Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

Prises de vue au flash,


  • Veuillez vous connecter pour répondre
27 réponses à ce sujet

#1 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 038 messages

Posté 29 novembre 2016 - 10:45

Bonjour,

 

Pour ne pas polluer un beau sujet où l'on voit de magnifiques Ciliés pris au flash, j'ouvre celui-ci.

 

Si le flash donne de si bons résultats, c'est justement qu'il ne change rien à l'image vue aux oculaires, il se contente de la... figer !

 

Je ne veux pas donner l'impression de "pinailler" ou de " jouer avec les mots", mais cela me semble une idée reçue.

 

C'est tout à fait exact que le flash, fige le mouvement et pour cela c'est un outil indispensable pour certains sujets en mouvements.

 

Si par exemple, vous utilisez comme éclairage une LED et que vous l'utilisez en mode Flash, dans ce cas seulement, la source qui éclaire le sujet est rigoureusement à la même place quel que soit l'imageur,( l’œil ou la camera)

 

Mais dans le cas d'un flash "auxiliaire", c'est à dire placé dans un autre chemin optique, comme c'est le cas dans l'exemple,  c'est faux.

Les deux images, avec flash et avec la source principale, sont bien différentes.

Il est d'ailleurs quasiment impossible de régler un Köhler avec un flash.

Nous avons donc une image "directe" avec une illumination réglée d'une manière et un éclairage au flash réglé différemment : les résultats fournis sont différents. 

Bien entendu à l'échelle "globale" le sujet parait le même , mais dans le détail, il est bien différent.

Ou alors, il faut considérer qu'un microscope bien réglé et un microscope réglé de façon différente, donnera toujours la même image, que cela ne change rien !

 

Amicalement.

 

 


  • 0

#2 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 29 novembre 2016 - 12:09

Bonjour Tryphon,

Evidemment dans la théorie, tu as raison, souvent les flashs ne sont pas placés au niveau de la source lumineuse pour réaliser un éclairage de kohler, et en plus ce n'est pas une source " ponctuelle". Cela reste une source de lumière incohérente quand même.
Ensuite cela dépend de l'architecture du microscope et surtout de la complexité du collecteur. Si le flash est placé dans la région ou les rayons lumineux de la source "ponctuelle" sont parallèles (avant le condenseur par exemple), ce n'est pas si mal.
L'éclairage de kohler est là pour amener le maximum de lumière d'une source de petite surface sur le champs d'observation. Dans le cas d'un flash assez bien placé, on n'a pas le problème d'éclairage du champs.
Dans la pratique, j'ai déjà fait différents montages de placements des flashs dans des statifs optiquement simples ou complexes , et je n'ai pas remarqué de différence. En fait, placer le flash à l'endroit de la source de lumière, ne me donnait pas autant de puissance de flash que lorsque je le place après le gros collecteur.
Ce que je conseille par contre c'est que dans le cas d'un montage de flash, il faut faire de nombreux essais sur des objets statiques pour déterminer quelles sont les meilleures ouvertures du diaphragme du condenseur pour optimiser le rapport contraste-vitesse de prise de vue (et pour chaque objectif).

A+

JM

Modifié par Jean-Marc Babalian, 29 novembre 2016 - 12:10 .

  • 0

#3 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 606 messages

Posté 29 novembre 2016 - 05:31

Bonjour,

L'éclairage de Köhler et le flash, c'est un vaste sujet qui dépasse mes compétences, mais que les esprits simples se rassurent les clichés dont il s'agit ont été faits avec une technique et des réglages très basiques:

- ISO 100

- vitesse 1/200° de seconde

- éclairage du microscope presque éteint, pour que celui du flash soit le seul en compte

- flash en mode manuel à puissance minimum (plus masque en papier calque si trop puissant)

- enfin... luminosité modifiée "après coup" sur le cliché si nécessaire...

Ci dessous l'installation... qui ne respecte vraiment rien B) ... ce qui n'empêche pas de se faire plaisir en étant plus rigoureux.

 

P1020079 (640x480).jpg

 

 

 


  • 0

#4 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 29 novembre 2016 - 06:18

Bonsoir Cosinus,

 

quand tu dis flash en manuel, il est bien commander par le déclenchement du boitier photo ?

 

Etant donné que tu travailles avec les 2 rideaux de ton boitier, et que tu est en manuel (1/200e), tu peux laisser ton éclairage normal, il ne devrait pas interférer sur ta prise de vue. Le flash au minimum, sa vitesse doit être au alentour de 1/5000-1/8000e de seconde.

