Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -
VIDÉO

Distigma (mouvement pendant la mitose)

VIDÉO

  • Veuillez vous connecter pour répondre
4 réponses à ce sujet

#1 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 503 messages

Posté il y a une semaine

Distigma proteus est un protozoaire flagellé qui possède 2 flagelles, un court et un long qui prennent naissance

dans une cavité à l'extrémité antérieure de l'organisme.

Cet euglénide incolore se meut à la vitesse des son plus long flagelle qui tourne de façon hélicoïdale 

mais le mouvement de l'organisme est 10 fois inférieur.à celui du flagelle et est de l'ordre de 4 µm/seconde

 

Ce flagellé vit dans l'eau d'une mare dans un parc public près d'ici (où c'est ?)

et on peut le voir sur cette video qui est en train de se diviser par mitose.

 

Ce qui est intéressant à remarquer, c'est que le mouvement euglenoide qui est un brassage du cytoplasme total d'arrière en avant auquel s'ajoute une rotation du cortex

(la membrane extérieure de l'organisme) semble être conservé par chacune des deux parties qui a déjà subi la mitose, donc les deux futures cellules

qui finiront pas se séparer. CE que je n'ai pas eu la patience d'attendre. Tandis que la queue ne se meut pas en mouvement euglenoide.

Cette cellule en mitose n'a pas de direction bien précise puisque c'est la moyenne des mouvements des quatre flagelles (les deux moteurs longs et les deux directionnels courts)

qui oriente l'organisme dans son milieu

 

 

 

Une question me vient d'habitude lors de tel événement

Les deux cellules seront-elles identiques ?

 

SDS

 

 

 


  • 0

#2 Jean-Marc Babalian

Jean-Marc Babalian

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 967 messages

Posté il y a une semaine

Très intéressant et inconnu pour ma part !

Merci

 

JM


  • 0

#3 pablito

pablito

    Homo sapiens microscopicus

  • Co.Admin
  • 1 418 messages

Posté il y a une semaine

Les deux cellules issues d’une division cellulaire sont-elles identiques ?
Beau sujet scientifique et un peu philosophique.
Dans le cas des amibes à thèque, il y a bien une cellule mère ( je préfère dire une cellule source ) et une cellule fille ( je préfère une cellule cible ) dans le processus vu au microscope .

Mais que voyons nous ? L’enveloppe seulement !!!

D’un autre côté, sur le plan génétique, il y a duplication à l’identique et donc deux individus semblables... mais ça, c’est ce que l’on apprend dans les livres car pour voir au microscope photonique, ....

La réalité se situe je suppose entre les deux, mais identiques parfaits, je suis un peu contre. Le clonage se fait avec une répartition des ressources cellulaires que l’on peut imaginer équitable...

Pierre
  • 0

#4 Tryphon T

Tryphon T

    oooOooo

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 13 536 messages

Posté il y a une semaine

Bonjour Pierre,

 

Les deux cellules issues d’une division cellulaire sont-elles identiques ?
Beau sujet scientifique et un peu philosophique.

 

 

Certes, on peut amener de la philosophie dans ce sujet, mais si cela rassure le Moi, cela ne facilite pas le débat scientifique.

Donc essayons d'oublier la philosophie.

 

On ne sait pas ce qu'il y a derrière la Vie, mais on peut en distinguer les stratégies, le but étant de se perpétuer en s'enrichissant. c'est ce qu'on constate)

 

La Vie, à travers les organes des sens qu'elle a créés, UTILISE les propriétés de la matière .

L’œil est permis parce que l' Univers est baigné de photons . S'il n'y avait pas les photons, l'oeil n'aurait aucune utilité et n'existerait même pas.(logique) Et le photon est permis grâce aux propriétés physiques de l' atome.

 

De la même manière, les stratégies de la Vie, sont basées sur les lois du Hasard. 

Je m'explique:

La Vie a pour propriété la reproduction, basée sur la réplication à l'identique d'une molécule qui contient son programme de reproduction. (C'est un raisonnement en apparence récursif, mais on peut en sortir facilement comme le soit disant problème de l' Oeuf et la Poule.)

Mais tout comme pour le photon, la Vie a basé sa capacité d'Evolution sur l’existence du Hasard qui fait que sur de milliards de reproductions de l' ADN à l'identique, un facteur extérieur vient bouleverser le fonctionnement de cette belle machine. Ce peut être, un rayon cosmique, une radiation électromagnétique , une substance chimique, en trop grand nombre, qui viendra à bout du système de réparation automatique prévu dans la reproduction de l' ADN.

A partir de là, soit la mutation (car on parle alors de Mutation (génétique)) est létale et tout s'arrête, soit, elle ne l'est pas et elle apporte une différence par rapport à l'original.

