Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

Réglage du condenseur


  • Veuillez vous connecter pour répondre
12 réponses à ce sujet

#1 jmaffert

jmaffert

    Batracien

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPip
  • 594 messages

Posté 09 décembre 2016 - 08:05

Bonjour,

 

à la question : Comment régler le condenseur ? il n'y a pas de réponse universelle.

 

Cela dépend du grossissement utilisé et de ce que l'on regarde.

 

Il y a deux grandes méthodes :

 

- l'éclairage de Köhler que je ne vais pas reprendre ici, car il doit se trouver sur le forum et dans tous les livres et sites de microscopie

- l'éclairage "dans la flamme", qui consiste à projeter une source lumineuse homogène et étendue dans le plan de la préparation, assurant ainsi l'incohérence de la lumière. La source peut être la flamme d'une bec de gaz d'éclairage (d'où le nom) ou le ciel (bleu, sans soleil direct), ou...

 

Après avoir dit ça, c'est à l'utilisateur d'ajuster, comme je le disais, en fonction du grossissement et de ce que l'on regarde. Il n'y a pas de réglage qui marche au mieux pour tout :

- aux faibles grossissements, on a besoin d'une large surface éclairée uniformément, mais pas forcément de beaucoup de lumière

- aux forts grossissements, on ne regarde qu'un très petit champ, l'homogénéité est moins importante, par contre les franges d'interférence sont plus gênantes (incohérence de la lumière nécessaire) et on a besoin d'un éclairement plus intense

- selon le contraste intrinsèque de la préparation, on peut vouloir plus de contraste ou plus de résolution (c'est l'intérêt de l'éclairage de Köhler de pouvoir faire varier cela avec le diaphragme d'ouverture, ainsi d'ailleurs que la profondeur de champ)

- certains mettent un dépoli devant l'ampoule; c'est le dépoli qui devient la source de lumière; sans dépoli, c'est le filament qui est la source de lumière

 

Bref, c'est en tâtonnant et en essayant que l'on trouve ce qui convient le mieux au type d'observation que l'on veut faire.

 

Désolé de ne pas pouvoir faire de meilleure réponse.

 

Bien cordialement


  • 0

#2 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 606 messages

Posté 09 décembre 2016 - 10:07

Bonjour Jérôme et merci.

certains mettent un dépoli devant l'ampoule; c'est le dépoli qui devient la source de lumière; sans dépoli, c'est le filament qui est la source de lumière

... ce qui veut dire que se servir du diaphragme de champ pour régler la hauteur du condenseur est une erreur, il faudrait "visualiser" le dépoli dans le plan de la préparation... ?

On peut relativiser, sachant qu'ils sont très près l'un de l'autre...

Amicalement

P.S. je crois que ce problème a déjà été évoqué ici.


  • 0

#3 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 185 messages

Posté 09 décembre 2016 - 10:59

Bonjour Cosinus,

En l'absence de dépoli, c'est le filament ou la pastille de la LED qui tient lieu de source, il faut toujours les centrer (ou vérifier qu'ils sont bien centrés) au départ de la procédure de réglage . Ensuite si on interpose un dépoli, c'est ce dépoli qui devient la source, et ceci quelle que soit sa distance au filament !

Ensuite, il faut refaire le réglage de kölher à chaque changement d'objectif.. je sais...

Et enfin, si Jérôme signale l'éclairage dans la flamme, et il a bien raison, parce qu'il faut dire que si l'éclairage de kölher approche de la perfection, il y en a d'autres.

Il  faut toujours considérer deux démarches complémentaires en  feedback.

  • Procéder à un réglage rigoureux de l'éclairage afin d'obtenir le meilleur rendement résolution/contraste de son microscope quel que soit son type d'éclairage, pour permettre sa reproductibilité.
  • Contrôler la pertinence du résultat de ce réglage à la limite de résolution de l'objectif. C'est pour cela que j'ai proposé un protocole de test.

    Enfin, sous prétexte d'esthétisme, ne pas remettre en question par des traitements intempestifs de l'image, cette démarche d'approche de la réalité microscopique. A moins que cela soit volontaire.

Amicalement.


  • 0

#4 jmaffert

jmaffert

    Batracien

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPip
  • 594 messages

Posté 09 décembre 2016 - 05:56

Pour Cosinus : dans l'éclairage de Köhler, l'image de la source est normalement faite dans le plan du diaphragme d'ouverture et il s'en retrouve une autre (à travers le condenseur et l'objectif) dans le plan de la lentille arrière de l'objectif. C'est l'image du diaphragme de champ qui se trouve dans le plan de la préparation et le diaphragme doit avoir la même netteté que l'objet quand on regarde dans les oculaires (il faut fermer un peu trop le diaphragme de champ pour le voir apparaître sur les bords du champ). Tu as raison de dire qu'on se sert de la netteté du diaphragme de champ pour régler la hauteur du condenseur.

