Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

Récolte Gastrotriche

Récolte

  • Veuillez vous connecter pour répondre
5 réponses à ce sujet

#1 Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

    Purgatorius

  • Membre Modérateur
  • 710 messages

Posté 30 janvier 2017 - 04:32

Bonjour,

 

                En voulant examiner des sédiments d' un petit ruisseau dans une zone humide j' ai repéré  trois exemplaires de Gastrotriches dont un avec des grandes épines.

Mais l' observation a été de courte durée; je les ai perdu rapidement dans les lames avec les détritus et je n' ai pas pu faire de photo. Ils étaient rapides et peu nombreux vu le nombre de lames observées.

J' ai testé le procédé de Walter Dioni mais sans succès:

 

http://www.mik-mag.f...-fins-detritus/

 

Quelqu' un a-t-il une idée pour en prélever dans un milieu plus riche ou pour les concentrer ?

 

Cordialement,

JL

 


  • 0

#2 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 347 messages

Posté 30 janvier 2017 - 05:36

@JL

Le procédé proposé est intéressant en partie.

En partie parce que bon nombre de microorganismes sont lucifuges et fuient la lumière, on ne les verra donc pas

Il existe aussi beaucoup de ces organismes qui vivent en anaérobie et qui ne seront donc pas attirés par les hauteurs d'eau

plus riches en oxygène, mais par les fonds. Certains gastrotriches vivent à proximité de certains types de végétaux aquatiques.

 et ne sont pas non plus affectés par l'anoxie, on les croise aussi plus souvent dans les milieux sombres, 'sales" et encombrés

où ils adorent y pirouetter.

Pour ma part, je n'hésite pas à tailler dans mon échantillon d'eau et de déchets à coups de ciseaux pour réduire les pièces

et je n'hésite pas ensuite à saisir une pièce de minestrone et à la presser du bout des doigts dans un petit récipient ad hoc. Je sais que je perds des individus

parce que je les écrase, mais comme je suis dieu, je leur pardonne d'avoir été là... mais cela concentre bel et bien les gouttes qui tombent

en microorganismes, algues et tutti quanti.

Parfois, je filtre d'abord dans des réseaux de maille très fines genre sachet de thé synthétique ou petite passoire de cuisine, pour recueillir les plus gros débris.

Mais ce qu'il me semble encore plus intéressant auparavant, c'est d'observer l'échantillon tel quel au binoculaire à 10x 

On peut alors avoir une idée de ce qu'il est possible de trouver dans l'échantillon et estimer qu'il est ou non adéquat de l'observer plus avant en le concentrant.

J'imagine qu'une petite centrifugeuse à salade garnie d'un tulle n'offre pas assez de force centrifuge pour pouvoir extraire les petits organismes, mais on peut toujours essayer

Demain j'essaie avec la centrifugeuse à jus de fruit... et j'informerai du résultat.

SDS


  • 0

#3 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 606 messages

Posté 30 janvier 2017 - 06:59

Bonsoir,

 Bonne idée cette question et cette réponse, il y a longtemps qu'on a pas parlé de récolte des gastrotriches et autres habitants des flaques et des mares.

 Pour ma part je récolte avec une boite de conserve emmanchée au milieux des algues, plus c'est sale mieux ça vaut, et je mets dans un petit cristallisoir, je secoue et brosse les algues et laisse reposer en y laissant les algues ( ça fait une réserve pour quelques jours).

 Ensuite avec une pipette je prélève une goutte de " sédiments de cristallisoir", bien sale toujours... il y a souvent des gastrotriches et plein d'autres choses intéressantes.

 Je n'utilise pas la centrifugeuse, la goutte sale me parait plus naturel comme spectacle... purement subjectif :rolleyes: !

Amicalement

Cosinus


  • 0

#4 Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

Jean-Luc Bethmont (Picroformol)

    Purgatorius

  • Membre Modérateur
  • 710 messages

Posté 30 janvier 2017 - 08:41

Merci pour les infos.

J' ai lu que ces petites bêtes pouvaient se coller à leur substrat d' où l' interêt de broyer et presser ?

Ce qui est fascinant c' est qu' ils sont pluricellulaires et néanmoins plus petits que des ciliés unicellulaires !

 

Minestronement


  • 0

#5 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 347 messages

Posté 30 janvier 2017 - 10:38

@JL

Broyer, presser et boire immédiatement...

Il peut y avoir de la casse, certes... mais les ciliés (même le Coleps cuirassé) me semblent plus fragiles que les gastrotriches

je suppose que leur épiderme est autrement conçu... le dernier que j'ai observé aujourd'hui et que je posterai demain possède un épiderme

qui peut se froisser dans les tournants et adopter des plis qui se repassent en ligne droite... il s'agit d'un Ichthydium

Et comme le dirait le grand Sri Cosinus... il se cache bien des choses dans les plus fines des tiges de végétal...

d'où la curiosité d'extraire le contenu en pressant délicatement les tiges...


  • 0

#6 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 606 messages

Posté 31 janvier 2017 - 01:37

Je sais que je perds des individus

parce que je les écrase, mais comme je suis dieu, je leur pardonne d'avoir été là...

 

... même Dieu, (avec un petit "d" je vous l'accorde) ne devrait pas se permettre d'écraser un individu sous prétexte qu'il est mou...

 

 

... bien que s'en prendre aux plus forts n'est pas non plus recommandable :(


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!