Cette différence, non létale, va être confrontée par compétition aux autres formes non mutées et si cette mutation est favorable, sa descendance éliminera les autres formes ou les reléguera à un rôle secondaire. C'est le moteur de l' Evolution basé sur le hasard donc.

 

Ces mutations liées au hasard existent donc et elles expliquent deux catégories de phénomènes.

 

Mais avant parlons des autres stratégies de la Vie.

 

La première qui nous intéresse ici, c'est le "clonage".

Mais attention, comprenons-nous bien, un clone ce n'est pas ce que croie la majorité  des gens.

Un clone, ce n'est pas la copie parfaite d'un organisme ou d' autre chose. 

Un CLONE c'est l'ensemble des individus unicellulaires ayant tous le m^me patrimoine génétique.

 

Ainsi l'ensemble des Distigma forment un clone. Chaque individu est un membre du clone.

 

La première stratégie de la Vie est de produire des clones qui sont le moteur principal de la diversité biologique et de l'évolution. Cette évolution au niveau unicellulaire, est extrêmement efficace parce qu'elle lui permet de multiplier ses chances de rencontrer le hasard. (C'est comme si vous prenez un ticket à la loterie, ou pratiquement l'ensemble des tickets !)

 

La seconde stratégie de la Vie (qui vient après la première)  est de produire des organismes pluri-cellulaires (métazoaires, metaphytes, metafungi etc) Les avantages de cette stratégies sont nombreux dont celle de fabriquer des organes qui reprennent toutes les fonctions des unicellulaires évolués comme les Protistes, mais en accroissant leurs capacités. Elle innove avec cette stratégie en inventant le système nerveux , lui aussi présent chez les Protistes, mais  infiniment simplifié . Le système nerveux s'entend comme système de transmission de l'information. Rôle joué par les mécanismes qui dirigent la réplication de l"ADN et toute l'intendance interne du Protiste.

 

Bien entendu, au sein des multiples  cellules d'un méta-organisme,  la reproduction cellulaire est soumise aux lois du hasard. 

Cela aboutit extrêmement rarement à des créations d'espèces nouvelles

Cela aboutit également, mais infiniment plus fréquemment à des mutations cellulaires individuelles qui sont létales ou qui donnent des cellules non reconnues par le système immunitaire comme appartenant au non-soi et sont éliminées. Soit à des cellules  qui sont devenues "immortelle", cellules cancéreuses. Dans la-plupart des cas elles sont elles aussi éliminées par le système immunitaire.

 

Ce préalable est indispensable pour bien comprendre ma réponse  à la question principale.

 

Les cellules sont-elle identiques?

S'il y a eu mutation lors de la réplication : non.

S'il n'y a pas eu de mutation : oui.

 

Dans une cellule on peut simplifier en disant qu'il y a une partie "Génétique" et son support qui est le (ou les) noyaux et dans certains cas les mitochondries ou les chloroplastes . Et une partie somatique composé du reste de la cellule.

 

La reproduction à l'identique concerne le matériel génétique et son support. Hors mutations, la réplique est certifiée conforme.

Le "réplicage" du support de l'information lui même est bien connu, chaque copie de l'information génétique se répartit en chromosomes qui vont effectuer le merveilleux ballet de la mitose.

Au niveau somatique, Ensuite les informations contenues dans le programme de reproduction va aboutir selon les espèces à un modèle différent de division du cytoplasme qui aboutit à une répartition plus ou moins équitable du matériel somatique.

Mais peu importe !

Dans le programme de toute cellule est inclus un outil de réparation qui reconstituera les parties manquantes à l'identique.

On retrouve encore, cette faculté dans les espèces supérieures capables de régénérer des organes.

Hoirs mutation , les cellules d'un clone sont rigoureusement identiques.

 

Amicalement.

 

Bonus: on voit très bien que la partie "génétique" de la cellule se comporte comme le ferait n'importe quel programme informatique . Programme écrit dans un but précis ! Et à mon avis, ce n'est peut-être pas tout à fait par hasard.

Ce sont toujours des programmes qui font l'interface entre le monde Physique et ses lois, et le monde Virtuel  de notre cerveau et ses mirages . Cette interface comporte à la fois une partie matérielle (support) et une parie virtuelle (immatérielle).

On ne comprend pas toujours la finalité de cette interface, mais on sait très bien la décrire. (Faites de l'informatique. Sortis de tout  le  fatras imposé à l'homme par d'autres hommes, vous verrez tout ce qu'elle peut vous apporter , c'est le cœur même de la Vie.


  • 0

#5 solito de solis

solito de solis

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 503 messages

Posté il y a une semaine

Je pense que vous avez bien documenté le sujet.

Il me plaît d'ajouter encore à vos propos bien élevés.