Perso, je règle à 1/250e sur le boitier ("préférence vitesse"),  iso 100. Je modifie la puissance du flash (manuellement) suivant l'objectif choisi, et le mode d'éclairage (pol, FN, CP...)

 

A+

 

JM


  • 0

#5 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 606 messages

Posté 29 novembre 2016 - 07:07

Bonjour Jean-Marc,

 Flash manuel,  la puissance réglée manuellement pour le Yongnuo

 Pour le déclenchement, je serais moins affirmatif, c'est très empirique...Le flash (Yongnuo YN 460) est déclenché "en esclave" par le flash incorporé de mon Canon 100D ( je n'ai pas trouvé le bon câble).

 Par contre j'ai bien une surexposition si je laisse mon microscope allumé, ce flash en esclave n'empêche pas "une exposition au 1/200°" qui en plus ne "fixe" pas mes protiste.

 Je crois que l'APN ne "vois" pas la lumière de son flash (qui éclaire le labo, pas la préparation) et règle l'exposition sur la lumière du microscope... le Yongnuo arrive en plus, d'où la nécessité de neutraliser la lumière microscope.

 

Mais si Tryphon, tu vois bien que c'est bien plus simple que tout tes calculs... :D 

Amicalement

 

 

 


  • 0

#6 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 29 novembre 2016 - 08:47

Ok
Bon déjà il te faut le bon câble, tu en trouveras sur e..y par exemple. Nous avons le même flash youn..460 je pense, et le même type de boîtier, un 100d pour toi et un 600d pour moi.
On doit obtenir les mêmes paramètrages. Ton flash sera directement commandé par ton boîtier et donc donnera un flash très bref. Tu pourras regler ton boîtier en 1/250e et tu fixeras bcp mieux les ciliés ( mais c était déjà pas mal avec uronychia 👍)
C'est la vitesse du flash qui fige l image pas la vitesse du rideau du boitier.
Cependant la bonne coordination des 2 permet de bien figer l image

JM
  • 0

#7 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 606 messages

Posté 30 novembre 2016 - 09:00

Bonjour Jean Marc

Après reflexion, je crois qu'il y a un problème d'automatisme d'exposition et que nous n'avons pas la même installation.

Je crois me souvenir que tu utilises ton boitier avec un objectif...

 Pardonne moi ce petit rappel, l'automatisme de l'exposition se fait en jouant sur l'ouverture et sur la vitesse d'obturation.

- Dans ton cas, boitier avec un objectif, même en priorité à la vitesse (1/250°), l'automatisme dispose encore du diaphragme pour trouver la bonne exposition, il intègre très bien la lumière du flash et celle du microscope.

- Dans mon cas, boitier sans objectif,​ la vitesse est bloquée par l'ouverture du flash incorporé (1/200°) et l'automatisme ne dispose plus du diaphragme (on est sans objectif) pour ajuster l'exposition... et je suis donc obligé de moduler moi même l'éclairage. D'ailleurs tout rentre dans l'ordre en prise de vue normale, sans flash, je me mets en priorité à l'ouverture... et l'automatisme retrouve l'utilisation de la vitesse pour ajuster l'exposition, tout va bien B) !

... si je me trompe sur ton montage (avec objectif), j'ai tout faux... :( 

Amicalement

Cosinus


  • 0

#8 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 30 novembre 2016 - 09:10

Bonjour Cosinus,

 

Je dois admettre.... tu as tout à fait raison :wacko: , mon système fonctionne tel quel car j'ai un objectif dessus. Ce qui me fait penser, j'ai vu cela pour du Nikon il me semble, mais il existe des bagues qui s'adaptent à la place de l'objectif et qui simulent sa présence pour conserver l'automatisme du boitier.

Mais si tu as trouver le process qui te convient, c'est ce qu'il faut.

 

JM


  • 0

#9 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 038 messages

Posté 30 novembre 2016 - 10:27

Bonjour,

Excusez-moi de m’immiscer dans une conversation de photographes, mais, il me semble qu'une bague qui reprend ou simule, les contacts d'un objectif ne possède pas nécessairement de diaphragme.

, mais il existe des bagues qui s'adaptent à la place de l'objectif et qui simulent sa présence pour conserver l'automatisme du boitier

Je ne vois pas comment la maîtrise de l'exposition due au diaphragme de l'objectif peut être conservée s'il n'y a pas cet diaphragme.

