Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

Eau soit disant distillée


  • Veuillez vous connecter pour répondre
17 réponses à ce sujet

#1 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 09 décembre 2004 - 11:07

Bonsoir à tous,

Juste une mise en garde :

J’avais besoin d’eau distillée pour préparer quelques colorants, je suis allé confiant dans une pharmacie. Je demande à la vendeuse de l’eau distillée, voir bi-distillée si elle en a, le terme bi-distillé lui à fait ouvrir des yeux comme des soucoupes et j’ai du passer pour un E.T !
Bref elle me prépare quand même 1l d’eau « distillée » hors de prix bien sur.
Arrivé chez moi je lis sur la bouteille « eau purifiée » :angry:
Ayant un gros doute je teste le PH et là, devinez quoi, un PH de 5.5 !!
Certain colorant n’aimant pas du tout l’acidité je vous conseille de bien vérifier la qualité de l’eau.
Du coup j’ai testé aussi les eaux déminéralisées des grandes surfaces (genres eaux pour fer à repasser ou batterie), idem voir pire !
Avec un PH proche de 5 certains animaux aquatiques passent l’arme à gauche !
Si vous devez utiliser un peu d’eau pour vos bébêtes et algues en tout genre, préférez une eau de table plate et faiblement minéralisée, le PH est indiqué sur la bouteille !

Au plaisir et à +
Chris
  • 0

#2 Dominique Prades

Dominique Prades

    Modérateur Animateur

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 851 messages

Posté 09 décembre 2004 - 11:33

Bonsoir Chris,

L'eau distillée (solvent quasi universel,pouvant même"dissoudre" à dose infinitésimale du.....verre) est particulièrement instable et avide de tout se qui passe à sa portée.Il se peut très bien qu'elle ait absorbée un peu de CO2 atmosphérique,ce qui a eu pour conséquence immédiate de faire baisser son Ph (qui devait être à la neutralité en sortie de distillateur)
Pour confirmer ou infirmer celà,prends un petit volume de ton eau (10cc par ex),mets la dans un tube en verre du double de contenance,obture le tout par un bouchon et secoue style Orang...a,et teste de nouveau le Phsi il y avait du CO2 ,par cette agitation tu l'auras évacué (et tu auras même augmenté ton taux de dioxygène dissous)

Si tu veut de l'eau d'osmose Inverse,j'ai des fûts de 250litres dans mon jardin,je te les fait livrer sans problème :D (pleins,évidemment)

A bientôt
  • 0

#3 Olivier Messmer

Olivier Messmer

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 187 messages

Posté 09 décembre 2004 - 11:34

Re tout le monde !
Hello Chris,

Ton problème serait plus compréhensible si tu nous expliquais comment tu détermines ton pH ? Bandelettes papier ? pHmètre électronique ?
Si c'est un pH mètre electronique, penser à recalibrer en deux ou trois points.

Autrement, tu soulèves le problème de la fiabilité des eaux distribuées dans le commerce, c'est autre chose !
@ plus ! ----------------------------------=o :blink: o=---------------------------------
  • 0

#4 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 09 décembre 2004 - 11:47

Re Dominique,

Ok pour le fût, mets le dans l’enveloppe avec le rasoir :lol:

Merci pour l’explication, je vais d’ailleurs tester cette petite expérience !
Mais il me semble quand même que le procédé de déminéralisation doit utiliser des acides dans le protocole de traitement, il me semble étrange d’avoir un PH aussi bas.
L’eau « purifiée » de ma pharmacie n’est certainement pas de l’eau distillée.

A bientôt
Chris
  • 0

#5 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 09 décembre 2004 - 11:51

Et bien il suffit d' ajuster le pH avec de la soude et avec de la phenolphtaleine en indicateur, ou un bon pHmetre ! :D
De l' eau distillée ou bidistillée à 5,5 c' est un acide faible <_<
Bizarre ! :blink:
Cependant distillée veut dire sans mineraux , mais pas un pH neutre avec un equlibre entre les ions OH- et H3O+
J-M

Modifié par jean-marc, 09 décembre 2004 - 11:53 .

