciales ne conviennent pas si l'on veut entreprendre des colorations contrôlées et fiables.

Il semblerait que la méthode initiale employant l' encre de chine soit surtout celle de Burri (1909) concernant la recherche de Treponema pallidum agent de la syphilis.Mais elle a quand même été précédé par celle de Errera en 1884 sur les capsules bactériennes.
Une recherche sur le Net nous donne plusieurs réponses concernant cette méthode.
Burri nous apprend qu'il faut mettre du noir de fumée très fin dans un liquide gommeux ce qui donne les caractéristiques d'un liquide colloïdal.
La methode consiste à mélanger une goutte d’exsudat avec de l'encre de Chine, de pratiquer un frottis, sécher et examiner dans une goutte d'huile de cèdre sous lamelle.
Pour le séchage, il est recommandé de débuter à froid en secouant la lame (éventer) puis de terminer à l'étuve à 37°.

https://translate.go...=en&prev=search

Langeron nous indique que toutes les encres de chine ne conviennent pas et qu'il faut employer l' Encre de Chine RAL (1)
Il est évident qu'en bactériologie, mais c'est valable en microscopie générale, il faut des encres stériles, car dans une encre du commerce se développent des bactéries indésirables.
L'examen à l' encre de Chine a été modifié ou perfectionné par les auteurs suivants : Borin, Gin, Rulison,Sangiorgi et Eisenberg, Ja gic,
Nische et Harrison remplacent l' encre de Chine par le collargol... Et Deflandre par la nigrosine.




Amicalement.

(1) Qui n'a pas entendu parler des réactifs et colorants RAL.
Il n'est pas facile de trouver la signification de ce sigle, alors je vous la donne.

Emile Roux et René Legroux étaient deux élèves et collaborateurs de Louis Pasteur. et M. Agulhon directeur des usines Kuhlman, ils fondèrent en 1916 RAL Dignostics.

 

rou.jpg   lgr.jpg

Emile Roux                      René Legroux

 

Si quelqu'un trouve la photo et des renseignement sur M Agulhon, j'en serais ravi.


  • 0

#2 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 343 messages

Posté 10 août 2016 - 09:06

Pour abonder quelque peu dans le sujet, et parce que lorsque quelque chose m'emmerde, j'ai tendance à le foutre dans le panier "art" juste pour m'en défaire sans m'inquiéter

des taches d'encre de Chine qui sèchent sur la lame ou entre lame et lamelle, cela laisse des traces parfois interprétables anthropomorphiquement ou encore esthétiquement interpellantes

Sans plus. Je propose quelques unes qui j'espère attiseront votre envie d'en faire autant.

 

DSCN0653.jpg

 

 

un hydracarina écrasé par mégarde

DSCN0802.jpg

 

un futur décor pour un Spielberg ?

DSCN0959.jpg


Modifié par solito de solis, 10 août 2016 - 09:06 .

  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!