Mais que de complications! Conserver l'objectif ,sur le boitier, derrière un microscope, uniquement pour pouvoir utiliser un flash correctement .
C'est encore plus difficile de le faire sans objectif.
A mon avis, ce n'est pas la bonne solution.
Il faudrait voir avec le système d'asservissement (par cellule) d'un synchro-flash ou encore mieux, utiliser une LED .

Amicalement.


  • 0

#10 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 606 messages

Posté 30 novembre 2016 - 10:46

@ Jean-Marc

Je dois admettre... que je viens de comprendre comment fonctionne mon système ( j'enlève le mot "empirique" du début), merci... B)

@ Tryphon

Mais que de complications!

 

 

Tu as raison, mon but étais de prouver que mon système était simple... :D !

Il faudrait voir avec le système d'asservissement (par cellule) d'un synchro-flash ou encore mieux, utiliser une LED .

 

 

... oui, car il est très difficile de savoir comment fonctionnent réellement nos APN, les constructeurs ne sont pas très bavards sur le sujet, pour exemple le fameux "premier rideau électronique" de Canon, qui n'est mentionné clairement que sur la fiche technique du 100D... pour tous les autres modèles il est noté "mode silencieux".. ce qui ne veut pas dire grand chose !

Amicalement


  • 0

#11 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 30 novembre 2016 - 11:46

Dans le cas de mon système, c'est l'Orthomat qui venait à la place du Canon. L'ensemble du système orthomat comprenait le Vario qui permettait de simuler un projectif de x1,6 à x4 (voir photo ci dessous) . Cependant, sur ce système, il y avait une lentille relais x0,33 et de focale 83mm qui renvoyait l'image sur la pellicule sensible.

Si on veut garder la parfocalité en faisant varier le Vario, il faut soit, laisser un objectif sur le boitier photo, soit remettre la lentille x0,33 au bon endroit par rapport au vario et au capteur : Pas vraiment facile !

Si on ne laisse que le boitier directement connecté sur le vario, on n'obtient la parfocalité qu'à un certain Gx du vario. (qu'il faut déterminer par l'essai)

 

718_VarioOrthomatSystem_1.jpg

 

d'autres explications sur ce site :

 

http://www.photomacr...opic.php?t=8423

 

Donc laisser un objectif sur le boitier a plusieurs avantage sur ce système : 

  • Toujours avoir la parfocalité quelque soit le Gx du Variophot.
  • L'automatisme du boitier toujours actif
  • un objectif de 50mm couplé au Vario permet d'avoir un projectif de xG de x1 à x2,5, idéal pour une capteur APSC.

Par contre je suis toujours en mode en pleine ouverture du diaphragme de l'objectif (préférence vitesse) donc le diaphragme n'a pas d'importance. Je ne peux par contre pas le désactiver (ou je ne sais pas) en mode vidéo. Je dois alors jouer sur la puissance de l’éclairage.

 

Sur les nouveaux Canon (à partir du 600D il me semble), il existe 2 rideaux, le mécanique avec le relèvement du miroir, et un electronique (rideau silencieux). Donc, on appuie une premiere fois pour basculer le miroir et ouvrir le premier rideau, le boitier est en attente pendant quelques secondes. Puis on appuie une deuxième fois pour déclencher le 2eme rideau et prendre la photo. Ce mode permet d'éviter les vibrations.

 

JM

 

 

 

 


  • 0

#12 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 038 messages

Posté 30 novembre 2016 - 11:57

Bonjour Jean-Marc,

 

Rien à voir avec le sujet, mais ce point m'intéresse :

 

Sur les nouveaux Canon (à partir du 600D il me semble), il existe 2 rideaux, le mécanique avec le relèvement du miroir, et un electronique (rideau silencieux). Donc, on appuie une premiere fois pour basculer le miroir et ouvrir le premier rideau, le boitier est en attente pendant quelques secondes. Puis on appuie une deuxième fois pour déclencher le 2eme rideau et prendre la photo. Ce mode permet d'éviter les vibrations.

J’aimerais savoir comment vous déclenchez habituellement avec un reflex ? A la main?

Parce que deux rideaux, cela ne doit pas être facile à gérer ?

 

Amicalement.