 

Non, évidemment les deux cellules ne seront jamais identiques, que ce soit phénotypiquement autant que génotypiquement

Il est clair que les deux filles issues d'une mère qui disparaît se partagent un matériel chromosomique qui se divise en 2 égalités et pas autrement et donc 

que les deux chaînes ADN qui vont redevenir des noyaux seront identiques. 

 

C'est ce que l'on pensait AVANT

.

Tout comme pour les bactéries on n'étudie pas UN organisme tout seul, mais des populations, ou comme l'énonce Tryphon (est-ce correct, on pourrait l'imaginer) des clones

On étudie des populations. Or ces populations quand bien même elles présentent théoriquement lorsqu'elles dérivent d'une même souche, des chaînes ADN semblables.

Ce seraient alors des clones.

Cependant! Ce n'est pas parce que deux cellules ont la même séquence ADN, que leur noyau par les gènes codants, exprimera les mêmes protéines au même moment.

L'expression de leurs gènes et c'est vérifié n'est pas identique, mais correspond plutôt à un éventail de possibles, que l'on peut évaluer statistiquement.

 

Ainsi, selon l'ENVIRONNEMENT immédiat, c'est à dire par le fait que la cellule est un moment d'un milieu environnemental, son extérieur se retrouve à l'intérieur, modulant les informations

et en bout de course, l'expression des codons.

Et cela peut différer notoirement d'un endroit à l'autre lorsque la cellule est DANS SON MILIEU NATUREL

Il est clair aussi que dans un bioréacteur en agitation constante, sous des pressions et températures mesurées et contrôlées, la probabilité d'expression génétique identique est sensiblement égale à 1

Mais non pas dans un milieu moins contrôlé.

 

On peut en avoir la preuve de cette distribution statistique avec des cultures bactériennes spécifiques.

Lorsqu'une culture semble morte, car elle ne se reproduit plus (activité première d'une bactérie; intentionner de se reproduire)

des techniques de coloration par fluorescence mettent en évidence dans un même milieu, des bactéries colorables et d'autres qui ne le sont plus.

Et pourtant elles semblent toutes identiques: elles seraient toutes mortes.

Or il se fait que les colorables peuvent dans d'autres conditions, retrouver un cycle reproductif.

Ce qui est mis en évidence par coloration, ce sont des sites génomiques qui correspondent à des expressions différentes, bien que l'ADN soit identique.

 

Alors ces deux Distigma , génétiquement auront sans doute la même séquence ADN mais risquent d'avoir une expression génique différente si on les remet dans le milieu 'naturel" d'où elles émanent (une mare)

 

D'autant plus que et vous l'avez bien signalé, il n'y a pas que le matériel génétique qui se divise, mais tout le bagage cytoplasmique et les protéines.

Et là, il n'y a pas de réel partage équitable d'autant plus que les organites seront peu nombreux !

Je reste même persuadé depuis toujours que la cellule-mère détient toujours plus d'informations que la cellule-fille qui lui ressemble tant.

 

@Tryphon

 

 

Programme écrit dans un but précis ! outil de réparation

Je doute quelque peu de ce but et de la validité de l'outil de réparation au regard des connaissances actuelles sur la "vie"

Il y a une continuité entre intérieur et extérieur d'une cellule et le programme n'est pas figé car il répond aux données de l'environnement.

C'est l'environnement qui se crée par l'intermédiaire de toute cellule vivante.

Elle ne fait pas que s'adapter, elle change aussi l'environnement pour qu'il s'adapte à elle, dans la mesure de ses moyens. 

Je pense qu'il faille envisager les choses de façon bien plus globale que de se concentrer sur des familles, des espèces ou des des genres qui risquent bien un jour de n'être plus que des formes d'un seul organisme.

La science ancienne, celle que vous avez apprise à l'école n'a jamais assez approché la dynamique de la vie, mais l'a découpée, décrite, limitée au départ d'une idée de complétude de chaque forme organique.

Du genre: tout ce qui ne bouge plus est souvent mort. Alors que la vie n'est pas le mouvement mais la CAPACITE D'INTERAGIR d'un milieu avec lui-même par le biais de formes qu'il crée.

 

 

 

 

Donc, ces deux Distigma ne sont pas identiques, même si semblables à des clones.

 

(Une parenthèse sur Distigma. Son nom semble indiquer que cet organisme possède deux stigma (taches oculaires photosensibles) or ce cilié n'en possède pas. 

Il s'agit là d'une erreur d'appréciation de celui qui a donné son nom à cet organisme. Il a confondu des vacuoles près de la cavité origine des flagelles et des taches oculaires)

 

SDS


Modifié par solito de solis, il y a une semaine.

  • 0





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : VIDÉO

N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!