Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Poils de Ragondin


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Poisson

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPip
  • 420 messages

Posté 16 janvier 2018 - 07:49

Poils  de ragondin

 

De retour  de Grandcamp- Maisy -  aux confins du Calvados et de la Manche   je  traverse   une partie de Marais du Cotentin  .Sur la  route  est  allongé  un animal  de couleur sombre .  Vu de près   l’animal   est  un Ragondin     ( Myocastor coypus  ) .

Dans la région on a plus l’habitude du  rat musqué  qui est  plus  petit.

 

rat texte 1.jpg

 

Son bel  aspect extérieur  est trompeur : l’animal   est passé  sous   une roue de voiture  qui lui a  écrasé  le crâne et   toute la zone thoracique.

 

En l’ état  il permet cependant  de  faire quelques  observations  macro  et microscopiques

 

Macroscopie

L’animal  fait du bout de la  queue  au museau  85 cm  et pèse 6 , 200 kg .

Il est de   sexe  mâle.

Ce  qui   frappe  ce sont deux particularités :    les dents  et les  pattes postérieures.

 

Comme  tous les rongeurs  il a  des incisives très  développées. 

 

rat texte 2.jpg

Ce qui reste  de la  tête, une fois préparée,  nous  donne la photo suivante :

 

rat texte 3.jpg

 

Les molaires   sont  des surfaces  planes – bien lisses dont la    fonction est de broyer les végétaux   dont cet  animal  se nourrit. : Racines  - graminées – mais  aussi  maïs   qui est devenu  abondant dans cette zone agricole

 

rat texte 4.jpg

 

Les  pattes   postérieures  sont palmées   et armées  de griffes   robustes  comme les pattes antérieures  -  Ces outils sont  indispensables  pour creuser  les   profonds terriers ( 6 à 7 mètres )    le long des  berges  des  rivières  et des canaux de drainage du marais.

 

rat texte 5.jpg

 

A noter que la  queue est  ronde ,  différente donc de  celle  du rat musqué  qui est  plus plate  et celle  du castor .dont la queue  est plus large et plus plate .

 

 

 

Microscopiquement

Ce  ragondin  va  permettre un ajout sur  le sujet  des  poils d’animaux  déjà commencé sur le forum.

 

 

http://forum.mikroscopia.com/topic/12194-le-poil-variations-sur-le-theme-la-taupe-n1/?hl=poils

http://forum.mikroscopia.com/topic/12507-le-poil-structure-generale-n-2/?hl=%2Ble+%2Bpoils

http://forum.mikroscopia.com/topic/12805-le-poil-le-h%C3%A9risson-n%C2%B0-3/?hl=%2Ble+%2Bpoils

 

La période est  modestement  froide  et le Ragondin n’aime pas  du tout les basses températures  -

Sa fourrure  s’est  donc très développée   .

 

 2 types de poils ,  les poils de surface   et les  poils près du corps.

 

En surface  il existe de très longs poils entre 8 et 10 cm pour un diamètre autour de 330µm.

rat texte 6.jpg

Ce poil  possède  une cuticule,  une zone du cortex, et une zone médullaire.

 C’est la  zone médullaire  qui est pigmentée  par la présence  de mélanine  qui   s’organise sous  forme  de grains.  Mélanine (marron tirant sur  le noir  ou eumélanine )

Ce fait est  mieux visible  sur la  photo suivante :


rat texte 6 bis.jpg

 

La cuticule pelliculaire  ( épidermicule )  est  une région difficile à photographier  .Cette   cuticule  est formée   par  plusieurs couches de cellules mortes  constituées de kératine transparente  donc non pigmentée  , disposées en écaille .

rat texte 7.jpg

 

 

Image de la  cuticule  - cette image  est  indirecte  car elle  a été  obtenue  en mettant  du vernis  à ongle sur le poil   , ½ heure après le poil  a été enlevé –   On obtient la   photo de la couche cellulaire la  plus superficielle   qui  s’est détachée .

On constate aussi   que les cellules  de la  cuticule  ne se chevauchent pas  mais  sont collées  bord à  bord , on parle de cuticule fermée  ( elle serait  ouverte  si les cellules se chevauchaient  (  voir le poil  de taupe  ) .

 

Au-dessous    pour se protéger du froid  le ragondin a développé    une très forte densité de petits  poils     dont la  longueur  est entre 2,5 et 3 cm   pour un diamètre de 110 µm.

rat texte 8.jpg

 

 Ces petits  poils ont comme particularité de ne pas  être  homogènes  dans  leur   diamètre il existe des  zones  de moindre largeur  du  poil  - A noter que ces zones   ont aussi  une  moindre résistance  - ce qui  fait que le poil  n’est pas  rigide  - De ce fait  il   peut s’ emmêler avec  ses voisins    créant  ainsi des pièges  à  air .C ‘est de cette façon que  les petits  poils   permettent d’ obtenir  une   isolation  thermique de  bonne  qualité  - ce que ne permet  pas  le poil rigide de surface .

rat texte 9.jpg

 

Pour le ragondin le problème  est sa queue  qui  n’est protégée que par un  maigre  pelage.

On peut lire    que le risque pour lui  ce sont les gelures de la  queue  par grand froid  Ces gelures sont responsables de plaies  qui en  ne guérissant  pas     peuvent     déclencher des septicémies  mortelles.

Depuis quelques  années les hivers sont  doux dans le  Nord  de la France  - ce  qui lui est par conséquent favorable.

 

La synthèse de mélanine  par les  mélanosomes ( organites  intracellulaires     présents  dans les mélanocytes  https://fr.wikipedia...wiki/Mélanosome  )

              se fait   selon  une cinétique  particulière.

Les mélanosomes   commencent  leur  travail   presque en même temps   que les  kératinocytes  qui sont les cellules qui constituent les poils .

 Mais le  bout des poils (donc leur point de départ)  est mélanisé de manière  hétérogène ; il ne devient  mélanisé  intensément  et sous  forme de grains   que  plus tard.

rat texte 10.jpg

A l’inverse  ,  près de la peau  ,  l’ arrêt de la synthèse  en grains   se   réalise avant la  fin de la croissance  du poil ; il y a encore  quelques mélanosomes  en  fonction  mais  bien peu .

 

rat texte 11.jpg

Les poils   , dans cette partie de l’ année  ne  grandissent plus – l’ effluvium  ( chute des poils)  va  commencer à se déclencher  dans    2  mois  avec l’ arrivée  du printemps .

 

Dominique .

 

 


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!