  • 0

#13 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 30 novembre 2016 - 12:16

Sur mon système, j'ai un déclencheur "souple" que l'on voit sur l'avant dernière photo :

 

http://forum.mikrosc...ch=1#entry29833

 

Donc j'appuie une fois pour relever le miroir, puis une 2eme fois pour déclencher

 

JM


  • 0

#14 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 038 messages

Posté 30 novembre 2016 - 12:39

J'ai deux Orthomat, je n'ai jamais su comment  enlever le boitier photo, ni même l'ouvrir !

 

Cela m'intéresserait de récupérer le projectif.

 

A +


  • 0

#15 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 606 messages

Posté 30 novembre 2016 - 01:56

Bonjour Tryphon,

 Après avoir épluché tous les modes d'emploi et toutes les fiches techniques sur le site de Canon, et tripoté mon 100D dans tous les sens... je te répondrai avec prudence...

 -Le déclenchement lui même se fait soit aux IR, soit au déclencheur filaire, soit par le PC avec "Canon Utility" logiciel de commande à distance ( qui permet  aussi le live view à l'écran)... là je suis sûr je le fait chez moi B) 

 -Il existe deux réglages indépendants pour le mode de déclenchement:

  1- "verrouillage du miroir" on/off:

   un premier déclenchement relève le miroir, le capteur apparaît "nu", le deuxième déclenchement prend le cliché et rabat le miroir, le premier rideau doit être électronique... ?

Par contre quand on déclenche en live view, on voit très bien les deux miroirs se courir après, donc pas de premier rideau électronique.

 2- "le mode silence":

 le bruit de miroir est "étouffé"... si on relève le miroir on constate la même chose qu'au paragraphe précédent mais avec moins de bruit... comment, pourquoi, mystère...! aucune explication chez Canon.

Conclusion: c'est en conjuguant les deux que j'ai les meilleurs résultats.

 Pour le déclenchement du flash 

A noter que le flash fonctionne avec ces deux réglages.

​En prenant une pose longue et miroir relevé on voit que l'éclair peut se produire au début ou à la fin de l'exposition suivant le réglage (synchro 1° ou 2° rideau)... ce qui veut dire que le déclenchement du flash est indépendant de la vitesse... ?

Tout ceci est à prendre avec précautions.

Amicalement


  • 0

#16 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 30 novembre 2016 - 02:54

Je n'ai que le Vario, mais il se dévisse du boitier "6". Encore faut il que cela soit le dernier modèle qui va sur les Leitz des années 80. Il existe d'autres Orthomat qui étaient pour les Orthoplan et Ortholux des années 70.

 

JM


  • 0

#17 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 606 messages

Posté 02 décembre 2016 - 09:26

"Par contre quand on déclenche en live view, on voit très bien les deux miroirs se courir après"

... rectification: ... on voit très bien les deux "rideaux" se courir après...


  • 0

#18 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 038 messages

Posté 02 décembre 2016 - 10:39

Bonjour Cosinus,

 

Il se crée des "clans" dans le forum, et c'est naturel et logique. Les "diatomistes", les "Olympiens", les "macro", les "cristallophiles", les "stakistes", les "reflexologues"..... Et après, ce sont des dialogues entre "spécialistes" et on a l'impression de l'extérieur, que le vocabulaire employé (le jargon) est là pour délimiter les frontières du clan...

Seulement pour les autres qui n'en sont pas, il est difficile et parfois pénible de suivre les débats, alors, on laisse tomber et on se renforce dans l'idée d'apartenir à son propre clan.

 

 

"Par contre quand on déclenche en live view, on voit très bien les deux miroirs se courir après"

... rectification: ... on voit très bien les deux "rideaux" se courir après...

 

Doit-on acheter un Reflex moderne pour savoir ce qu'est un Live View et comprendre ce phénomène intéressant  mais mystérieux de deux rideaux qui se courent après?

 

Je n'ai pas de reflex (ou plutôt, le mien, je l'ai laissé tomber depuis des années) et ne sait pas ce qu'est un Live View.

Tout juste je comprends que l'on voit en direct , comme avec une camera, mais à part çà, comment ça marche concrètement, et quelles en sont les limitations. (pour les avantages, on ne parlera jamais que de çà.)

 

Amicalement. 


  • 0

#19 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 038 messages

Posté 02 décembre 2016 - 11:14

Je précise ma question.

Le Live Wiew, bien sûr, je connais, mais on ne parle pas nécessairement de la même chose.

