Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Statolithes - plantes


  • Veuillez vous connecter pour répondre
6 réponses à ce sujet

#1 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 261 messages

Posté 15 octobre 2017 - 03:45

Bonjour,

 

il y a quelques temps dans cet article http://www.mik-mag.f...05/statolithes/  je concluais en disant que les plantes utilisent la gravité pour orienter leurs racines.. L'image de racine démontrant la présence de grains d'amidon, agissant comme éléments plus lourds pour identifier la direction du bas , n'était pas très démonstrative. 

 

J'ai repris la manip avec une graine à 2 jours de germination : la pointe de racine de moins d'un mm de diamètre a été simplement écrasée sous la lamelle et colorée au Lugol : 

 

voici au x 16 la position des grains uniquement à l'apex de la racine : 

 

statopl16.jpg

 

suite au x 40 :


statolpl40.jpg

 

On voit très nettement les grains d'amidon ...

 

Manip simple à faire mais j'ai l'impression que toutes les graines ne sont pas aussi chargées en amidon .. La graine reste inconnue sauf qu'elle vient d'un mélange de graines comestibles à faire germer   : Fenouil/Radis/Alfalfa !

 

 

Amitiés,

JMC


  • 0

#2 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 375 messages

Posté 15 octobre 2017 - 09:45

Bonsoir  Jean-Marie

 

         Belle observation  .

         Comme  tu nous le démontres les grains d' amidon ( mais aussi  les chloroplastes et les cristaux d' oxalate ) en changeant de place dans la cellule  sous l 'influence de la pesanteur  déclenchent des réactions de croissance orientée.

 

              Amicalement

                            Dominique


  • 0

#3 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 185 messages

Posté 16 octobre 2017 - 09:57

Bonjour les Amis,

 

Ce genre de sujet m'interpelle (= me plait).

 

 déclenchent des réactions de croissance orientée.

 

En effet, mais encore?

 

On peut supposer des tas de choses.

 

- La première hypothèse est que les "organites "lourds" " de la cellule déclenchent chez la cellules une "réaction".

Autrement dit, un signal (quel signal ?) est détecté qui met en oeuvre une procédure qui serait ici une procédure de croissance dans le sens du signal : croissance vers le bas, dans le sens de l'attraction universelle exercée par la masse de la Terre.

Nous aurions un prototype d'organe des sens comme ceux qui sont mis en oeuvre (croit-on) par les statolithes.

Cela entend :

  1.  un signal (un phénomène physique comme ici la pesanteur exercée sur une masse intracellulaire.
  2. un détecteur de signal :  en l’occurrence un allongement des tubules du cytosquelette qui soutiennent les "masses" , ici, des grains d'amidon.
  3. Un centre de décision qui décode un "ordre conditionnel" 
  4. Un "moteur" qui va appliquer la décision appropriée, ici la "croissance de la racine vers le bas.

 

Bon, je trouve cette hypothèse prématurée dans le sens où à mon avis, il n'y a pas le besoin d'une telle chaîne de causalité entre la présence de corps lourds et la croissance vers le bas.

 

Deuxième hypothèse :

  1. Le phénomène de gravité, s'exerce bien (à quantifier toutefois) et les grains d'amidon pesants se retrouvent au bas de la cellule.
  2. Les grains en se déplaçant vers le bas (mais il faudrait ajouter l'ensemble des éléments de même masse) créent un "vide", c'est à dire un espace vacant entre le reste de la cellule et les grains d'amidon qui sont "tombés vers le bas.
  3. Les tubules du cytosquelette se sont bien étirés dans le même temps.
  4. Il ne reste plus  à la cellule que apporter des matériaux pour la construction d'une nouvelle cellule au niveau de ce vide créé, c'est à dire dans la direction de la pesanteur.

Amicalement.


  • 0

#4 Jean Marie Cavanihac

Jean Marie Cavanihac

    AUTEUR-MODERATEUR

  • Co-Admin
  • 3 261 messages

Posté 16 octobre 2017 - 11:17

Bonjour

il semble que le phènoméne soit complexe et en partie inexpliqué voir ce document :

https://planet-vie.e...opisme-vegetaux

Mais les amyloplastes sont en grande partie impliqués dans le processus

Amitiés
JMC
  • 0

#5 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 185 messages

Posté 16 octobre 2017 - 02:07

Bonjour Jean Marie,

 

Merci pour ce lien qui a l'air très intéressant.

