Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Anuraeopsis navicula navicula?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
9 réponses à ce sujet

#1 Anaëlle

Anaëlle

    Acide aminé

  • Membre
  • 2 messages

Posté 20 décembre 2017 - 06:11

Rotifonjour,

 

Un exemplaire d'un rotifère prélevé début juin de cette année dans une mare de petite taille, non empoissonnée, en marais (inondé en période hivernale).

 

Joli Anueropsis (?),  apparemment pas A. fissa rencontré de temps à autre (cloaque non visible, bord antero-ventral de la lorica plus droit?). A. navicula navicula semble correspondre le mieux mais mais mais... Mrs Voigt et Koste, auteurs du guide d'identification, citent cette espèce en habitat tropical et subtropical (?). Mise à part si un super canard migrateur (et perdu) a trimbalé quelques individus jusque dans cette jolie mare du haut-doubs (climat loin d'être tropical!), l'identification est à revoir. Avez-vous une idée?

 

V et K citent également Anueropsis fissa neali, appartenant au même groupe, mais vivant dans un lac Canadien. Malheureusement il n'y a pas d'illustration pour cette espèce.

 

Dans l'attente d'un avis éclairé éclairant,

 

Anaëlle

 

 

Miniature(s) jointe(s)

  • Anueropsis navicula navicula VL.jpg
  • Anueropsis navicula navicula VV.jpg
  • Anueropsis navicula navicula VV'.jpg

  • 0

#2 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 584 messages

Posté 28 décembre 2017 - 06:32

Le titre de votre sujet

@Anaêlle

ne correspond pas à un rotifère

sauf s'il s'agit de Anuraeopsis

à qui il ressemble effectivement

Je gage pour A. navicula et j'aimerais vous encourager à améliorer la qualité de vos photographies

bien que je ne sois pas pour la netteté puisque seul le mouvement m'importe, mais lorsqu'il s'agit d'une détermination pointue

il y a des détails importants qu'on ne peut laisser passer et vos photos pourraient offrir mieux (vous offrir mieux ou plus)

A. fissa possède une tache oculaire que l'on ne peut voir sur les photos de votre protégée...

 

cdlt

SDS

 

avec votre autorisation...

anuraeopsis1.jpg     anuraeopsis2.jpg

 

 

 


Modifié par solito de solis, 28 décembre 2017 - 06:40 .

  • 0

#3 Anaëlle

Anaëlle

    Acide aminé

  • Membre
  • 2 messages

Posté 29 décembre 2017 - 09:16

Bonjour SDS,

 

En effet, voilà une faute qui aurait pu me suivre encore des années si vous n'aviez pas fait la remarque, merci. Je laisse les administrateurs modifier le titre, seule possibilité?

Ces photos sont en effet brutes, la mise au point voulant se rapprocher des détails nécessaires à la détermination. Or ni la clé de Pourriot et Francez (1986) ni le guide de Voigt et Koste (1978) n'utilise la tache oculaire comme critère. Je note donc votre remarque dans un coin pour les prochaines observations.

Le fait de travailler sur des individus morts et rétractés (fixation à l'éthanol) ne pourrait il pas biaiser l'observation de ce détail interne?

Je suis également preneuse de toutes autres références papiers pour la détermination de ces organismes. 

 

Votre traitement des photos apporte en effet plus de détails, c'est beau.

 

Cordialement

 

Anaëlle


Modifié par Anaëlle, 29 décembre 2017 - 09:28 .

  • 0

#4 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 584 messages

Posté 29 décembre 2017 - 10:35

@Anaelle

Il est évident que la fixation à l'éthanol dénature les pigments colorés et particulièrement la tache oculaire qui doit en prendre un coup, surtout

si elle est de surcroît noyée dans la teinte rose-bleue qui caractérise vos rotifères fixés.

Vos photos que j'ai eu le toupet de rendre un peu différentes, ne me semblent pas plus belles, mais rendent l'illusion qu'elles sont plus visibles peut-être

parce que dès le départ, vos originales ne donnent pas beaucoup d'informations hormis la silhouette

Et dans le cas de Anuraeopsis il est une partie intéressante à visualiser qui n'apparaît pas sur vos photos et qui a sans doute disparu lors de la fixation

C'est le bas de la lorica qui présente une certaine déformation pour pouvoir accepter les oeufs accrochés

Ce qui au premier coup d'oeil fait croire que vos Anuraeopsis auraient pu être quelque Noptholca dont on ne verrait les dents de la couronne.

Je me réjouis de voir vos prochains sujets rotifériens.

Avez-vous quelque possibilité d'envoi d'échantillons que vous observez ?

SDS

 

 

pour illustrer Anuraeopsis fissa


Modifié par solito de solis, 29 décembre 2017 - 10:38 .

  • 0

#5 Anaëlle

Anaëlle

    Acide aminé

  • Membre
  • 2 messages

Posté 29 décembre 2017 - 12:27

SDS,

Je ne pense pas que le traitement fixation/coloration ait impacté la forme de la lorica au niveau de la zone d'attache de l’œuf. C'est justement ce détail, accentué par la forme globale de la lorica, qui posent questions.

 

Ces échantillons peuvent facilement être envoyés. Mais ils sont un support de connaissances, et le souhait serait de trouver, en retour, une démarche de formation/d'échanges sur la détermination et l'écologie de ces organismes.

 

Cordialement

 

Anaëlle


Modifié par Anaëlle, 29 décembre 2017 - 12:29 .