Le Live Wiew, est le mode de visée natif des premiers appareils photos numériques.

C'était naturel (rien à voir avec l'argentique) tellement naturel que cela n'avait pas de nom particulier, on voyait l'image en direct sur l'écran.

Ce procédé était tellement intéressant qu'on pouvait même brancher son appareil photo sur un téléviseur et on avait "en direct une vidéo à l'écran.

Tellement intéressant, trop même, que cette possibilité a été abandonnée.

Avec les premiers appareils numériques, une nouvelle façon de prendre les photos était née, pas besoin de regarder dans un viseur, l’œil collé à l'appareil.

Mais tous les vieux habitués aux boîtiers argentiques n'y retrouvaient pas leur compte ni les usines qui fabriquaient ce matériel, elles étaient en faillite, il fallait trouver un moyen .

Est né le réflex numérique, avec les anciennes technologies de boîtiers et d'objectifs. Du recyclage technologique.

Et avec une image fixe sur un écran, une fois que la photo était prise ! Nul de chez nul sur le plan de l’innovation technologique.

Puis est arrivé un procédé révolutionnaire pour les "reflexologues" : non seulement on pouvait voir l'image sur l'écran avant de prendre  la photo mais en plus elle bougeait.

Le Live View était né.

Mais voilà, pour la microscopie digne de ce nom, un petit écran sur un boitier, n'a pas la résolution suffisante pour faire une mise au point fine, on ne voit l'image que dans son ensemble et les zooms numériques sont insuffisants pour voir le cribrum des diatomées par exemple.

Ce qu'il faudrait, c'est voir l'image au pixel près , sur un moniteur comme le permettent les cameras numériques.

 

Donc ma question, qu'est le Lieve View actuellement et que permet-il de faire et de ne pas faire ?

 

Amicalement;


  • 0

#20 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 606 messages

Posté 02 décembre 2016 - 12:59

Bonjour,

Séparons bien les différents problèmes de la prise de vue. Implicitement il s'agissait de photographier des ciliés remuants...

 

- Il a d'adord été question de l'utilisation du flash:

  Le flash permet l'équivalent de vitesses d'exposition très élevées. C'est vitesses  élevées sont également accessibles en augmentant le niveau de la sensibilité ( actuellement les APN atteignent tous 3200 ISO sans problème) mais on voit alors apparaître un bruit qui peut devenir gênant. Rester à 100 ISO ( pratiquement pas de bruit) et travailler au 1/5000... c'est l'intérêt du flash !

- Ensuite on a évoqué les moyens de réduire les vibrations du miroir et des rideaux d'obturateur:

  . le miroir peut être relevé avant le déclanchement

  . utilisation du "premier rideau électronique". A ce sujet il est difficile de savoir ce qu'on fait, les notices des constructeurs étant très discrètes sur le sujet.*

Certains appareils ont "une option obturateur électronique", sans pièce mécanique en mouvement, très bien, mais souvent ce mode de fonctionnement est incompatible avec le flash et, sans vous prévenir, ils reviennent en obturateur mécanique si vous utilisez le flash...!

- Ce qui nous conduit au mode de visée, dont dépend la mise au point

 . soit on considère que la para-focalisation oculaires-APN est parfaite et le mieux est de viser et mettre au point aux oculaires.

 . Soit on préfère être sûr de ce que "voit" l'APN et il faut viser avec l'appareil photo...

    Le fameux live view. On utilise l'écran de l'APN, très imprécis du fait de sa petite taille... sauf à utiliser le système "loupe" (présent à peu près sur tous les appareils), une partie de l'image est fortement grossie et permet une bonne mise au point.

 Mieux encore, certaines marques permettent une commande à distance de l'appareil, via l'ordinateur, avec une vision de l'image sur l'écran de l'ordinateur​, du live view sur le PC B) , le plus efficace pour la mise au point.

à suivre...

