Aller au contenu


***** Bienvenue dans le forum MikrOscOpia ! *****
Photo
- - - - -

Vrille botanique histologie 3


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1 réponse à ce sujet

#1 Dominique.

Dominique.

    Poisson

  • Membre AUTEUR
  • PipPipPipPip
  • 455 messages

Posté il y a 3 semaines

Le Liseron des champs

                                                                               -     Convolvulus  arvensis -

 

Dans les  2 premières présentations  on a regardé  quelques plantes  qui forment  des vrilles   au sens d’enroulement  en hélice.

http://forum.mikrosc...que-histologie/

http://forum.mikrosc...ogie-2/?p=70129

 

 

Le liseron   fait plutôt partie  des végétaux Volubiles. Il y a  aussi  une hélice  mais  son pas  est très variable  ( à certains  endroits  l’hélice  a  des spires très rapprochées   à d’ autres   elles sont espacées  ) La tige est très grêle  et ne peut s’ élever qu’en utilisant un support . Du fait de la  lignification  on peut parler de liane.   Ces caractères sont retrouvés  avec le Chèvrefeuille   et la Clématite entre autres).

Le processus macroscopique de torsion   des plantes à  hélice  ou  de plantes volubiles est cependant le même    - la tige  s’enroule autour  d’un support  non spécifique   .

La particularité du Liseron tient dans  l’extension de ce caractère volubile  aussi   bien   tiges aériennes   qu’aux racines.

 

Présentation des racines :

 

Le Liseron  développe  des  drageons : En botanique, un drageon est un stolon souterrain. Il se développe non pas à partir d'une graine mais par développement d'un méristème situé sur les racines .C'est donc un rejet naissant sur racine.   L'ensemble de la plante mère et des drageons représente un clone ; la plante sera génétiquement identique à celle lui ayant donné naissance.

 

 

vrille liseron texte 1.jpg

 

 

Histologie  d' un drageon   -

 Cette racine  est dans l’ ensemble  profonde dans le sol   au-delà de 30 cm – ce qui  rend   pour le jardinier  son élimination  impossible ;

 

Coupe transverse :

vrille liseron texte 2.jpg

Coupe longitudinale:

vrille liseron texte 3.jpg

 

Dans le  cas  de la racine de base   - elle  n’a  aucun caractère  volubile  - son architecture histologique est  symétrique.

 

Histologie   des racines secondaires  :

 

Les racines secondaires   sont  issues  du drageon    et montent    vers l’ extérieur pour se poursuivre par une  tige aérienne  - Ce qui  caractérise  cette  racine  est son  caractère  très volubile  -  et même  totalement   spiralé quand  elle se développe dans un terre  très légère   - type terreau .

 

vrille liseron texte 4.jpg

2 coupes   transversales     différentes sont  réalisées :

 

Sur cette  coupe on retrouve  l’ inégalité   d’épaisseur  du parenchyme  sans participation de fibres lignifiées.

 

vrille liseron texte 5.jpg

 

vrille liseron texte 6.jpg


L’image   est très semblable  à la  précédente  en dehors d’une répartition inégale des vaisseaux lignifiés.

 

On réalise  une  coupe longitudinale  dans une   zone  où  la courbure  est très prononcée :

 

vrille liseron texte 7.jpg

 

 

1   - la cuticule est  mince  et les cellules parenchymateuses sont allongées.

2 -   Il  est constaté  un  important développement  de fibres lignifiées   dans la  courbure .

 

Histologie   d’une  tige aérienne :

vrille liseron texte 8.jpg

 

La  tige s’enroule  sur  tout   ce qui la touche  avec  des spires  plus ou moine serrées ;

Vrille liseron texte 9.jpg

 

L’examen  macroscopique  met  en évidence  une  torsion  de la tige sur elle-même. Ce procédé a déjà été rencontré  chez le  haricot.

 

Coupe transversale  de la tige :

vrille liseron texte 10.jpg

Les éléments sont repartis de manière  symétrique.  Sans participation du parenchyme  ni des    fibres.

 

Donc  le Liseron  a développé  deux  techniques

---   dans les racines   il  utilise le développement  de structures lignifiées comme le fait la  Courge.

---   dans les  tiges aériennes  il  utilise  la  technique de la torsion  sur   son axe comme le  fait  le Haricot .

 

En conclusion   provisoire :   

                              En reprenant les  trois présentations  on a vu:

-que la vrille  se forme    par le prolongement  d’  un pétiole, d’un limbe  de  feuille  -   d’un stipule   _ d’ ’une efflorescence  -

-que la tige  peut   devenir  volubile   et que cette caractéristique  se rencontre   aussi  sur les  racines

Mais  dans un  cas  comme dans  l’autre  les processus   développés  par les plantes sont  les mêmes

  • Épaississement d’  une  portion  du parenchyme.
  • Développement de structures  libero - ligneuses dans  la courbure.
  • Torsion  sans modification  visible de l’ architecture de la  tige  qui se met à  vriller sur  elle-même  ( les  biochimistes  parlent de  modification des  micro fibres de cellulose   et de modification    du Cytosquelette ( ensemble constitué  de filaments  souples d’ actine polymérisées , de  petits filaments dits intermédiaires  au rôle  mal connu   et de  microtubules rigides   ) .

  L’origine    de ce mouvement   est  lié          ---- à  la  présence de capteurs  appelés  papilles   tactiles  de type  hémisphérique  ou lenticulaire   que je n’ai  pas réussi  à  mettre en évidence   ( les images de ces  capteurs   sont données  par la microscopie électronique  ).

                                                                       ---- à la présence  de cellules formant des sortes de poils  comme chez le Haricot .

 

La biochimie   a mis  en évidence  un taux élevé d’ Actine   ( protéine que l’ on a déjà rencontrée  avec le muscle strié  )  et de Calcium  ionisé    dans les cellules  des  régions que se courbent  .

A l’heure de la biologie moléculaire     2 gènes ont  été mis  en évidence SPIRAL 1 et SPIRAL 2  qui  sont responsables de toute  une cascade de  réactions biochimiques. qui vont être à l’ origine  de l’orientation des microfibres de cellulose.

 

 

Références

Mouvementdes plantes

http://hubert.rousse...ntvegetaux.html

 

Biologie moléculaire

http://dev.biologist...ent/143/18/3272

 

 

                                           Dominique


Modifié par Dominique., il y a 2 semaines.

  • 0

#2 savant Cosinus

savant Cosinus

    Homo sapiens microscopicus

  • Membre confirmé
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 1 691 messages

Posté il y a 2 semaines

Merci pour ces magnifiques "Leçons de Choses"...

Amicalement

Cosinus.


  • 0




N'oubliez pas de consulter notre Magazine en ligne ... MIK-MAG!