  • 0

#6 Dominique Prades

Dominique Prades

    Modérateur Animateur

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPip
  • 851 messages

Posté 10 décembre 2004 - 12:07

Re,

Tu as globalement 3 possibilités pour avoir de l'eau douce (exempte de minéraux) voire pure.

1 La distillation (et aussi bidistillation)

2 Les échangeurs d'ions (résines cationiques et anioniques à lits soit séparés soit mélangés) Le pH de sortie est aussi en rapport avec le type de résine utilisé

Nota bene les eaux permutées (type grande surface) ne conviennent à pas grand chose car elles sont bourrées de Sodium

3 l'osmose inverse ,voire la bi-osmose.

Les 2 derniéres méthodes sont souvent utilisées ensemble.

On peut d'abord permuter une eau dure dans un adoucisseur avant de l'envoyer sur une membrane d'OI
également;une eau peut être très affinée en passant d'abord sur OI ,puis sur un échangeur d'ions.

Tout celà dépend des caractéristiques physico-chimique de l'eau d'entrée et de ce que l'on veut obtenir en sortie.

Bon ,j'ai éssayé de faire très bref

Amicalement
  • 0

#7 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 823 messages

Posté 10 décembre 2004 - 12:14

C' est bien là le probleme, j' ai l' impression que Chris avait plus besoin d' une eau à pH = 7 plutot qu' une eau distillée, à moins que certain mineraux ne provoque une precipitation involontaire de colorant ?
A+
J-M
  • 0

#8 Robert Rivière

Robert Rivière

    Robert RIVIERE

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 770 messages

Posté 10 décembre 2004 - 08:37

Bonjour a tous,

bien compliqué tous cela! Par contre peut on utiliser, à la place d'une eau distillée, une eau de type volvic ou autre?

Amicalement,

Robert
  • 0

#9 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 10 décembre 2004 - 08:52

Bonjour le Forum,
Bonjour Dominique,

Tu as l’air d’être très bien documenté ! (Discus obligent !)
Comme c’est un de mes sujets de prédilection, je voudrais apporter quelques précisions sur le traitement des eaux.

En dehors de l’eau de conduite, sensée être potable, il existe deux catégories d’eaux traitées les eaux industrielles que l’on va trouver au supermarché, destinées aux batteries, fers à repasser ou autre, et les eaux à usage médical élaborées sous le contrôle de la pharmacopée.

Dans les deux catégories, plusieurs procédés peuvent être mis en œuvre pour enlever tous ou partie des éléments dissous afin d’obtenir une eau plus ou moins pure.

(Dans tous les cas on part d’une eau potable et prétraitée par filtration)

Eau distillée : Le premier procédé est la distillation qui peut être doublée ou plus. Il s’agit de provoquer l’évaporation de l’eau par chauffage et de la récupérer par condensation. Le procédé est délicat et peu productif.

Eau adoucie. L’eau adoucie est une eau obtenue par passage sur des résines cationiques au sein d’un adoucisseur. A l’entrée l’eau est dure (présence de Calcium), A la sortie elle est douce (présence de sodium). En effet les résines dites échangeuses d’ions, permutent un ion sodium contre un ion calcium et vice versa lors de la régénération. Attention une eau douce obtenue par ce procédé n’est pas potable.

Eau désionisée ou déminéralisée ou bipermutée. Cette eau a subi un double échange sur résines cationiques et anioniques. Elle est donc réputée sans ions.

L’eau osmosée a subi une osmose inverse. *
L’eau biosmosée a subi un traitement dans deux osmoseurs montés en série.

Eau ultrafiltrée. Elle a subi une ultrafiltration, c’est à dire un passage à travers une membrane ultrafine afin d’éliminer les germes.

On peut trouver dans le commerce certains des types des eaux ci-dessus mais le problème est celui de leur conservation. En effet plus une eau est pure, plus elle devient corrosive et a tendance à dissoudre tout ce qu’elle trouve de soluble à sa portée.

