Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo

Rein histologie


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 367 messages

Posté 05 mars 2017 - 06:29

  Le rein  - histologie élémentaire

 

 

Pour ce court travail   j’ ai  utilisé  le  rein de  veau   , matériel facile à trouver  et  dont la structure fonctionnelle   , le néphron ,  est le même   que chez l’ homme  .  Les coupes vont donc nous permettre de nous familiariser avec la structure  histologique   de cet organe.

Aspect macroscopique.

rein texte 1.jpg

 

Le rein  des bovins   fait en moyenne 19 cm   de long sur 8 cm d’ épaisseur  - Son aspect  extérieur  est   divisé en lobes  par des sillons  (  entre 13 et 14 lobes ) A noter que chez les  petits  ruminants  les reins    n’ ont pas de sillons   comme  chez l´homme .

Fragment d’une coupe   longitudinale  d’un  rein de veau.

rein texte 2.jpg

 

3 zones  sont  bien distinctes :

La partie externe   : la corticale  qui est couverte d’un tissu résistant : la capsule .

                     La partie moyenne : la médullaire ,   divisée en deux zones , est constituée des pyramides  de Malpighi  surmontées  par les pyramides  de Ferrein ; d’ aspect grossièrement  triangulaire   ces pyramides se terminent  par les papilles  qui  se jettent dans les calices .Entre les pyramides   se place le tissu  cortical  . (Qui forme les Colonnes  de Bertin dans le rein de l’homme  (schéma)).

                    La partie  interne   correspond au Hile  qui contient  , les gros calices , réunions des calices mineurs venant de chaque papille .Ces gros calices se  jettent  dans le  bassinet   qui conduit les urines  vers la vessie  par l´intermédiaire de l’ uretère .Le Hile contient  aussi  les veines et les artères rénales  et leurs divisions   -  L’ ensemble est  noyé dans la  graisse  rénale . (A  noter que mon échantillon avait été amputé  de son bassinet et de son uretère  par le  boucher) .

 

Aspect microscopique :

    Les premiers  histologistes   qui   ont pratiqué  une coupe  de rein  se sont  trouvés devant les images  qui vont suivre  , Il leur  faudra   plus de 150 ans  pour comprendre la structure  et le fonctionnement de cet organe .La vraie compréhension  sera surtout apportée par les études des physiologistes  et par la microscopie électronique .

3 colorations  ont été utilisées :

--Hématoxyline de Harrys / Eosine

--Trichrome de Masson

--Trichrome de Gomory

 

Images:

    Coloration Hématoxyline  / éosine  

rein texte 3.jpg

 

   Coloration  Trichrome de Gomory.

 

rein texte 4.jpg



rein texte 5.jpg

 

Sur ces images  plusieurs structures  sont identifiables :

--De grosses  vésicules, plus ou moins arrondies, qui seront appelées les Corpuscules de Malpighi (A).

--Un  ensemble compact  de petites  formations  arrondies   d’ aspect tubulaire en coupe  axiale   ( B )  et   en coupe  longitudinale ( C) .

--Des éléments nettement vasculaires (D)).

--Des zones riches en globules  rouges (E).

Reprenons  chacun de ces éléments

Les corpuscules  de Malpighi : (A)

Ce corpuscule a la forme d’une vésicule  de 175 à 200 µm  de diamètre.

Coloration Trichrome de Masson .

rein texte 6.jpg

 

Cette formation  est limitée  en   périphérie par une capsule la capsule de Bowman   .Cette capsule est formée  d’un  feuillet pariétal (1) par un épithélium  pavimenteux  simple  qui s’ est réfléchi pour  donner  un feuillet viscéral(2) Entre ces deux feuillets  se situe une cavité : la chambre glomérulaire (3) .Au  centre  se situe une touffe de petits  capillaires sanguins  dans lesquels  circulent les globules  rouges (4).

 

Le feuillet viscéral  est marqué  par la présence d’un nombre très important de grosses cellules  qui  recouvrent  les parois des capillaires : les Podocytes (5) de la photo ci-dessus:

Copie de rein texte 7.jpg

 

1-Podocytes  2-Paroi capillaire   3-Globules rouges .

En microscopie optique  ces podocytes sont restés mystérieux  jusqu’ à l’ arrivée du microscope électronique  et du MEB   .Ces appareils  ont mis en évidence  cette particularité des podocytes à développer  un nombre considérable de petites expansions ou pédicelles  qui cloisonnent la chambre glomérulaire  en autant  d’ espaces appelés  fentes de filtration . Les pédicelles  sont réunies entre elles par  une membrane de 6 nm  qui ferme  ainsi la fente de filtration.

Image en MEB:

 

 

 

 

 

 

 



rein texte 8 bis.jpg

d

Le peloton vasculaire  du corpuscule de Malpighi est formé par   une artère afférente   d’un  diamètre autour de 50 µm  qui pénètre par le pôle vasculaire  et se divise en  4 à 6 branches  de 25 à 30 µm de diamètre. Les capillaires  restent groupés par 3ou 4. Ces capillaires sont munis de pores de 50 à 100 nm de diamètre .Après passage dans les capillaires le sang  est drainé  par une veine efférente.