Je vais le  lire avec intérêt.

 

Amicalement.


  • 0

#6 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 185 messages

Posté 16 octobre 2017 - 04:13

Je viens de lire l'article.

Il se place dans ma première hypothèse qui sous entend un mécanisme de type :

 

Phénomène physique - > effet quantifié par un capteur -> transmission de l'information -> prise de décision par un "organe" de décision selon un modèle prédéfini -> action grâce à un phénomène "actionneur"

 

Ici j'ai bien compris que l'information se propagerait par l'intermédiaire des tubules qui "tireraient" sur la membrane qui ouvrirait ou fermerait des canaux ioniques.

comme il faut un médiateur pour l'action recherchée l' auxine  . Mais on nous dit que l'auxine est sécrétée dans l'apex de la tige puis véhiculée jusqu'aux racines pour y agir localement. Cela me parait bien compliqué car cela sous-entend un mécanisme central qui contrôle l'ensemble des phénomènes physiologiques dans toute la plante. En plus de cela pour expliquer les allongements sur une face et les raccourcissements sur l'autre de la racine, il faut faire intervenir une substance antagoniste.

Du fait de la plasticité des tubules, j'ai on gros doute sur la possibilité de traction,  par le simple effet de la gravité exercée sur les grains d'amidon , sur la membrane cellulaire.

 

Cette hypothèse crée plus de questions qu'elle apporte de réponses, c'est pour cela que j'envisage une hypothèse beaucoup plus simple, celle du vide créée lors de la "sédimentation" des grains d'amidon.

 

Après tout dans un mélange d’agrégats de différentes tailles (mortiers et bétons) les interstices laissés par les gros grains, laissent la place pour loger les grains plus petits.

Il n'y a pas besoin de système de "régulation" du phénomène, c'est la gravité qui agit toute seule.

 

Comme il est fait allusion dans l'article des expériences dans l'espace et avec des klinostats , je me suis souvenu avoir évoqué ce sujet dans le forum.

 

 

http://forum.mikrosc...ugeuse/?p=47570.

 

Mais en même temps  comme personne n'a réagi , il n'y a pas eu de suite à ma proposition.

Le but d'un klinostat fait maison aurait été de cultiver des Cilies en apesanteur, au sol dans votre laboratoire.

(Au passage mon petit programme de calcul pour centrifugeuse a t'il été testé ? )

 

Pour terminer je ne peux pas résister à lancer une réflexion sur le "jardinage avec la Lune"  :) qui a quelques similitudes avec notre propos dans lequel les plantes à racines poussent mieux en Lune descendantes et les plantes aériennes en Lune montante.

Une relation peut elle être envisagée (en pensée) entre l'attraction de la terre, celle de la lune qui s'y ajoute ou s'y soustrait, et les autres pressions en tous genres auxquelles sont soumis les amyloplastes au sein de la cellule y compris la traction supposée des tubules sur la membrane qui s'oppose en fait théoriquement à la gravité. 

 

Si on veut que la membrane réagisse par l'intermédiaire des tubules à "  l'inexorable chute des amyloplaste" dans le cul de sac des cellules, il faut que ces tubules  soustraient une partie  de cette force  pesante aux amyloplaste. Ne peut on pas envisager que l’attraction lunaire soit du même ordre de grandeur que cette force réactive ?

 

Amicalement.


  • 0

#7 Dominique.

Dominique.

    Invertébré

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPip
  • 375 messages

Posté il y a 4 semaines

Bonjour

 

Petite observation   pour  illustrer le géotropisme  évoqué par Jean –Marie :

 

Cet après-midi     j’ ai retourné  une zone du jardin et  je suis tombé sur  deux « noyaux » d’ avocat   qui   ont dû germer depuis le printemps  .Par chance  les deux graines  ( l’ avocat est une baie  à un  seul  pépin  )   étaient positionnées  de manière inversée  - ce qui  nous donne l’ observation suivante.

Geotropisme.jpg

 

On constate que le géotropisme se manifeste dès le stade de  plantule avant  même son émergence  en dehors du péricarpe, du moins  pour la tigelle  - sur la photo  la radicelle a  pris son orientation   seulement  au contact du milieu environnant  cela  indique  que le processus  enzymatique se déclenche  en réponse  à  une cascade de stimuli .

 

Amicalement

                       Dominique


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!