Pour un usage médical le cahier des charges est plus exigeant car en plus d’une eau pure ioniquement on doit s’affranchir des germes et des pyrogènes et on n’y arrive qu’en associant plusieurs des traitements décrits mais aussi assurer une production en continu dans de véritables boucles de production en circuit fermé. En effet cette eau ne peut pas être stockée.

J’ajouterais, puisque cela a été évoqué, qu’il y a de grosses différences entre les eaux en bouteille. Il y a essentiellement deux catégories distinctes d’eaux en bouteilles à ne pas confondre .( Cette classification administrative ne reflète pas le marquage des étiquettes, référez-vous à l’analyse)

1- Les eaux minérales. Elles sont chargées comme leur nom l’indique en minéraux divers à des taux parfois importants et sont de ce fait des eaux non potables au sens de la législation sur les eaux de conduite. Elles sont classables dans la catégorie des eaux médicinales car elles ont des propriétés thérapeutiques.
2- Les eaux de source. Plus pures (en minéraux) que les premières elles n’ont aucune vertu médicinale reconnue par l’Académie de Médecine. Parmi elles, certaines, appelées eaux de biberon à contenu très faible en minéraux peuvent avoir une certaine utilité en microscopie.
Volvic, très connue en aquariophilie a un pH de 7.

J’ajouterais encore que pour certaines colorations « pointues » on doit utiliser des solutions tampon (voir des exemples sur le site (TPM3))

Microscopiquement.


* http://forum.mikrosc...p?showtopic=130
  • 0

#10 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 11 décembre 2004 - 05:43

Bonjour à tous,

Merci de votre aide, voici des explications complètes :)
J’étais persuadé que de l’eau distillée devait être proche de PH7 …
Amitiés
Christian
  • 0

#11 Jacques-Edouard Tiberghien

Jacques-Edouard Tiberghien

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 24 messages

Posté 12 décembre 2004 - 12:14

Bonjour Chris,

Ah! l'eau! ça me passionne aussi depuis qq années!
Donc je me dis que je dois bien pouvoir apporter une petite contribution à cet échange relatif à sa qualité.

Si j'ai bien compris, tu cherches à la fois une eau qui se colore intensément (cela met en jeu son pouvoir solvant) et qui soit favorable à la vie, pour la survie des divers animaux de compagnie microscopiques qui t'environnent.

Un facteur important à prendre en compte, et encore assez méconnu, est la structure de l'eau, soit : la manière dont les molécules H20 et les ions dissouts sont agencés entre eux.

Le modèle scientifique émergent de l'eau fait intervenir l'idée que les molécules d'eau s'agglutinent en grappes (water clusters). La taille de ses grappes varie, selon le type d'eau de 2 à +eurs 100aines de molécules. Cela a une influence majeure sur le pouvoir solvant de l'eau (plus petites sont les grappes, plus l'eau offre de sites de liaisons avec d'autres ions /plus son pouvoir hydratant est élevé).
Egalement, des recherches mettent en évidence le fait que l'eau intra-cellulaire est présente sous une structure très fine (dimère, trimères).

un site assez pro sur la question: Martin Chaplin - Water structure

Une eau est donc d'autant plus facilement assimilable par un organisme (animal/végétal) qu'elle se présente sous une structure fine. Une eau structurée en grosses grappes impose une dépense d'énergie de la part de l'organisme, énergie qui pourrait être investit dans des processus métaboliques de croissance ou de défense immunitaire.

Voilà donc l'idée : la chimie de l'eau, sa composition minérale, son pH, sa conductivité...sont évidemment à prendre en compte dans le choix d'une eau. Il apparaît aujourd'hui que la structure de l'eau joue également un rôle important. "Le tout dépasse la somme des parties." Des propriétés dérivent de l'ensemble.

L'eau Volvic est en effet reconnue comme étant une eau commerciale possédant une très bonne structure.

Important à noter: Toute cette idée de structure d'eau génère une certaine controverse dans la communauté scientifique. :angry: :blink: :huh: Donc chacun adhère à ce que bon lui semble.