  • 0

#6 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 584 messages

Posté 30 décembre 2017 - 03:46

@rotiferophiles

En cette journée de pré-saint-sylvestre, j'ai juste essayé de fixer un rotifère Philodina (en le priant de m'excuser)

avec de l'éthanol 70 % en sacrifice à l'autel de la connaissance.

 

philodina.jpg

 

 

 

 

La différence de morphologie avant-après est assez visible et bien sûr connue de tous.

Parce que je m'interroge sur vos échantillons fixés et colorés.

Dans quelle mesure, cela est-il suffisant pour votre travail, que de tabler sur des formes tellement différentes de celles que l'on relate dans les manuels de détermination ?

Quelle a été la procédure utilisée pour fixer vos échantillons ?

merci et cdlt

SDS

 

 

 


  • 0

#7 Anaëlle

Anaëlle

    Acide aminé

  • Membre
  • 2 messages

Posté 30 décembre 2017 - 05:57

Bonjour SDS,

 

Dommage (sauf pour eux) que vous n'ayez pas choisi une Keratella cochlearis, un Platyias quadricornis, ou tout autre Brachionidae, Trichotriidae, Lecane ... en sacrifice. C'est entendu que tous les digonontes, comme ce Philodina, et une partie des monogonontes (téguments mous) sont méconnaissables. Dans l'attente d'une étude plus poussée de ces individus à l'aide des trophii, les échantillons sont conservés. 

Les cladocères et copépodes, autre intérêt de ces prélèvements, sont aussi étudiés après ce traitement (coloration non nécessaire).

 

La fixation est faite en deux temps. Sur le terrain, un volume d'eau du milieu pour <1volume d'éthanol à 70. Au labo, fixation finale à l'éthanol à 70% pour conservation longue. La congélation de l'échantillon d'eau brute avant première fixation à l'éthanol, comme proposé sur le forum, est à tester. Avez-vous d'autres propositions?

 

Dans le souhait qu'ils profiteront à cet autel,

 

Bonne fin d'année,

Cdlt

 

Anaëlle


  • 0

#8 Claude Brezisky

Claude Brezisky

    Reptile

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPip
  • 687 messages

Posté 30 décembre 2017 - 07:33

Bonsoir,

Je suis d'accord avec Solito, vos rotifères ne ressemblent plus du tout aux rotifères vivants, comme pour les tardigrades il faut un traitement lent et pas à base d'alcool car ils ont le réflexe de commencer leur cycle de protection.

L'étude des éléments de détermination devient alors impossible.

Cordialement

Claude


  • 0

#9 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 584 messages

Posté 31 décembre 2017 - 12:21

@Anaëlle

Comme vous le savez sans aucun doute, puisque vous êtes "dans le bain" et ainsi que Claude le stipule, il me semble nécessaire

 d'anesthésier ou de mettre sous narcose, les rotifères que l'on souhaiterait conserver avec toutes leurs caractéristiques taxinomiques 

pour qu'ils soient en état de grande relaxation (peut-être essayer la ridicule pleine conscience, mais je doute de l'effet) avant d'être fixés ou colorés.

La littérature concernant les rotifères offre depuis au moins 100 ans (Rousselet) des techniques diverses utilisent la cocaïne et ses dérivés ou d'autres

chimiques tels EDTA-Acide oxalique etc... pour anesthésier ces rotifères ou autres (ciliés ou amiboïdes par exemple) dont on voudrait conserver le plus possible la définition.

 

Pour ma part, dans le domaine des invertébrés où j'interviens le plus souvent, on en est resté au formol, mais comme il est désormais interdit en Belgique

et que ses effluents doivent rejoindre des conteneurs spéciaux, j'utilise le plus souvent de l'alcool isopropylique qui fixe et conserve bien sans les problèmes du formol

pour celui qui observe les animalcules que pour la polymérisation et cristallisation du formol avec certains constituants émanant des organismes

 

Voyez donc comme cet échantillon datant de trois ans est clair et identifiable. Mais tous ces organismes sont énormes par rapport aux rotifères.

fix.jpg

 

Sur le terrain il est impensable d'utiliser par exemple de l'eau bouillante ou de les congeler

ou encore, ce que je peux pratiquer au laboratoire, utiliser un four à micro-ondes.

Il faut donc recourir à des chimiques

 

Dans le cadre de vos expériences, j'imagine donc que pour les rotifères non loriqués, un anesthésique serait idéal.

(On utilise parfois une cartouche de CO2 pour les crèmes chantilly qui ralentit par anoxie les mouvements et fige enfin les animalcules)

 

La littérature ne manque pas donc à ce sujet avec des tests comparatifs de EC50 (dose effective de chimique qui anesthésie au moins 50 % des organismes présents)

Un mode opératoire que vous connaissez sans doute et qui est résumé dans cette étude sur des rotifères mongoliens (non pas des trisomiques)

https://www.research...dition_Material

 

Ce forum est d'ailleurs riche d'information au sujet de l'anesthésie des rotifères, 

http://www.microscop...D ARTICLE 3.htm

 

Si vous connaissiez déjà tout cela, ce dont je ne peux douter, excusez alors cette incursion dans votre sujet.

Sinon, tenez nous au courant ?

 

 

 

solidairement

DSS

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Modifié par solito de solis, 31 décembre 2017 - 12:31 .

  • 0

#10 Anaëlle

Anaëlle

    Acide aminé

  • Membre
  • 2 messages

Posté 08 janvier 2018 - 04:56

Bonjour SDS,

 

Merci pour ces infos,

je n'ai plus le choix que de m'y mettre!

 

Cordialement

 

Anaëlle


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!