Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Oïdium Chêne Anamorphe


  • Veuillez vous connecter pour répondre
2 réponses à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 367 messages

Posté 26 juin 2017 - 05:59

Oïdium du chêne  - 2 éme partie-

 

 

L’article  N°1   portait sur « Erysiphe Alphitoide »   décrit dans   la  forme  Teleomorphe de cette  moisissure  - REF  -   http://forum.mikrosc...=+oidium +chêne

En réalité les  Erysiphales sont actuellement observables sous  deux formes (anamorphe et téléomorphe)

Si  vous  regardez une feuille de chêne couverte d’un  feutrage blanc à la rechercher  de  Cleistothéces ( forme Teleomorphe )  vous allez  être souvent  déçus car la forme Anamorphe ou imparfaite   est la plus  fréquente .

Ce champignon  a été  introduit en  France  vers la fin du 19 éme siècle . Il a fallu attendre le début du  20 éme siècle  pour que la forme  Teleomorphe soit décrite  pour la première fois  en France .

C’est  la forme imparfaite ( la plus fréquente donc  ) que   j’ ai rencontrée  dimanche dernier .

 

Présentation :

 

Aspect macroscopique :

 Le feutrage  blanc est retrouvé sur les feuilles  avec une dominance sur la face supérieure.

chêne texte 1.jpg

 

 

Aspect  en episopie :

En épi scopie ( X 80  )ce feutrage  est  constitué d’ un nombre important de conidies   ( qui sont  des cellules unies ou multinucléées, résultant de la fragmentation  puis de la désarticulation  du mycélium d’un  champignon)-

 

chêne texte 2.jpg

Ici on constate  que ces  conidies sont  situées  au sommet de phialides .Chez les  champignons imparfaits (forme végétative - asexuée) ce mot : phialide ,désigne une cellule  spécialisée  vouée à la production de ces conidies  ( Spores .  Souvent  cette production se fait en chapelets .La production  de conidies par le bourgeonnement des   phialides  est  illimitée .Dans le cas  présent  les  conidies  semblent se détacher  rapidement de leur lieu de fabrication . Elles restent  ensuite  plus  ou moins adhérentes entre –elles .

Dans ce cas  aucun Cleistothéce  n’est trouvé.

 

Aspect microscopique –

Examen en champ clair : coupe  de la feuille dans sa partie atteinte .

chêne texte 3 .jpg

 

L'atteinte  fongique   se développe  sur les deux faces de la  feuille.

Examen en contraste de phase : X 400

chêne texte 4.jpg

 

chêne texte 5.jpg


  • 0

#2 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 367 messages

Posté 26 juin 2017 - 06:09

chêne texte 5 bis.jpg

 

  • A- Hyphes  et Conidiophores
  • B -Phialide
  • C- Conidie

Les hyphes courent  sur  la feuille .  De ces hyphes se développent  des  bifurcations  qui vont donner  naissance  à des conidiophores  - le dernier segment formant la phialide  qui formera  la conidie  -

chêne texte 6.jpg

 

Sur cette photo on constate  que par  endroit  les hyphes  pénètrent  la couche  de  cellules  épithéliales de la  feuille  ( 1 ) .

 

Les conidies :

    Les conidies qui sont aussi appelées conidiospores  ou phialospores   sont  obtenues par  simple mitose  - N chromosomes ( haploïde ) identiques à la cellule mère ( correspond au terme de Gamétophyte ) - produits par mitose on peut parler de Mitospore Ces spores n 'ont subi aucun brassage chromosomique –Elles donnent naissance au mycélium dit primaire .

Cette production asexuée   est donc la plus fréquente  chez les Ascomycotina .

Taille des conidies variable entre 35 - 25 x 13- 16 µm  µM .

 

Coloration des conidies :  Bleu  coton lactophénol  - X1000  champ clair.

 

chêne texte 7.jpg

 

 

Les conidies emportées par  l’ eau  - le  vent – ou les insectes   permettent   une colonisation  très rapide  des multiples feuilles  de l’ arbre infecté et des arbres  voisins  - Arrivées  sur une nouvelle  feuille  elles se mettent à bourgeonner   et  reconstruire      un nouveau  mycélium

 

chêne texte 8.jpg

 

Plusieurs    espèces  sont possibles  pour cette observation : (la détermination  binominale  exacte n’est pas  à ma portée).

Erysiphe Alphitoïdes

Erysiphe Quercicola

Erysiphe Hypophylla

Phyllactinea Guttata

 

 Pour en savoir plus :

 

https://wikimonde.com/article/O%C3%AFdium_du_ch%C3%AAne

Nb Phyllactinia guttata  (dans sa forme  anamorphe : ovulariopsis moricola ).

 

Pour résumer les deux articles j’ emprunte à  Wiki monde  un schéma  souvent  retrouvé  dans les articles   du Web .qui  réunit  sur  un même dessin  les formes Anamorphes  et Teleomophes de cet ordre de champignon .

 

chêne texte 9.jpg

 

 

 

                       Dominique.

 

 

 

 


  • 0

#3 pablito

pablito

    Homo sapiens microscopicus

  • Co.Admin
  • 1 279 messages

Posté 26 juin 2017 - 09:05

Excellent !!!

Merci
Pierre
  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!