Cette représentation scientifique de l'eau m'inspire et je cherche donc à la valider sur le terrain : je mène actuellement des expérimentations en France en partenariat avec des agriculteurs, des industriels, (prochainement des universités) visant à mettre en évidence l'effet (ou non) de la structuration de l'eau sur différents paramètres. Pour l'instant ces expe confirment les recherches effectuees par des labos prives et publics d'autres pays.

[Le projet de photo de cristaux d'eau gelée est en parti motivé par le souhait d'observer l'expression cristaline de cette structure intermoléculaire de l'eau. Meme si en effet, depuis le début, c'est la beauté de ces cristaux, qu'on retrouve à peu près partout, du macro au micro, et dans chaque rotifère, qui anime ce projet! :) ]

Voilà Chris!!
et la coloration de ton eau?

Jacques-Edouard
  • 0

#12 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 12 décembre 2004 - 09:37

Bonjour le Forum,

Je reviens in instant sur le problème initial, pour ne pas trop nous égarer

Bref elle me prépare quand même 1l d’eau « distillée » hors de prix bien sur.
Arrivé chez moi je lis sur la bouteille « eau purifiée » 


Je doute fort que dans une pharmacie actuelle, l’on soit en mesure de distiller de l’eau à la demande, faute d’appareillage. Une eau bi distillée revient plus cher à la fabrication que l’alcool absolu !
Une eau purifiée est une eau qui a subi une purification ! Mais laquelle ? Il existe 3 niveaux de qualité de l’eau « purifiée » plus un niveau défini par la pharmacopée.
Je crois que le peu d’éléments résiduels d’une eau purifiée n’est pas en mesure de compromettre le bon déroulement de nos colorations. Par contre selon le procédé utilisé, il peut y avoir des différences de pH ce qui est important pour certaines colorations.
Il est donc nécessaire dans ce cas d’utiliser des eaux tamponnées.

Si j'ai bien compris, tu cherches à la fois une eau qui se colore intensément (cela met en jeu son pouvoir solvant) et qui soit favorable à la vie, pour la survie des divers animaux de compagnie microscopiques qui t'environnent.


Je suis très impressionné par ta passion pour l’eau. L’eau, élément le plus abondant de notre planète (à ce qu’on dit) et de formule simple que tout le monde connaît, est pourtant une substance extrêmement complexe à étudier et je crois qu’on n’a pas fini d’en faire le tour. Son étude physique nécessite les appareillages les plus compliqués. Mais je crois que du fait de la complexité de ces études, elle fait beaucoup fantasmer. N’a t’on pas parlé d’eau polymérisée, d’eau dynamisée, de mémoire de l’eau ?
L’étude des propriétés intimes de l’eau par le biais de la microscopie, voilà quelque chose de d’enthousiasmant ! Bon courage dans cette étude, puisses-tu faire de grandes découvertes dans ce domaine.

Je mettrais toutefois un bémol. A mon avis, je ne pense pas qu’une eau pure, quelle que soit sa configuration puisse colorer plus intensément qu’une autre eau pure de configuration différente.

Aquatiquement.
  • 0

#13 Christian Aubert

Christian Aubert

    Homo sapiens bricolus

  • Ex membre
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 2 622 messages

Posté 13 décembre 2004 - 01:37

Bonsoir à tous,

Merci Michel de souligner le sujet de départ, même si la suite est plus qu’intéressante, je dirais passionnante :)

Du coup, je reviens un instant à mon petit souci :(
Puisqu’il n’y a malheureusement plus (ou presque) de vrais droguistes, je me suis rendu dans une pharmacie.
J’’avais pourtant expliqué mon « cas » à la personne, mais cette officine doit-être le genre d’endroit où l’on entend tellement de choses que finalement on ne vous écoute plus…
Suite à vos messages, je suis retourné demander quelques explications, cette personne avait en effet rien compris à ma demande et m’a quand même expliqué que l’eau en question était utilisée entre-autres pour la dilution des antibiotiques, donc pur, voilà !
Elle n’en savait pas plus.
Sur le moment j’ai vraiment regretté de ne pas avoir vos connaissances, quoi que de toute façon, je n’aurais pas eu plus d’infos.
:) Les vôtres compensent plus que largement cette officine.