 


  • 0

#21 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 02 décembre 2016 - 01:05

En toute logique, tu n'a normalement pas besoin du Live view pour prendre une photo en microscopie, car ton appareil est parfocal avec ta MAP.( mais il faut un déclencheur souple pour déclencher les yeux aux oculaires)

Ensuite, on peut vouloir utiliser le live view pour des prises de vue, mais ce n'est possible que sur des objets immobiles type diatomées. C'est peut-être le seul cas ou je l'utilise. C'est quasi impossible avec des protozoaires.
Dans le cas de l'utilisation du Live view certains appareils propose de grossir x5 et x10 pour faire une MAP superfine sur les détails voulus. Si ton microscope ne dispose pas d'un multiplicateur de grossissement, genre Vario Leitz ou optovar Zeiss, le grossissement sur le live view rend bien service.
Enfin certains appareils disposent de fonctions ou logiciels permettant la visualisation sur moniteur et le déclenchement à distance. Certainement très utiles dans certaines occasions, je ne l'ai pas encore essayé, mais je pense que ce n'est pas aussi rapide que lorsque l'on regarde à l'oculaire.

(cosinus, on a répondu en même temps, on est d'accord sur le Live view)

JM

Modifié par Jean-Marc Babalian, 02 décembre 2016 - 01:07 .

  • 0

#22 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 606 messages

Posté 02 décembre 2016 - 01:40

... suite.

Cette commande par ordinateur est très pratique car on a également accès à tous les réglages et au déclenchement... avec la souris.

Remarque: en temps que "microscopiste" je préfère la prise de vue aux oculaires, déclencher sur un écran n'est pas agréable... mais c'est purement affectif B) .

Les limites du live view, difficile, il faut éplucher les modes d'emploi... pas toujours clairs.

Par exemple sur le Canon 100D, que je connais (il semble que ce soit pareil jusqu'au 760D) après je ne sais pas...

 - le mode "silence" n'est pas compatible avec le live view, mais qu'est le mode silence exactement ?

 - en live view, une prise de vue se fait en obturateur mécanique (avec les deux rideaux)

En conclusion:

 Difficile d'être affirmatif... l'utilisation des APN sur un microscope n'intéresse pas les constructeurs (on peut comprendre B) ) et on ne sait pas toujours ce qu'il se passe... ça n'engage que moi, il y a sûrement des gens plus savants -_- , il sont autorisés à intervenir...

En pratique:

 Cosinus considère que...  :rolleyes:  le live view n'est pas indispensable, il vaut mieux une bonne para-focalisation et les yeux aux oculaires.

Une confidence, il m'arrive d'utiliser l'ordinateur... ça repose les yeux, jamais le live view  sur l'écran de l'APN.

 

* la seule indication précise et documentée sur le premier rideau électronique est donnée par Ch. Krebs sur son site, elle provient d'un technicien de Canon USA, il y a 10 ans... depuis elle est reprise en boucle, sans précision supplémentaire.

Une chose est sûre supprimer les mouvements du miroir et des rideaux d'obturation est la bonne solution... mais les constructeurs disent rarement comment faire pour les rideaux. (Olympus est peut être plus précis pour ces derniers modèles).

 

Jean-Marc: les grands esprits... B)


Modifié par savant Cosinus, 02 décembre 2016 - 02:02 .

  • 0

#23 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 038 messages

Posté 02 décembre 2016 - 02:09

Merci les amis pour ces explications,

 

Si j'ai bien compris, vous utilisez des reflex numériques pour pouvoir utiliser le flash électronique.

Ensuite que le live view ne sert pas à grand chose quand l'appareil est parafocalisé avec les oculaires.

Enfin qu'il y a parfois un mode "live view PC" sur certains appareils.

C'est ce dernier point que j'aimerais bien connaitre dans le détail, sans pour cela acheter une "usine à gaz numérique".

 

Pour ce qui est du "live view sur PC" ou plutôt sur moniteur, cela s'appelle du monitoring.

C'est ce qui existait sur les magnétophones à 3 têtes.

La première tête enregistre  le signal sur la bande. qui est dirigé vers l'amplificateur et les enceintes.

La deuxième tête placée à quelques mm  lit immédiatement après le signal qui a été enregistré avec un décalage très faible .

Ce signal reproduit est donc exactement le même que celui qui pourra être relu après rembobinage.

La troisième tête servant à l'effacement.

C'est le principe du monitoring.

En photo-vidéo, c'est la même chose.

Les cameras dédiées à la microscopie permettent le monitoring. Ce qui est vu a l'écran est ce qui sera vu sur la photo numérique.

C'est le seul moyen de faire une mise au point fine.

Si je veux photographier l' areola ou le cribrun , ce sont deux MAP différentes, avec un live view, on ne les distingue même pas. (C'était en partie le but de mon protocole)

Ensuite, la parafocalisation, c'est aussi un peu grossier. A refaire chaque fois que l'on touche au boîtier d'une manière ou d'une autre.