 

La filtration  du sang se fait donc à travers les fentes de filtration    - l  ‘urine primaire  est recueillie  dans la chambre glomérulaire   et  évacuée vers le  pôle urinaire du  corpuscule de Malpighi  pour rejoindre le tube contourné proximal.

 (  Malgré  la  réalisation de nombreuses coupes  je n’ ai pas réussi à avoir une coupe   indiscutable   du départ du  pôle urinaire   ( la taille  est plus petite  que le  pôle  vasculaire)    - je vous  renvoie  à  ce schéma  et à un site qui  présente  une très  belle  coupe  du lieu ):

http://webapps.fundp.ac.be/umdb/histohuma/histohuma/index.php?go=img&chap=76&pos=11&dsc=1

 

rein texte 8.jpg

 

Les tubes collecteurs.

Pendant longtemps  la  structure  du néphron  ( c’est à  dire l’ ensemble  glomérule  et tube collecteur)   est restée  indéchiffrable   en raison  de parcours   fluctuants  et sinueux  de la succession des tubes collecteurs .

Désormais  le schéma  suivant  est établi :

La majorité des glomérules  se situe dans la corticale (d’où  son aspect granuleux  à la vue)   ; les tubes collecteurs se rassemblent    pour se diriger vers la papille  .La zone de la pyramide de Malpighi   est  donc formée de tous les  tubes collecteurs   qui convergent. (l’aspect rayé  si on regarde  l’échantillon).

rein texte 9.jpg

 

rein texte 10.jpg

 

Organisation :

 

 

 

 

 

 



rein texte 11.jpg

 

rein texte 12.jpg

 

Le tube contourné distale   dans son parcours se rapproche  et touche  le glomérule dans la zone notée sur le schéma  macula densa.

rein texte 13.jpg

 

 

Dans cette zone  on trouve  (1) la macula densa   qui est une  zone  de modification des cellules   du tube contourné distal (2) juste en arrière  (3) se situe les cellules du lacis .Cette zone  est le lieu de synthèse de la rénine –angiotensine  qui a   un rôle majeur dans la  régulation  de la tension  artérielle  .

 

Le tissu interstitiel

Le tissu interstitiel ( intertitium )  occupe l’ espace entre les tubules et les canaux collecteurs  .Il est plus important au niveau  de la médullaire  que du cortex  et comprend un tissu conjonctif  ( coloré en vert par  le Gomory  -photo 5 )   et des fibroblastes  .Les cellules peritubulaires  synthétisent l´érythropoïétine  essentielle  à la formation des globules rouges  mais aussi  des prostaglandines   , de la bradykinine   et d’autres facteurs qui concernent la  régulation de la circulation sanguine .

 

La vascularisation  du  rein  

 Au cours de l’ examen des coupes  on rencontre  un  nombre important  de  sections d’artérioles  et de veinules  noyées   au milieu  des sections de tubules  sans  organisation immédiatement  compréhensible .

 

 

rein texte 14.jpg

 

L´organisation  vasculaire du rein est, comme   pour l’organisation des tubules,  restée très longtemps mystérieuse   - mais  avec les années  s’est  dégagé  un consensus pour proposer le schéma  suivant :

rein texte 15.jpg

La sang arrive par l’artère rénale    issue de l’aorte  et s’évacue par la  veine rénale  qui se jette dans la veine cave. Dans le parenchyme rénale  cette artère se divise  de très nombreuses  fois pour arriver  en final  à la formation  autour du néphron  d’un réseau capillaire péri tubulaire  qui porte  le sang  vers les  glomérules  où  il sera épuré .Mais  une certaine quantité de sang  passera  par  des dérivations  qui court-circuitent le réseau capillaire  glomérulaire. Ces shunts ,  les Vasa  recta , ne  fonctionnent pas  dans  un rein normal   mais  prennent  de la fonction   dans des circonstances  pathologiques.

 

La physiologie   du rein

     La fonction  rénal  est très complexe   et sort de ce sujet qui  se veut simplement  une présentation de  cet organe  .La production des urines  envoyées dans la  vessie  est un long processus de filtration  - sécrétion -  réabsorption dont le  but final  est  , par une adaptation constante  de  ses fonctions, d ´apporter une réponse   aux  perturbations  de la vie  :

-- maintenir un équilibre  hydrique   (équilibration entrées / sorties de l´eau)

- -maintenir un équilibre électrolytique  (surtout sodium : Na et potassium : K)

- éliminer les toxines  produites  par les différents  organes  (  en particulier l’ azote  sous la forme d’ urée , d´acide urique ,)  Mais aussi  les toxines apportées de l’ extérieur .

-- participer à la régulation  de nombreuses  fonctions :  

                     -- régulation de  la tension  artérielle (synthèse de rénine-angiotensine).

                     -- fabrication des  globules  rouges (érythropoïèse)  (synthèse de l’érythropoïétine.-

                      -- régulation  du métabolisme du calcium  (synthèse du calcitriol).

 

 

Ref :

Histologie  de Jean Pierre  Dadoune    ed Flammarion .

Précis d’histologie de Welsh  ed Lavoisier  1).

Cahiers intégrés de médecine  ed Masson .

http://theses.vet-al...er.php?id=1131.

 

                         Dominique.    avec l’aide de Cosinus  dans la  préparation technique des échantillons.

 

 


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!