Pour répondre à Jacques-Edouard que j’admire beaucoup pour sa passion, je ne cherchais pas une eau à tout faire mais une eau « sure » pour diluer mes colorants (histologiques) et autres réactifs , si possible proche de PH 7.
Je sais par expérience visuelle (en ébénisterie) que les spécificités de l’eau sont importantes dans la préparation des teintes, j’ai donc recherché à ne pas reproduire les mêmes complications que j’ai pu avoir au boulot !
Pour les observations des micro-organismes vivants (d’eau douce), je crois que tout le monde sera ok pour une eau genre Volvic, il y en a d’autres aussi je pense, Dominique (spyro) à sûrement son avis et son expérience la dessus …

Merci encore à tous
Chris
  • 0

#14 Pierre Houssin

Pierre Houssin

    Invertébré

  • Ex membre
  • PipPipPip
  • 364 messages

Posté 13 novembre 2005 - 02:46

Volvic, très connue en aquariophilie a un pH de 7.


Pour information, dans mon métier, je m'occupe de la maintenance d'un étaleur colorateur de frottis sanguin.
La coloration est faite par la coloration May Grümwald Giemsa. On utilise un tampon entre pH 6.8 et 7.2 suivant la tonalité de coloration finale voulue (tirant - à l'oeil nu - vers le rose ou vers le bleu).
Certains de mes clients, hématologues renommés, utilisent à la place du tampon de la Volvic pour la même raison qu'en aquariophilie.
  • 0

#15 Yvan Lindekens

Yvan Lindekens

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 25 messages

Posté 12 février 2009 - 11:35

J'utilise un appareil pour la preparation d'eau distillee dans mon laboratoire. Voila quelques resultats des tests:

Jencons Autostill/D-ionstill (4l/h):

- immediatement après la distillation:0.43µS/cm, pH: 6,89
- après quatre heures dans un bidon ouverte, demi plein d'eau distillee: 0,91µS/cm, pH: 6,24

Interessant pour les amateurs de microscopie: ces petites distillateurs genre "Meladest 65" avec une capacite d'environ 600 ml d'eau distillee/heure. Celui là se vend pour environ € 200 - €250, voir: http://www.wtec.pt/d...MELAdest_65.pdf.

Les apareils avec une plus grande capacite comme le Brand Normdest (1,2l/h) ou le Monodest (3,5l/h) sont beaucoup plus chere (> € 1200 - € 1500).


Pour le May-Grünwald/Giemsa j'utilise un tampon phosphate pH7, 1 part et eau distillee 9 parts.
  • 0

#16 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 13 février 2009 - 09:50

Merci Yvan pour ces informations qui peuvent intéresser beaucoup de membres.

Cordialement.
  • 0

#17 Yvan Lindekens

Yvan Lindekens

    Nucléotide

  • Membre confirmé
  • 25 messages

Posté 02 mars 2009 - 06:25

C’est peut-être intéressant a savoir que les appareils pour la distillation d’eau se vend en occasion (sur Ebay) de temps en temps très bon marché. Mon Jencons Autostill/D-ionstill (prix nouveau > € 3000) m’a coûtez moins que € 100.
HPIM0300_crop_verkleind.jpg
  • 0

#18 Michel

Michel

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 8 671 messages

Posté 08 mars 2009 - 10:24

Bonjour Yvan,

Et merci de nous faire part de cette trouvaille.

Si je peux me permettre mon petit grain de sel au sujet de l'eau distillée.

Je crois que de plus en plus, on utilise à la place de l'eau distillée, de l'eau obtenue par d'autres methodes comme l'osmose inverse ou la bi permutation.

Quoi qu'il en soit, et ta mesure de resistivité le prouve, (et aussi de pH), la difficulté ne consiste pas à obtenir une eau pure, mais de la conserver dans cet état.
Plus une eau est pure, et moins de temps elle le restera.
A cet égard le verre est assez mauvais contenant.

Il est en effet possible de trouver du matériel à l'origine hors de prix ( réformé ou usagé et parfois comme neuf), à des prix excessivement bas. Il ne faut pas s'en priver!

Belle bête !

Cordialement.
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!