 

En ce qui concerne l'image de la source, au moins deux solutions : si le diaphragme d'ouverture est visible et accessible, placer un papier calque , ou de soie à son niveau et régler l'éclairage pour voir net (en direct, pas à travers le microscope) l'image du filament (ou du dépoli) à ce niveau. Si ce n'est pas praticable, compte tenu de la géométrie du microscope, il faut utiliser un oculaire-viseur et régler pour voir la source nette au niveau de la lentille arrière de l'objectif.

 

J'espère être clair, sinon ne pas hésiter à reposer des questions.

 

Amicalement


  • 0

#5 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 606 messages

Posté 09 décembre 2016 - 07:32

OK merci,

Je confondais réglage du condenseur et réglage de la source...

En ce qui concerne la source, sur mon microscope elle est inaccessible, dans le pied... et "réglée en usine".

Amicalement.


  • 0

#6 jmaffert

jmaffert

    Batracien

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPip
  • 594 messages

Posté 09 décembre 2016 - 11:01

A l'inverse, sur mon Orthoplan, la source est un bloc amovible avec 6 réglages (dont trois pour le miroir arrière), possibilité de mettre un dépoli, une lentille escamotable dans le pied, un miroir de renvoi, une lame de verre, tout ça avant d'arriver au condenseur. Ca permet de passer beaucoup de temps pour les réglages et d'avoir un très grand nombre de surfaces à nettoyer pour limiter les poussières visibles. :)

 

Amicalement


  • 0

#7 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 858 messages

Posté 10 décembre 2016 - 09:49

En ce qui concerne la source, sur mon microscope elle est inaccessible, dans le pied... et "réglée en usine".


Cosinus, cela veut dire que si ton alimentation ou ton ampoule/LED tombe en panne, tu ne peux pas la changer. Il n'y a plus qu'à mettre le microscope au SAV ou à la poubelle :lol: ?

JM


Modifié par Jean-Marc Babalian, 10 décembre 2016 - 09:50 .

  • 0

#8 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 185 messages

Posté 10 décembre 2016 - 10:24

C'est l' obsolescence programmée .


  • 0

#9 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 606 messages

Posté 10 décembre 2016 - 11:12

D'où l'intérêt d'avoir une bonne retraite... :( 

... vous avez tous compris que "inaccessible" veut dire simplement "indéréglable"... enfin, non, "qu'on peut pas y toucher"...  :rolleyes: 


  • 0

#10 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 185 messages

Posté 10 décembre 2016 - 11:44

Bonjour Cosinus,

 

En fait notre réaction trahit une frustration, celle de ne pas pouvoir bidouiller.

 

Je ne sais pas si tu sais, mais il y a des objectifs qui ont un centrage individuel.

Cela veut dire que chaque objectif peut-être centré alors que sur la-plupart des microscopes les objectifs sont centrés par construction et leur centrage vaut la précision de l'usinage des pièces mécaniques du revolver.

Pour certaines observation, on n'a pas besoin de beaucoup de précision et pour d'autres (interferométrie, haute résolution) il faut un centrage parfait  de la source, du condenseur , mais aussi des objectifs.

 

L'éclairage fait partie de cette chaîne de précision. Si l'usinage du carter de la lampe est parfait et que l'ampoule est parfaite, il n'y a pas besoin de centrage.

Alors pourquoi sur les "gros" microscopes, il y a des vis pour le centrage et la focalisation ?

Tout simplement parce que les ampoules ne sont pas fabriquées avec la même précision que les microscopes.

Les filaments ne sont pas rigoureusement à la même place et après changement d'ampoule, patatras...

Ou alors il faut des ampoules sélectionnées et vendues par le constructeur qui valent la peau des fesses...

 

Amicalement.


  • 0

#11 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 858 messages

Posté 10 décembre 2016 - 12:23

Si c'est une ampoule c'est embêtant, si c'est une LED avec 20000h d'utilisation c'est un peu plus rassurant !

 

JM


  • 0

#12 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 606 messages

Posté 10 décembre 2016 - 12:43

Ou alors il faut des ampoules sélectionnées et vendues par le constructeur qui valent la peau des fesses...

 

 

"valent la peau des fesses"... Tryphon ça m'étonne de ta part, mais c'est un abus de langage. Si certaines fesses peuvent valoir très chères, et encore... :rolleyes: , la peau prise isolément ne vaut pas grand chose, il n'y a actuellement aucun déboucher... même dans la maroquinerie de luxe.


  • 0

#13 sciroccoblow

sciroccoblow

    Procaryote

  • Membre confirmé
  • Pip
  • 188 messages

Posté 13 décembre 2016 - 12:14

OK merci,

Je confondais réglage du condenseur et réglage de la source...

En ce qui concerne la source, sur mon microscope elle est inaccessible, dans le pied... et "réglée en usine".

Amicalement.

 

Bonjour,

 

Suivant l'ampoule que tu utilises ou la façon dans laquelle tu la places, la lumière ne sera pas identique

 

La plupart du temps seuls les boitiers "externes" 50w ou 100w sont réglables.


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!