Le monitoring est la seule methode valable en haute résolution!

Comment vérifier en temps réel que l'on photographie l'areola ou le cribrun, en sachant que le fait d'appuyer sur le déclencheur modifie la MAP (d'où ma question sur le déclencheur) , mais que les vibrations du miroir (pour les rideaux, je ne sais pas) perturbent aussi la MAP? Certainement pas avec le live view .

La seule méthode valable pour ne pas produire de vibrations est l'obturation électronique (qui existe sur les cameras numériques) et tous les appareils non reflex numériques.

 

Amicalement.


  • 0

#24 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 038 messages

Posté 02 décembre 2016 - 02:47

@ Cosinus :

 

 

Remarque: en temps que "microscopiste" je préfère la prise de vue aux oculaires, déclencher sur un écran n'est pas agréable... mais c'est purement affectif  B) .

La vision dans les oculaires, est la meilleure vision possible, on est en immersion dans le micro-monde.

Si je reprends mon analogie sonore: un concert est tellement mieux en salle de concert que dans un auditorium, même si on s'en rapproche.

La vision directe , est  un plaisir solitaire qu'on ne peut pas facilement partager.

Mais quand on veut échanger, ce qui importe le plus, est de savoir ce qu'on va vraiment échanger , pas ce qu'on voit aux oculaires, ce n'est pas possible, mais ce qui sera sur la photo ou la vidéo.

Dans ce dernier cas, donc, il vaut mieux faire sa MAP, mais aussi tous les réglages du microscope  à l'écran. On quitte le plan de l'affectif pour entrer dans l'objectif , rationnel et le relationnel. (Microscope oculaire, subjectif et microscope, impersonnel , objectif ) 

Restons donc objectifs.

 

l'utilisation des APN sur un microscope n'intéresse pas les constructeurs

Tout à fait , c'est pour cela que les constructeurs, construisent des cameras dédiées à la microscopie !

 

NB: Je parle ici des reflex numériques pas des APN.

Dommage que les petits esprits comme le mien ne peuvent pas rencontrer les "grands esprit", pourtant je fais des efforts.

 

Amicalement.

 


  • 0

#25 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 02 décembre 2016 - 03:15

On obtient le mode "silence" sur les canon à partir du 600D en se mettant en manuel, et en demandant au miroir de se lever avec un premier déclenchement. (rideau mécanique avec vibration)

C'est ensuite que l'on peut déclencher une 2ème fois," le rideau" électronique, silencieux car il n'y a pas de mouvement mécanique. Sans ce mode, les reflex ne sont pas du tout adapté à la microscopie. Le choix est un peu plus judicieux quand on veut commander un flash en même tant que le déclenchement.

A mon avis, si on ne peut pas faire cela avec le reflex, le choix d'une camera microscopie dédiée est plus intéressante et plus facile d'utilisation.

 

JM


  • 0

#26 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 606 messages

Posté 02 décembre 2016 - 04:32

Bonjour Jean-Marc
Le mode "silence" de ton 600D correspond à ce qui s'appelle "verrouillage du miroir" sur le 100D... :( ... qui en plus, a un mode "silence" indépendant (qui fait moins de bruit) sans verrouillage préalable du miroir...va comprendre... et va savoir...?

 

Bonjour Tryphon

 

La vision directe , est  un plaisir solitaire qu'on ne peut pas facilement partager.

Mais quand on veut échanger, ce qui importe le plus, est de savoir ce qu'on va vraiment échanger , pas ce qu'on voit aux oculaires, ce n'est pas possible, mais ce qui sera sur la photo ou la vidéo.

 

 

... ça devient trop pointu, je me retire... B) 

Amicalement


Modifié par savant Cosinus, 02 décembre 2016 - 04:44 .

  • 0

#27 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 02 décembre 2016 - 04:41

Ok cela ne facilite pas la "standardisation" des protocoles pour nous comprendre  :wacko:

 

JM


  • 0

#28 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 038 messages

Posté 02 décembre 2016 - 09:22

@ Jean-Marc :

C'est justement le but des protocoles : mettre au point des règles communes pour faciliter le partage.

Pour le plaisir personnel,  derrière ses oculaires,  chacun a la plus grande liberté mais je ne suis pas certain que cela puisse se partager, mais on peut toujours essayer.

 

Amicalement.


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!